Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Locales 2008/Ntoutoume – Emane à l’Hôtel de Ville, une prime ultime à la « loyauté » constante envers le président Bongo Ondimba

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2008
Catégorie(s): Politique

Un triomphe volontiers modeste, Jean François Ntoutoume Emane a été élu nouveau maire de Libreville, vendredi, lors de la Session extraordinaire du Conseil municipal affichant complet, et placé pour la circonstance sous la présidence du gouverneur de la province de l’Estuaire, Ndzé Thomas Débouillon.

A côté du symbole fort contenu dans son score ( 86, 59% des voix), obtenu au final d’un processus électoral ayant enregistré un fort taux d’abstention le 27 avril dernier (environ 70%), cette éclatante et spectaculaire victoire parachève le long parcours exceptionnel d’un homme politique aguerri par les joutes électorales parsemées d’embûches, formé dans la rigueur pour servir l’Etat, ainsi que l’atteste sa solide formation polyvalente (Inspecteur général des Finances), nonobstant le souci des chroniqueurs à avoir souvent tendance à privilégier celle du fin juriste et du politologue que l’itinéraire universitaire a consacré ( Docteur d’Etat en sciences politiques, Sorbonne).

Ancien Premier ministre, chef du gouvernement, demeuré en fonction tout au long du précédent septennat du président de la République, Omar Bongo Ondimba, après avoir été très tôt son Conseiller Personnel et plusieurs fois ministre et ministre d’Etat, cette victoire de la tête de liste du Parti démocratique gabonais (PDG) au 2è siège du 5è arrondissement de Libreville, trouve au fond ses ressorts dans la référence réitérée à l’avenir et à ce qu’il implique comme réévaluation et réactualisation constante de la politique et du vécu de la nation, ainsi qu’à l’appropriation rare dans la classe politique, de la philosophie de la géopolitique objective impulsée au sommet de l’Etat et partagée davantage à la base en vue de préserver la cohésion sociale et renforcer l’unité nationale, à sa stratégie fondée sur l’humilité et la capacité à se relever des coups bas et des « échecs » orchestrés par ses « frères » d’armes, à l’instar de ce « coup dur » supporté avec stoïcisme, qu’aura été l’annulation sans cesse médiatisée de son élection aux dernières législatives dans son bastion pourtant reconnu de Lalala.

En outre, la lecture attentive de cette victoire qu’il aura longtemps dessinée patiemment et avec méthode, en se démarquant de ses adversaires par l’affirmation de sa profonde marque de la disponibilité et de la générosité au 5è arrondissement, où il s’est engagé depuis plusieurs années dans une politique de proximité pour le progrès des populations de sa circonscription électorale, en multipliant les « Actes » sur le terrain aux profit de toutes les couches du cru et en pariant sur l’excellence à l’Ecole, grâce aux dotations multiformes destinées aux établissements divers, et aux cours d’alphabétisation et de formation pour d’autres franges abandonnées, témoigne que cet homme politique cultive une « éthique de l’optimisme » et s’est inscrit bien avant ces échéances électorales dans une conception du temps, où la durée est dominante si l’on veut atteindre des résultats.

A ce propos, justement, le nouveau maire ne devra pas décevoir les fortes attentes placées en lui en raison de l’ampleur du résultat, et de la participation à ce vote massif des principaux acteurs politiques de l’Estuaire, bien que doublés d’élus locaux, en tête desquels Jean Eyéghé Ndong (Premier ministre) et le père Paul Mba Abessole (Vice Premier ministre et leader du Rassemblement pour le Gabon). Ou même Jean Boniface Assélé (leader du CLR).

Il s’agira, donc pour lui, s’il tient à marquer son mandat, et à confondre les plus sceptiques identifiés même dans sa propre famille politique, de réduire drastiquement la dette excessive (6 milliards de FCFA) de la municipalité à l’égard de la CNSS, en diligentant un audit sans donner l’impression de faire une chasse aux sorcières, de diminuer celle accumulée auprès des fournisseurs (10 milliards de FCFA) depuis deux quinquennats d’immobilisme, de moderniser la gestion des Ressources humaines et financière parfois archaïsante, y compris le service d’Etat civil presque devenu obsolète, encore étrangers à l’Internet à ce jour.

En somme, la réussite du challenge du nouveau maire passera par son engagement résolu à remettre les 2036 agents de l’Hôtel de Ville au travail. Ce, grâce à une véritable politique du plein emploi, longtemps impossible à mettre en œuvre à cause du poids des Conventions (SOVOG, AGLI…) à revoir raisonnablement. Car, celles-ci privent durablement la mairie d’un volet important de sa raison d’être.

De même, l’utilisation efficace du budget (14 milliards de FCFA, dont 9 milliards de FCFA pour les seuls salaires) souligne l’acuité de la crise de management politique, financier et technique qu’il revient à ce maire rompu aux rouages de l’Etat, de résoudre non sans remobiliser les énergies et l’ensemble des forces vives de la cité.

Déjà, ce qui est de bon augure à son arrivée, c’est le fait que les personnels politiques qui coûtaient 120 millions de FCFA par mois, ont été considérablement réduits. Conséquemment, il dispose, là, d’une marge de manœuvre, d’autant que la mairie de Libreville entame ce quinquennat avec des économies substantielles de l’ordre de 2 milliards de francs CFA à placer sans attendre dans des projets d’investissements en infrastructures sociales de base, pour faire acte de présence utile au profit de la collectivité sans exclusive. 


SUR LE MÊME SUJET
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba s’est montré plutôt critique, mardi à Libreville, vis-à-vis de l’action menée depuis un an par le gouvernement dirigé par le Premier ministre Paul Biyoghe Mba. ‘’Nous pouvons faire beaucoup mieux si l’ensemble du Gouvernement et de l’administration s’appropriaient plus fortement et plus rapidement le projet que j’ai proposé au peuple gabonais’’, a déclaré le chef de l’Etat, répondant aux vœux de nouvel an du Parlement, du gouvernement et des corps constitués de la République. ‘’Des efforts restent à faire en termes d’efficacité du management public, d’intégrité et de gestion rigoureuse des ressources ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé jeudi, la création d’une prime de solidarité et de revalorisation de la prime de transport pour tous les travailleurs exerçant au Gabon fixée désormais 35.000 FCFA, selon le communiqué final du conseil des ministres tenu ce même jeudi au palais présidentiel. ‘’Le président de la République, dans son souci constant d’améliorer les conditions de vie des Gabonais de manière substantielle, et compte tenu de l’adhésion unanime des partenaires sociaux, réunis dans le cadre de la Commission Nationale d’études des salaires, qui s’est tenue du 10 Février au 31 Mars 2010, avait ...
Lire l'article
De retour de Genève, en Suisse, où il prenait part aux assises de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) dont il siège au bureau directeur, le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a été reçu le 14 avril dernier par le chef de l’Etat. Cette audience a permis à l’édile de la capitale gabonaise de faire le point sur les activités de l’AIMF, notamment la préparation du 30e anniversaire en octobre prochain à Paris, ainsi que de faire le tour des grands chantiers engagés pour le développement et l’embellissement de la capitale gabonaise. Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume ...
Lire l'article
Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane poursuivant sa tournée de prise de contact, à travers les mairies d’arrondissements et autres services municipaux de la commune de Libreville, qui prendra fin jeudi prochain par les mairies du 3éme, 4éme et 5éme arrondissements, a été stupéfait d’apprendre que la mairie du 2éme arrondissement sise en pleine métropole loue les installations d’un particulier pour abriter ses services. Au cours d’un bref entretien qu’il a eu avec les responsables de la mairie du 2éme arrondissement qui sollicitent une subvention spéciale pouvant leur permettre de doter rapidement leur arrondissement d’un siège, Jean François Ntoutoume ...
Lire l'article
A son entrée en fonction, le nouveau maire de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane a souhaité ne pas prononcer un discours programme pour le quinquennat qui commence à l’Hôtel de Ville, toutefois il a laissé glisser, jeudi, certains axes forts de son action politique au cours de son mandat placé sous le sceau du rassemblement des forces vives de la commune, ainsi que politiques présentes au Conseil municipal, en particulier la « lutte contre l’incivisme » hissée au rang de priorité, d’autant que cette glissade qui s’est beaucoup accélérée parmi une frange considérable de concitoyens se vérifie au quotidien dans la ...
Lire l'article
Gabon: Locales 2008 : Le ministre de l’intérieur rend public les résultats des élections locales 2008
Selon les résultats annoncés vendredi soir au siège de la Commission électorale nationale autonome permanente (CENAP), par le ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, le Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir), obtiendrait 1101 élus, soit plus de la moitié des sièges à pourvoir (1990), alors que du côté de l’opposition, c’est l’Union pour la démocratie et le développement (UGDD) de Zacharie Myboto, avec environ 160 élus, qui se positionne comme la première force, du moins au plan local, suivie de l’Union du peuple gabonais (UPG) de Pierre Mamboundou qui compterait environ 80 élus et le Congrès pour la Démocratie et ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, par ailleurs président-fondateur du Parti démocratique gabonais (PDG – au pouvoir), Omar Bongo Ondimba, dont les candidats sont également en lice dans l’élection municipale en vu du renouvellement des Conseils municipaux, départementaux, a accompli son devoir citoyen aux environ de 14 heures précises, dans le centre de l’Ecole pilote du centre, dans le 3ème arrondissement de Libreville, alors que quelques heures auparavant, la tête de liste de ce parti dans cet arrondissement, Laure Olga Gondjout avait également voté, mais un hic subsiste, c’est l’arrivée au compte goutte, des électeurs qui n’augure pas, pour le moment, ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, par ailleurs président-fondateur du Parti démocratique gabonais (PDG – au pouvoir), Omar Bongo Ondimba, dont les candidats sont également en lice dans l’élection municipale en vu du renouvellement des Conseils municipaux, départementaux, a accompli son devoir citoyen aux environ de 14 heures précises, dans le centre de l’Ecole pilote du centre, dans le 3ème arrondissement de Libreville, alors que quelques heures auparavant, la tête de liste de ce parti dans cet arrondissement, Laure Olga Gondjout avait également voté, mais un hic subsiste, c’est l’arrivée au compte goutte, des électeurs qui n’augure pas, pour le moment, ...
Lire l'article
Gabon: Locales 2008/ Eyéghé Ndong (vice président du PDG) en colère contre le RPG et son leader pointant l’ « immobilisme » du cabinet
A trois jours du vote des électeurs pour le renouvellement des Conseils départementaux et municipaux, dont le scrutin a lieu dimanche prochain, et auquel il prend part en conduisant la liste PDG au 2ème arrondissement de Libreville, Jean Eyeghé Ndong, doublé de chef du gouvernement s'est montré très critique et en colère, devant les journalistes, face aux attaques répétées de certains partis de la majorité présidentielle - moins que celles de l'opposition jouant son rôle constitutionnel - en particulier le RPG, emmené dans la bataille de cette circonscription électorale convoitée aux «coûteaux», par son leader, le père Paul Mba Abessole, ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo Ondimba plutôt critique envers l’action de son gouvernement
Ali Bongo Ondimba annonce la création d’une prime de solidarité et la revalorisation de la prime de transport
Bongo Doit Partir
Gabon : Ntoutoume Emane fait le point chez Bongo Ondimba
Gabon: Ntoutoume Emane découvre la mairie du 2è arrondissement locataire des installations d’un particulier
Gabon: Mairie: Ntoutoume Emane veut « l’ordre » à l’Hôtel de Ville, la « lutte contre la prolifération des marchés anarchiques » engagée
Gabon: Locales 2008 : Le ministre de l’intérieur rend public les résultats des élections locales 2008
Gabon: Locales 2008: Bongo Ondimba accomplit son devoir civique à Libreville
Gabon: Locales 2008: Bongo Ondimba accompli son devoir civique à Libreville
Gabon: Locales 2008/ Eyéghé Ndong (vice président du PDG) en colère contre le RPG et son leader pointant l’ « immobilisme » du cabinet


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Mai 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*