Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La BDEAC se positionne en partenaire du secteur privé

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2008
Catégorie(s): Economie

En séjour à Libreville depuis quelques jours, une délégation de la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC), conduite par son président Anicet Georges Dologuélé, a organisé le 21 mai dernier un atelier à l’intention des opérateurs économiques sur les possibilités de financement du secteur privé.

Dans le cadre de la relance de ses lignes de crédits depuis 2003, la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) a mandaté une délégation dans la capitale gabonaise pour sensibiliser les opérateurs économiques du secteur privé sur l’accès au financement de la banque.

A cet effet, la délégation, conduite par le président de la BDEAC, Anicet Georges Doléguélé, a organisé le 21 mai dernier une conférence-débat avec les opérateurs économiques sur le thème «La BDEAC et le financement du secteur privé» qui s’est tenue dans l’enceinte du Palais du Sénat.

Le président de la BDEAC a présenté les lignes de crédits et conditions proposées par cette institution bancaire sous-régionale. Depuis la reprise des prêts en 2003, la BDEAC a déjà accordé 27 milliards de francs CFA, dont la part la plus conséquente du secteur privé est revenue aux grandes entreprises puisque la banque n’accorde des financements qu’à partir de 250 millions de francs CFA.

Dans ses explications sur les termes des prêts accordés, le président de l’institution bancaire a déclaré que la banque ne finançait pas au-delà de 50% du projet et qu’elle exigeait un apport personnel de 30%. Les taux d’intérêts oscillent entre 8 et 10% et les échéances de remboursement vont du court terme, 3 à 5 ans, au moyen terme de 5 à 10 ou 12 ans jusqu’au long terme avec une échéance à 20 ans.

Les participants ont été notamment renseignés sur les domaines de financement prioritaires de la BDEAC, notamment les infrastructures, l’énergie, les télécommunications, les ports, les aéroports, les chemins de fer, les routes ou encore le matériel de transport.

L’intervention de la Banque se fait principalement sous la forme de prêts aux projets ou programmes. Mais le président a déploré que la banque ne reçoive pas suffisamment de projets de qualité. A cet égard, il exhorté la Chambre du Commerce à accompagner les PME locales dans l’élaboration et la préparation de projets solides.

Crée en 1975, par les chefs d’Etats des six pays membres de l’Union douanière et économique de l’Afrique centrale (UDEAC), l’ancêtre de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), la BDEAC a été confrontée à des difficultés de trésorerie entre 1992 et 2003, suite à une mauvaise gestion, a expliqué M. Doléguélé. Durant cette période où elle avait stoppé ses crédits, la banque s’attachait à recouvrir ses créances qui s’élevaient à 57 milliards de francs CFA.

51% du capital de la BDEAC est détenu par les Etats membres, 8% par la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC) et 39% par des partenaires non régionaux. La mission essentielle de cette institution bancaire est de promouvoir le développement en Afrique centrale par un appui conséquent aux entreprises, afin de leur permettre de faire face à la concurrence internationale.


SUR LE MÊME SUJET
La Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale(BDEAC) a lancé lundi à Libreville (à la suite de Brazzaville, Douala et Malabo) un emprunt obligataire par appel public à l’épargne d’un montant total de 100 milliards de Francs CFA. La souscription qui porte la dénomination « BDEAC (5,5% Net 2010-2017 » est ouverte à toute personne physique et morale des pays membres de la Communauté Économique de l’Afrique Centrale(CEMAC) ainsi que des investisseurs régionaux et internationaux. La durée de l’emprunt a été fixée à 7 ans avec un taux d’intérêt de 5,5% et ...
Lire l'article
La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) va lancer son premier emprunt obligatoire avant la fin 2010. Cette initiative vise à mobiliser plus de ressources pour mieux répondre aux besoins de financement des projets de développement dans la sous-région. Au terme de son conseil d’administration tenu le 24 septembre à Brazzaville, au Congo, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a décidé de lancé son premier emprunt obligataire d’ici à la fin de l’année. Cet emprunt dont l’objectif est d'augmenter le portefeuille de financement des projets de la banque, sera lancé sur le marché ...
Lire l'article
Le nouveau président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), Michael Adandé, était récemment à N’Djamena, au Tchad, où il a été reçu en audience par le président Idriss Deby. Le banquier gabonais est notamment allé recueillir des avis et propositions du président tchadien afin de mener à bien le mandat qu’il vient de prendre à la tête de la BDEAC. Dans le cadre de la redynamisation de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), le nouveau président de cette institution, Michael Adandé, s’est récemment rendu à N’Djamena où il ...
Lire l'article
Les engagements de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) au profit de ses six Etats membres vont se chiffrer à 220 milliards de FCFA au cours de la période 2008-2012, a annoncé l’institution financière sous-régionale, dans un communiqué de presse publié le 14 novembre à Brazzaville. La BDEAC a décidé de mettre à la disposition des six pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) une enveloppe de 220 milliards de FCFA pour le financement de leurs projets d'ici à 2012. Selon le communiqué de l'institution, «l’objectif de la banque pour la période ...
Lire l'article
En vue d’explorer les possibilités de coopération entre l’Etat gabonais et le groupe Nestlé, le ministre du Commerce, du Développement industriel en charge du NEPAD, Paul Biyoghe Mba, a reçu, le 15 septembre à Libreville, une délégation dudit groupe agroalimentaire. Outre le développement de l'activité socioéconomique, les grands groupes étrangers implantés au Gabon peuvent également apporter leur expertise au développement des secteurs dans lesquels ils exercent. Une délégation de la société Nestlé a rencontré le ministre du Commerce, Paul Biyoghe Mba, le 15 septembre dernier, pour établir un partenariat entre la société et le gouvernement gabonais. La délégation conduite par le directeur ...
Lire l'article
La Banque de développement des Etats d'Afrique centrale (BDEAC) a accordé le 9 août dernier un prêt d'1 milliard de francs CFA à la Société des moyens pour l'éducation de l'élite, en vue de la finalisation du complexe scolaire secondaire d'Essassa, dans la banlieue est de Libreville. L'ouverture de ce nouvel établissement dès la prochaine rentrée scolaire devrait permettre de renforcer les capacités d'accueil de la capitale gabonaise confrontée à d'importants problèmes de sureffectifs dans les classes du secondaire. Réunis le 9 août dernier à l'hôtel Laico Okoumé de Palace, le président de la Banque de développement des Etats d'Afrique ...
Lire l'article
Dans le cadre de la promotion et de l’édification du public sur le bien fondé de l’institution qu’il dirige et son apport dans le développement des affaires dans la sous région d’Afrique centrale, le président de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), Anicet George Dologuélé, animera mercredi à Libreville une conférence débat intitulée « La BDEAC et le financement du secteur privé gabonais », conférence à laquelle sont attendus les membres de l’administration gabonaise ainsi que les partenaires au développement investis dans les affaires, a constaté GABONEWS sur les pancartes et affiches publicitaires disséminés dans la capitale gabonaise ...
Lire l'article
La Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) a annoncé le 6 mai dernier à Brazzaville un plan d’investissement de 220 milliards de francs CFA réparti sur 5 ans, dont 70 % devraient être injectés dans le financement des projets privés au niveau de la sous région d’Afrique centrale Pour encourager les projets de développement privés au niveau de la sous région, la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) a lancé un plan d’investissement sur la période 2008-2012 d’un montant total d’environ 220 milliards de francs CFA, dont 70%, soit environ 154 milliards de ...
Lire l'article
Le capital social de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a connu une augmentation, passant de 81,450 milliards de francs CFA à 94 milliards de francs CFA. Cette hausse est essentiellement due à l’accroissement des parts de la Guinée Equatoriale et du Tchad. Institution en charge du financement du développement des pays membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), la BDEAC a tenu son premier conseil d’administration de l’année en mars dernier à Douala au Cameroun. L’accroissement des parts de la Guinée Equatoriale et du Tchad a permis de rendre effectif le principe d’égalité ...
Lire l'article
L'ambassadeur de Turquie au Gabon, Son Excellence Oba Engin a été reçu par le chef de l'Etat gabonais Bongo Ondimba le 25 février. Ce dernier est venu présenter au président les perspectives d'investissements de la Turquie au Gabon dans le cadre de la nouvelle politique étrangère turque vis-à-vis de l'Afrique et dont le forum Turquie-Afrique qui aura lieu à Istanbul en Août 2008 sera la première pierre de l'édifice. Le président Bongo Ondimba a reçu en audience le 25 février l'ambassadeur de Turquie au Gabon, Son Excellence Oba Engin. Le diplomate turc a présenté au chef de l'Etat les perspectives d'investissements ...
Lire l'article
L’emprunt obligataire de la BDEAC lancé à Libreville après Brazzaville, Douala et Malabo
Economie : La BDEAC lance son emprunt obligataire
BDEAC : Michael Adandé chez Deby
CEMAC : La BDEAC injecte 220 milliards de FCFA pour la période 2008- 2012
Gabon : Nestlé se positionne en partenaire du secteur alimentaire
Gabon : 1 milliard de FCFA de la BDEAC pour le nouveau lycée privé d’Essassa
Gabon: La BDEAC se vend à Libreville
Afrique centrale : 220 milliards sur 5 ans pour booster le secteur privé dans la sous région
CEMAC : Le capital de la BDEAC revu à la hausse
La Turquie se positionne en partenaire au développement

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*