Socialisez

FacebookTwitterRSS

CEMAC : Paul Biya veut une CEMAC audacieuse

Auteur/Source: · Date: 25 Juin 2008
Catégorie(s): Afrique

A l’ouverture du 9e sommet des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), ce 24 juin à Yaoundé, au Cameroun, le président Biya a appelé les pays membres à plus d’audace et d’ouverture pour permettre à cette organisation d’être dynamique et répondre avec efficacité aux nombreux problèmes qui contrarient le développement de cette communauté. Il faut transformer l’Afrique centrale en un pôle d’attraction pour les investissements et les initiatives privées, et en un centre d’activités économiques compétitifs pour garantir un développement économique et social pérenne.

Le président camerounais, Paul Biya, a appelé ce 24 juin à Yaoundé les dirigeants de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) à «être audacieux et ouverts» pour s’engager résolument vers une intégration bénéfique pour chaque citoyens de la communauté.
S’exprimant à Yaoundé, la capitale de son pays, à l’ouverture du 9è sommet des chefs d’Etats de ce regroupement régional, il a souhaité que cette institution soit dotée d’institutions plus efficaces, à même de saisir les chances qui s’offrent à elle et qui répondent aux objectifs que ses dirigeants se sont fixés.
«Le temps n’est plus au simple replâtrage institutionnel. (…) N’ayons pas peur des idées nouvelles. Ce sont elles qui sont porteuses d’avenir», a martelé M. Biya.
Il a souhaité que la CEMAC soit plus ouverte parce qu’il faut accepter de faire une place à chaque ressortissant des pays dans notre sous-région, reconnaître à chacun les mêmes droits, s’engager à concrétiser les projets structurants et intégrateurs de la communauté, mettre en œuvre les libertés de circulation qui traduisent la volonté de donner à l’institution le contenu qu’en attendent les peuples d’Afrique centrale.
«C’est nourris de cette conviction que nous avons demandé à la Commission de la CEMAC de réfléchir et d’élaborer, en liaison avec la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et la Banque de développement de l’Afrique centrale, un ambitieux programme économique régional», a indiqué Paul Biya, souhaitant que ce programme soit la traduction d’une détermination à promouvoir de façon harmonieuse le développement économique et social de la sous-région
Pour le chef de l’Etat camerounais, la promotion de la femme, mais aussi les problèmes de la jeunesse, la bonne gouvernance, le respect des droits de l’homme, la rigueur dans la gestion des ressources communautaires ont leur place dans les programmes de refondation de la CEMAC, et doivent jouer le rôle de stimulants des efforts communs de développement et de promotion du mieux-être des populations.
Ce mieux-être, a-t-il souligné, passe également par des progrès en matière de santé, particulièrement dans la lutte pour l’éradication des pandémies telles que le VIH/SIDA, le paludisme, et la tuberculose.
Il s’agit, selon lui de transformer l’Afrique centrale en un pôle d’attraction pour les investissements et les initiatives privées, et en un centre d’activités économiques compétitifs qui serait le garant d’une croissance soutenue et d’un développement économique et social pérenne.
Il a par ailleurs souhaité que la CEMAC négocie solidairement avec l’Union européenne, un accord de partenariat économique (APE) prenant en compte les intérêts fondamentaux de la sous-région.
Bien que se félicitant des progrès obtenus pour contenir l’extension de l’insécurité dans la sous-région, en particulier dans sa partie septentrionale, il a déploré que ce phénomène persiste à l’instar des multiples tentatives de déstabilisation dont le Tchad est victime, mais aussi le long du littoral du golfe de Guinée où des bandes armées font la loi.
Le sommet de Yaoundé, auquel prennent part les présidents François Bozizé de Centrafrique, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de Guinée Equatoriale, Omar Bongo Odimba du Gabon, Denis Sassou Nguesso du Congo, Fradique de Menezes de Sao Tomé et Principe (observateur) ainsi que le Premier ministre tchadien, Youssouf Saleh Abbas, prend fin le 25 juin.


SUR LE MÊME SUJET
Le conseil des ministres de l'Union économique de l'Afrique centrale (UEAC) qui vient de se tenir, a arrêté le budget exercice 2012 de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC), en recettes et en dépenses, à près de 60 milliards FCFA (environ 115 millions USD). Ce budget, en baisse de 8% par rapport au budget antérieur, porte essentiellement sur la mise en œuvre des projets du plan opérationnel 2011-2012, du programme économique régional (PER) de la CEMAC. Par ailleurs, des mesures de rigueur et de compression des charges ont été demandées à la Commission de la CEMAC pour financer certaines ...
Lire l'article
Une table ronde des experts comptables des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), s’est ouverte lundi à Libreville, afin d’établir un plan d’action relevant de leur domaine de compétence. La rencontre d’une journée, qui s’achève en fin d’après-midi, vise également à renforcer les capacités des ordres nationaux des professionnels libéraux de comptabilité et d’audit. Organisée conjointement par la commission de la CEMAC, l’Organisation pour l’harmonisation des droits des affaires en Afrique (OHADA) et l’union des experts comptables du Gabon, la table ronde regroupe des experts comptables du Cameroun, du Congo, de la ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo est attendu le 6 juin à Brazzaville, au Congo, où il doit prendre part au sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), au cours duquel il sera question d’examiner la mise en œuvre des décisions du sommet de Bangui tenu en janvier. Les voyages s’enchaînent pour le Chef de l’Etat gabonais. Après la Libye ou encore la France, où il a participé au 25e sommet France-Afrique de Nice, Ali Bongo est attendu le 6 juin à Brazzaville dans le cadre du sommet extraordinaire de la Communauté économique et ...
Lire l'article
A l’issue de la 5e réunion du comité de direction du COSCAP/CEMAC et Sao Tome Principe du 17 au 19 février à Brazzaville, les participants ont notamment recommandé la création d’une agence régionale de sécurité aérienne. Alors que l’Afrique centrale bitume depuis plusieurs années la piste de décollage de sa compagnie aérienne sous régionale, cette structure pourrait permettre de garantir la sécurité des échanges de biens et de personnes dans l’espace CEMAC conformément aux standards de sécurité internationaux. La sous région d’Afrique centrale pourrait accueillir son Agence régionale de sécurité aérienne avant sa compagnie aérienne sous régionale. Après le ...
Lire l'article
Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville, ce samedi, à destination de Bangui (République Centrafricaine), où il prend part à la 10ème session de la Conférence des Chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), a-t-on appris de sources officielles. Cette autre sortie du chef de l’Etat gabonais intervient alors qu’il y a quelques jours, il avait été reçu à Ouagadougou (Burkina-Faso) et Yamoussoukro (Côte-d'Ivoire), par ses homologues, Blaise Compaoré et Laurent Gbagbo, dans le cadre du raffermissement des relations bilatérales avec ces deux pays frères. A Bangui, le président Ali ...
Lire l'article
La compagnie aérienne sud africaine, South African Airways, vient de se porter acquéreuse de 40% des parts de la compagnie aérienne sous-régionale Air CEMAC, devenant ainsi l’actionnaire majoritaire de cette compagnie en gestation. Avec les souscriptions des pays membres et de la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC), 85% du capital de la compagnie aérienne sont déjà réunis. Avec l’acquisition par South African Airways de 40% du capital d’Air CEMAC, 85% des fonds nécessaires pour la création de la compagnie aérienne sous-régionale sont réunis, ce qui laisse présager une mise en service effective de ce projet avant 2010. Les ...
Lire l'article
Les Chefs d’Etat et les représentants des six pays membres de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) tiennent ce vendredi à Libreville un sommet extraordinaire pour évoquer notamment la crise financière internationale et les moyens pour y faire. La capitale gabonaise devra servir de rampe de lancement pour une réponse concertée de la sous-région d’Afrique Centrale à la crise financière, née aux Etats-Unis. Un phénomène qui n’épargne aucun continent et dont les effets pervers se font déjà ressentir à travers à travers le monde, dans les secteurs industriel, agricole ou encore commercial. Dans une analyse globale des pays membres de ...
Lire l'article
Un sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac) se tiendra le 23 janvier à Libreville, selon un communiqué final du conseil des ministres tenu ce vendredi dans la capitale gabonaise et dont l'AGP a reçu copie. Aucun autre détail n'a été donné sur le contenu de ce sommet. Jeudi, le président Centrafricain, François Bozizé qui effectuait une visite de quelques heures à Libreville, avait annoncé la tenue d'un sommet extraordinaire ''vendredi 23 janvier ici (Libreville, Ndlr)'', sans toutefois faire de commentaires. La Cémac regroupe six pays, à savoir : le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, ...
Lire l'article
La 9ème session de l'assemblée ordinaire des chefs d’Etat des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) a clôturé ses travaux ce mercredi à Yaoundé, avec notamment l'adoption par le conseil des ministres des nouvelles directives à la mise en circulation du passeport CEMAC d'ici 2010 au sein de la communauté. A l’issue de leurs travaux, les présidents de la CEMAC se sont entendus pour l’adoption des nouveaux textes de base de leur institution, l’amélioration de la gouvernance, le programme économique régional, la rationalisation des instituts spécialisée, la convention régissant l’Union économique d’Afrique Centrale (UMAC), le Parlement communautaire, etc. Ils ont ...
Lire l'article
Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, a annoncé le 24 juin à Yaoundé l’octroi d’un appui financier de 436 milliard de FCFA pour le développement des pays membres de la Communauté économique et monétaire d'Afrique Centrale (CEMAC). Ces fonds serviront notamment à la réalisation d'infrastructures routières pour faciliter l'intégration sous régionale entre les pays membres et créer un pôle d'investissement attractif. Réunis à Yaoundé depuis le 24 juin dernier pour les assises du 9e sommet de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC), les chefs d'Etat des pays membres de cette ...
Lire l'article
Le budget 2012 de la CEMAC évalué à près de 60 milliards FCFA
Table ronde des experts comptables de la zone CEMAC à Libreville
Gabon : Ali Bongo au sommet extraordinaire de la CEMAC
Transports : La CEMAC veut son agence de sécurité aérienne
Intégration sous-régionale: Ali Bongo Ondimba à Bangui pour la Conférence des chefs d’Etat de la CEMAC
CEMAC : South African Airways actionnaire majoritaire d’Air CEMAC
Gabon: La CEMAC en ordre de bataille face à la crise financière internationale
Gabon/Cémac : Sommet extraordinaire de la Cémac le 23 janvier à Libreville
Cameroun: Le passeport CEMAC en circulation d’ici 2010
CEMAC : La BAD octroie 436 milliards de F CFA pour le développement de la communauté

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Juin 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*