- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon : Ndaot, un grain de sable de l’accord de cogestion de Port-Gentil ?

Conformément à l’accord de cogestion signé le le 23 mai par le PDG, l’UPG, l’UGDD, l’ADERE et la liste Tchango pour la cogestion de la commune de Port-Gentil, les conseillers municipaux ont élu le 24 mai André Jules Ndjambé(PDG) à la tête de la mairie centrale de la capitale économique. Le vote s’est déroulé à l’absence des 28 conseillers municipaux de la liste du maire sortant séraphin Ndaot Rembogo qui appelait déjà la veille les populations à refuser cet accord.

La ville de Port-Gentil n’aurait eu qu’un répit de quelques heures pour connaître le nom de son nouveau maire, André Jules Ndjambé, élu le 24 mai par le collège des conseillers municipaux issu des élections locales du 27 avril deernier.

Ce vote repoussé d’un jour est conforme à l’accord signé le 22 mai à Libreville par quatre formations politiques, l’Union du peuple gabonais (UPG), l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), le Parti démocratique gabonais (PDG) et l’indépendant Tchango autour du président Bongo Ondimba pour la cogestion de la commune de Port –Gentil.

Le 22 mai, pendant que les quatre formations politiques affinaient leur accord de cogestion, des tracts menaçant s’en prendre aux intérêts français dans cette localité si cette alliance venait contrarier le verdict populaire du scrutin du 27 avril dernier circulaient à Libreville.

Bien que cet accord soit conforme à l’esprit du mode de scrutin, la proportionnelle, retenu pour ces élections locales, les partisans de la liste du maire sortant Ndaot, qui a remporté 28 sièges sur les 63 mis en jeux, c’est-à-dire plus des sièges que tous les partis politiques qui ont présenté des candidats dans cette commune, estiment cet accord s’apparente à un déni de démocratie parce qu’elle prive la liste qui a récolté les plus grand nombre des suffrages des portgentillais d’administrer la ville.

L’élection du nouveau maire s’est déroulée sans les conseillers de la liste Ndaot qui ont ainsi refuser de participer à ce « hold up » très démocratique qu’autorise une élection à la proportionnelle.

Toutefois, selon certaines sources proches des partisans de Maître Ndaot, les exclus de l’accord de cogestion de la commune de Port-gentil attendent la nouvelle équipe municipale lors du vote du budget de la commune.

Selon ces sources, la loi exigerait un quorum de 42 conseillers pour le vote du budget de la commune. Or l’alliance conclut le 22 mai au palais de bord de mer ne totalise que 35 conseillers sur les 63 investis à l’issu des élections du 27 avril dernier.

S’achemine-t-on vers un blocage des institutions municipales de la capitale économique ?
D’ores et déjà, Port-Gentil semble mal partie avec un caillou dans la chaussure nommé séraphin Ndaot. Mais d’ici au vote du budget, ce dernier pourra-t-il tenir ses conseillers droit sous sa bannière ? La défection est un sport dans l’arène politique ici et les deux camps qui s’affrontent à Port-Gentil le savent.

Pour rappel, le programme de cogestion accorde la mairie centrale et le poste de quatrième adjoint au PDG. L’UPG hérite des postes de premier et troisième adjoints au maire tandis que l’UGDD obtient le poste de second adjoint.

Selon les termes de l’accord, le premier arrondissement de Port Gentil revient à l’UGDD et le quatrième à l’ADERE, tandis que les second et troisième arrondissements restent sous le contrôle du maire sortant, Séraphin Ndaot. Les sièges de sénateurs des deux arrondissements aux mains de la nouvelle alliance reviendront à l’UPG et au PDG lors du renouvellement de du sénat en février 2009. 


SUR LE MÊME SUJET
Un député du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) de la commune de Port-Gentil, Jean Richard Sylong, a offert ses bons offices dans la crise qui secoue, depuis plusieurs mois, la municipalité de la capitale économique du Gabon (sud-ouest). Ministre délégué aux Travaux publics, M. Sylong a rencontré samedi dernier, les membres du conseil communal des sages, une structure non statutaire qui, comme lui, tentent de dénouer la crise à la municipalité de Port-Gentil. ‘’Comme vous, je reste préoccupé par la crise que traverse notre conseil municipal, car il freine le développement de notre cité’’, a déclaré M. Sylong, saluant les ...
Lire l'article [1]
Le maire de la commune de Port-gentil, André Jules Ndjambé, convoquera lundi prochain, une session extraordinaire du Conseil municipal de la commune de Port-gentil, capitale économique, indique un communiqué parvenu à l'AGP. La convocation de cette session extraordinaire qui aura pour principal point inscrit à l'ordre du jour, le vote du budget de l'institution, intervient deux mois après le rejet par la majorité des conseillers municipaux, du projet de budget primitif pour l'exercice en cours présenté par l'édile de la ville. Il s'agissait des conseillers municipaux issus de l'Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition) et de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition) ...
Lire l'article [2]
Les conseillers municipaux de la commune de Port-Gentil devraient à nouveau se réunir pour examiner le budget qui n’avait pu être voté lors de la précédente réunion du conseil municipal du fait de la désapprobation des 40 conseillers municipaux de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) et de l’Alliance Nationale des Bâtisseurs (ANB), partis membres de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR). Par leur boycott les élus UPG et ANB tenaient à dénoncer la mauvaise gestion du maire André Jules Ndjambé mais aussi l’utilisation par lui, à des fins personnelles, du patrimoine de la mairie. Répondant à une correspondance du ...
Lire l'article [3]
Comme les autres signataires de l’accord de cogestion de la mairie de Port-Gentil, l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) vient de dénoncer le non respect de dispositions contenues dans ce protocole par l’édile de la ville, André Jules Ndjambé. Cette démarche qui intervient quelques jours après celle de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition), pourrait bien signer la fin du «règne» d’André Jules Ndjambé à la tête l’Hôtel de ville de la capitale économique. 17 mois après sa signature, le protocole d’accord de cogestion de la mairie de Port-Gentil est plus que jamais au bord de l’éclatement. L’Union du peuple ...
Lire l'article [4]
Après la levée du couvre-feu sur la ville de Port-Gentil, le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition), maître Ndaot Rembogo, a récemment dressé un bilan partiel de la situation actuelle de la capitale économique. Le leader de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB), Séraphin Ndaot Rembogo, a dressé un bilan social, économique et politique de Port-Gentil, après la levée récente du couvre-feu qui étouffait la ville depuis le 4 septembre dernier. «L’étau est desserré, les activités économique de nuit peuvent donc reprendre normalement. Il reste que malgré la mesure de la levée de cette mesure d’exception ...
Lire l'article [5]
Alors que le nouveau gouvernement vient de procéder à un nouvel allègement du couvre-feu dans la capitale économique du Gabon, Port-Gentil, le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB) et ancien maire de la cité pétrolière, Séraphin Ndaot, a demandé une levée totale de cette mesure décrétée suite aux émeutes post électorales qui avaient éclaté du 3 au 6 septembre dernier. Le contentieux électoral étant vidé et le nouveau président installé, le leader politique de la capitale économique estime que le maintien de cette mesure préventive sur Port-Gentil s'assimile à une punition et un frein pour la reprise optimale des ...
Lire l'article [6]
Le maire de la capitale économique gabonaise, Port gentil, André-Jules Ndjambé, a procédé mercredi à l'installation des membres de son cabinet, rapporte jeudi une source municipale de la localité à GABONEWS. Lors de cette cérémonie d'installation, le maire a incité les nouveaux promus, une dizaine au total, à se mettre au travail pour le développement de la localité. André Jules Ndjambé a succédé au mois d’avril dernier, après les élections municipales, à Séraphin Ndaot à la tête de la mairie, après un accord de cogestion passé entre le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et certain partis de l'opposition. La ville de Port-Gentil ...
Lire l'article [7]
L’Alliance du Groupe les Bâtisseurs dont le leader est Me Séraphin Ndaot Rembogo (maire central sortant de la commune de Port – Gentil), après s’être désistée, dimanche au vote des maires du 2ème et 3ème arrondissement de la capitale économique du pays, a finalement pris sa revanche lundi en remportant les postes en jeu dans ces deux circonscriptions électorales où il a obtenu 19 conseillers sur les 28 qui composent cette circonscription politique, a constaté GABONEWS.
Lire l'article [8]
Gabon: André – Jules Djambé succède à Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête du Conseil municipal de Port–Gentil
Le nouveau maire de la grande commune de Port – Gentil, André - Jules Djambé succédant à Me Séraphin Ndaot Rembogo, a été élu samedi à la majorité absolue des conseillers grâce au collège électoral constitué par le PDG, l’UPG, l’UGDD, l’ADERE et le groupe indépendant Tchango, a constaté GABONEWS. Comme annoncé vendredi dernier, c’est sans surprise que le nouveau maire de la commune de Port – Gentil, André – Jules Djambé a été élu samedi par l’ensemble des 35 conseillers municipaux ayant signé un accord de cogestion, à la veille de ce scrutin, à la Présidence de la ...
Lire l'article [9]
L’Union du peuple gabonais (UPG), l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), l’indépendant Tchango et le Parti démocratique gabonais (PDG) ont conclu le 22 mai autour du président Bongo Ondimba à Libreville un accord de cogestion de la commune de Port -Gentil, la capitale économique du pays. Dans la journée, des tracts menaçant s'en prendre aux intérêts français dans cette localité si cette alliance venait contrarier le verdict populaire du scrutin du 27 avril dernier circulaient à Libreville. L'élection de nouveaux maires prévu aujourd'hui sur l'ensemble du pays n'a pas eu lieu à ...
Lire l'article [10]
Un député s’implique dans le règlement de la crise à la mairie de Port-Gentil
Ogooué-Maritime : Conseil municipal extraordinaire lundi à Port-Gentil
Gabon : L’UPG et l’ANB plus que jamais unis à Port-Gentil
Gabon : Le maire de Port-Gentil sur la sellette
Gabon : Le bilan de Ndaot sur Port-Gentil
Gabon : Ndaot réclame la levée des «punitions» sur Port-Gentil
Gabon: Le maire de Port gentil installe son équipe dirigeante
Gabon: A Port-Gentil, l’Alliance des bâtisseurs de Me Séraphin Ndaot Rembogo prend sa revanche avec les mairies du 2ème et 3ème arrondissement
Gabon: André – Jules Djambé succède à Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête du Conseil municipal de Port–Gentil
Gabon : L’alliance qui fait problème à Port -Gentil