Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Le nouveau maire de Libreville prend ses fonctions

Auteur/Source: · Date: 19 Juin 2008
Catégorie(s): Politique

Ntoutoume EmaneLe maire de la commune de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, élu le 23 mai dernier, a pris ses fonctions jeudi, au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le ministre gabonais de l’Intérieur, André Mba Obame.

Son installation a été suivie de celle de ses quatre adjoints, Mehdi Teal, (1er), Christian Odou Mba (2è), Eloi Ndzondo (3è) et Léandre Nzue (4è).

Dans son discours de circonstance, M. Mba Obame a sermonné les responsables des collectivités locales qui, pour justifier leur incompétence, instrumentalisent la loi sur la décentralisation.

’’Il est récurent que nombre de maires et de présidents de conseils départementaux, pour justifier l’inefficacité de leur action, opposent à leurs concitoyens la non application par l’Etat de la loi sur la décentralisation, notamment par rapport aux dispositions relatives au transfert des compétences”, a-t-il déclaré.

Pour lui, il est plus qu’urgent que les collectivités locales fassent le travail qui est le leur afin d’inciter l’Etat à proposer au parlement d’aller encore plus loin dans le transfert des compétences car, depuis 1996, la bonne gouvernance n’a pas été le souci premier des élus locaux.

Citant la gestion du fichier d’Etat-civil, qui est une compétence de l’Etat transférée aux mairies, le ministre a regretté le fait que celle-ci laisse à désirer aujourd’hui.

Aussi, le ministre de l’Intérieur a-t-il rappelé que la décentralisation est le transfert des compétences de l’Etat à une collectivité placée sous sa tutelle, ajoutant qu’il est claire que celles-ci ne sont pas des ”territoires indépendants, ni même autonomes, qui auraient une quelconque faculté de s’auto-saisir de compétences particulières”.

Pour sa part, le nouvel édile de Libreville qui a loué les efforts de certains de ses prédécesseurs, s’est engagé à attaquer de front les deux pathologies (internes et externes) dont souffre la capitale gabonaise et qui l’empêchent d’être une ville moderne de référence.

Selon lui, les pathologies internent s’articulent autour d’un bâtiment vieillot dont la structure est ”grevée depuis des années d’incompatibles très désagréables, sinon gênantes, privant le personnel de salles d’eau ou de toilettes ; la climatisation n’est plus fonctionnelle dans la quasi-totalité des bureaux sous-équipés en matériel informatique ; la direction technique qui était en matière d’interventions immédiates, le fleuron opérationnel de la municipalité, n’est plus technique que de nom, parce que la plupart de ses engins ont disparu ou sont devenus obsolètes. Dans ces conditions, a reconnu le maire, il est difficile d’obtenir un rendement efficient des agents.

Ajouter à cela l’organisation ”abracadabrante” de la mairie marquée par des vagues de recrutements irrationnelles et au plan social par un lourd contentieux avec la CNSS de près de 10 milliards de FCFA, lequel obère le fonctionnement de l’institution.

Quant aux pathologies externes ou ambiantes, elles ont pour noms le manque de suivi des actions initiées et le manque d’entretien des monuments érigés, lesquels sont notamment couverts de graffitis et de calicots ou de banderoles ; la lutte contre l’incivisme, la saturation des cimetières existants et l’encombrement des voies de circulation. ; ainsi que la prolifération des marchés anarchiques, une lèpre qui, estime Jean François Ntoutoume Emane, s’étend et qui enlaidit aujourd’hui Libreville.

Aussi, l’équipe municipale entend-elle rationaliser les implantations des lieux de petits commerces et les assainir, comme il importe aussi de rationaliser le fonctionnement des grands marchés et de clarifier leurs liens avec la municipalité.

Mais pour obtenir l’efficacité, la nouvelle équipe municipale veillera à avoir un ratio approprié entre le nombre d’agents de l’institution et l’effectif du cabinet du haut responsable car, note-t-on, la mairie de Libreville ne peut pas être efficace dans ses missions si les agents à des postes de responsabilité ne sont pas de qualité et si le personnel n’est pas motivé et dynamique.

C’est pourquoi, souligne le nouveau maire, l’Etat doit dégager les moyens conséquents pour relever le défi, à travers la pleine application de la loi sur la décentralisation et à travers un budget d’investissement conséquent constitué en partie de la collecte des taxes.

Avant de renvoyer ses quatre adjoints à l’exercice de leurs fonctions, l’ex-premier ministre gabonais a invité le gouvernement, la municipalité, le secteur privé et tous les citoyens, à mener des actions concertées, en marchant d’un même pas pour promouvoir l’intérêt général qui, pour ce qui concerne Libreville, est d’habiller la capitale gabonaise de façon appropriée. 


SUR LE MÊME SUJET
Le nouveau sous préfet du district d’Aschouka dans le centre du Gabon, Nicolas Tali a pris vendredi dernier de manière officielle ses fonctions, installé par le préfet du département de l’Ogooué et des lacs, Gervais Pambot. M. Pambot a rappelé au nouveau responsable de ce district que ‘’les hommes passent, mais l’administration demeure’’ et qu’il a la charge de faire appliquer les décisions prises par les plus hautes autorités du pays dans sa sphère de commandement. ‘’Soyez un modèle, responsable et exemplaire pour forcer l’admiration et le respect de tes administrés’’, a-t-il conseillé au nouveau sous préfet. S’adressant aux chefs de Canton i, ...
Lire l'article
Le nouveau directeur général de la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (COMUF), Bernard Bonifas, prend ses fonctions le 2 mai prochain en remplacement de Philippe Drouot, admis à la retraite, a appris mardi l’AGP des sources proches du ministère gabonais des Mines. M. Bonifas, qui revient des Etats-Unis où il dirigeait une succursale du groupe nucléaire français AREVA, spécialisé dans les réaménagements des sites miniers, a été placé à la tête de la COMUF pour parachever le réaménagement du site de Mounana, localité de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du Gabon, où la COMUF ...
Lire l'article
Le nouveau gouverneur de la province de l Estuaire, Jacques Denis Tsanga, a officiellement pris ses fonction mardi à Libreville, au cours d une cérémonie sobre présidée par le secrétaire général du ministère de l'Intérieur, Lambert Noël Matha. Précédemment en poste dans la province du Moyen-Ogooué (centre), Jacques Denis Tsanga, remplace Ndzé Thomas Débouillon qui à servi pendant près d une décennie dans la province de l’Estuaire dont Libreville, la capitale, est également le chef-lieu. Enseignant de formation, M. Tsanga occupe les fonctions de gouverneur depuis 2006. Il a été secrétaire général du ministère de l Education nationale et directeur de cabinet ...
Lire l'article
Libreville, 17 septembre (GAONEWS) - Le nouveau directeur général des impôts, Joël Ogouma, a pris, ce jeudi, ses fonctions à la tête de ce service au ministère des finances en souhaitant plus de rendement pour 2010 et le respect de la déontologie dans cette direction, a constaté GABONEWS. Actualité du :17/09/2009 Le nouveau promu a présenté les points forts des perspectives d’avenir qu’il souhaite mettre à exécution au sein de la direction général des impôts. A ce sujet, il estime qu’il s’agit d’œuvre efficacement pour l’intérêt supérieur de la nation avec probité et ...
Lire l'article
Le nouveau Trésorier payeur général (TPG), Fidèle Ntsissi, a été officiellement installé le 15 octobre au siège du Trésor public à Libreville, en présence du personnel et cadres de cette administration. Monsieur Ntsissi succède à ce poste à Blaise Louembé, nommé ministre de l’Economie et des Finances lors du remaniement ministériel du 7 octobre. Ce dernier qui a présenté à son successeur le bilan des avancées réalisées dans l’organisation du Trésor public, notamment l’informatisation complète du système, et a encouragé le nouveau promu à poursuivre les réformes pour l’optimisation de la gestion des finances publiques.Nommé le 7 octobre à l’occasion du ...
Lire l'article
Jean Marie Bembankoye a été installé mardi, par le gouverneur de la province de l’Ogooué-Lolo, Pascal Yama Lendoye, dans ses nouvelles fonctions de maire de la commune de Lastoursville, chef-lieu du département de Mouloundou, en remplacement de Jean Luc Limessé Kouya. Le nouvel édile de Lastoursville arrive à la tête d’une commune dont les routes et les différentes infrastructures se trouvent dans un état de délabrement très prononcé au point de penser que cette ville n’a jamais goûté aux fruits de diverses fêtes tournantes dont la province de l’Ogooué-Lolo a eu à bénéficier. Routes en très mauvais état, infrastructures publiques vétustes ...
Lire l'article
Le nouveau maire de la ville de Bitam, dans le département du Ntem (Woleu-Ntem - Nord), Emmanuel Edou Eyéné, a pris officiellement ses fonctions vendredi dernier, en présence du ministre de la Jeunesse, des Sports, des Loisirs, chargé de la Vie associative, Porte parole du gouvernement, René Ndémezo’Obiang. Le nouveau maire à promis d’instaurer la transparence dans la gestion, optimiser les recettes de la ville en vue de rendre les conditions de vie de ces concitoyens meilleurs.
Lire l'article
Manifestement, rien ne semble présager, du moins pour l'heure, pas même par les commentateurs politiques les plus avisés, que l'ancien Premier ministre, Jean-François Ntoutoume Emane, élu samedi à la tête de la mairie de Libreville, est sous le coup d'un contentieux post-électoral. Le 3 juin prochain, le nouvel édile de Libreville prêtera serment devant la Cour constitutionnelle (CC) après une large victoire (81,34% des suffrages sur 97 votants), lors de l'installation du nouveau bureau du Conseil municipal de Libreville. Mais, cette joie ne risque-t-elle pas de se transformer en jeu de massacre pour le nouveau maire de Libreville, s'interrogent bon nombre ...
Lire l'article
L’ancien Premier ministre gabonais, Jean-François Ntoutoume Emane, a été élu maire de Libreville pour un mandat de 5 ans à l’issue du scrutin du 23 mai auquel ont pris part les 98 nouveaux conseillers municipaux de la capitale. Seul candidat en lice dans cette élection, il a obtenu 84 voix contre 14 bulletins nuls. A 69 ans, Jean François Ntoutoume Emane, vainqueur des élections locales dans le 5e arrondissement de la capitale, a été porté sans surprise à la tête du conseil municipal de Libreville le 23 mai dernier. Seul postulant à la mairie de Libreville après ...
Lire l'article
Le Gabonais Jean Ping élu le 2 février à la présidence de l’Union africaine (UA) prendra ses fonction ce lundi, a-t-on appris de source officielle. La passation de pouvoir entre le président sortant de la Commission de l’Union africaine (UA), le Malien Alpha Oumar Konaré et son successeur, Jean Ping, aura lieu au siège de l’organisation, à Addis-Abeba, la capitale de l’Ethiopie. La cérémonie sera co-présidée par le chef de l’Etat tanzanien et président de l’UA, Jakaya Morisho Kikwete et le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi. M. Konaré remettra les symboles de l’UA (le drapeau et l’Acte constitutif) à M. Ping, élu ...
Lire l'article
Le nouveau sous préfet du district d’Aschouka prend ses fonctions
Le nouveau directeur général de la COMUF prend ses fonctions en mai prochain
Le nouveau gouverneur de la province de l’Estuaire prend ses fonctions
Gabon: Le nouveau directeur général des impôts prend ses fonctions à Libreville
Gabon : Fidèle Ntsissi prend ses fonctions de TPG
Gabon: Lastoursville: le maire prend ses fonctions à la tête d’une commune en délabrement
Gabon: Emmanuel Edou Eyéné prend ses fonctions à la mairie de Bitam
Gabon Election : Le nouveau maire de Libreville entre serment et recours
Gabon : Jean-François Ntoutoume Emane nouveau maire de Libreville
Le président élu de la Commission de l’UA Jean Ping prend ses fonctions lundi


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Juin 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*