- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon : L’alliance qui fait problème à Port -Gentil

L’Union du peuple gabonais (UPG), l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), l’indépendant Tchango et le Parti démocratique gabonais (PDG) ont conclu le 22 mai autour du président Bongo Ondimba à Libreville un accord de cogestion de la commune de Port -Gentil, la capitale économique du pays. Dans la journée, des tracts menaçant s’en prendre aux intérêts français dans cette localité si cette alliance venait contrarier le verdict populaire du scrutin du 27 avril dernier circulaient à Libreville. L’élection de nouveaux maires prévu aujourd’hui sur l’ensemble du pays n’a pas eu lieu à Port-Gentil

La tension monte dans la capitale économique suite à l’alliance des partis de l’opposition avec ceux de la majorité et un indépendant pour prendre le contrôle cogéré de la commune, contrariant les résultats du scrutin du 27 avril dernier qui portaient le maire sortant, Séraphin Ndaot, en position de force pour briguer un second mandat.

Réunis le 22 mai dernier au palais du bord de mer autour du président Bongo Ondimba, le leader de l’UPG, Pierre Mamboundou, le secrétaire général de l’UGDD, Sylvestre Ratanga, l’indépendant Tchango, le président de l’ADERE, Didjob Divungi Di Ndinge et le secrétaire général adjoint du PDG, Michel Menga, ont signé un accord de cogestion de la commune de Port Gentil avec un programme commun de gouvernance pour une gestion collégiale des services décentralisés des mairies d’arrondissements.

Le programme de cogestion accorde la mairie centrale et le poste de quatrième adjoint au PDG. L’UPG hérite des postes de premier et troisième adjoints au maire tandis que l’UGDD obtient le poste de second adjoint.

Selon les termes de l’accord, le premier arrondissement de Port Gentil revient à l’UGDD et le quatrième à l’ADERE, tandis que les second et troisième arrondissements restent sous le contrôle du maire sortant, Séraphin Ndaot. Les sièges de sénateurs des deux arrondissements aux mains de la nouvelle alliance reviendront à l’UPG et au PDG lors du renouvellement de du sénat en février 2009.

Au sortir du scrutin du 27 avril dernier, sur les 63 postes de conseillers en jeu dans la commune, le PDG avait obtenu 15 sièges, l’UPG 12, l’ADERE 3, l’UGDD 3 également, 2 pour le group de l’indépendant Tchango, tandis que l’alliance des bâtisseurs de Séraphin Ndaot avait obtenu 28 conseillers, manquant de quatre sièges le contrôle sans partage de la commune.

Mais cette alliance opportuniste des adversaires de Ndaot enlève tout espoir à ce dernier de prétendre à un second mandat à la tête de la capitale économique du pays.

La population qui avait pourtant massivement approuvé cette éventualité a vivement protesté contre la contradiction du verdict populaire de la consultation électorale. Les notables et chefs de quartiers de la commune ont fait circuler des tracts et parvenir une correspondance à l’ambassade de France, menaçant de s’attaquer aux intérêts français dans cette localité si la volonté populaire venait à être bafouée à l’issue des scrutins des 23 et 25 mai prochains.

Réunis en conseil des ministres le 21 mai dernier, le gouvernement a vivement condamné ces velléités d’agitation et appelé les responsables de la sécurité à prendre les mesures nécessaires pour contenir tout débordements.  


SUR LE MÊME SUJET
Un avion de la compagnie 2AG de marque BEECH CROFT, parti de Libreville, la capitale gabonaise, très tôt lundi dernier pour Port-Gentil, la capitale économique, a perdu son « train avant » en atterrissant à l’aéroport de destination avec à bord, 18 personnes dont 16 passagers et 2 membres de l’équipage. Selon les témoignages, l’appareil n’aurait pas eu de mal à se poser sur le tarmac de l’aéroport de Port-Gentil, mais contre toute attente, il a perdu son « train avant » créant ainsi, une grosse panique à bord. Pour le responsable local d’ASECNA (Agence pour la sécurité et la navigation ...
Lire l'article [1]
Très heureux que sa ville ait été choisie pour abriter le premier Conseil des ministres de l’ère Ali Bongo Ondimba à l’intérieur du pays, le Maire de Port – Gentil, André Jules Ndjambé a exprimé toute sa joie du fait que « Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tienne parole en honorant sa ville».  « C’est à la fois un honneur et une fierté pour moi-même et pour tous les Porgentillais d’être les premiers à accueillir pour ce grand rendez – vous, où pendant trois jours, la République va se déplacer au niveau de la ville de Port – ...
Lire l'article [2]
Le maire de la commune de Port-gentil, André Jules Ndjambé, convoquera lundi prochain, une session extraordinaire du Conseil municipal de la commune de Port-gentil, capitale économique, indique un communiqué parvenu à l'AGP. La convocation de cette session extraordinaire qui aura pour principal point inscrit à l'ordre du jour, le vote du budget de l'institution, intervient deux mois après le rejet par la majorité des conseillers municipaux, du projet de budget primitif pour l'exercice en cours présenté par l'édile de la ville. Il s'agissait des conseillers municipaux issus de l'Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition) et de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition) ...
Lire l'article [3]
Comme les autres signataires de l’accord de cogestion de la mairie de Port-Gentil, l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) vient de dénoncer le non respect de dispositions contenues dans ce protocole par l’édile de la ville, André Jules Ndjambé. Cette démarche qui intervient quelques jours après celle de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition), pourrait bien signer la fin du «règne» d’André Jules Ndjambé à la tête l’Hôtel de ville de la capitale économique. 17 mois après sa signature, le protocole d’accord de cogestion de la mairie de Port-Gentil est plus que jamais au bord de l’éclatement. L’Union du peuple ...
Lire l'article [4]
Près de quatre mois après les émeutes post électorales de Port-Gentil du 3 au 6 septembre dernier, le gouvernement gabonais vient d'annoncer la levée du couvre-feu sur la capitale économique, où les déplacements des populations avaient été restreints après 20 heures. Mises à l'essai avec les suspensions du couvre-feu à Noël et au Nouvel An, les populations de Port-Gentil ont semble-t-il réagi favorablement puisque les autorités ont décidé lors du Conseil des ministres du 14 janvier dernier de lever complètement le couvre-feu qui pesait sur la ville. Le gouvernement «note avec satisfaction le comportement exemplaire dont les ...
Lire l'article [5]
La nouvelle coalition formée par l’Union du peuple gabonais (UPG) et l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB), majoritaire dans le Conseil municipal de Port-Gentil avec 40 sièges sur 63, a finalement mis à exécution le 11 décembre dernier sa menace de boycott du budget primitif 2010 de la commune proposé par le maire PDG, André Jules Ndjambé. Fixé à 9,1 milliards de francs CFA, le budget a été refusé par la coalition de l'opposition pour sanctionner la «mauvaise gestion des ressources humaines et des moyens de la municipalité par le maire». A l'ouverture du Conseil municipal, André Jules Ndjambé avait commencé par présenter ...
Lire l'article [6]
Une des victimes d'Ali Bongo a Port Gentil
Lire l'article [7]
Dans son discours inaugural à la tête du Conseil municipal de la cite pétrolière, le Maire de la commune de Port – Gentil, André Jules Ndjambé s’est voulu rassembleur et déterminé à redorer l’image dégradée de la capitale économique où sévit la précarité galopante, en prenant soin de décliner les grands axes de son mandat (cinq ans) qui s’articulent autour de l’accroissement des investissements pour promouvoir les infrastructures sociales de base devenues obsolètes en précisant que fort du soutien politique élargi non seulement à l’ensemble des partis de la Majorité présidentielle (PDG, ADERE) en plus du Groupe Tchango (Indépendants), mais ...
Lire l'article [8]
Conformément à l’accord de cogestion signé le le 23 mai par le PDG, l’UPG, l’UGDD, l’ADERE et la liste Tchango pour la cogestion de la commune de Port-Gentil, les conseillers municipaux ont élu le 24 mai André Jules Ndjambé(PDG) à la tête de la mairie centrale de la capitale économique. Le vote s’est déroulé à l’absence des 28 conseillers municipaux de la liste du maire sortant séraphin Ndaot Rembogo qui appelait déjà la veille les populations à refuser cet accord. La ville de Port-Gentil n’aurait eu qu’un répit de quelques heures pour connaître le nom de son nouveau ...
Lire l'article [9]
Les 63 nouveaux conseillers municipaux élus lors des derniers élections municipâles du 27 avril derniers de la commune de Port – Gentil et ceux du département de Bendjé, ont été édifiés vendredi (hier), par le gouverneur de la province de l’Ogooué – Maritime, Jean Marie Béka B’Obame sur les nouvelles dispositions de la loi devant réglementer le déroulement de l’élection du futur maire centrale qui doit se tenir le 23 mai prochain au lieu du 20 comme prévu auparavant, a constaté GABONEWS. L’autorité provinciale qui était accompagné de quelques préfets a expliqué que cette rencontre venait à point ...
Lire l'article [10]
Un avion de 2AG fait frissonner ses passagers à l’atterrissage à Port-Gentil
« Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tient parole en honorant la ville de Port-Gentil », André Jules Ndjambé (Maire de Port – Gentil)
Ogooué-Maritime : Conseil municipal extraordinaire lundi à Port-Gentil
Gabon : Le maire de Port-Gentil sur la sellette
Gabon : Libreville fait la paix avec Port-Gentil
Gabon : L’opposition boycotte le budget 2010 à la mairie de Port-Gentil
Genocide a Port Gentil: Ali Bongo fait des victimes
Gabon: Le Maire élu de Port – Gentil s’engage à impliquer le secteur privé (SOGARA et Total…) dans le développement durable de la ville
Gabon : Ndaot, un grain de sable de l’accord de cogestion de Port-Gentil ?
Gabon: Les 63 nouveaux conseillers municipaux de la commune de Port – Gentil au fait des dispositions devant réglementer l’élection du futur maire central