Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les corps de 12 migrants retrouvés sur une plage du Gabon

Auteur/Source: · Date: 1 Juil 2008
Catégorie(s): Divers

Les corps de 12 migrants clandestins présumés se sont échoués sur une plage de Libreville, la capitale gabonaise, ont annoncé mardi les autorités.
Les victimes sont apparemment originaires de l’Afrique de l’ouest, selon Ndinge Mouetse, du bureau du procureur général gabonais. Un passeport du Ghana a été découvert sur l’un des corps.

Une embarcation en mauvais état a également été retrouvée à proximité.
Le Gabon, pays riche en pétrole plus facile à atteindre que l’Europe, est devenu une destination pour les populations fuyant la pauvreté des pays d’Afrique de l’ouest.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le député du parti démocratique gabonais (PDG) du premier arrondissement de Libreville, André Dieudonné Berre, a été fêté samedi dernier par ses électeurs, pour avoir été choisi pour présider le bureau du 10ème congrès extraordinaire du parti, et surtout pour la maîtrise dont il a fait preuve lors des débats. La cérémonie a été rehaussée par la présence des chefs de quartiers, dignitaires du PDG et autres militants de la circonscription politique. La secrétaire fédérale, Christelle Lembou, élue lors du dernier congrès du parti, a, au nom des populations du 1er arrondissement, exprimé son sentiment de fierté pour le choix ...
Lire l'article
Les éléments de la gendarmerie du Cap Estérias, appuyés par les populations locales poursuivent les recherches du corps du jeune Junior Meyé englouti par les vagues aux larges des côtes du Cap Santa Clara le 19 avril dernier, a constaté sur place un reporter de l'AGP. Depuis la disparition de l'adolescent, ses parents notamment son père, sa mère et ses grands frères ne quittent les plages du Cap Santa Clara que pour se reposer le soir. Ils sont soutenus par une bonne partie des populations et les éléments de la gendarmerie locale qui multiplient les enquêtes et les fouilles. Chaque jour naît avec ...
Lire l'article
Gabon – Rumeur: Des Gabonais se prépareraient à bloquer le corps d’Edith Lucie Bongo Ondimba au Gabon
Le décès d'Edith Bongo Ondimba semble attiser quelques passions de part et d'autre entre le Congo Brazza et le Gabon. La dernière rumeur venant de Libreville fait état de Gabonais s'étant réunis cet après-midi au State Omnisports de Libreville pour bloquer le départ vers le Congo du corps d'Edith Lucie Bongo Ondimba. Ils se refuseraient à voir le corps d'Edith Lucie Bongo Ondimba quitter le Gabon vendredi matin comme prévu et visent à le manifester demain sur le passage du cortège funéraire. On se souviendra que selon l'APA, une "entente" entre Omar Bongo (l'époux de la décédée) et Sassou Nguesso (le ...
Lire l'article
Le corps d'Edith Lucie Bongo, l'épouse du chef de l'Etat gabonais décédée samedi à Rabat, a été rapatrié mercredi matin au Gabon dans un avion de la Royal Air Maroc (RAM) spécialement affrété, a constaté un journaliste de l'AFP. Les présidents gabonais Omar Bongo Ondimba et congolais Denis Sassou Nguesso ont également quitté la capitale marocaine à destination du Gabon, peu de temps avant le départ du corps de Mme Bongo et dans un appareil gabonais, a-t-on précisé de même source. A leur départ de l'aéroport de Rabat-Salé, les deux chefs d'Etat ont été salués par les ministres marocains des Affaires étrangères ...
Lire l'article
La défense entend rapatrier en France mercredi les corps des huit soldats tués dans le crash d'un hélicoptère militaire français, samedi au large des côtes gabonaises, a indiqué lundi à l'AFP l'état-major des armées à Paris. "La défense prend des dispositions pour ramener les corps des huit militaires décédés mercredi", a déclaré le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major, indiquant ne disposer "d'aucun détail sur les cérémonies militaires prévues". Le bilan du crash de l'hélicoptère Cougar est devenu définitif lundi avec la découverte du corps du dernier soldat porté disparu. Sur les dix militaires qui se trouvaient à bord de l'appareil, quatre ...
Lire l'article
Un Cap-verdien, Gomez Mouna, est porté disparu au village Bolokobwet, dans la commune du Cap Estérias, à 30 km au nord de Libreville, rapporte ce dimanche le correspondant local de l'AGP. Selon une correspondance du maire adressée au président du tribunal de première instance de Libreville, Gomez Mouna serait mort par noyade au cours d une embarcation fauchée dans la mer, sa pirogue ayant été retrouvée à la plage par les pêcheurs quelques jours après sa disparition. Pour les populations de ce village, il s agirait d un enlèvement pur et simple et, d autres estiment d'ailleurs que Gomez aurait été physiquement ...
Lire l'article
Un corps sans vie décapité et mutilé a été retrouvé le 8 août dernier dans la zone du Cap Estérias par la brigade de gendarmerie de la localité. Les habitants de Libreville et de différentes localités de l'intérieur s'insurgent de manière récurrente sur la recrudescence des crimes rituels, instaurant une certaine psychose chez les populations. Comment enrayer la recrudescence des crimes rituels ? Le nouveau cadavre décapité et mutilé en plusieurs endroits du corps découvert le 8 août dernier au Cap Estérias, à une trentaine de kilomètres de la capitale, relance la polémique et la psychose chez les populations. "Nous ...
Lire l'article
Le bilan des immigrés clandestins qui ont échoué aux larges des côtes gabonaises dans la nuit de mardi s'alourdit de jour en jour, cinq nouveaux corps ont été retrouvés ce vendredi, montant le chiffre à un total de 23, à l'heure actuelle. Depuis mardi dernier, 15 corps avaient été retrouvés sur la plage de Libreville, suivi dans la journée de mercredi matin par trois autres au même endroit. Cette embarcation transportait des ressortissants d'Afrique de l'ouest qui immigraient clandestinement au Gabon.
Lire l'article
Dans un linceul d’écume, les corps sans vie de 18 migrants clandestins présumés ont été rejetés par la mer sur les plages de la capitale gabonaise, en face de l'ancien night club la Maringa, dans la nuit du 30 juin au 1er juillet. En provenance présumée d’Afrique de l’Ouest, ces ressortissants étrangers auraient trouvé la mort à bord de leur embarcation de fortune en tentant de rejoindre les côtes du Gabon, pays dont la relative prospérité économique nourrit les rêves de nombreux africains vivant dans la précarité. L’Eldorado s’est transformé en tombeau pour 18 candidats à l’immigration clandestine, dont les ...
Lire l'article
Le corps sans vie d’une jeune fille âgée d’environ 12 ans a été retrouvé mercredi, aux abords de la plage du Lycée Léon Mba de Libreville, aux environs de 14 heures par un jeune garçon qui se promenait le long de cette plage. Ce corps sans vie serait en effet celui d’une élève du lycée Paul Indjendjé Gondjout (Lycée d’Etat de l’Estuaire) qui se serait noyée mardi dernier, selon les témoignages recueillis sur les mieux du drame. Toutefois, la véritable cause de cette noyade est encore ignorée, à en croire les premières arrivées sur les lieux, d’autant que certaines personnes pensent ...
Lire l'article
Politique : Les militants du PDG du 1er arrondissement se sont retrouvés
Gabon: Poursuite des recherches du corps de Junior Meyé aux larges des côtes du Cap Santa Clara
Gabon – Rumeur: Des Gabonais se prépareraient à bloquer le corps d’Edith Lucie Bongo Ondimba au Gabon
Maroc: rapatriement du corps d’Edith Lucie Bongo au Gabon
Crash au Gabon: les corps des huit soldats rapatriés sans doute mercredi
Divers : Un nouveau disparu au Cap Estérias
Gabon : Découverte d’un corps décapité au Cap Estérias
Gabon: Drame de l’immigration clandestine: cinq nouveaux corps retrouvés sur la plage à Libreville
Gabon : 18 migrants retrouvés morts sur les plages de Libreville
Gabon: Un corps sans vie retrouvé sur la plage du Lycée Léon Mba


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Juil 2008
Catégorie(s): Divers
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*