Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les peaux de bananes de l’UPG sur la voie de Ntoutoume Emane pour la Mairie de Libreville

Auteur/Source: · Date: 11 Juin 2008
Catégorie(s): Politique

La Cour Constitutionnelle a commencé le 9 juin dernier à Libreville l’examen des 70 recours en contestation enregistrés au terme des élections locales des 27, 28 et 29 avril derniers. Parmi les plaignants, qui sont auditionnés à huis clos par les groupes de travail mis en place par la Cour Constitutionnelle, des candidats malheureux de l’Union du Peuple Gabonais contestent notamment l’élection du nouveau maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane.
Les ultimes recours des candidats battus aux dernières élections locales du 27 avril dernier seront tranchés dès cette semaine par la Cour Constitutionnelle. Les groupes de travail mis en place par la présidente de la Haute juridiction, Marie Madeleine Mbourantsouo, ont commencé l’examen de ces recours le 9 juin dernier au siège provisoire de la Cour Constitutionnelle, sis au quartier de la Sablière à Libreville.

Il s’agit au total de l’examen des 70 requêtes post électorales enregistrées au terme des derniers scrutins pour le renouvellement des conseils municipaux et départementaux sur l’étendue du territoire national.

Les plaignants sont auditionnés à huis clos en vue de l’élaboration du rapport d’instruction final pour déterminer de la validité des résultats dans les différentes circonscriptions.

Au titre des principaux plaignants, on retrouve l’Union du Peuple Gabonais (UPG), grand perdant de ces élections, qui conteste notamment l’élection le 23 mai dernier de l’ancien Premier ministre, Jean-François Ntoutoume Emane, à la tête du conseil municipal de la capitale gabonaise, avec une large majorité de 83 voix sur 98 votants, soit 81,34% des suffrages.

Le candidat UPG Claudio Ndembi Nzinga indexe notamment dans son recours porté à l’examen de la Haute juridiction, les «radiations abusives» d’électeurs d’une circonscription à l’autre, en violation des articles 128 et 129 du code électoral. Ces articles stipulent notamment que «la manipulation du fichier électoral, par transfert d’électeurs d’une circonscription à une autre, entraîne l’annulation de l’élection».

Selon l’UPG, ce sont près de 3 000 électeurs régulièrement inscrits lors des législatives de décembre 2006 et des partielles de juin 2007 dans le 5e arrondissement, le fief du nouveau maire de Libreville, qui ont vu leurs noms être transférés au centre de l’école de Belle Vue 2, dans le 3e arrondissement de la capitale gabonaise.

Les élections législatives de décembre 2006 dans le 2e siège du 5e arrondissement avaient été remportées par l’UPG avec un score avoisinant les 60% des suffrages, devant le Parti démocratique gabonais.

Au titre des violences électorales enregistrées dans certaines circonscriptions, la Cour Constitutionnelle n’avait pas hésité à frapper de 5 ans d’inéligibilité la tête de liste du PDG dans le département de la Bendjé, dans l’Ogooué-Maritime, Emile Moussavou Moundziégou.

Des enquêtes avaient également été diligentées suite aux violences enregistrées dans le département de la Lébombi Léyou ainsi que dans la commune de Mitzic.

Alors que les conseils municipaux et départementaux ont déjà été élus et que les nouveaux édiles s’apprêtent à être installés, les conclusions de la Cour Constitutionnelle pourraient révéler des rebondissements dans certaines circonscriptions.


SUR LE MÊME SUJET
LIBREVILLE (AGP) – Le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a visité mardi les travaux de réhabilitation et de construction des nouveaux marchés de Libreville, a constaté un journaliste de l’AGP. M. Ntoutoume Emane, qui était accompagné de ses deux adjoints : Eloi Nzondo et Léandre Nzué ainsi que des techniciens municipaux, a débuté ce tour du prioritaire par le marché de la Peyrie (1er arrondissements) avant de terminer par celui d’Ambowé situés dans le 3e arrondissement. A la Peyrie où le maire de Libreville s’est rendu, M. Ntoutoume a promis que ce marché deviendra l’un des ...
Lire l'article
Après avoir libéré les trottoirs de la ville, le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, s’attaque aux épaves de voitures qui jonchent les accotements des chaussées de la capitale gabonaise. Il a réceptionné le 25 février des camions remorqueurs pour cette opération qui sera lancée dès l’achèvement de la fourrière d’Avorbam. Dans le cadre de la vaste politique d’assainissement et d’aménagement de Libreville entreprise par son maire, Jean François Ntoutoume Emane, les services municipaux vont bientôt lancer l’opération d’enlèvement des véhicules abandonnées qui jonchent les chaussées de la capitale gabonaise. A cet effet, le maire de Libreville a officiellement réceptionné ...
Lire l'article
L’investiture de Barack Obama à la Maison blanche est la réalisation du rêve de Martin Luther King et du défunt président Abraham Lincoln, a déclaré mardi le premier magistrat de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane. Selon l'édile de Libreville, le rêve de Lincoln, de Martin Luther King et de Kennedy se réalise ce mardi. « Le rêve est devenu réalité, les Etats-Unis sont capables de nous donner le pire comme le meilleur. Aujourd’hui, l’Amérique nous donne le meilleur: une grande leçon de dépassement racial », a dit Jean-François Ntoutoume Emane. Par ailleurs, l’ancien Premier ministre gabonais qui déclare avoir ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, a révélé mardi aux conseillers municipaux, les raisons de la tenue tardive du premier Conseil municipal de la mairie depuis sa prise de fonction le 19 juin dernier. Selon l’édile de Libreville, le retard accusé durant deux mois serait principalement dû à la conjugaison d’événements indépendants de la volonté conjointement au souci de la mairie d’observer et de mieux réorganiser ses services. Le maire a laissé entendre que l’hôtel de ville, construite depuis 1977 par feu, Martial Ntoutoume Lubin, n’a jamais subit de cure de jouvence. « Le maintien des locaux relève ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane a annoncé mardi, lors de la tournée qu'il a entrepris pour s’enquérir de l’état des structures administratives sous son autorité, l'organisation avant la fin du mois de juillet en cours, d'un Conseil municipal, lequel devrait déboucher sur l’énumération de tous les maux qui minent la municipalité et la proposition des solutions pouvant aider à les résoudre et à améliorer les conditions de vie des citoyens. L'annonce a été faite lors d'une tournée qu'il initié à travers la ville, notamment dans les marchés et les mairies d’arrondissement ainsi que dans les structures ...
Lire l'article
Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane poursuivant sa tournée de prise de contact, à travers les mairies d’arrondissements et autres services municipaux de la commune de Libreville, qui prendra fin jeudi prochain par les mairies du 3éme, 4éme et 5éme arrondissements, a été stupéfait d’apprendre que la mairie du 2éme arrondissement sise en pleine métropole loue les installations d’un particulier pour abriter ses services. Au cours d’un bref entretien qu’il a eu avec les responsables de la mairie du 2éme arrondissement qui sollicitent une subvention spéciale pouvant leur permettre de doter rapidement leur arrondissement d’un siège, Jean François Ntoutoume ...
Lire l'article
Gabon : Jean François Ntoutoume Emane installé à la mairie de Libreville
L’ancien Premier ministre gabonais, Jean-François Ntoutoume Emane, a été installé ce 19 juin à l’Hôtel de ville à la tête du Conseil municipal de la commune de Libreville par le ministre de l’Intérieur, André Mba Obame et devant les plus hautes personnalités du pays. Elu le 23 mai dernier pour un mandat de 5 ans, le nouvel édile de la capitale gabonaise a profité de son investiture pour exhorter l’ensemble des agents dont il a la charge au labeur et à la cohésion pour relever les défis d’un développement urbain cohérent et durable. Le nouveau maire qui sollicite un budget ...
Lire l'article
A son entrée en fonction, le nouveau maire de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane a souhaité ne pas prononcer un discours programme pour le quinquennat qui commence à l’Hôtel de Ville, toutefois il a laissé glisser, jeudi, certains axes forts de son action politique au cours de son mandat placé sous le sceau du rassemblement des forces vives de la commune, ainsi que politiques présentes au Conseil municipal, en particulier la « lutte contre l’incivisme » hissée au rang de priorité, d’autant que cette glissade qui s’est beaucoup accélérée parmi une frange considérable de concitoyens se vérifie au quotidien dans la ...
Lire l'article
Le nouveau maire de la commune de Libreville, l’ancien Premier ministre, Jean-François Ntountoume Emane sera installé, jeudi 19 juin prochain, dans ses nouvelles fonctions à la tête de l’hôtel de ville de la capitale gabonaise, a appris GABONEWS. L’installation, longtemps attendue, du nouveau locataire de l’hôtel de ville, l’ancien Premier ministre Jean-François Ntountoume Emane aura enfin lieu le 19 juin procahain à la mairie centrale. Le nouveau maire de Libreville remplace à ce poste André Dieudonné Berre, actuellement député à l’assemblée nationale, frappé d’inconstitutionnalité en vertu de la loi du non cumul des fonctions électives. On rappelle qu’au départ d’André ...
Lire l'article
L’ancien Premier ministre gabonais, Jean-François Ntoutoume Emane, a été élu maire de Libreville pour un mandat de 5 ans à l’issue du scrutin du 23 mai auquel ont pris part les 98 nouveaux conseillers municipaux de la capitale. Seul candidat en lice dans cette élection, il a obtenu 84 voix contre 14 bulletins nuls. A 69 ans, Jean François Ntoutoume Emane, vainqueur des élections locales dans le 5e arrondissement de la capitale, a été porté sans surprise à la tête du conseil municipal de Libreville le 23 mai dernier. Seul postulant à la mairie de Libreville après ...
Lire l'article
Municipalité : Ntoutoume Emane visite les travaux des nouveaux marchés de Libreville
Gabon : Ntoutoume Emane prêt pour nettoyer Libreville de ses épaves
Gabon: « Barack Obama est une fierté pour l’Afrique », Ntoutoume Emane, maire de Libreville
Gabon: Mairie de Libreville / Jean-François Ntoutoume Emane révèle les raisons du retard de son premier Conseil municipal
Gabon: Mairie de Libreville: premier Conseil municipal, ère Ntoutoume Emane avant fin juillet prochain
Gabon: Ntoutoume Emane découvre la mairie du 2è arrondissement locataire des installations d’un particulier
Gabon : Jean François Ntoutoume Emane installé à la mairie de Libreville
Gabon: Mairie: Ntoutoume Emane veut « l’ordre » à l’Hôtel de Ville, la « lutte contre la prolifération des marchés anarchiques » engagée
Gabon: Le nouveau maire de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane installé le 19 juin prochain
Gabon : Jean-François Ntoutoume Emane nouveau maire de Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Juin 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : Les peaux de bananes de l’UPG sur la voie de Ntoutoume Emane pour la Mairie de Libreville

  1. le patriote

    12 Juin 2008 a 05:00

    tu parles de peau de bananes, ils ont déjà signés les accords pour diriger les villes de librevilles et de Port Gentil ensemble. à quoi ça sert cette contestation? de la poudre aux yeux des gabonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*