Socialisez

FacebookTwitterRSS

Environnement : L’AFD octroi plus de 130 millions de FCFA à trois ONG gabonaises

Auteur/Source: · Date: 9 Juil 2008
Catégorie(s): Environnement

L’Agence française de développement (AFD) a octroyé mercredi à Libreville une somme de 130,2 millions de FCFA (198.550 euros) à trois ONG gabonaises qui oeuvrent dans l’environnement, rapporte un journaliste de l’AGP.

Ce financement destiné à renforcer le projet d’aménagement des petits permis forestiers gabonais (PAPPFG) lancé en 2007 va à l’endroit des ONG Mogheso du parc de la Lopez(58.550 euros), ”Ibonga” du parc national de Loango sud (85000 euros) et ”Edzengui” de la réserve de Minkebe (55000 euros).

L’AFD compte par cette initiative contribuer à la réduction du “désordre environnemental“ sur plus de 2 millions d’hectares livrés à une exploitation erratique, a indiqué le directeur régional de l’AFD, Eric Baulard.

Pour M. Baulard, ce financement permettra de faire progresser le niveau de connaissance sur les ressources forestières et instaurer des règles de gestion durable sur ces zones dans le domaine forestier, social et environnemental”.

Il a en outre souligné que l’un des objectifs de ce projet reste le maintien des opérateurs nationaux dans la filière bois, précisant que le coût de ce projet est de 15,2 millions d’euros et que la contribution de l’AFD est de 9,2 millions d’euros, laquelle se décompose en 8,2 millions d’euros sur prêt concessionnel et 1 million d’euros sur subvention.

”L’AFD va par ailleurs instruire pour le compte de l’Etat français, les projets mis en oeuvre dans le cadre de l’accord de conversion de la dette française en faveur du développement durable des écosystèmes forestiers gabonais, d’un montant global de 60 millions d’euros”, a-t-il conclu.

Depuis 10 ans, l’AFD appuie la gestion durable des forêts du bassin du Congo, en particulier l’écosystème forestier du Gabon, à travers l’aménagement durable des forêts exploitées.

Sur les quelque 3,2 millions d’hectares de forêt sous aménagement durable, l’AFD appuyée par des financements du FFEM, a financé plus de 2,9 millions d’hectares, soit plus de 90 % pour un montant total de plus de 12 millions d’euros.

Depuis 2002, le Gabon a mis en place un réseau de 13 parcs nationaux, soit un peu plus de 10% de son territoire.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Gouvernement gabonais a débloqué la somme de 210 millions Fcfa pour la reprise du championnat national de Football qui était suspendu la semaine dernière pour cause de difficultés liées au fonctionnement des clubs. Le Président de la République, Chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba avait donné des instructions fermes au gouvernement pour qu'une solution urgente soit trouvée pour la reprise du championnat national de football suspendu après la 9ème journée. Ces instructions avaient été données à l'ouverture des travaux du Conseil des ministres du jeudi 1er décembre. L'enveloppe de 210 millions Fcfa est destinée aux 14 clubs du national foot à ...
Lire l'article
Le Programme Régional de l'Afrique Centrale pour l'Environnement (CARPE) de l'Agence américaine pour le développement international (USAID) a débloqué 14 946 000 FCFA en faveur de deux Organisations non gouvernementales (ONG) environnementales gabonaises, aux termes d’une convention signée mardi dernier à Libreville. "La jeunesse en action-environnement et développement" a été subventionnée à hauteur de 696. 0000 FCFA pour mener à bien son projet de promouvoir la gestion durable des forêts en zone rurale, à travers la vulgarisation et l’adoption des techniques d’exploitation ayant un impact environnemental, dans les villages situés entre Oyem et Mitzic. Pour sa part, l’organisation économique du lac ...
Lire l'article
La BICIG a réalisé un bénéfice net de 1 223 millions de FCFA en 2010
La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG) a enregistré cette année un bénéfice net de 1 223 millions de FCFA , selon un rapport publié par l’institution financière à l’occasion d’une assemblée générale ordinaire réunie mardi à Libreville. Selon le rapport lu par le président du conseil d’administration, M. Etienne Guy Mouvagha Tchioba, la BICIG, comme les autres banques de la place, a bénéficié de l’amélioration des recettes d’exportation et de la régularité des paiements de l’Etat ayant entraîné une hausse de 21,7% du niveau des dépôts dans le secteur bancaire qui affichait 1258 milliards de ...
Lire l'article
Libreville et Paris viennent de signer un accord de conversion d’une partie de la dette gabonaise vis-à-vis de la France pour plus de 970 millions de francs CFA. Cette initiative permettra de créer un Bureau industrie bois (BIB) destiné à appuyer l’industrialisation de la filière bois. A l’occasion de la quatrième réunion du comité d’orientation stratégique de l’accord de conversion de dettes, le 11 février à Libreville, le Gabon et la France ont signé deux nouvelles décisions d’engagement des fonds d’un montant de plus de 970 millions de francs CFA destinées au secteur bois. La convention ...
Lire l'article
L'armée française au Gabon a promis une récompense de 2 millions de FCFA (3.500 euros) à toute personne qui l'aiderait à retrouver deux armes volées lors d'un exercice militaire au Cap Estérias, environ 40 km au nord-est de Libreville, a rapporté mercredi la presse locale. Les voleurs ont pris dans la nuit de jeudi à vendredi dernier un fusil de guerre, un pistolet et divers équipements, au moment où des soldats français faisaient un stage au centre d'aguerrissement situé dans la zone. Les ...
Lire l'article
Le budget du conseil départemental de Mougoutsi dans la Nyanga (Sud) pour l’année 2009, a été estimé à 50,2 millions de FCFA à l’issue d’un conseil ordinaire, rapporte mardi le correspondant locale de l’AGP. Ce budget connaît une baisse par rapport à l’année dernière de plus d’un million de FCFA En ouvrant les travaux, le président du conseil, Louis Marie Mabika Nzamba, s'est dit inquiet du plafond budgétaire par rapport aux attentes du département devant 16 dès 19 conseillers du conseil départemental. '' Notre budget (…) ne permettra pas à l'Institution de répondre aux attentes et exigences de l'heure '', a affirmé M. ...
Lire l'article
Avec les trois dernières concessions forestières récemment certifiées Forest Stewardship Council (FSC) au Cameroun et au Gabon, le secteur forestier privé de la région marque son engagement à faire progresser la certification forestière dans le Bassin du Congo, avec aujourd'hui près de 3 millions d'hectares certifiés FSC en Afrique occidentale. Cette certification reconnue par les ONG environnementales atteste d’efforts probants des sociétés d’exploitation pour l’optimisation et la préservation des ressources, la protection de la biodiversité et le développement socio économique des populations des populations locales. La préservation et la gestion durable des forêts du Bassin du Congo se renforce ...
Lire l'article
A l'occasion du 4ème congrès mondial de la nature, la France annonce un accord cadre avec l’UICN. Ce nouvel accord d’un montant d’environ 7 millions d’Euros destinés au développement des «capacités techniques des pays du Sud pour la gestion durable de leur biodiversité.» sera prochainement signé par l’Agence Française de Développement (AFD). Dans le cadre du 4ème congrès mondial de la nature, la France a annoncé un nouvel accord cadre avec l'Union mondiale pour la nature (UICN). La secrétaire d'Etat français à l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, s’est rendue à Barcelone en Espagne, ce 06 octobre 2008, pour ce 4ème congrès mondial ...
Lire l'article
Au terme de la conférence internationale sur les mécanismes de financement de la gestion durable des écosystèmes forestiers du bassin du Congo, au cours de laquelle, plusieurs questions ont pu être abordées, notamment, l’harmonisation des politiques forestières et fiscales, la connaissance de la ressource, organisée en Tunisie, à laquelle le Ministre d’Etat en charge de l’Economie, des finances, du budget et de la privatisation, Paul Toungui et le Ministre délégué auprès du Ministre de l’Economie forestière, des Eaux et de la pêche, chargé des Eaux et de la Pêche, Hugues Alexandre Barro Chambrier, les délégations du Burundi, du Cameroun, de ...
Lire l'article
Jean Eyegue Ndong Le chef du gouvernement gabonais, Jean Eyeghé Ndong, a souligné mercredi lors du séminaire consacré au Programme d’appui du fonds pour l’Environnement mondial à la gestion des Ecosystèmes Forestière du Bassin du Congo, en présence du corps diplomatique accrédité au Gabon, des organisations de coopération internationale et les experts de l’environnement, « le rôle éminemment positif de nos forêts dans la régulation et l’équilibre du climat mondial ». La succession des conférences sur les écosystèmes forestières du bassin du Congo a pu traduire l’intérêt croissant des partenaires au développement aux problématiques de conservation et de gestion durable de ...
Lire l'article
L’Etat du Gabon a débloqué 210 millions Fcfa pour la reprise du championnat national
Financement américain de 14 millions de FCFA à deux ONG environnementales gabonaises
La BICIG a réalisé un bénéfice net de 1 223 millions de FCFA en 2010
Gabon : 970 millions de FCFA pour l’industrialisation de la filière bois
L’armée française au Gabon offre 2 millions de FCFA pour retrouver 2 armes volées
Gabon: Le budget du conseil départemental de Mougoutsi arrêté à 50,2 millions de FCFA
Environnement : 3 millions d’hectares de forêts certifiés FSC en Afrique occidentale
Environnement : La France débloque 7 millions d’Euros pour les pays du Sud
Environnement: 65 millions de dollars pour la conservation des écosystèmes forestiers de la sous région d’Afrique centrale
Gabon: Environnement/ Jean Eyeghé Ndong souligne le rôle éminemment positif des forêts gabonaises dans la régulation climatique mondiale


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Juil 2008
Catégorie(s): Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Environnement : L’AFD octroi plus de 130 millions de FCFA à trois ONG gabonaises

  1. Davy NGOMO

    28 Jan 2009 a 13:25

    Les gabonais ont trop peur des personnes à peaux blanches!! Incapables de dire non à une injustice commise par ces personnes.

  2. Diabolo

    28 Jan 2009 a 05:32

    Pour ce qui est de ce projet, il est vraiment porteur. Cependant, il serait temps de redefinir la gestion des fonds alloués pour la réalisation des activités du peojet. Etant géré en meme temps par des experts gabonais et français, ces derniers continuent de se comporter comme à la coloniale, en créant l’inégalité entre les blancs et les noirs. Le conseillé du chef de projet, Philippe MORTIERa tendance à se substituer à la pace du chef du projet en prenant des initiaives à l’nsu de ce dernier, surtout pour ce qui est de la gestion des financements. Le gabonais affectés par le ministere des forêts au sein du projet sont tres mal payés.

    Des renseignements sur la gestion du budget doivent etre menés en l’endroit de Mortier, surtout pour ce qui est de certains fournisseurs du Projet. En l’occurrence General Bureautique (GB), Gabon Meca et les autres. En cresant bien, on remarquerait que ce type recupere une ristourne aupres de ces entreprises, pour chaque commande d’articles faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*