Socialisez

FacebookTwitterRSS

La Commission nationale de la protection de la nature cherche ses marques à Pongara

Auteur/Source: · Date: 8 Juil 2008
Catégorie(s): Environnement

Le ministère de l’Environnement a réuni les responsables de ce département et les représentants de la société civile engagés dans la cause environnementale pour réfléchir aux modalités de la mise en place de la Commission nationale de la protection de la nature (CNPN). Ce beau monde a tenu ces assises sur le site de Pongara, en face de Libreville, qui est une vitrine mondialement reconnue de la biodiversité au Gabon.

La mangrove de Wingombé, au cœur du parc de Pongara sur la Pointe Denis, a récemment accueilli les premiers travaux de réflexion pour la mise en place de la Commission nationale de la protection de la nature, un organe de régulation et de contrôle qui associe les responsables du ministère de tutelle avec les représentants des associations et ONG environnementales.

Le site touristique géré par l’association Gabon Environnement a reçu le ministre André-Christ Nguembet et sa suite pour un atelier de réflexion visant à coordonner les modalités de mise en œuvre de cette commission, qui sera chargée de réguler et d’harmoniser les politiques gouvernementales avec les contraintes environnementales de la préservation de la biodiversité, de la gestion durable des ressources naturelles et les défis du réchauffement climatique.

«D’inlassables efforts sont actuellement déployés en vue de renforcer notre politique de protection et d’amélioration de l’environnement par la promotion du développement durable te de la protection de la nature. L’objectif visé est d’assurer la conservation et la promotion de la diversité des espèces et des écosystèmes, ainsi que la préservation des sites naturels. (…) [cette démarche] ayant notamment pour effet d’occasionner une diversification de notre économie, en conciliant les impératifs du développement avec les contraintes de la conservation des ressources naturelles», a expliqué André-Christ Nguembet.

De ce point de vue, la commission nationale de la protection de la nature est une nécessité.
«Cette commission va travailler régulièrement pour qu’ensemble nous puissions juguler, autant que faire ce peux, tout ce qui peut entraîner une destruction à cette nature. Le Gabon est un véritable paradis, nous n’avons pas le droit de détruire ce paradis» a conclu le ministre en charge de l’Environnement.

Les différents acteurs de la société civile engagés dans la protection de la nature, ainsi que des représentants de grandes entreprises exerçant en milieu naturel, ont apporté leurs contributions aux travaux en partageant leur expertise dans leurs domaines d’action et leurs spécialités respectives.

Pour le représentant de Total Gabon, «aucune entreprise ne peut aujourd’hui faire l’impasse sur la protection de l’environnement. Au niveau de total Gabon, l’exercice des ses activités se fait dans des milieux environnementaux divers et sensibles».

Le WWF qui intervient au Gabon depuis 25 ans et dont la mission principale est la conservation de la biodiversité et la protection de la nature a annoncé toute sa disponibilité pour accompagner ce projet.

Avec l’adoption le 26 juin dernier du projet de création de l’Autorité nationale pour les Mécanismes de développement propre (AN-MDP), le gouvernement se forge avec la CNPN de nouvelles armes pour relever le défi du développement durable et de la lutte contre le réchauffement climatique, qui sont au centre des préoccupations de tous les derniers grands rassemblements de décideurs à l’échelle nationale, sous régionale, continentale et internationale.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le gouvernement gabonais a mis en place une Commission nationale des aides et secours (CNAS) devant déterminer les modalités d’attribution de l’aide sociale au Gabon, selon le communiqué final ayant sanctionné le conseil des ministres, tenu lundi à Libreville. Présidé par le ministre de la santé, des affaires sociales, de la solidarité et de la famille, Mme Alphonsine Mbie N’na, la CNAS doit se prononcer sur les demandes présentées par la direction générale des affaires sociales, le paiement des aides, vérifier l’authenticité des demandes et fixer le montant de l’aide accordée. En plus du président, la commission comprend ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba réunit mercredi à Libreville, la commission nationale de préparation et organisation du cinquantenaire de l’indépendance du pays dont la célébration interviendra le 17 août prochain. Le chef du gouvernement a, autour de lui, tous les membres de la commission nationale centrale ainsi que les différents membres de quatre sous commissions, organisation, culturelle, communication et infrastructure. Ce tour de table intervient à douze jours de la célébration de la fête nationale, alors que se poursuivent encore les travaux de voiries et d’embellissements de Libreville et d’Owendo. Dans un communiqué, le Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) est ...
Lire l'article
La cérémonie de prestation de serment des membres de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite aura lieu vendredi à la Cité de la démocratie de Libreville, a-t-on appris jeudi auprès des agents de cette structures.Cette structure a été Créée en 2003 par décret présidentiel, dans un contexte marqué par deux constantes dont une gestion peu orthodoxe des deniers publics et une pratique presque encouragée de l’impunité. La commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite se veut un instrument au service de la bonne gouvernance, cette dernière est malheureusement confrontée à l’abstention des dépositaires de l’autorité de l’Etat qui refusent ...
Lire l'article
Deux Commissions Mixtes paritaires du parlement bicaméral gabonais (Assemblée nationale et Sénat) sont sur le point d’être mises en place à l’initiative de la Commission des Affaires économiques de la production et du Développement de la Chambre des députés pour permettre à ces derniers et aux sénateurs d’adopter, dans les termes identiques deux projets de loi portant Code des investissements agricoles pour l’un, et sur la politique de développement agricole pour l’autre. Ces deux textes issus du gouvernement ont été, en effet, adoptés préalablement en d’autres termes par l’une et l’autre des 2 Chambres du Parlement contrairement à l’esprit et la ...
Lire l'article
Ministre d’Etat, ministre de l’Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation, Paul Toungui a été auditionné, mercredi en matinée, par la Commission des Finances, du Budget et de la Comptabilité publique de l’Assemblée nationale. Cette audition concernait le projet de loi de règlement portant sur la gestion 2006, ainsi que sur le projet de loi modifiant les dispositions de l’article n°5/85 du 27 juin 1985 inhérent au règlement général sur la comptabilité publique de l’Etat.
Lire l'article
Au détour d’une réunion organisée actuellement au sein d’une Commission ad hoc, la Commission des Lois, des Affaires administratives et des Droits de l’Homme de l’Assemblée nationale a rouvert, mercredi, l’examen interrompu avant l’intersession parlementaire, sur la proposition de loi controversée de Pierre Mamboundou (UPG, opposition), député de la Dola (Ndéndé), relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements des données à caractère personnel.
Lire l'article
Réunis à Libreville du 15 au 18 juillet dernier pour analyser et examiner le projet de texte d’acte uniforme portant droit du travail, les membres de la commission nationale de l’OHADA ont tenté de délimiter les droits et devoirs des employés et des employeurs à travers la définition du contrat de travail. Les travaux présidés par le ministre de la Justice, Martin Mabala, ont permis de produire un projet de texte qui sera soumis au gouvernement dans les prochains jours. Dans le cadre de l’assainissement de l’environnement des affaires, la commission nationale de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires ...
Lire l'article
Nommée le 24 juin dernier, par décret présidentiel, les nouveaux membres de la Commission Nationale de lutte contre l’Enrichissement illicite (CNLCEI), se sont retrouvés mercredi au siège de l’institution pour une première prise de contact autour du président de cette institution, Vincent Lebondo le Mali, afin d'établir les grandes lignes de l'action qu'ils doivent mener dans ce vaste programme de lutte contre la corruption au Gabon mis en place par les autorités gouvernementales. C’est dans un climat de sérénité, empreint de détermination, d’espoir de réussite et de joie que les dix nouveaux membres de la Commission nationale de lutte contre l’Enrichissement ...
Lire l'article
A l’occasion de la célébration le 5 juin dernier de la Journée nationale de l’Environnement, certaines ONG, à l’occurrence Gabon Environnement et Aventures sans frontières, tous deux agissant pour la conservation des écosystèmes en partenariat avec le ministère de la Protection de l’Environnement, ont entrepris de mieux édifier le grand public sur l’importance de la protection et de la conservation de la nature, une opération menée à l’aide de prospectus contenant de nombreuses informations sur quelques espèces protégés qui ont été distribués aux populations en vue d’une meilleur lecture de cette sensibilisation qui devrait désormais toucher toutes les couches de ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau fonctionne avec un Comité Directeur organisé sous le modèle d'un gouvernement parallèle. Ce comité est fait de membres qui occupent des postes de réflexion bien définis, avec des conseillers pour les assister. Ces postes de réflexion sont au nombre de 12. Pour des raisons stratégiques, seul le Président du BDP-Gabon Nouveau est habilité à révéler son identité (pour le moment). Le Comité Directeur Dr. Daniel Mengara Président et Membre Fondateur du BDP-Gabon Nouveau Chargé des Affaires étrangères et de la coopération internationale Intérieur, défense nationale et protection du citoyen Santé, bien-être de la population et recherche médicale Sports, loisirs, environnement, promotion et conservation du patrimoine ...
Lire l'article
Une Commission nationale des aides et secours au Gabon
Le PM réunit la commission nationale de préparation et organisation du cinquantenaire
Gabon: La Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite prête serment vendredi
Gabon: Parlement / Deux Commission Mixtes (Assemblée nationale – Sénat) paritaires à pied d’oeuvre
Gabon: Assemblée nationale / Paul Toungui face à la Commission des Finances
Gabon: Assemblée nationale / Biométrie: une Commission ad hoc se penche sur un texte de Pierre Mamboundou (UPG, opposition)
Gabon : La Commission nationale OHADA actualise le droit du travail
Gabon: Lutte contre l’Enrichissement Illicite: première réunion pour la nouvelle Commission nationale
Gabon: « Gabon Environnement » s’engage intensivement dans la sensibilisation des populations sur la protection de la nature
Le Comité Directeur


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Juil 2008
Catégorie(s): Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à La Commission nationale de la protection de la nature cherche ses marques à Pongara

  1. vouette philippe

    27 Juil 2008 a 17:00

    Je suis triste de constater que nos medias,Operation l’ouango,le WWF et j’en passe,n’ont toujours rien dit au sujet de la pollution dans la zone d’OLENDE …
    On estime A plus de 20.000 barils la quantite de brut deversee dans la lagune du Fernand-vaz….il y-a de cela plus d’un mois et demi.
    C’est ce silence qui m’a prouve A suffisance que ce pays est controle,filtre…..
    Des pecheurs percoivent de l’argent A hauteur du nombre de Kilo de poisson qu’ils pechaient par semaine, avant la catastrophe ecologique…..
    Les paletuviers sont encore la pour en temoigner….
    Le Gabonais(Fernand-vaz) Accepte tout aujourd’hui (argent,eau minerale,pirogue…) sans penser A demain ….car une pollution de ce type sans traitement correcte va entrainer ineluctablement la disparition de plusieurs especes ( lamantin)
    “PERENCO” GABON
    Responsable numero 2 (le pollueur incontrole et incontrolable)
    “L’ETAT”
    Responsable numero 1 (Ne s’occupe que de la partie financiere des contrats )
    Qui s’occupe de la partie Technique? verification du materiel? Standards ? Traitement des polluants?
    LA DGH ?
    Ou est-ce qu’ils sont ?
    Ce pays part en lambeau……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*