Socialisez

FacebookTwitterRSS

Afrique : Le nuage noir d’Air France dans le ciel des agences de voyages africaines

Auteur/Source: · Date: 16 Juin 2008
Catégorie(s): Afrique

Les voyagistes africains réunis au sein de la Fédération inter-Etats des syndicats des agences de voyages et de tourisme de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Fisavet/Aoc), ont vivement rejeté l’instauration par la compagnie aérienne Air France d’un nouveau mode de rémunération calqué sur le système européen qui aurait des répercussions socio économiques catastrophiques. Ce mode de rémunération qui supprime les commissions des voyagistes entraînerait la fermeture de 70% des agences de voyages du continent et la suppression de 3000 à 5000 emplois.
Un épais brouillard s’est installé dans le ciel des relations entre la compagnie aérienne Air France et les agences de voyages africaines, suite à l’annonce par le transporteur français de la suppression à compter du mois de juin 2008 des commissions dues aux voyagistes.

Réunie en assemblée extraordinaire à Abidjan, en Côte-d’Ivoire, le 21 mai dernier, la Fédération inter Etats des syndicats des agences de voyages et de tourisme de l’Afrique de l’Ouest et du centre (Fisavet/Aoc) ont mis en place une commission ad hoc chargée de discuter de cette nouvelle norme de rémunération à Paris, en France, le 18 juin prochain. Le président du Savoga, Modeste Mvouri, a notamment été retenu dans les rangs de cette commission.

Rabaissée à 7 % après avoir culminé à 9 % il y a une dizaine d’années, la commission des agences de voyages africaines pourrait aujourd’hui être supprimée pour s’aligner sur le nouveau modèle de rémunération appliqué dans les pays occidentaux.

Si ce système s’érige en norme internationale, il s’annonce totalement «inadapté à l’environnement africain» explique le président de la Fisavet/Aoc, Emmanuel Ngassa Happi.

Les voyagistes, qui seraient contraints de se contenter des frais de service facturés aux clients, ont mis en garde contre les graves conséquences socio économiques qu’entraînerait une telle décision. La Fisavet/Aoc annonce non seulement une hausse généralisée des tarifs mais également la fermeture de 70% des agences de voyages et la suppression de 3000 à 5000 emplois.

«Ce nouveau mode de rémunération (…) ne tient compte ni des intérêts des agences de voyages, ni des spécificités des économies de nos pays africains C’est un abus de position dominante qui va provoquer un renchérissement significatif des coûts des billets d’avion. Ce qui serait dommageable pour nos populations qui croulent sous le poids d’une vie de plus en plus chère», s’est insurgé monsieur Ngassa Happi.

«Si Air France persiste, nous nous réservons le droit de l’attaquer en justice» a poursuivi le président du Fisavet/Aoc.

Ce type de procédure judiciaire avait été expérimenté courant 2004 par les agences de voyages sénégalaises avec succès après qu’Air France eut réduit leur rémunération de 9 % à 7 %. A Dakar, le Conseil d’Etat avait condamné la compagnie à reverser aux agences le manque à gagner assorti de dommages et intérêts.

Alors que les responsables d’Air France mettent en avant des difficultés financières, monsieur Ngassa Happi affirme qu’«Air France réalise d’importants bénéfices, particulièrement en Afrique, et applique systématiquement la surcharge carburant pour atténuer ses charges et qui ne profitent nullement aux agences de voyages».

En revanche, la compagnie marocaine Royal Air Maroc a créé une lueur d’espoir en se proposant, au terme des entretiens entre le directeur du pôle Afrique, Mourad El Kanabi, et Modeste Mvouri, du 2 au 8 juin derniers, de doubler la commission des voyagistes en la portant à 15%.

En soufflant sur le nuage noir du géant français, Royal Air Maroc pourrait prendre le contrôle d’une grande partie du ciel africain au détriment de la compagnie aérienne française qui risque une grosse part de marché dans cette affaire.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le gouverneur de la province du Woleu-Ntem, Gustave Meviane M’Obiang, vient d’interdire les voyages de nuit au départ des différentes localités de la province du Woleu-Ntem (Nord), dans le but de réduire les accidents de la route qui ont endeuillé de nombreuses familles ces derniers temps. Selon Gustave Meviane M’Obiang, cette décision résulte du lourd bilan des accidents de la route qui ont endeuillé de nombreuses familles gabonaises ces derniers temps. Le dernier en date remonte au mois d’août, à hauteur de Lalara, où un minibus de la compagnie Bitam Express, a fait 17 morts. Pour le premier responsable de la province ...
Lire l'article
Pour le premier épisode de "J'ai marché sur la Terre", Mathieu Vidard explore la forêt équatoriale du Gabon © SIPA D'entre les arbres touffus de la rive surgissent les têtes attentives, un rien patibulaires, de gorilles aux yeux ronds. Plus loin, en descendant le fleuve, on rencontre une famille d'éléphants venus s'abreuver. À longer les berges de plus près - à condition de n'être pas dévoré par les moustiques -, on aura la chance de croiser une colonie de fourmis électriques, un python ou deux. Pas une demi-aventure que ce premier épisode de J'ai marché sur la Terre, une série de ...
Lire l'article
Le Syndicat des agences de voyages du Gabon (SAVOGA) a rejeté l’accord conclu le 16 mars dernier entre la compagnie Air France et la Fédération inter-états des syndicats des agences de voyages et de tourisme de l’Afrique de l’ouest et du centre (FISAVET/AOC) pour l’entrée en vigueur du Nouveau modèle économique (NME). Eu égard aux spécificités du marché gabonais dans ce secteur, le SAVOGA a demandé à la compagnie aérienne française de suspendre l’application de cette décision avec les voyagistes gabonais et d’attendre la conclusion des rounds de négociations entamés avec les autorités gabonaises de tutelle. Un petit nuage noir ...
Lire l'article
Air France est parvenue le 16 mars dernier à la signature d’un accord de partenariat avec la Fédération inter-Etats des syndicats des agences de voyages et de tourisme de l’Afrique de l’ouest et du centre (FISAVET/AOC) sur le nouveau mode de rémunération des voyagistes africains. Le passage en force du Nouveau modèle économique (NME) par la compagnie aérienne française avait déclenché les foudres des voyagistes africains. L’orage qui avait traversé les relations entre la compagnie aérienne française et les voyagistes africains semble s’être apaisé, après la signature le 16 mars dernier d’un accord de partenariat entre elle et la Fédération ...
Lire l'article
Le Syndicat des agences de voyages gabonaises (SAVOGA) a publié le 10 février un communiqué pour demander la poursuite des négociations sur le Nouveau modèle économique (NME) de la compagnie Air France, compte tenu de la spécificité du marché gabonais dans ce secteur. La Fédération interétatique des syndicats des agences de voyage et du tourisme d’Afrique de l’Ouest et du Centre (FISAVET/AOC) et la compagnie Air France avaient signé un protocole d’accord le 29 janvier dernier à Abidjan, en Côte-d’Ivoire, pour la mise en place d’un échéancier jusqu’en 2012 pour faire passer la commission reversée aux agences de 7% à ...
Lire l'article
L’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC) a entrepris une enquête suite aux plaintes du Syndicat des agences de voyages gabonaises (SAVOGA) sur la décision unilatérale de la compagnie aérienne Air France de réduire à 1% la commission des voyagistes gabonais. Selon l’OGC il s'agit d'une position discriminatoire de la compagnie aérienne leader en Afrique noire vis-à-vis des agences de voyages gabonaises. Le passage en force du nouveau mode de rémunération par la compagnie Air France serait elle une mesure discriminatoire envers les agences de voyages gabonaises sur la base du monopole dont elle jouirait dans ce pays ? Suite ...
Lire l'article
Le Syndicat des agences de voyages du Gabon (SAVOGA) a décidé mercredi dernier à Libreville de la suspension de la vente des billets d'avion d' Air France en cas d'augmentation de ses billets d'avion en application du nouveau modèle économique (NME), rapporte un communiqué publié vendredi dans le Quotidien l'Union. ''Les agences de voyages du Gabon regroupées au sein du SAVOGA, ne se sentent aucunement liées et concernées par la note d'information d'Air France et décident à compter du 1er février 2009, de suspendre la vente des billets d'avion d'Air France si cette compagnie aérienne met en application son NME'' indique ...
Lire l'article
Le Syndicat des agences de voyages du Gabon (Savoga) a menacé vendredi de ne plus vendre de billets de la compagnie Air France qu'il accuse d'"abuser d'un quasi-monopole" avec la mise en place d'une nouvelle facturation à compter du 1er février. Huit agences de voyages regroupées dans le Savoga expriment dans un communiqué "leur mécontentement" et "décident à compter du 1er février de suspendre la vente de billets d'avion Air France si cette compagnie met en application son Nouveau modèle économique (NME)". Jointe par l'AFP, la délégation régionale d'Air France pour l'Afrique centrale, basée à Libreville, a dit n'avoir "aucune déclaration à ...
Lire l'article
Le responsable du Programme médias de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Tidiane Dioh, a plaidé le 14 octobre à Québec pour le soutien et le développement des agences de presse sur le continent africain. Monsieur Dioh a estimé que la promotion des agences de presse en Afrique permettrait le développement des médias indépendants et professionnels, un facteur nécessaire à la solidification de la démocratie et de l’Etat de droit. En marge des préparatifs du XIIe Sommet de la Francophonie qui s’est tenu du 17 au 19 octobre à Québec, le responsable du Programme médias de l’Organisation internationale de la ...
Lire l'article
Sévèrement indexée par les voyagistes africains réunis au sein de la Fédération inter-Etats des syndicats des agences de voyages et de tourisme de l'Afrique de l'Ouest et du Centre (FISAVET/AOC), Air France a affirmé que ce nouveau modèle économique (NME) calqué sur celui en vigueur en Europe, avait été décidé de concert avec la FISAVET et faisait l’objet d’un suivi mensuel. Le syndicat avait alerté de la fermeture de 70% des agences de voyages du continent et la suppression de 3000 à 5000 emplois si cette mesure était appliquée. Perplexité chez Air France qui parle d’un accord passé avec la ...
Lire l'article
Les voyages de nuit interdits dans le Woleu-Ntem
Documentaire: “J’ai marché sur la Terre” : voyages au coeur de la forêt gabonaise
Gabon : Le SAVOGA rejette l’accord de Paris
Gabon: Transports : Air France s’accorde avec les voyagistes africains sur le NME
Gabon : Les voyagistes gabonais rejettent le consensus d’Abidjan
Gabon : L’OGC dénonce des positions discriminatoires d’Air France
Gabon: Transport : Des agences de voyages menacent de suspendre la vente des billets d’avion Air France à Libreville
Gabon: des voyagistes menacent de suspendre la vente de billets Air France
Médias : L’OIF plaide pour le soutien des agences de presse francophones africaines
Gabon : Air France brandit la carte du NME aux voyagistes africains


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Juin 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*