Socialisez

FacebookTwitterRSS

Foccart est mort, vive Joyandet: Néocolonialisme décomplexé à la française

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2008
Catégorie(s): Françafrique

Le nouveau secrétaire d’Etat à la coopération, Alain Joyandet, refuse le terme “Françafrique” au motif qu’il daterait des années 60. Certes, l’épouvantail agité par Paris n’est plus le bloc soviétique, mais la Chine. A cette réserve près, le père du néocolonialisme français, Jacques Foccart, aurait pu tenir, mot pour mot, le même discours que le petit soldat africain de Sarkozy. Jugez-en plutôt.

La tête de Bockel tombée pour plaire à Bongo, Sarkozy a voulu le maire de Vesoul. Et on a le maire de Vesoul – pour paraphraser le grand Jacques. Deux semaines après sa nomination, le premier fait d’arme de Joyandet, que nous avions célébré gaiement, était prometteur : visite de courtoisie au mollah Omar pour le remercier d’avoir libéré la place.
3 mois après, Alain Joyandet présente son programme, qui tient en 8 chantiers pour l’Afrique. Huit confirmations que si Sarkozy a promis la rupture, eh ben… on l’aura pas.

Déjà, au cours de la conférence de presse, il fait peu de cas de la démocratie et du respect des libertés fondamentales par certains chefs d’Etats africains. Interrogé par un journaliste africain, il répond sans ambage : “Je porte le message d’une France attachée à la démocratie et à la transparence. Mais est-ce que cela doit être notre seule préoccupation ? Il ne faut pas faire de ces valeurs notre seule expression.”

Sur France 24, quelques heures après, le secrétaire d’Etat Alain Joyandet nous offre un florilège de sa pensée et de ses projets pour l’Afrique. Continent, rappelons-le, qu’il a découvert il y a trois mois. La Cellule Françafrique en a sélectionné pour vous quelques extraits… pour vous mettre l’eau à la bouche :
“c’est nous qui allons envoyer des cerveaux”
“si nous ne sommes pas les partenaires économiques privilégiés, alors on ne pourra plus défendre nos valeurs”


SUR LE MÊME SUJET
Joyandet et Blanc quittent le gouvernement
Les deux secrétaires d'Etat ont annoncé leur démission dimanche. Luc Chatel a déclaré que ce double départ s'était fait sur demande de la tête de l'Etat. Deux démissions en quelques minutes. Dimanche 4 juillet en fin d'après-midi, Alain Joyandet, secrétaire d'Etat à la Coopération et à la Francophonie et proche de longue date de Nicolas Sarkozy, a créé la surprise -jusqu'à l'Elysée- en annonçant lui-même sur son blog qu'il renonçait à son portefeuille. Quelques minutes plus tard, l'Elysée confirmait, dans un communiqué, cette démission en annonçant celle... d'un deuxième secrétaire d'Etat, Christian Blanc, chargé du Grand Paris. Cette double démission ...
Lire l'article
Alain Joyandet, Secrétaire d’Etat français à la Coopération ne s’entretiendra pas avec le collectif des organisations Libres de la société Civile gabonaise, Marc Ona et le siens ont décliné l’offre de rencontre que le Premier Secrétaire d’Ambassade de France au Gabon leur a faite mardi,arguant ne vouloir comme seul interlocuteur que le président Nicolas Sarkozy . C’est un niet catégorique que Marc Ona a donné mardi après –midi au Premier Secrétaire de l’Ambassade de France au Gabon. Au téléphone, puis par courriel. Non,le Collectif des organisations Libres de la société civile gabonaise ne souhaite pas rencontrer le Secrétaire d’Etat français à ...
Lire l'article
Le secrétaire d'Etat français à la Coopération, Alain Joyandet, est arrivé à Libreville depuis le 15 octobre dernier pour prendre part à l'investiture du nouveau chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba. La France avait été un des premiers pays à adressé ses félicitations à Ali Bongo après l'annonce des premiers résultats le 3 septembre dernier. La France est représentée à l'investiture d'Ali Bongo par son secrétaire d'Etat à la Coopération, Alain Joyandet, arrivé à Libreville depuis le 15 octobre dernier. Près d'une dizaine de chefs d'Etats sont attendus à cette passation de pouvoir entre Rose Rogombé, qui assure l'intérim depuis le ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
Forums "Palabres" du BDP-Gabon Nouveau Nos forums "Palabres" vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de "palabrer" avec d'autres compatriotes sur des sujets d'intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez trois choix de discussions: - Articles "Palabres": Vous pouvez vous exprimer sur chaque article publié sur notre site. Il suffit de cliquer sur le titre de l'article et d'aller au bas de la page pour poster un commentaire auquel d'autres pourront répondre de manière interactive. Tous les grands débats sur le Gabon, en toute franchise et sans langue de bois, directement sur ce site. Pour voir les articles avec les commentaires les plus ...
Lire l'article
Son prédécesseur, Jean-Marie Bockel, avait pris au mot le président Sarkozy et voulu rompre avec la tradition de la Françafrique. En renouant avec la realpolitik, le nouveau ministre de la Coopération français, Alain Joyandet, sert mieux les intérêts de la France en Afrique, écrit L'Observateur Paalga, de Ouagadougou. En voulant signer "l'acte de décès de la Françafrique", l'ancien ministre de la Coopération, Jean-Marie Bockel, a été tout simplement remercié – pardon, redéployé à la Défense. "Le sacrifié" avait été amnésique sur plusieurs sujets. D'abord il a occupé la rue Monsieur avec un préjugé défavorable : son patron, Bernard Kouchner, semble-t-il, ...
Lire l'article
Mardi, le nouveau sous-ministre de la Coopération et de la Francophonie doit se rendre dans les Alpes-Maritimes à l’occasion du 61e festival de Cannes. « Bakchich » s’interroge. Le bon Joyandet serait-il victime de ses propres ambitions ? Le tout frais Secrétaire d’État chargé de la Coopération et de la Francophonie, Alain Joyandet, n’est pas là que pour prêter allégeance aux pontes de la Françafrique. Installé là en remplacement de Jean-Marie Bockel – jugé un peu trop offensif contre les grands démocrates et fin gestionnaires des ressources de leurs pays que sont le président Bongo du Gabon ou Sassou du Congo ...
Lire l'article
“Sans l’Afrique, la Francophonie n’a pas d’avenir”, selon Joyandet
Le secrétaire d'Etat à la Coopération et à la Francophonie, Alain Joyandet, a estimé mardi à Paris que "sans l'Afrique, la Francophonie n'a pas d'avenir", et mis l'accent sur le développement de l'enseignement à distance sur ce continent. "Je peux vous assurer ici que l'Afrique restera au coeur de nos préoccupations car, sans l'Afrique, la Francophonie n'a pas d'avenir", a déclaré M. Joyandet lors d'une rencontre à l'Institut des relations internationales et stratégiques (Iris) consacrée à l'avenir de la Francophonie. Jugeant que "le numérique doit constituer la force de frappe de la Francophonie", il a assuré que "l'enseignement à distance, en particulier ...
Lire l'article
L'Economie française dépend de ses possessions dans les ex-colonies. Mettre fin aux relations françafricaine c'est plonger la France dans la recession économique. De Air France à Areva , en passant par Total, Bolloré... l'économie française est pour plus de la moitié dépendante de l'Afrique francophone. Le gabon en est un exemple frappant où les hommes politiques français au pouvoir sont obligés d'aller pour faire allégeance et permettre une continuation du pillage des matiers premieres gabonaise (Petrole, bois...). Toute autorité française remettant en cause ce rapport inégalitaire entre la France et le gabon, est tout bonnement ecarté. Jean-Marie Bockel vient d'en ...
Lire l'article
Gabon: le tandem Guéant-Joyandet travaille à faire oublier la Françafrique
La visite à Libreville du secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant et du secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet a aplani les différends avec le Gabon mais, malgré les déclarations de rupture, elle démontre que la "Françafrique" a la peau dure. "Il y a une symbolique forte puisque le représentant du président de la République et le représentant du gouvernement que je suis viennent rendre visite au président Bongo. C'est la première visite officielle du nouveau secrétaire d'Etat", a souligné M. Joyandet. La "symbolique" est d'autant plus forte que M. Joyandet rend ainsi hommage au président Bongo, une des plus ...
Lire l'article
Joyandet et Blanc quittent le gouvernement
Alain Joyandet débouté par la société civile gabonaise
Gabon : Alain Joyandet à Libreville pour l’adoubement d’Ali Bongo
Commentaires
Forums
FRANCE • Alain Joyandet sait s’y prendre avec les dictateurs africains
SARKO & Cie : Les grandes fautes de Joyandet
“Sans l’Afrique, la Francophonie n’a pas d’avenir”, selon Joyandet
Claude Guéant et Alain Joyandet à Libreville pour que le système de pillage puisse continuer sans heurts
Gabon: le tandem Guéant-Joyandet travaille à faire oublier la Françafrique

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2008
Catégorie(s): Françafrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Foccart est mort, vive Joyandet: Néocolonialisme décomplexé à la française

  1. Davy NGOMO

    27 Juil 2008 a 21:10

    Ce sacré Joyandet, il croit manier plus habillement que beaucoup d’entre nous la langue de Molière. Quand on voit cette vidéo, les réponses aux questions qui lui sont posées, on voit toute de suite la pensée vraie des politiques français: l’Afrique est un continent peuplé d’idiots qu’il faut civiliser, apprivoiser et surtout dominer, histoire de continuer à s’en mettre les poches encore plus!! Le plus drôle dans tout ça, c’est que ni les populations Africaines, ni les populations françaises ne voient les résultats (du moins positif) de cette politique que mènent la France en Afrique. Faire passer les africains pour des bon à rien, des gens qui sont incapables de se gérer tout seul, c’est simplement inacceptable et scandaleux!! Si Mr Joyandet était vraiment un républicain français et démocrate convaincu, il aurait au moins regretté que l’enquête sur les fortunes des “présidents” africains est été classée sans suite, mais non. Pour des gens comme lui, l’Afrique est une terre qu’il faut conquérir. On aurait presqu’entendu Sarkozy lui souffler quelques phrases du discour de Dakar…Bref. L’Afrique n’a pas besoin de la France pour sortir de la misère et de la pauvreté, elle a juste besoin que les occidentaux et beaucoup de donneurs de leçons lui foutent la paix. Elle a besoin que les rapaces arrêtent de venir se présenter en prétendus sauveur des africains. On sait ce qu’ils sauvent!! Non, l’Afrique n’a pas besoin de gangsters en costume. Elle a juste besoin que sa population s’exprime librement en choisissant par exemple ses dirigeants et non pas que ceux ci soient choisis dans une capitale occidentale pour satisfaire les intérêts économiques de ces pays. Je nourris un rêve pour l’Afrique, celui de voir ce continent enfin libre!!! Après 3 siècles d’exclavage et de près d’un siècle de colonisation, on besoin d’un peu de répit!! Répit qui ne peut être obtenu que par les seules populations africaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*