Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La pénurie de poisson inquiète les pêcheurs artisanaux de Libreville et Port-gentil

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2008
Catégorie(s): Economie

Les pêcheurs artisanaux qui alimentent le marché de la capitale en poissons, se plaignent de la pénurie constatée depuis un moment ; une situation qui devient de plus en plus préoccupante pour ces milliers d’hommes et femmes qui ont fait de cette activité, la principale source de revenus, a constaté GABONEWS.

Selon Pocho, Nigérian, pêcheur depuis 10 ans, « cette pénurie est surtout due à la vétusté de nos matériels de pêche. Les contrôles incessants de la marine marchande nous empêchent aussi de pêcher normalement depuis l’arrivée de la nouvelle équipe », s’est-il indigné en précisant qu’elle leur demande de se conformer à des règles trop compliquées dont les taxes pharmaceutiques »,

« L’année dernière par exemple, Nous apportions à nos abonnés, 300 kg de poisson au minimum pendant deux semaines. Aujourd’hui par contre, nous regrettons de livrer au marché, à nos abonnés seulement 100 kg, voire 120 kg au maximum.» a-t-il dit.

Considéré comme une denrée riche en protéines, le poisson constitue l’un des produits de base de la cuisine gabonaise, d’où cette carence sur le marché au fil des années.

A Port-gentil, la situation est similaire. Le poisson devient une denrée rare sur le marché marigovéen.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les femmes, compagnes des pêcheurs installés au village des pêcheurs de Cocobeach, s’activent de plus bel, à l’activité de séchage du poisson, en complément à leurs époux qui eux, ont le devoir de ravitailler les fumoirs avant l’étape de la vente. Autrefois réservé aux hommes, l’activité de séchage et de fumage de poisson à grande échelle qui se pratique au village des pêcheurs de Cocobeach se trouve actuellement entre les mains de femmes. Très habiles, ces femmes passent au fumoir différentes variétés de poisson. Chacune nécessitant une certaine durée bien déterminée. Pauline N, de nationalité camerounaise, une des plus anciennes du village explique ...
Lire l'article
Le prix du poisson frais a plus que grimpé ces derniers temps à Lambaréné, capitale provinciale du Moyen-Ogoué, où le kilogramme de carpe est passé de 700 à environ 2500 francs CFA, pénalisant énormément les consommateurs qui ne savent plus à quel saint se vouer, a-t-on appris. A l’origine de cette situation , la forte pluviométrie de ces derniers temps qui provoque la montée des eaux; toute chose qui empêche les pêcheurs de faire de bonnes parties de pêche. Ainsi, pour la carpe fraîche, poisson très prisé et le moins coûteux, le kilogramme passe de 700 à 2500 FCFA, et les autres ...
Lire l'article
Pénurie d’eau à Port-Gentil: le gouvernement annonce une opération de distribution d’eau minérale
Le gouvernement gabonais a annoncé, dans la nuit de mardi à mercredi, le lancement d'une opération de distribution d'eau minérale aux habitants de Port-Gentil, suite à une pénurie d'eau potable occasionnée dans la ville par la montée des eaux salées de l'océan vers le fleuve Ogooué où se situe la station de pompage d'eau alimentant la capitale économique gabonaise. La forte augmentation du chlorure, tant dans l'eau captée à Mandorové (station de pompage) qu'au niveau des forages, a entraîné, dimanche dernier, une suspension de la fourniture du précieux liquide à Port-Gentil, a expliqué un communiqué lu à la télévision nationale ...
Lire l'article
La Marine nationale du Gabon a intercepté jeudi en haute mer entre Port-Gentil et la réserve de Nionié, proche de Libreville, six bateaux qui se livraient à une pêche à outrance dans une zone de reproduction de ressources halieutiques, a appris vendredi l’AGP du ministère de la Défense nationale. Ces grosses embarcations ayant à leurs bords, des équipages étrangers, notamment asiatiques et ouest-africains, ont été prises en flagrant délit avec une cargaison importante de poisson. Pour l’instant ces bateaux sont arraisonnés en attendant que la justice se prononce. L’armée gabonaise s’emploie à veiller à la surveillance de sa façade maritime longue de ...
Lire l'article
Certains jeunes de la commune de Lambaréné (chef-lieu provincial du Moyen-Ogooué, centre), ont choisi d’embrasser le métier d’écailleur de poisson pour lutter contre l’oisiveté et la délinquance juvénile, a constaté GABONEWS. Surpris sur la berge du quartier commercial d’Isaac (2ème arrondissement) de la commune de Lambaréné, où ils passent presque toute la journée, deux écailleurs de poissons nous ont renseignés sur cette nouvelle activité en pleine expansion. « Je suis arrivé dans ce métier parce que j’ai vu les autres gagner de l’argent », explique Koumba Ngadi qui a dû cesser de travailler dans la livraison de boisson pour devenir ...
Lire l'article
La capitale économique du Gabon, Port-Gentil, est en proie, depuis lundi après-midi, à une pénurie de carburant et de gaz butane; conséquence de la grève observée depuis jeudi dernier par les agents de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) qui revendiquent de meilleures conditions de vie et de travail. Les agents de la Société Gabonaise de Raffinage (SOGARA) observent un mouvement de grève depuis mardi dernier, conformément à un préavis déposé le 13 mars dans lequel ils réclament de meilleures conditions de travail tout en dénonçant la non application par l’administration du protocole d’accords signé par les deux parties en conflit. Aujourd’hui, ...
Lire l'article
Au débarcadère du camp Boiro à Port-Gentil, chef-lieu de la province pétrolière de l’Ogooué-Maritime (Sud-ouest), le prix de la baguette de pain est désormais vendue à 150 FCFA au lieu de 110 ou 100 FCFA comme partout dans la commune, a constaté le correspondant de l’AGP. Ce produit de consommation courante qui ne respecte pas les normes de fabrication légale de 250 à 300 grammes a augmenté sans que les fabricants ne donnent des explications. L’envolée du prix du pain se déroule au nez et à la barbe de la municipalité qui pourtant prélève des taxes sur les vendeurs à la sauvette ...
Lire l'article
De nombreux jeunes prennent d’assaut les marchés, les ports, où se vend le poisson, pour proposer leurs services aux acheteurs. Leur travail consiste à écailler le poisson et à le découper, facilitant ainsi la tâche aux consommateurs. Un véritable réseau s’est constitué autour des points de vente de poissons, allant de la vente au transport de la marchandise. Depuis quelques temps, les écailleurs de poisson ont le vent en poupe. Nul ne peut acheter du poisson, sans chercher du regard le jeune homme « à la machette ». Agés de 25 à 30 ans, ces jeunes ont su s’imposer ...
Lire l'article
Plus de 3000 tonnes de poissons ont été importées jeudi à Libreville (port môle) en provenance de la Mauritanie pour compenser le manque crucial enregistré depuis quelques temps sur le marché gabonais. C'est la société mauritanienne d'importation de produits alimentaires congelés (SIPAGEL) qui a réceptionné cette importation en vue de renforcer l’offre en poisson sur le marché national, mais aussi pour marquer son implication dans la distribution alimentaire au Gabon. Ainsi, les commerçants ainsi que les ménages espèrent qu’à la suite de cette livraison, le coût du poisson sera revu à la baisse. Car, le carton de 10 kg vaut déjà 36.000 ...
Lire l'article
Le prix du poisson salé connaît une hausse dans les campements des pêcheurs et au marché municipal de Cocobeach, à plus de 120 km au nord de Libreville, a constaté lundi le correspondant de l'AGP. Vendu habituellement à 1800 FCFA, le kg de Thon et du Mâchoiron est passé à 2300 FCFA, alors que celui du Bar, de la carpe noire, du Capitaine et du poisson rouge est passé de 1900 à 2500 FCFA le kg. Ces prix sont fixés unilatéralement par les commerçants, qui, non seulement ne tiennent pas compte de la mercuriale municipale mais ne donnent aucune raison justificative. Ces derniers ...
Lire l'article
Le fumage de poisson, activité principale des femmes à Cocobeach
Société / Le prix du poisson frais connaît une hausse vertigineuse à Lambaréné
Pénurie d’eau à Port-Gentil: le gouvernement annonce une opération de distribution d’eau minérale
Des bateaux de pêche interceptés entre Port-Gentil et Libreville
Débrouillardise : Les jeunes de Lambaréné écaillent du poisson pour lutter contre l’oisiveté et la délinquance juvénile
Gabon: Pénurie de Gaz butane et de carburant à Port-Gentil
Gabon: La baguette de pain vendue à 150 FCFA au Camp Boiro à Port-Gentil
Gabon: Ecailleur de poisson, une activité très prisée par les jeunes dans les marchés à Libreville
Gabon: Pénurie de poisson: le Gabon importe
Consommation : Le prix du poisson salé en hausse à Cocobeach


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*