Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Moanda pointe du doigt la pollution de la COMILOG

Auteur/Source: · Date: 18 Juin 2008
Catégorie(s): Environnement

Les habitants de la cité minière de Moanda, dans la province du Haut-Ogooué, menés par le député locale de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), ont vivement protesté contre la violation des règles écologiques par la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), à l’occasion du récent conseil d’administration de l’entreprise. Les plaignants réclament notamment le rétablissement de la gratuité des soins de santé dans les structures médicales de l’entreprise.
La Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG) a été indexée lors de son dernier conseil d’administration par les habitants de la commune de Moanda, qui dénoncent la violation des règles écologiques et la suppression de la couverture médicale à l’hôpital de la société.

Menés par le député local de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), Valentin Leyama, les habitants ont exhorté les responsables à prendre en charge la réhabilitation des zones polluées par le déversement dans la nature des déchets de l’entreprise.

«La COMILOG est à Moanda depuis quarante cinq ans et il y a un fossé important entre la richesse exploitée par la compagnie, et de l’autre côté, la pauvreté dans laquelle se trouve les populations ainsi que l’état de délabrement dans lequel se trouve la ville de Moanda» a déploré le député Leyoua.

L’élu local a exhorté la direction de la compagnie à initier un dialogue avec la population pour l’assainissement et le développement de la commune et la prise en charge médicale des populations, dont de nombreux problèmes de santé sont dus à la pollution de l’environnement de vie par les activités de l’entreprise.

«Avant, on nous soignait gratuitement à l’hôpital de la COMILOG, mais aujourd’hui, les examens en laboratoire sont devenus payants pour tout le monde. Nous sommes tous victimes d’infections causées par l’extraction du minerai de manganèse. Aujourd’hui, l’hôpital de la COMILOG est payant mais les fonds que dépense l’entreprise pour compenser les dommages subits par les populations vont où ?» explique un notable de la ville.

Le fort taux de radioactivité des déchets rejetés par l’entreprise serait à l’origine de l’importante pollution de l’environnement, notamment de la végétation, des cours d’eau et de l’air ambiant, en violation des réglementations en vigueur.

«Tout est gaspillé ici ! De la rivière Akini à nos plantations, tout est gaspillé parce que l’ensemble des déchets qui sont rejetés par les usines se retrouvent directement dans nos plantations et nos différents cours d’eau. Tout le monde ne dispose pas de moyens suffisants pour acheter de l’eau minérale où s’abonner à la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG). Comment allons-nous vivre dans ces conditions’» s’insurge le notable.

«Nous serons exigeants sur la défense des intérêts de la ville de Moanda et des populations. Nous irons pour cela jusqu’au bout, pour se faire entendre et faire respecter les lois sur la protection de l’environnement que nous présentons comme inaliénables», a conclu le député de l’UGDD.

Il y a quelques mois, les populations de Moanda avaient posé des barrages sur l’axe routier qui traverse cette rivière pour réclamer son bitumage et l’assainissement du cours d’eau.

Le président du Conseil d’administration de la COMILOG, Claude Villain, avait annoncé lors de la dernière réunion un plan de réhabilitation de la rivière Moulili, dont la salubrité et le débit ont fortement pâtis des activités de l’entreprise.

La filiale du groupe français ERAMET s’est dit fermement engagée à accorder davantage d’importance à sa politique d’écoresponsabilité, en prenant notamment en charge la réhabilitation des zones polluées.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le candidat indépendant Jean Valentin Leyama, député sortant du siège de Moanda, dans le département de la Lébombi, a interpellé les populations de Moanda vivant à Libreville, sur la nécessité pour elles de voter utile le 17 décembre prochain, c'est-à-dire, voter pour Jean Valentin Leyama, afin de conserver les acquis issues de leur combat commun sur le développement de la ville de Moanda. Dès l’entame de la rencontre, le candidat et député sortant de Moanda, Jean Valentin Leyama, s’est exercé à dresser un bilan de la législature qui s’achève, lequel selon lui, reste positif. Du fait de plusieurs acquis engrangés ...
Lire l'article
La COMILOG va construire une école des mines à Moanda
La Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français ERAMET, va construire une école des mines à Moanda, localité à environ 600 km au sud-est de Libreville, où elle exploite le manganèse depuis 1960, a annoncé le président Ali Bongo Ondimba, jeudi à Franceville, lors de la conférence de presse marquant la fin du 7ème conseil des ministres délocalisé. L’école des mines doit former dans les métiers de la métallurgie. Elle va ainsi permettre à la COMILOG de disposer d’une main d’oeuvre qualifiée, dans la perspective de la mise en production, en 2012, de son complexe métallurgique de Moanda ...
Lire l'article
L’ambassadeur américain accrédité au Gabon, Eric D. Benjaminson, lors d’une tournée effectuée du 22 au 25 mai dernier dans la province du Haut-Ogooué notamment à Franceville, s’est rendu au Centre internationale de recherches médicales de Franceville (CIRMF) où, à travers une visite guidée, il s’est imprégné de l’engagement de ce centre à mener des travaux de pointe sur des maladies d’importance pour les populations du pays et de la région. Cette visite qui a été conduite par le Pr Jean Paul Gonzalez, le directeur Général du CIRMF, a débuté par une présentation globale de cette structure de recherches de pointe, ...
Lire l'article
La Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français ERAMET, est poursuivie en justice pour pollution sur son site d’exploitation de manganèse de Moanda, dans le sud-est du Gabon, a appris l'AGP. Vendredi dernier, quatre ONG dont Brainforest, le député de l’opposition Jean Valentin Leyama et un collectif d’habitants de Moanda ont déposé une plainte au tribunal de Libreville contre la COMILOG. L’avocat de la défense, Me Paulette Oyane Ondo, réclame une indemnisation de 490 milliards de FCFA au titre des préjudices subis par les populations depuis 49 ans que dure l’exploitation de manganèse à Moanda. ‘’Des telles violations portant atteinte ...
Lire l'article
Quatre ONG, un collectif d'habitants et un député ont déposé plainte à Libreville contre le groupe français Eramet et sa filiale au Gabon Comilog, réclamant plus de 700 millions d'euros pour pollution présumée sur une exploitation de manganèse, a déclaré leur avocate vendredi. "Nous avons déposé six requêtes et attendons maintenant que le tribunal nous convoque. Il y a eu une pollution massive du site (de Moanda, dans le sud-est du Gabon) pendant 49 ans et cette pollution a engendré des violations massives des droits fondamentaux", a déclaré à l'AFP Me Paulette Oyane Ondo. Les six plaignants sont un collectif de 350 ...
Lire l'article
Un rapport de l’Organisation non gouvernementale WWF et de la direction générale de l’environnement épinglent la société pétrolière Addax comme étant à l’origine de la pollution sur le site d’Obangue, dans la province de la Ngounié, non sans conséquences sur l’écosystème. Les habitants du canton Dourembou, dans le département de Ndolou (Mandji) peuvent à nouveau nourrir de réels espoirs quant à la possibilité d’exploiter leur biodiversité. La société Addax vient d’être rappelée à l’ordre par la Direction générale de l’Environnement. La firme pétrolière se serait rendue coupable du déversement des produits hydrocarburés sur le site d’Obangue, dans le département de Ndolou. ...
Lire l'article
Les ménages de Moanda sont privés d’eau potable depuis 4 jours, a constaté sur place le correspondant local de l’AGP. Hôteliers, restaurateurs, lavages de véhicules et autres services se retrouvent aussi dans la même difficulté en raison de l’absence au robinet de ce précieux liquide. L’eau est dorénavant servie avec parcimonie dans les premières structures, la lessive se faisant dans les ruisseaux et les véhicules plus du tout entretenus. Pour les besoins courants, les familles se sont résolues de se rendre dans les différents cours d’eau de la commune minière, avec tous les risques de santé que ces eaux peuvent faire courir. A l’origine, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a signé jeudi à Libreville, avec la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), une convention en vue de la construction et à l’exploitation du futur complexe métallurgique de Moanda (environ 650 km au sud-est de Libreville). La signature de cette importante convention s’est déroulée en présence du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Selon l’administrateur général de la COMILOG, Marcel Abeké, ce projet majeur pour les deux parties représente le début d’une véritable ère d’industrialisation du Gabon. Cette usine comportera deux activités notamment la fabrication de charbon à bois et une autre de fabrication des fûts métalliques. Ce futur complexe de ...
Lire l'article
L’Etat gabonais et la Compagnie Minière de l’Ogooué (COMILOG) ont paraphé, ce jeudi, à la Présidence de la République, une Convention relative à la construction et à l’exploitation du complexe métallurgique de Moanda, qui ouvre sans doute, les portes du Gabon industriel, tant prôné par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.La cérémonie qui s’est déroulée en présence du numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba, a mis en exergue le Premier ministre chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba et l’Administrateur général de la Compagnie Minière de l’Ogooué (COMILOG), Marcel Abeké. L’Administrateur général de la Compagnie Minière de l’Ogooué a déclaré: « ...
Lire l'article
Le Chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba a procédé mardi à Moanda ( 63 Km à l’Ouest de Franceville), à la pose de la première pierre de la construction du complexe métallurgique de la localité, a constaté le correspondant local de l’AGP. Il s’agira pour le groupe Eramet et la compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG) de produire 20 000 tonnes de manganèse métal et 65 000 tonnes silico manganèse par année. L’objectif à terme, pour COMILOG, est d’être compétitif face à ses concurrents et de répondre aux vœux exprimés par les autorités gabonaises de créer sur place de la valeur ajoutée ...
Lire l'article
Législatives 2011 / Le candidat indépendant Jean Valentin LEYAMA appelle les populations de Moanda à voter pour la consolidation de leurs acquis
La COMILOG va construire une école des mines à Moanda
Coopération: L’ambassadeur américain au Gabon touche du doigt l’engagement du CIRMF dans des recherches médicales de pointe
La COMILOG poursuivie en justice pour pollution
Gabon/pollution: plainte déposée contre le groupe français Eramet et sa filiale
Environnement /pollution : La société pétrolière Addax pointée du doigt
Haut-Ogooué : Les ménages de Moanda privé d’eau potable depuis quatre jours
L’Etat gabonais signe une convention avec la COMILOG pour la construction de deux usines à Moanda
L’Etat et la COMILOG paraphent une Convention pour la construction et l’exploitation du complexe métallurgique de Moanda
Gabon: Les travaux de construction du complexe métallurgique de Moanda, lancés par Omar Bongo Ondimba


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Juin 2008
Catégorie(s): Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*