Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Haro sur les drogues à Franceville

Auteur/Source: · Date: 30 mai 2008
Catégorie(s): Société

L’Office centrale de lutte anti-drogue (OCLAD) a ouvert le 27 mai dernier à Franceville un séminaire régional de lutte contre les drogues pour coordonner l’application effective de la législation en vigueur au niveau provincial. Supervisées par le gouverneur de la province du Haut-Ogooué, Bertrand Moudounga, ces assises sont destinées à former les représentants locaux de la loi aux évolutions des techniques de la prévention et de la lutte contre les drogues.
Les réseaux de trafics et de distribution de drogues évoluent et il faut adapter les méthodes de prévention et de lutte contre ce phénomène. Face à ce défi et pour coordonner l’application effective des lois et recommandations en vigueur, le chef lieu de la province du Haut Ogooué accueille depuis le 27 mai dernier un séminaire régional de lutte contre les drogues.

Organisé par l’Office centrale de lutte anti-drogue (OCLAD) et supervisé par le gouverneur du Haut Ogooué, Bertrand Moundounga, cet atelier est destiné à former les représentants de la loi aux législations en vigueur au niveau de la répression et sur l’évolution des méthodes d’investigation, de prévention et de lutte contre les drogues.

Les magistrats, les agents des services de douane ainsi que les forces de sécurité et de défense ont ainsi pris part à ces assises.

A l’ouverture des travaux, le gouverneur a rappelé l’importance de l’engagement national dans cette lutte, concrétisé par la ratification par le Gabon de différents traités et autres conventions relatifs à ce fléau.

Le directeur général de l’OCLAD, le colonel Victor Mounanga A’Matéba, a expliqué que ces initiatives locales de formation et de sensibilisation des représentants de la loi entraient dans le cadre d’une politique globale de lutte contre les drogues pour l’accomplissement des objectifs nationaux.

Le colonel Mounanga A’Matéba a expliqué que la lutte anti-drogue évoluait avec l’évolution de la technologie, ce qui implique le recyclage des ressources humaines chargées de mener cette lutte,

«Nous avons le devoir de protéger les population vis-à-vis de ce problème de santé publique» a-t-il déclaré.

Les participants à ces assises ont été formés au lexique de ce domaine d’intervention, avec notamment les définitions des vocables de drogue, stupéfiants, psychotropes, dépendance, tolérance, accoutumance, assuétude, sevrage, surdose et précurseurs.

Les représentants locaux de la loi ont également été initiés à l’étude des produits stupéfiants suivant les différentes étapes de production et de transformation, les différentes formes, le trafic, l’usage et leurs effets sur le consommateur.

La seconde journée de l’atelier a été consacrée à l’étude de la législation nationale en vigueur, notamment le code pénal et le code de procédure pénale, les conventions, les moyens d’identification, les techniques de police. Ce module aura été assorti de la projection d’un film sur «L’argent facile».

Ce séminaire qui a pris fin ce 29 mai aura permis aux représentants de loi dans la province de se munir d’une base commune et essentielle sur les méthodes d’investigation et de lutte contre les drogues ainsi que sur la législation en vigueur afin de pouvoir coordonner leur action dans leurs localités respectives.
 


SUR LE MÊME SUJET
L’avion de Bongo arrêté à Cotonou dans une affaire de drogues
Trafic de devises et soupçon d’une grosse affaire de drogue hier à l’aéroport de Cotonou. L’avion de Bongo arrêté à Cotonou (Le directeur du cabinet Bongo dépêché à Cotonou pour faire trembler Boni Yayi) Les temps sont durs, très durs au Bénin et l’on se demande si les 63 milliards réunis par la Caisse autonome d’amortissement (Caa) dans le cadre de l’emprunt obligataire peuvent suffire à soulager les Béninois de cette conjoncture économique et financière lamentable. L’espoir n’est pas permis. Et pour cause, le Bénin déjà sous perfusion fait aujourd’hui l’objet d’une hémorragie financière des plus drastiques. En effet, l’argent ...
Lire l'article
Le Gabon a décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment des capitaux en renforçant les capacités de son Agence nationale d’investigation financière (ANIF) et en entretenant une étroite collaboration avec le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAC). Du 15 au 16 novembre, le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAC) a organisé à Libreville un séminaire destiné à renforcer les capacités de l’ANIF, une structure du ministère de l’économie et des finances. « Le gouvernement s’engage à doter l’ANIF de moyens lui permettant de remplir pleinement ses missions », a ...
Lire l'article
Le collectif des acteurs et usagers du transport terrestre ont exprimé leur mécontentement face aux nouvelles dispositions en vigueur sur les taxes municipales publiées le 31 juillet par la mairie Libreville. Les transporteurs terrestres sont en colère et ils l’ont fait savoir à l’occasion d’un point presse tenu récemment à Libreville. Ils boudent la mise en place des taxes sur le transport de passagers et des marchandises, les transports urbains de personnes et des marchandises et sur les visites techniques. «Nous ne concevons pas qu’au moment où le secteur des transports enregistre une inflation qui continue de grever le panier de la ...
Lire l'article
A l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, qui portait sur le thème «la drogue contrôle-t-elle ta vie ?», le président de l’ONG Agir pour le Gabon, Dr Alphonse Louma, a appelé les autorités à accorder une attention à la situation sanitaire des toxicomanes. Dans une déclaration faite le 26 juin à l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, le président de l’ONG «Agir Pour le Gabon», Dr Louma a lancé un appel à l’endroit des autorités gabonaises en vue d’inscrire le traitement de la toxicomanie dans le cadre ...
Lire l'article
L’Inspection générale de la santé (IGPS), en partenariat avec l’Ordre des médecins et des pharmaciens, a décidé de resserrer l’étau autour des irrégularités qui entachent les métiers de la santé, notamment la vente illicite des médicaments. «Aujourd’hui, tout le monde doit être aux normes», a martelé le directeur général de l’Inspection générale de la Santé (IGPS), Stéphane Ilokho, au terme d’une réunion de concertation à Libreville le 7 juin avec l’Ordre des médecins et celui des pharmaciens. Au cours de cette réunion, il s’agissait pour les participants de cerner les d’irrégularités qui minent les métiers de la santé et ...
Lire l'article
Face à l’insubordination de certains débits de boissons aux nouvelles réglementations concernant les heures d’ouverture et les tarifs praticables, le Syndicat national des tenanciers des débits de boisson (SYNEDEBO) s’est rassemblé le 6 mars pour menacer de dénoncer les réfractaires aux autorités, notamment concernant la majoration abusive des prix pratiqués. Fermeture obligatoire à 22H et tarifs homologués, les tenanciers des débits de boissons ont été soumis depuis quelques mois à une rude réglementation par les autorités gabonaises, dans l’optique de freiner la montée de l’alcoolisme juvénile, mais aussi la spéculation sur le prix des boissons. Mais ces mesures jugées pourtant ...
Lire l'article
Un séminaire de formation de formateurs en sensibilisation sur le VIH/Sida a débuté jeudi à Franceville, en prélude au lancement de la caravane de lutte contre le sida dans le Haut-ogooué, a constaté l’AGP. Le séminaire animé par deux chargés d’études au ministère de la Lutte contre le sida, Aristide Manfoumbi et Léopold Akouré, concerne une vingtaine de personnes qui à leur tour formeront 500 agents sensibilisateurs dans les 11 départements de la province du Haut-Ogooué. Le but visé par cette caravane est de pousser les populations à la prise de conscience et au changement de mentalité. « Il s’agit pour nous d’exorciser ...
Lire l'article
Libreville a célébré le 26 juin dernier la Journée mondiale contre la drogue avec de nombreuses manifestions, des conférences, des exposés et des missions de sensibilisation contre la consommation et le trafic de drogues. A cette occasion, le président de l'association gabonaise de lutte contre la toxicomanie "Agir pour le Gabon", Alphonse Louma, a appelé à la mise en place d'une réelle politique des pouvoirs publics pour lutter efficacement contre le trafic de drogues et la recrudescence de sa consommation dans nos sociétés. A l'instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré le 26 juin dernier la Journée ...
Lire l'article
Le président de l'association gabonaise de lutte contre la toxicomanie, ''Agir pour le Gabon'', Alphonse Louma a déclaré jeudi, lors d'une conférence de presse donnée à l'occasion de la journée internationale de lutte contre la drogue, qu'il faut une réelle volonté politique pour accéder à un monde sans drogue. ''Il faut une réelle volonté politique de la part des autorités du pays pour lutter efficacement contre le phénomène de la drogue afin que nous puissions accéder à un monde sans drogue et équilibré '', a-t-il dit. M.Louma, qui animait conjointement cette conférence de presse avec le directeur général de l'Office central ...
Lire l'article
La tournée interprovinciale de la Commission nationale de lutte contre l'enrichissement illicite (CNLCEI) a récemment fait escale à Franceville, chef lieu du Haut Ogooué, pour sensibiliser les agents de l'administration publique locale à la bonne gouvernance et la gestion transparente des budgets de l’Etat. Pour sensibiliser les élus et agents de l’Etat aux notions de bonne gouvernance et annoncer la rupture avec l’impunité, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) a récemment fait escale dans la capitale altogovénne pour y entretenir les dépositaires de l’autorité de l'Etat sur les nouvelles dispositions en matière de lutte contre la corruption ...
Lire l'article
L’avion de Bongo arrêté à Cotonou dans une affaire de drogues
Haro sur l’argent sale au Gabon
Gabon : Haro sur les nouvelles taxes municipales
Gabon : A quand la prise en charge des toxicomanes ?
Gabon : Haro sur la vente illicite des médicaments
Gabon : Haro sur les débits de boissons «non-émergents»
Gabon : Formation des formateurs en sensibilisation sur le VIH/Sida à Franceville
Gabon : La société civile demande plus d’engagement pour lutter contre la drogue
Gabon: Drogue : “Il faut une réelle volonté politique pour accéder à un monde sans drogue” (Dr Louma)
Gabon : Les élus et fonctionnaires de Franceville à l’école de la CNLCEI


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1, 00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 30 mai 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>