Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Plan Social à Gabon-Télécom / Le Comité de Privatisation tient une réunion cruciale avec l’Administration publique et les partenaires sociaux en prélude au plan social

Auteur/Source: · Date: 29 Mai 2008
Catégorie(s): Economie

Une rencontre bipartite réunissant l’Administration publique – représentée par les ministères de l’Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation , puis de la Communication , des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’Information, ainsi que du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance Sociale – et les partenaires sociaux regroupés pour défendre leurs droits au sein des deux syndicats que compte Gabon-Télécom (Synatel et Sypropostel), se tenait jeudi, en après midi, au siège du Comité de Privatisation dans la capitale gabonaise, pour tenter de s’accorder sur la nécessité d’un véritable plan social, après le dépôt par les responsables syndicaux de leur plate forme de revendications, en prélude à la mise en œuvre de la décision prise par la Direction générale de procéder, d’un commun accord avec les autorités, à la baisse significative du nombre d’employés de ce Groupe.
Pour les deux syndicats (Sypropostel et Synatel), cette rencontre est d’une importance capitale à leurs yeux, d’autant qu’ils ont fait parvenir au Comité de Privatisation leur Plate-forme commune de revendications, sur la base de laquelle vont devoir porter les discussions placées sous l’égide du Secrétaire du Comité de Privatisation, Fidèle Magwangou, mais auxquelles n’assiste point, pour l’heure, la hiérarchie de l’entreprise, dont le Directeur général n’est autre que Mostapha Laarabi.
On a appris, par les syndicats unanimes, que leur proposition de Plate-forme revendicative met la barre à un niveau « raisonnable ». En fait, celle-ci est essentiellement focalisée autour de leur demande forte de « 120 mois de salaires », selon Serge Lingombé, l’un des responsables syndiqués. « Aujourd’hui, les discussions vont s’articuler sur ce point important, auparavant les deux précédentes réunions nous auront permis de prendre contact », a-t-il tenu à préciser.
En outre, ces discussions autour du Comité de Privatisation, se tiennent dans un climat pour le moins apaisé, et à une période perçue comme un tournant, soit près de trois mois après la signature, le 7 mars 2008, d’un Protocole d’accord avenant au Pacte d’Actionnaire et la Convention de Cession d’actions paraphée le 9 février 2007 relative à l’acquisition par le partenaire stratégique d’une participation de 51% du capital de Gabon-Télécom S.A., entre le Groupe Itissalat Al-Maghrib S.A. et le gouvernement gabonais.
Au fond, ce Protocole d’Accord tient compte d’une réalité indiscutable, le partenaire stratégique a beaucoup souffert d’un certains nombre de perturbations dans l’exploitation globale des entreprsises Gabon-Télécom et Libretis. Résultat :
Le gouvernement a pris des engagements afin d’ « assurer son partenaire de la sécurité juridique de son investissement », à commencer par l’apurement du passif des sociétés.
Justement, en ce qui concerne la perspective du Plan social, au menu des discussions attendues au Comité de Privatisation, les deux parties se sont engagées à le mettre rapidement en œuvre. Donc, ce Plan social vise un effectif cible de 400 employés pour les sociétés. A ce jour, l’évocation de cette réduction drastique des effectifs accroît le sentiment de doute généralisé au Delta Postal. Il n’empêche, aussi, que nombreux sont les agents, parmi les 800 d’entre ceux inscrits sur les listes de départs – volontaires ou involontaires – qui saluent cette initiative, conscients qu’ils vont entrer en possession d’une manne financière tant rêvée en cette période de récession et de précarité visibles.

Enfin, ce qui est de bon augure, c’est l’optimisme du Comité de Privatisation:
« L’Actionnaire cédant s’engage d’ores et déjà à participer au financement du plan social, le partenaire stratégique acceptant de faire en sorte que les sociétés prennent à leur charge la partie du plan social qui pourrait être due, si le nombre des départs effectifs conduisait à ce que la masse salariale post plan social soit inférieure au seuil de 22% du chiffre d’affaires recouvré, et ce, dans la limite de ce seuil » y rappelle-t-on, volontiers.


SUR LE MÊME SUJET
Le Comité de suivi des Etats généraux de la Petite et Moyenne Entreprise et industries (PME-PMI) et de l’Artisanat, a tenu vendredi à Libreville, autour du Ministre du département concerné, Jean Félix Mouloungui, sa première réunion de constitution et d’évaluation. La présentation de la synthèse des recommandations des Etats généraux des PME et de l’Artisanat, la création du bureau du Comité de suivi et l’échange direct avec le secteur bancaire sur le « financement des entreprises en création ou en développement » ont marqué cette première réunion présidée par le Ministre des Petites et Moyennes et Entreprises et de l’Artisanat, ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghé Mba a présidé mercredi, à Libreville, la deuxième réunion du comité de paiement visant à alléger et les délais et les procédures de paiement de l’Etat. ‘’Cette rencontre avait pour objectif de mettre en place des mécanismes visant à alléger le circuit et le délai des paiements parce que les règlements s’effectuent actuellement de manière hasardeuse’’, a déclaré M. Biyoghé Mba, en présence des présidents de la Chambre de commerce et du patronat. Selon M. Biyoghé Mba, il est impérieux de revoir les procédures de paiement et surtout donné une meilleure formations ...
Lire l'article
Le Gouvernement gabonais et Itissalat Al-Maghrib (Maroc Telecom) ont signé, jeudi à Libreville, un accord qui clôt le processus de privatisation de Gabon Telecom amorcé par la Convention de cession d’Actions (CCA) du 9 février 2007, consacrant ainsi la prise de contrôle de l’opérateur historique de télécommunications Gabon Telecom et sa filiale de téléphonie mobile Libertis, annonce un communiqué du Ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique. ENGAGEMENTS TENUS PAR LES DEUX PARTIES Ce processus de privatisation - d’une durée de trois (3) ans- aura permis aux deux parties (gabonaise et marocaine) de tenir chacune ses ...
Lire l'article
423 des 800 agents déflatés de Gabon Télécom vont être réinsérés à la Fonction publique. Cette initiative répond à la résolution du plan social négocié en octobre 2008 entre l’entreprise et le gouvernement, selon le journal Gabon Matin. Enfin une issue pour les déflatés de Gabon Télécom. 423 des 800 agents licenciés de cette entreprise vont bénéficier d’une réintégration dans la fonction publique conformément à une résolution du plan social négocié en octobre 2008, selon le journal Gabon Matin. Selon cette source, il s’agit en effet des fonctionnaires de l’ex Office des Postes et Télécommunication (OPT) qui se trouvaient en situation ...
Lire l'article
Le Secrétaire du Comité de privatisation, Félix Onkéya et quelques représentants des structures publiques, para publiques se sont retrouvés mardi dernier, à la Chambre de commerce du Gabon, à l’occasion de la journée de sensibilisation en faveur des déflatés des entreprises publiques, notamment, l’hôtel Laîco Okoumé Palace et Africa N0 1, sur la nécessité d’assainir les finances publiques, créer un climat de confiance dans le monde des affaires et de rendre plus compétitive l’économie gabonaise. L’objectif visé par cette rencontre de la Chambre de commerce et d’Industrie du Gabon, est de permettre aux déflatés de s’imprégner des mécanismes de la ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
le Plan de paix la Constitution
Lire l'article
L’Union du peuple gabonais (UPG), principal parti de l’opposition gabonaise, a récemment publié un article pour dénoncer les procédures de privatisation de Gabon Télécom, aujourd’hui détenu à 51% par Maroc Télécom, qui seraient en porte à faux avec la législation en vigueur. Les analystes de l’UPG mettent notamment en avant une transaction déficitaire pour le Gabon, l’illégitimité du gouvernement seul à conduire cette privatisation, ou encore la confidentialité jugée «abusive» de la convention de cession. Le principal parti l’opposition gabonaise a récemment dénoncé les conditions de privatisation de la société Gabon Télécom par l’Etat gabonais, qu’elles jugent «illégales» et «opaques». Le ...
Lire l'article
Près d’un mois après le changement intervenu à la tête de Gabon Télécom où l’ancien directeur gébéral a été remplacé par Noureddine Boulmène, le promu a séduit les agents en s’empressant de faire le tour du propriétaire à travers la visite patiente et méthodiques des différentes agences et du patrimoine de l’entreprise établis à Libreville. Mais au-delà, les partenaires sociaux attendent toujours un signe fort. Ainsi, le nouveau directeur a visité l’ensemble des services techniques, commerciaux et administratifs de l’opérateur historique de téléphonie au Gabon. Grâce à cet acte, selon les employés, M. Noureddine Boulmène a affiché sa volonté de ne ...
Lire l'article
Une séance de travail a réuni le 24 juin dernier au siège de la station de radio Africa n°1 à Libreville, le comité de privatisation et les membres du syndicat des agents du média pour discuter de la mise en place d'un plan social pour accompagner le processus de privatisation de la radio panafricaine. Le groupe Libyan Jamahiriya Broadcasting (LGB) qui s’est porté acquéreur du média avait en effet annoncé le licenciement protocolaire de l’ensemble des agents de la station avant l’organisation des recrutements. Pour limiter les répercussions socio économiques de la privatisation de la radio Africa n°1, une rencontre a ...
Lire l'article
PME-PMI et Artisanat: le Comité de suivi des Etats généraux tient sa première réunion
Gabon: 2ème réunion du comité de paiement
La privatisation de Gabon Telecom désormais bouclée
Gabon: 423 déflatés de Gabon Télécom à la Fonction publique
Comité de privatisation/Campagne de sensibilisation en faveur des déflatés
Plan de Paix
Réalisations
Gabon : L’UPG dénonce la privatisation «illégale» de Gabon Télécom
Gabon: Gabon Télécom / Dialogue social: les partenaires sociaux attendent un geste fort de la nouvelle direction
Gabon : Africa n°1 cherche désespérément un plan social

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Mai 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*