- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: CEMAC/ Les dirigeants de la sous-région face aux défis de l’intégration

Réunis, pendant deux jours, à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun, à l‘occasion de la 9ème Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), les dirigeants de la sous-région tardent encore à matérialiser un certain nombre de projets importants à même de booster et de renforcer véritablement l’intégration sous-régionale, notamment l’instauration d’un marché financier unique, la mise en circulation du passeport CEMAC et le premier vol d’Air CEMAC, sans oublier la paix et la stabilité politique tant recherchées, particulièrement, au Tchad où les affrontements armés entre rebelles et armée gouvernementale, occasionnent des turbulences qui affectent, d’une manière ou d’une autre, toute la sous-région, a constaté GABONEWS.

Pour nombre d’observateurs et experts en la matière, contrairement à ce qui se fait en ce moment avec la Douala Stock Exchange à Douala au Cameroun et la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) créée en 2001, basée à Libreville au Gabon, l’existence des deux bourses de valeurs en zone CEMAC ne doit pas perdurer dans la mesure où celle-ci ne dispose pas de ressources nécessaires pour cela.

Le passeport CEMAC devant faciliter la circulation des ressortissants de la sous-région dans « leur » espace, pourtant institué depuis 2001, demeure jusqu’alors au stade de simple projet.

Cette libre circulation est davantage entravée par le retard accusé par Air CEMAC, dont le premier décollage est toujours attendu dix ans après la mise sur pied de ce projet.

L’autre défi majeur de l’intégration sous-régionale, est celui d’un climat de paix et de stabilité politique partagé dans tout l’espace CEMAC. Or, pendant qu’en République centrafricaine, on parle d’un retour à la paix, le Tchad voisin, est en butte à une rébellion armée dont les ondes ne sont pas sans incidences au-delà de ses frontières.

Le président en exercice de la CEMAC, Paul Biya, a si bien rappelé l’enjeu de ces défis à ses pairs en affirmant que « le mieux être des populations de la sous-région passe par une intégration plus harmonieuse de nos pays dans l’économie mondiale, par un développement durable et une réduction plus rapide de la pauvreté (…) et par le maintien de la paix dans l’espace CEMAC ».


SUR LE MÊME SUJET
Le président en exercice de la CEMAC, Denis Sassou Nguesso, a indiqué, jeudi au cours de la cérémonie inaugurale d’installation de la CEMAC qu’un ''jalon important dans le sens de la marche vers l’intégration régionale est posé''. Le président congolais a conscience des défis auxquels la CEMAC est confrontée. Parmi ces défis qu’il considère comme étant de taille, il y a celui de la mise en chantier du programme économique 2010-2015 adopté par les dirigeants. Ce programme porte, notamment, sur la réalisation de diverses actions de développement qui devront permettre, à terme, aux différents Etats de pouvoir connaître des avancées ...
Lire l'article [1]
Le ministre chargé des relations avec le parlement et les institutions constitutionnelles Emile Doumba s’est prononcé, à l’occasion de la célébration de la deuxième journée de la communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), pour la création d’un véritable marché commun dans la sous région. Le ministre Emile Doumba, qui est également en charge de l’intégration régionale, , a estimé mardi dans une déclaration à la presse que ‘’la construction du marché commun dans la sous région d’Afrique centrale, passe aussi par une communication plus dynamique, mais également et surtout, par des formations adaptées, à même d’impulser une mutation des mentalités ...
Lire l'article [2]
Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville, ce samedi, à destination de Bangui (République Centrafricaine), où il prend part à la 10ème session de la Conférence des Chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), a-t-on appris de sources officielles. Cette autre sortie du chef de l’Etat gabonais intervient alors qu’il y a quelques jours, il avait été reçu à Ouagadougou (Burkina-Faso) et Yamoussoukro (Côte-d'Ivoire), par ses homologues, Blaise Compaoré et Laurent Gbagbo, dans le cadre du raffermissement des relations bilatérales avec ces deux pays frères. A Bangui, le président Ali ...
Lire l'article [3]
La 1ère Journée de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), célébrée ce 16 mars dans la sous région, est placée sous le sceau de la recherche d’une meilleure intégration économique de l’Afrique Centrale d’ici l’horizon 2025. Occasion pour les 6 pays membres de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (Gabon, Cameroun, Congo-Brazzaville, Guinée- Equatoriale, République Centrafricaine, Tchad ) de porter la réflexion sur le rapport d’étape de l’institution, publié en janvier 2009, et qui stipule, notamment que le Programme Economique Régional (PER) devra s’appuyer sur quatre axes à savoir, le renforcement de la gouvernance macro- ...
Lire l'article [4]
Les Chefs d’Etat et les représentants des six pays membres de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) tiennent ce vendredi à Libreville un sommet extraordinaire pour évoquer notamment la crise financière internationale et les moyens pour y faire. La capitale gabonaise devra servir de rampe de lancement pour une réponse concertée de la sous-région d’Afrique Centrale à la crise financière, née aux Etats-Unis. Un phénomène qui n’épargne aucun continent et dont les effets pervers se font déjà ressentir à travers à travers le monde, dans les secteurs industriel, agricole ou encore commercial. Dans une analyse globale des pays membres de ...
Lire l'article [5]
Sur mandat de la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC), l’Office monétique de l’Afrique centrale (OMAC) a mis au point le 9 janvier dernier à Yaoundé le premier exemplaire de la carte de crédit sous-régionale qui doit à terme être utilisable dans n’importe quelle banque répertoriée des six pays de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC). Lancé il y a trois ans, l’aboutissement de ce projet devrait participer au développement socio économique de la sous-région grâce au renforcement de l’intégration sous-régionale. L’Office monétique de l’Afrique centrale (OMAC) a inauguré le 9 janvier dernier à Yaoundé, au ...
Lire l'article [6]
La Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC) a tenu un conseil d’administration le 24 novembre à Libreville pour faire le point sur les indicateurs macro économique et financiers mondiaux et leurs répercussions envisageables sur les économies de la sous-région. Au regard de la crise financière persistante et de la chute vertigineuse des cours du pétrole, les administrateurs de la BEAC ont révisé le taux de croissance prévisionnel 2009 initialement établit à 5,8%, à un taux moindre de 5,3%. Le gouverneur de la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC), Philibert Andzembé, a présidé le 24 novembre dernier au siège de Libreville ...
Lire l'article [7]
La Conférence des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) qui se tient mardi, à Yaoundé, verra la participation de l’ensemble des dirigeants de la sous région, notamment Paul Biya (Cameroun), Omar Bongo Ondimba (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo), Obiang Nguéma Mbasogho (Guinée Equatoriale), Idriss Déby Itno (Tchad), François Bozizé (RCA), et sera consacrée, pour l’essentiel, à l’examen de la situation économique de la Communauté, longuement évoquée en amont par le Conseil des ministres chargé d’assurer la direction de l’Union économique de l’Afrique centrale et comprenant les ministres des Finances et de l’Economie d’une part, ...
Lire l'article [8]
Dans le cadre du processus d’intégration sous régionale, la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) a ouvert le 16 juin dernier dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC) un atelier de concertation et de réflexion pour l’amélioration du transport aérien à l’intérieur de cette zone. Ce conclave de quatre jours devrait déboucher sur la création d’un organe régional de réglementation et d’exécution capable de pallier les lourdes insuffisances accusées par la sous région dans ce domaine. Desserte irrégulière et insuffisante, coûts de services élevés, problèmes de sûreté et de sécurité, coopérations et partenariats ...
Lire l'article [9]
Le président de la Commission de la Communauté économique et monétaire des Etats d'Afrique centrale, Antoine Ntsimi, était à Libreville le 8 mai dernier pour présenter au président gabonais les axes de relance du processus d'intégration sous régionale en zone CEMAC, notamment à travers les mesures de libre circulation des biens, des personnes et des capitaux entre les pays membres. Le fonctionnement de l'institution et les moyens matériels et financiers à investir pour faciliter l'intégration sous régionale étaient au cœur de la rencontre le 8 mai dernier à Libreville entre le président de la Commission de ...
Lire l'article [10]
CEMAC: La marche vers l’intégration sous régionale matérilisée
CEMAC/ intégration régionale : créer un véritable marché commun
Intégration sous-régionale: Ali Bongo Ondimba à Bangui pour la Conférence des chefs d’Etat de la CEMAC
La 1ère Journée de la CEMAC placée sous le sceau de la recherche d’une meilleure intégration économique de l’Afrique Centrale
Gabon: La CEMAC en ordre de bataille face à la crise financière internationale
CEMAC : Les premiers pas de la carte de crédit sous régionale
Gabon : La BEAC revoit le taux de croissance de la sous-région à 5,3%
Gabon: CEMAC / A Yaoundé, l’économie de la sous région et les conflits en toile de fond de la Conférence des chefs d’Etats
CEEAC : L’amélioration du transport aérien dans la sous région en débat à Kinshasa
Gabon : Antoine Ntsimi fixe le cap de l’intégration sous régionale en zone CEMAC