Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Bakoumba, entre déclin et survie

Auteur/Source: · Date: 18 juil 2008
Catégorie(s): Société

La commune de Bakoumba ( 108 Km au Sud-Ouest de Franceville), ex-cité minière connaît d’énormes difficultés depuis la fermeture du téléphérique qui faisait sa fierté et sa renommée jusqu’en 1992.

La fin de la construction du chemin de fer Transgabonais et la décision de l’Etat de ne plus faire passer le manganèse de la compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) par le Congo vont précipiter la ville dans le désarroi.

L’activité économique majeure tombe et les activités connexes prennent un coup. Le rythme de la vie ralentit et les habitudes changent subitement.

L’entretien de la cité ne se fait plus et les infrastructures tombent en ruines les une après les autres sous l’oeil complice d’une population visiblement résignée.

Les cités sont envahies par des chiendents, les routes cèdent la place à des poubelles de fortune, le bitume aux cahots ; les fleurs et les herbes sauvages se disputent les droits de décor. Les murs lézardés des cases réclament de la peinture qui ne viendra jamais, la pelouse tente en vain de résister à la montée de la mauvaise herbe, le marché jadis cossu, s’est vidé des clients et des vendeurs. Certaines boutiques ont déposé le bilan faute de clients.

Ecoles éventrées, stations fermées, bureaux et autre préfecture dans l’herbe, maisons bringuebalantes séparées par des villas cossues aux airs inhabitées, églises vétustes, aires de jeux envahies par la brousse, loisirs réduits à quelques estaminets déconseillés aux timides, hôpital dépourvu de lits, de médicaments ou du personnel complètent le décor.

La population subi le coup et choisi de faire l’exode vers Moanda (45 km au Nord) ou plus loin pour d’autres. Les activités tournent au ralenti et l’espoir semble choisir le camp du désespoir.

En un temps record, la cité est devenue une ruine que la société d’exploitation du parc de la Lékédi (Sodépal) va tenter de sauver.

A la tête du Gabon se trouve un Homme « imaginatif, inventif et créatif ». Soucieux de la fixité des populations et du bien être de chaque gabonais, le Chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba a décidé de la création de la Sodépal. Filiale de la Comilog, elle aura pour mission de reprendre le personnel recyclé afin de l’employer dans la pisciculture et l’écotourisme.

Et voilà Bakoumba qui revit. La ville est à nouveau fréquentée, d’autant plus avec la circulation qui prend de l’ampleur entre Moanda et le marché frontalier, en passant par le cœur-même de Bakoumba. L’activité, certes florissante au début, ne connaîtra pas le succès de son prédécesseur.

Son exercice déficitaire (environ 250 millions de FCFA au 31 décembre 2007) ne permet pas l’embauche de plus d’ouvriers. L’entreprise vivote et les populations survivent.

Néanmoins, elle aura eu le mérite de garder et de faire revenir des populations éparpillées sur le site.

Bakoumba se trouve entre le déclin et la survie. Les luttes des politiciens que de nombreux nomment sans conviction « querelles de clochers » ont pour avantage de muer plus encore une localité jadis paradisiaque en enfer. 


SUR LE MÊME SUJET
Selon l’association, en plein « dictateur-gate », Paris continue de soutenir les régimes autocratiques en Afrique. Réagissant à la réception du président gabonais Ali Bongo par son homologue français Nicolas Sarkozy aujourd'hui (21/2/11), l’association Survie a souligné dans un communiqué émis ce lundi que cette réception officielle disqualifiait une fois de plus la politique étrangère de la France : "En plein 'dictateur-gate' pour Michèle Alliot Marie et François Fillon, Nicolas Sarkozy maintient le cap d'un soutien fidèle et assumé aux régimes autocratiques en Afrique en recevant, ce lundi 21 février 2011, le président gabonais, Ali Bongo. Cette réception officielle disqualifie une ...
Lire l'article
Méprisé par l'ancien président Ben Ali, qui quittait rarement son palais de Carthage, la Kasbah, le siège du gouvernement à Tunis, concentre aujourd'hui tous les regards. Le premier ministre, Mohamed Ghannouchi, tente de s'y maintenir, tandis que des manifestants très déterminés réclament tous les jours la disparition du gouvernement provisoire qu'il a formé. Sous ses murs, dimanche 23 janvier, des marcheurs de Sidi Bouzid, la ville agricole du centre d'où est parti le soulèvement tunisien, ont rejoint des milliers de personnes. "On a déclenché la révolution, on est venus la finir", assure Nizar Faleh, un instituteur de 24 ans. Détermination des uns ...
Lire l'article
Le centre communautaire d’Owendo est actuellement en campagne pour la survie de l’enfant. Cette initiative du ministère de la Santé vise notamment la promotion de l’allaitement maternel et le dépistage du VIH Sida. Le ministère de la Santé en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a lancé depuis le 31 août à Owendo la semaine pour le suivie de l’enfant. Les agents de la santé sont déployés sur le terrain pour sensibiliser toutes les populations de la Commune d’ Owendo sur les différents maux qui affectent leur santé quotidienne, notamment celle des enfants. La promotion de la santé ...
Lire l'article
Retranscription de conférences-débat données par F. X. VERSCHAVE, président de Survie de 1995 à 2005. (L’ensemble de ces textes a été publié en 2000 dans un petit fascicule intitulé Françafrique, le crime continue, Tahin Party.) "Je suis dans le malheur. Je ne veux pas retourner dans un pays noir." Bouna Wade, Sénégalais de 17 ans, mort le 9 juin 1999 en tentant de rallier clandestinement la France par avion. Je commencerais par une précaution oratoire : mon exposé en prendra forcément l’allure puisqu’il me faut résumer en peu de temps environ mille pages de faits et d’analyses, assorties de plus de deux mille notes ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle a rendu public le 21 octobre à Libreville les délibérations issues de l’examen des recours en annulation concernant l’élection des membres des bureaux des conseils municipaux, départementaux et des conseils d’arrondissements qui a eu lieu fin mai dernier, suite aux élections locales d’avril. Sur les dix recours en annulation déposé sur la table de la haute juridiction, deux ont été jugés recevables et ont mené à la reprise de l’élection des maires et de leurs adjoints dans les communes de Bakoumba, dans le Haut-Ogooué, et Mimongo, dans la Ngounié.Au terme de l’examen des contentieux électoraux relatifs à ...
Lire l'article
Les clients de l’opérateur de téléphonie mobile Celtel boudent depuis quelques jours à Bakoumba, dans la province du Haut-Ogoué, l’opération lancée par celle-ci consistant à collecter des fonds à travers les réactions des abonnées par ’’short message service (SMS)’’, a constaté le correspondant local de l’AGP. Les abonnées de cet opérateur reçoivent quotidiennement des ’’sms’’ leur demandant de soutenir la Fondation Mandela de lutte contre le Sida, en envoyant un message d’un coût de 200 Fcfa à Celtel. Un client mécontent a appelé le service client de l’opérateur pour le faire savoir. ’’Comment pouvez-vous nous demander de financer une fondation qui ne pose ...
Lire l'article
Les travaux de bitumage de l'axe routier Moanda-Bakoumba (sud-ouest de Franceville), long de 45 Km sont stoppés depuis environ 2 mois, a constaté le correspondant de l'AGP. L'insuffisance de financement serait à l'origine de cette situation, a indiqué une source proche de l'entreprise commise pour ces travaux. D'après le cahier de charges, la route devait être livrée en août 2008. Mais jusque là, les travaux piétinent. En 22 mois de travail, 5 kilomètres de route seulement ont reçu la couche finale dite de roulement avec une épaisseur totale de 55 cm, tous matériaux confondus ; 11 kilomètres de couche de grave ...
Lire l'article
L’intermédiaire françafricain Robert Bourgi a beau être honoré dans l’hebdomadaire « Le Point », il n’en est pas moins sur le déclin. Que ce soit à l’Élysée ou chez les potentats africains. On ne voit plus que lui ou presque depuis un an. Bruyamment présent à l’investiture de Sarkozy en mai 2007, décoré de la Légion d’honneur en septembre par le chef de l’État et désormais honoré par une double page du Point (dans le numéro du 27 mars 2008). Eh oui, à 60 ans passés, Robert Bourgi a son heure de gloire médiatique. Qui sonne un peu comme un déclin. ...
Lire l'article
En outre, à l'occasion du voyage de M. Joyandet au Gabon, la "Cellule Françafrique" organise une action devant un bien mal acquis du dictateur gabonais. Rendez-vous à 12h30 au 4 rue de la Baume 75008, pour une saisie symbolique de l'hotel particulier de la famille Bongo, acquis en juin 2007 pour la coquette somme de 18 millions d'euros. Contact presse: 06 12 93 23 04] A peine choisi en remplacement du malheureux Jean-Marie Bockel, remercié pour avoir vexé les dictateurs d’Afrique centrale, assis sur le pétrole et la misère de leurs pays, en critiquant la façon scandaleuse dont ils gèrent les ...
Lire l'article
Prière de distribuer ce document partout où besoin sera: Aidez-nous à préparer les populations. Pourquoi cette rediffusion' Nous rediffusons ce texte pour y ajouter des éléments importants ayant découlé du constat fait suite au sabotage des installations électriques de Kinguélé par Le Mamba. Nous avons remarqué que les Gabonais de Libreville (et donc des grandes villes du pays) sont totalement impréparés face aux coupures d'électricité qui pourraient subvenir des sabotages. Et c'est pour mieux aider les citadins à se préparer face à ces situations que nous rediffusons ce message, avec ajout des éléments qui vont dans le sens de la préparation ...
Lire l'article
L’association ”Survie” critique la réception d’Ali Bongo par Nicolas Sarkozy
A Tunis, le gouvernement provisoire joue sa survie
Gabon : Owendo en croisade pour la survie de l’enfant
La françafrique par F. X. VERSCHAVE, président de Survie de 1995 à 2005.
Gabon : La Cour constitutionnelle destitue les maires de Bakoumba et de Mimongo
Les abonnés Celtel à Bakoumba boudent l’opération de collecte par SMS
Gabon : Les travaux de bitumage de l’axe Moanda-Bakoumba stoppés
Gabon – France: Un vent de déclin souffle sur l’intermédiaire de la Françafrique
Communiqué de Survie: La vieille République bananière françafricaine se porte bien
Avis aux populations gabonaises: Recommandations de survie et de préparation en contexte insurrectionnel


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 18 juil 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>