Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Justice / Affaire Karl Nzenze: Six mois d’emprisonnement pour le couple français, parents et élèves crient à l’injustice

Auteur/Source: · Date: 5 Juin 2008
Catégorie(s): Divers

Le couple Jacquier, Daniel et Brigitte, ressortissants français, qui avait mortellement fauché, le 17 mai dernier, le jeune Alaingry Karl Smith Nzenze (18 ans), élève en classe de Terminale D au Lycée nationale Léon Mba, qui attendait un taxi devant son établissement à la sortie des cours, absent au procès, a été condamné, jeudi après-midi, par le tribunal de première Instance de Libreville à six mois d’emprisonnement dont trois fermes et trois avec sursis; un verdict dénoncé par les parents et les condisciples de la victime qui crient à l’injustice.
” Comme toute la famille, je suis très déçu par ce verdict. Je suis plus déçu par la justice gabonaise que par le comportement du couple Jacquier », s’est plaint le père de la victime, monsieur Nzenze, avant d’ajouter : « nous nous attendions à au moins 4 ou 5 ans d’emprisonnement. Pour un gamin plein d’avenir comme était mon fils, ce verdict est trop léger. Le couple a bénéficié des soutiens politiques. ». « Autant les laisser libres » a-t-il conclu.
La mère comme les sœurs du disparu, toutes en larmes, n’ont pas cessé de crier à l’injustice sur le hall du tribunal.

« Il y a des personnes que l’on malmène, on déshabille, exhibe le visage dans les médias et qui sont condamnées à plusieurs années d’emprisonnent pour vol ou escroquerie de rien du tout, et les auteurs d’un homicide sont cachés et condamnés à seulement quelques mois d’emprisonnement. Ce n’est pas juste », déplorait un des condisciples, venus nombreux assister à cette audience.

En rappel, monsieur et madame Jacquier, au cours d’une course-poursuite en voiture, consécutive à une crise de jalousie, avait, le 17 mai dernier, fauché le Karl Nzenze qui sortait des cours, l’entraînant sur plusieurs mètres. Ils étaient alors poursuivis pour homicide et blessures involontaires conformément aux articles 246 et 248 du code pénal. La première audience ayant eu lieu le 22 mai dernier, le verdict a été rendu ce jeudi.
 


SUR LE MÊME SUJET
L’affaire de pédophilie qui secoue notre pays en ce moment me révolte au plus haut point, et je regrette que cette indignation ne soit pas partagée dans son intensité par toute la communauté médiatique nationale. A la veille des fêtes de Noël qui symbolisent la place centrale de l’enfant-roi dans toutes les cultures, cette indignation se transforme en colère sourde. Il est vrai que c’est d’abord une affaire de mœurs. Un homme ayant de très hautes responsabilités, usant de sa fortune acquise dans notre pays, assouvit ses instincts les plus inavouables sur de pubères enfants. En France, et dans tous ...
Lire l'article
Des femmes sexagénaires se sont illustrées en pédagogues ce vendredi à Libreville, en prodiguant des conseils aux jeunes (Hommes et Femmes) dans le but de réussir leur mariage ou simplement leur relation dans le cadre de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes. Pour Maman Jumeaux, « une femme se doit d’être soumise à son homme, c’est la première règle, la plus importante et elle est d’ailleurs biblique. Ensuite, il est important pour l’homme d’instaurer le dialogue dans la relation, c’est la deuxième règle. La femme doit être capable de tolérer même ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: un mois après sa chute, l’ex-président Gbagbo devant la justice
Près d'un mois après son arrestation et la chute de son régime, l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo va être entendu pour la première fois vendredi par la justice ivoirienne, dans le cadre d'une enquête préliminaire portant notamment sur des accusations de crimes et exactions. Les violences qui ont secoué la Côte d'Ivoire ont fait près de 3.000 morts selon le nouveau président Alassane Ouattara, et causé le déplacement d'environ un million de personnes. AFP - Sia KambouPrès d'un mois après son arrestation et la chute de son régime, l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo va être entendu pour la première fois vendredi par la justice ...
Lire l'article
Réagissant, quelques heures après constatation de la fermeture des usines de bois (Pogab et Leroy-Gabon), filiales de Plysorol dont il était le Directeur d’exploitation pour le compte d’un ex- propriétaire, milliardaire chinois, François Jufeng Wu a dit compter sur la justice gabonaise pour conserver les deux sociétés locales. Cette fermeture, à l’origine de la suspension dernièrement de toute activité de production, pose problème selon François Jufeng Wu qui s’est vu refuser l’accès, lundi dernier, à son propre bureau, en raison de la mise sous protection de Pogab et Leroy-Gabon par la justice, à la demande du nouvel acquéreur, le ...
Lire l'article
Le Secrétaire général du syndicat des enseignants de l’Education nationale (SEENA), Fridolin Mvé Messa, a expliqué, mardi au regard des résultats aux examens de fin d’année au Gabon, que la politique gangrène le bon fonctionnement du système éducatif, par des nominations arbitraires qui se font par affinité et non par le profil requis. Le Secrétaire général du syndicat des enseignants de l’Education nationale (SENA), Fridolin Mvé Messa, rencontré hier au siège de cette structure syndicale, a donné son avis suite aux résultats catastrophiques enregistrés cette année au Baccalauréat dans l’ensemble du pays. Selon lui, la politique qui gangrène le bon ...
Lire l'article
Le Parquet de Paris a jugé irrecevable le 26 février la plainte du Cri du conseil de la diaspora (CCD) camerounaise déposé le 2 février contre le président Paul Biya pour «recel de détournement de fonds publics». La décision de la justice française aurait été motivée par un manque flagrant d’indices des plaignants. Accusé de «recel de détournement de fonds publics» par plusieurs ressortissants réunis autour du Cri du conseil des camerounais de la diaspora (CCD), le président Paul Biya a été blanchi par la justice française le 26 février. Cette association lui reprochait d’avoir constitué en France ...
Lire l'article
Le parquet près du tribunal de première instance de Libreville a requis vendredi, six mois de prison ferme à l’encontre de l’ex-employée de la BGFIBANK, Marlène Rapotchombo dans l’affaire de divulgation du secret bancaire l’opposant au procureur de la République, Bosco Alaba Fall, rapporte samedi le quotidien progouvernemental l’Union. La peine a été demandée au terme d’une audience fleuve de près de 9 heures de temps au palais de justice de Libreville où s’est déroulé le procès. Hormis la peine de six mois, le ministère public a exigé à l’accusé de payer une amende de 300.000 FCFA. L’affaire a été mise en délibérée ...
Lire l'article
Les 40.000 élèves ayant pris part au concours d’entrée en 6ème sur l’étendue du territoire nationale et leurs parents s’interrogent et s’impatientent par rapport à la date de proclamation des résultats du concours d’entrée en 6ème passé le 24 juin dernier, soit environ 3 mois déjà. Pour M. Albert Ndong, « c’est anormal de faire attendre les enfants chaque année aussi longtemps avant de délibérer sur leur travail. Il faudrait que le ministère de l’Education nationale puisse véritablement voir ce problème, ils attendent généralement quelques jours de la rentrée pour publier les résultats et cela ne nous arrange pas, nous parents ...
Lire l'article
Alors qu’un nouveau jugement est toujours attendu suite à la requête introduite par le Procureur de la République qui avait fait appel, interrogé le lendemain de l’audience par GABONEWS sur la peine infligée (6 mois d’emprisonnement, dont trois ferme, assortie d’une amende de 500.000 francs CFA et de la suspension de 12 mois du permis de conduire) au couple Jacquier, coupable, le 17 mai dernier, d’homicide et de blessures involontaires sur le jeune lycéen Alaingry Karl Smith Nzenze, qui, en fait, devait passer, à partir la semaine prochaine, ensemble que ses condisciples, les épreuves écrites du baccalauréat, suite à une ...
Lire l'article
Les cours sont suspendus au Lycée national Léon Mba (LNLM)en signe de deuil de trois jours, suite au décès par accident de circulation, samedi dernier, de l’élève Karl Nzenzé de la terminale D, a constaté GABONEWS. Selon le professeur de philosophie, Benjamin Ditsougou, la mort du « petit Karl » nous a tous « surpris ». C’est pourquoi le corps professoral et administratif du lycée a décidé de suspendre, pour l’instant, les cours jusqu’à mardi prochain pour assouvir nos douleurs. « C’était un petit brillant et calme. Cela nous choque énormément surtout pour les parents qui avaient jusqu’ici investis pour ...
Lire l'article
Affaire de pédophilie révélée par notre confrère : J’estime que la justice doit aller jusqu’au bout !
Violences faites aux femmes / Des conseils pour réussir son couple
Côte d’Ivoire: un mois après sa chute, l’ex-président Gbagbo devant la justice
Economie / Affaire Plysorol: la partie chinoise compte sur la justice gabonaise pour conserver Pogab et Leroy-Gabon
Fridolin Mvé Messa : “Les politiques, les enseignants, les parents et les élèves sont tous responsables”
Justice : Paris blanchit Biya dans une affaire de biens mal acquis
Affaire Alaba Fall: Le parquet a requis 6 mois de prison ferme pour l’ancienne caissière de BGFIBANK
Gabon: A un mois de la rentrée , les élèves et leurs parents s’impatientent pour les résultats de l’entrée en 6ème
Gabon: Justice / Affaires Karl Nzenze : « Cette peine est trop faible » (Maître NKea, avocat au barreau gabonais)
Gabon: Mort de Karl Nzenzé / Suspension des cours jusqu’à mardi prochain au Lycée national Léon Mba de Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Juin 2008
Catégorie(s): Divers
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*