Socialisez

FacebookTwitterRSS

Barack Obama espère une victoire dans l’Oregon pour mettre un terme à la bataille démocrate

Auteur/Source: · Date: 20 Mai 2008
Catégorie(s): Monde

L’Oregon et le Kentucky ont ouvert leur bureaux de vote, mardi 20 mai, pour départager à leur tour Barack Obama et Hillary Clinton de la course à l’investiture démocrate. Passé ce cap, il ne restera plus que trois primaires : Puerto Rico, dimanche 1er juin ; le Montana et le Dakota du Sud, mardi 3 juin.

Quelles sont les chances de chacun ?

Hillary Clinton est la favorite dans le Kentucky, Obama n’y ayant quasiment pas fait campagne. Dans l’Oregon, terre traditionnellement démocrate, le sénateur de l’Illinois jouit d’une avance dans les sondages, mais la sénatrice refait peu à peu son retard.
Quel est l’enjeu ?
Barack Obama pourrait dès ce soir rafler la mise. S’il gagne l’Oregon même de peu, et s’il perd largement dans le Kentucky, comme les sondages l’indiquent, il maintient son avance sur la sénatrice en nombre de délégués et pourrait franchir le cap des 2 025 délégués nécessaires pour être quasiment investi. Car, outre les délégués désignés à la proportionnelle lors de ces primaires, le sénateur compte plus de super-délégués que sa rivale, 305 contre 278, selon l’agence Associated Press (AP). Côté républicains, les primaires sont sans enjeu, depuis que McCain a franchi la barre des 1 091 délégués pour obtenir l’investiture de son parti.

Combien de délégués restent-ils en jeu ?

Selon AP, il reste 235 délégués à désigner lors de ces cinq primaires, sans compter les super-délégués encore indécis. L’Oregon, 65 délégués et le Kentucky, 60 délégués. Barack Obama compte 29 victoires (dont le caucus du Texas), Hillary Clinton, 19 victoires (dont la primaire du Texas et les votes invalidés du Michigan et de la Floride).
Hillary Clinton peut-elle prendre le pas sur Barack Obama ?
Mathématiquement non. Elle ne peut compter que sur les soutiens des super-délégués encore indécis pour pouvoir renverser la donne. Mais il est difficile d’imaginer les super-délégués, dont la plupart sont en campagne pour les élections du Congrès et des gouverneurs, se prononcer contre l’avis de leurs électeurs, Etat par Etat.

Pourquoi se maintient-elle ?

Hillary Clinton a toujours dit qu’elle irait jusqu’au bout des primaires, à savoir le 3 juin, au motif que, selon elle, tous les électeurs doivent se prononcer avant de se décider sur le nom du candidat. Dans cette logique, Hillary Clinton ne peut pas priver les électeurs du Montana et du Dakota du Sud de leur droit de participer à la désignation du candidat, alors qu’elle insiste sur l’intégration des voix des électeurs de Floride et du Michigan dans le décompte total… Le Parti démocrate avait annoncé, avant même les primaires, l’invalidation des consultations dans ces deux Etats, remportés par Hillary Clinton.

Par ailleurs, même si de nombreux analystes et hommes politiques américains n’y croient plus trop, on ne peut pas écarter l’hypothèse d’un ticket Obama-Clinton (et non Clinton-Obama) pour aborder l’élection du 4 novembre. Mais nombreux sont les analystes et dirigeants démocrates à remettre en doute cette perspective de la dream team, dans la mesure où l’on imagine mal le locataire du bureau Ovale partager les couloirs de la Maison Blanche avec le couple Clinton, à l’affût de la moindre approximation de l’éventuel président Obama.
Hillary Clinton se maintient également dans la course pour deux raisons. La première, c’est qu’elle est plus populaire parmi les électeurs blancs issus des classes moyennes. La seconde raison, c’est qu’elle considère que ses victoires dans les Etats les plus peuplés (Californie, Texas, New Jersey) augmentent les chances du Parti démocrate de l’emporter en novembre. En cas de duel Obama-McCain, son équipe de campagne pense que les électeurs indépendants accorderont leurs suffrages au “Maverick” républicain. Or, Hillary Clinton considère qu’elle est la meilleure candidate, car en nombre de voix, elle devance son rival : 15 328 467 suffrages (sans le Michigan et la Floride) contre 15 073 798 pour Barack Obama. L’écart se creuse si l’on tient compte des résultats dans les deux Etats aux votes invalidés (16 527 762 contre 15 888 180 voix).
Quels sont les risques encourus en cas de primaires interminables

jusqu’à la Convention de Denver ?

Le Parti démocrate pourrait se retrouver totalement désuni d’ici à fin août et perdre les scrutins du 4 novembre. Il est impensable pour son président, Howard Dean, que les démocrates se déchirent encore longtemps. Il avait annoncé fin avril qu’il interviendrait courant juin pour mettre un terme à ce duel. Outre le facteur interne, les démocrates prennent le risque de favoriser la candidature de John McCain en cas de prolongations. Le sénateur de l’Arizona passerait ainsi pour une personnalité rassurante et responsable pour diriger la nation, avancent les démocrates les plus pessimistes – ce qui n’est pas vraiment le cas, car il rencontre des difficultés avec les franges les plus conservatrices du GOP.
 


SUR LE MÊME SUJET
Comme cela avait été annoncé au cours des derniers jours, la sénatrice de New York, Hillary Clinton, a profité d'un rassemblement, jeudi 7 juin à Washington, pour mettre un terme à sa campagne pour l'investiture démocrate à l'élection présidentielle et apporter son "plein soutien" à son ancien rival Barack Obama en vue du scrutin de novembre. Devant ses partisans et amis rassemblés au National Building Museum de Washington, Mme Clinton a déclaré qu'il était désormais temps de "mettre notre énergie, notre passion et nos forces pour faire tout ce que nous pouvons pour faire élire Barack Obama, le futur président des ...
Lire l'article
La sénatrice démocrate Hillary Clinton va apporter son soutien à Barack Obama en vue de l'élection présidentielle de novembre et appeler à l'unité du Parti démocrate contre le républicain John McCain vendredi 6 juin, a annoncé, mercredi, son équipe de campagne, dans un communiqué. "La sénatrice Clinton organisera vendredi à Washington une réunion au cours de laquelle elle remerciera ses partisans et apportera son soutien au sénateur Barack Obama ainsi qu'à l'unité du parti", indique le texte. Cette déclaration ne précise pas si Mme Clinton mettra formellement un terme à sa campagne ou suspendra seulement ses activités, mais semble confirmer que ...
Lire l'article
"Cette nuit, après 54 difficiles consultations, notre saison de primaires arrive à son terme (...). Cette nuit, je peux dire devant vous que je serai le candidat démocrate à la présidence des Etats-Unis", a affirmé le sénateur de l'Illinois devant des milliers de partisans rassemblés dans le palais des expositions de Saint Paul (Minnesota). "La route sera longue. Je fais face à ce défi avec une grande humilité et en connaissant mes propres limites. Mais je fais aussi face à ce défi avec une foi sans limite dans les capacités du peuple américain", a ajouté M. Obama. DISCUSSION TÉLÉPHONIQUE Rendant un ...
Lire l'article
Avant la fin des primaires démocrates, mardi 3 juin, deux incertitudes subsistent : quand Barack Obama va-t-il décrocher définitivement la nomination du parti ? Et la fracture entre ses partisans et ceux de Hillary Clinton pourra-t-elle être réduite avant l'élection de novembre ? Ni l'écrasante victoire de Mme Clinton dimanche à Porto Rico (68% contre 32%), ni le compromis décidé samedi par une commission d'arbitrage à propos des délégués de la Floride et du Michigan n'ont modifié le tableau d'ensemble : le retard de Mme Clinton est trop insurmontable pour menacer la position de M. Obama. Le sénateur de l'Illinois a ...
Lire l'article
Ils ont, tous deux, commencé leur allocution, mardi soir 20 mai, par évoquer avec émotion le nouveau "combat" de Ted Kennedy. Le matin, on avait appris que le sénateur du Massachusetts depuis 1963 et supporter déclaré de Barack Obama était atteint d'une tumeur maligne au cerveau. Mais les termes, presque identiques, qu'ils ont utilisés pour soutenir cette figure démocrate historique symbolisaient aussi une thématique sur laquelle le sénateur de l'Illinois et son adversaire, Hillary Clinton, ont également insisté au soir des résultats des primaires dans le Kentucky et l'Oregon : "l'unité" – du parti, d'abord, et de la nation autour de ...
Lire l'article
"Il y a un homme. Il y a un homme qui sait et comprend que le temps est venu pour une gestion audacieuse du pays. Il y a un homme qui sait comment générer le changement, le changement durable qu'il faut bâtir à partir de la base. Il y a un homme qui sait dans son coeur que le temps est venu de créer une Amérique et non deux. Et cet homme c'est Barack Obama", a dit M. Edwards au cours d'une réunion publique à Grand Rapids, dans le Michigan, au côté de M. Obama. Après la victoire remportée par ...
Lire l'article
Un cap peut-être décisif a été franchi ce week-end dans la course à l'investiture démocrate. En s'assurant, vendredi 9 mai, du soutien de sept "superdélégués", puis de trois autres samedi, Barack Obama a fait un pas de géant vers une victoire face à sa rivale Hillary Clinton. En tête dans la course aux délégués "simples", vainqueur des primaires dans un plus grand nombre d'Etats, plus populaire au plan national que Mme Clinton, le sénateur de l'Illinois est en passe de franchir le seul obstacle qui pouvait encore lui barrer la route de l'investiture : obtenir le ralliement d'une majorité de ...
Lire l'article
Barack Obama a fait un pas décisif, mardi 6mai, vers l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine, en réussissant à "survivre", selon le mot d'un de ses aides, à une période de plusieurs semaines sans victoires, marquée par des polémiques sur la race et la religion dont personne n'était en mesure de prédire les conséquences sur l'électorat. "Ce soir, nous sommes à moins de 200 délégués de la nomination, a annoncé Barack Obama, visiblement rasséréné, dans son discours de victoire à Raleigh, en Caroline du Nord. Et grâce à vous, nous voyons qu'il est possible de surmonter la politique de division, de ...
Lire l'article
Tara Sydney et Teri Patterson se sont connues en faculté de droit. Deux jours avant la primaire démocrate du mardi 22 avril en Pennsylvanie, les deux amies sont venues de Washington faire du porte-à-porte pour Barack Obama à Philadelphie. "La campagne est devenue tellement mesquine que j'ai hésité à venir. J'étais désenchantée", dit Tara Sydney, avocate dans une association de protection de l'enfance. Teri Patterson, juriste dans une entreprise, a, au contraire, eu envie de s'engager. "Jusqu'à présent, je m'étais contentée d'envoyer de l'argent. Mais après les attaques sur le patriotisme d'Obama, je voulais montrer que nous sommes des gens ...
Lire l'article
Barack Obama a remporté, samedi 8 mars, les caucus qui ont eu lieu dans l'Etat du Wyoming devant sa rivale Hillary Clinton, selon plusieurs médias américains. Après dépouillement de 96 % des votes, M. Obama obtenait 59 % des voix contre 40 % à Mme Clinton, ont rapporté les chaînes de télévision Fox et CNN. Le Wyoming, un des Etats les plus républicains et les moins peuplés des Etats-Unis, désigne douze délégués sur les 2 025 requis pour obtenir l'investiture comme candidat du parti démocrate. Sept étaient désignés samedi et les cinq autres le seront lors d'une convention locale prévue le ...
Lire l'article
Hillary Clinton met un terme à sa campagne et apporte son soutien à Barack Obama
Hillary Clinton va soutenir Barack Obama
Barack Obama revendique la victoire dans la bataille des primaires démocrates
Barack Obama-Hillary Clinton, la dernière bataille
Barack Obama obtient une majorité de délégués élus du Parti démocrate
John Edwards, ex-candidat démocrate, se rallie à M. Obama face à Mme Clinton
Barack Obama passe devant Hillary Clinton dans la course aux superdélégués
Barack Obama, favori démocrate pour la Maison Blanche
Clinton-Obama : une primaire démocrate cruciale en Pennsylvanie
Barack Obama remporte les caucus démocrates du Wyoming


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Mai 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*