Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le Directeur général de la BVMAC viré pour bilan négatif

Auteur/Source: · Date: 21 Juil 2008
Catégorie(s): Afrique

Le Directeur général de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC), Yvon Psimhis, a été limogé le 14 juillet dernier par le Conseil d’administration en raison du bilan négatif tiré de son exercice à la tête de la bourse régionale. Depuis le lancement des activités de la bourse en 2007 avec l’emprunt obligataire de l’Etat gabonais de 100 milliards de FCFA, la BVMAC n’a pas réussi à drainer suffisamment d’opérateurs économiques sur le marché primaire.

Réunis en Conseil d’administration le 14 juillet dernier, les responsables de la jeune Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) ont limogé le directeur général, le centrafricain Yvon Psimhis, haut cadre recruté courant avril 2007 sur la place de Paris pour lancer les activités de la bourse sous-régionale.
Très discret, monsieur Psimhis a été destitué de ses fonctions pour l’insuffisance des résultats au terme du bilan tiré par les administrateurs de l’organe boursier sous-régional. En attendant le recrutement d’un nouveau directeur, Willy Ontsia, un haut cadre de la BVMAC a été désigné pour assurer l’intérim.
Les campagnes de sensibilisation et de promotion de la culture boursière initiées dans la sous-région n’auront pas suffit à drainer dans les délais escomptés les opérateurs économiques de la sous-région sur le marché secondaire et celui de la négociation des valeurs mobilières émises sur le marché primaire.
Les promesses de participation des entreprises de la sous-région au capital de la BVMAC se situeraient déjà entre 60 et 70%.
Monsieur Psimhis était le deuxième Directeur général porté à la tête de la BVMAC pour relever le défi boursier de la sous-région, et limogé pour l’insuffisance de ses résultats. Sa compatriote Marlyn Mouliom-Roosalem, première directrice de cette bourse, avait été licenciée pour les mêmes motifs, son intérim avait alors été assuré par Christian Bongo Ondimba, patron de la Banque gabonaise de développement (BGD).
Créée en 2003, la BVMAC n’a véritablement démarré ses opérations qu’en 2007, grâce à un emprunt obligataire de l’Etat gabonais d’un montant de 100 milliards de FCFA.
Pour sensibiliser les opérateurs économiques et les partenaires potentiels de la sous-région à la culture boursière, les responsables de la BVMAC avaient initié des campagnes d’informations et de formations auprès des institutions, des médias et des partenaires sociaux.
La BVMAC, dont le siège est à Libreville, regroupe la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad. Le Cameroun, autre membre de la CEMAC, ne s’est pas encore véritablement impliqué dans cette bourse, il dispose de son propre organe boursier à Douala, la capitale économique. 


SUR LE MÊME SUJET
La BVMAC consolide son partenariat avec Samsung
Selon info Gabon, la Bourse des Valeurs Mobilières de l’Afrique Centrale (BVMAC), présidée par Henri-Claude Oyima, a reçu le mardi 31 janvier 2012, à son siège à Libreville, le Directeur Afrique de SAMSUNG électronique, Vishwas Saxena a-t-on constaté. Cette visite de SAMSUNG avait pour objectif de finaliser un partenariat technique entre la multinationale SAMSUNG et la BVMAC, débuté au cours du « CAP 6 », afin de faire de l’institution régionale un organe hautement technologique. SAMSUNG souhaite avoir une vitrine régionale permanente que lui offre aujourd’hui la BVMAC au regard de ses différents évènements. L’évènement majeur de cette visite réside ...
Lire l'article
Afrique Centrale : Les défis du nouveau directeur de la BVMAC
Le nouvel homme fort de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) s’appelle Pascal Houangni. En effet le gabonais a été nommé nouveau directeur général de la Bourse sous-régionale, et aura pour mission d’une part de dynamiser un marché languissant et d’autre part d’œuvrer au renforcement des relations entre la place de Libreville et celle de Douala. M. Houangni qui prônait déjà depuis des années que « seule une sous-région soudée pourrait mieux coopérer avec des marchés financiers extérieurs et bénéficier des innovations technologiques », continuerait sûrement dans cette logique d’unification. La question de la fusion des Bourses de ...
Lire l'article
Longtemps directeur du Marché Central et Développement, M. Pascal Houangni Ambouroué, est le nouveau Directeur général de la Bourse des Valeurs Mobilières d’Afrique Centrale (BVMAC), a-t-on appris ce mardi de source concordante. Le dernier Conseil d’Administration de la Bourse des Valeurs Mobilières d’Afrique Centrale (BVMAC), réuni le 9 janvier a porté, M. Pascal Houangni Ambouroué aux destinées de cette institution pour relever le défi boursier de la sous-région. Avant cette nomination, M. Pascal Houangni Ambouroué occupait jusqu’au 8 janvier 2012, le poste de Directeur du Marché Central et Développement de la BVMAC. Le nouveau DG, est un homme d’expérience rompu à la ...
Lire l'article
La Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale a limogé, Willy Ontsia, directeur général de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC), indique un communiqué de la COSUMAF parvenu mercredi à l’AGP. Selon le communiqué, le collège de la COSUMAF a retenu l’’’extrême gravité’’ des faits et a prononcé à l’encontre de M. Ontsia une ‘’interdiction définitive’’ d’activité en qualité de directeur général de la BVMAC et a demandé au conseil d’administration de la BVMAC de procéder à son remplacement. L’autorité de régulation du marché financier de l’Afrique central a motivé sa démission suite à une ‘’entrave aggravée’’ d’une ...
Lire l'article
La crise financière qui secoue actuellement le monde laisse difficilement insensibles tous ceux dont la mission est de veiller sur les effets prévisibles de l’onde de choc de la situation , Willy Ontsia, le directeur général de la Bourse des Valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) livre son analyse. Les ministres des Finances et les gouverneurs des Banques centrales d'Afrique se sont réunis le 12 novembre 2008 à Tunis, à l'initiative de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission de l'Union africaine (UA). Ils ont examiné et évalué les effets de la crise financière internationale ...
Lire l'article
La deuxième cotation de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique Centrale (BVMAC), s’est déroulée avec succès mardi au siège de l’institution avec un fixing de 103,50 %. Ainsi, lors de cette cotation, trois transactions ont été effectuées pour un seuil bas de 95,04 et un seuil haut de 107,16. Toutefois, 871 titres ont été introduits et vendues à tiers au fixing de 103,50 % sur la plate forme de la BVMAC, entre 10 heures et 11heures 45. Soulignons que le seuil maximum de la cotation de la BVMAC, demeure encore très faible à cause du fait que la bourse ...
Lire l'article
Maroclear, l’un des partenaires techniques de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), a prédit par la voix de son Président directeur général, Fathia Bennis, que l’institution boursière de la sous – région a un « bel avenir devant elle ». Elle l’a dit lors du lancement récent des activités de la BVMAC à Libreville Réagissant au sujet de la nature de l’assistance que Maroclear entend apporter à la BVMAC en tant que partenaire technique, son président directeur général, Fathia Bennis, a fait savoir que son institution assurera la maintenance et la formation des cadres de la ...
Lire l'article
La bourse des valeurs mobilières de l'Afrique centrale (BVMAC), lance officiellement ses activités à Libreville, mercredi prochain, dans la capitale gabonaise. L'Afrique centrale s'était enfin dotée, le 27 juin 2003, d'une Bourse des valeurs mobilières (BVMAC), indispensable pour stimuler et capter les investisseurs dans la sous région. Ce nouvel organisme, fort attendu par les opérateurs économiques, a pour principales missions d'animer, d'organiser et de promouvoir le marché boursier sous-régional; d'admettre des valeurs à la côte officielle et de diffuser l'information boursière. Elle regroupe 5 des 6 Etats membres de la CEMAC. Il s'agit de la Centrafrique, du Congo, du Gabon, de la ...
Lire l'article
Le Conseil d’administration de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), réuni le 14 juillet dernier à Libreville, a décidé de limoger, Yvon Psimhis de son poste de Directeur général de cette institution pour des raisons encore non notifiées, selon une source de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF). Le Directeur général sortant de la BVMAC, Yvon Psimhis, de nationalité Centrafricaine, n’a fait qu’un an et deux mois à la tête de cette institution. Après Rooselyne Moulium, première directrice de a avoir administré cette institution boursière, Yvon Psimhis, devient la deuxième personne à faire les ...
Lire l'article
A l’occasion d’une journée de formation sur les notions de culture boursière, offerte mercredi à Libreville par les responsables de l’institution financière sous régionale, Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), le personnel de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a été édifié sur les questions relatives à « La Bourse et son environnement », une formation pointue, dirigée par le directeur général de cette institution, Yvon Psimhis, qui intervient dans le cadre des activités de vulgarisation de la culture boursière et de la promotion du marché régional, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
La BVMAC consolide son partenariat avec Samsung
Afrique Centrale : Les défis du nouveau directeur de la BVMAC
Pascal Houangni Ambouroué, nouveau Directeur Général de la BVMAC
Gabon: La COMSUMAF limoge le directeur général de la BVMAC
Gabon: Crise financière internationale: « Il est temps pour l’Afrique de compter sur ses propres forces, ses valeurs et sa capacité d’innovation », soutient WIlly
Gabon: Economie / La BVMAC a lancé sa deuxième cotation ce mardi à Libreville
Gabon: Economie: « la BVMAC à un bel avenir devant elle », Fathia Bennis (PDG – Maroclear)
Gabon: La BVMAC lance officiellement ses activités de la bourse régionale mercredi prochain à Libreville
Gabon: Le Conseil d’administration de la BVMAC destitue le Directeur général de l’Institution
Gabon: BVMAC / L’institution fait acte de pédagogie « sur la bourse et son environnement »


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne 4,75 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Juil 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon : Le Directeur général de la BVMAC viré pour bilan négatif

  1. Mme malonga née peuwo

    5 Sep 2008 a 10:10

    Je suis contre la bourse de douala,en afrique centrale nous avons un diable qui nous fait reculé en arriére, c’est des querelles sans sens ,on arrive pas à faire comme les autres c’est à dire main dans la main pour aller de l’avant ,combient de temps nos dirigeant avais évoquer l’histoire des passport cemac ,c’est maintenant que l’on s’élève pour ça.aujourd’hui que nous voulons cessez de se tourner vers les bailleurs de fond étranger,le cameroun qui semblait mieux faire dans l’espace cemac est le prémier à déconner.
    maintenant c’est decevant pour mes chers fréres de l’afrique centrale.nous devions faire attention a nos compatriotes centrafricain ,ils présentent l’aspect calme mais beaucoup dangereux ,prenez l’exemple de notre frére si je ne me trompte pas ,directeur général de la bdeac de l’epoque (bref),je suis encore doctorante à l’université cepromad de kinshasha avec un dess en compta audit et contrôle de gestion merci et à bientôt.

  2. Mme malonga née peuwo

    5 Sep 2008 a 10:06

    Je suis contre la bourse de douala,en afrique centrale nous avons un diable qui nous fait reculé en arriére, c’est des querelles sans sens ,on arrive pas à faire comme les autres c’est à dire main dans la main pour aller de l’avant ,combient de temps nos dirigeant avais évoquer l’histoire des passport cemac ,c’est maintenant que l’on s’élève pour ça.aujourd’hui que nous voulons cessez de se tourner vers les bailleurs de fond étranger,le cameroun qui semblait mieux faire dans l’espace cemac est le prémier à déconner.
    maintenant c’est decevant pour mes cher frére de l’afrique centrale.nous devions faire attention a nos compatriote centrafricain ,il présente l’aspect calme mais beaucoup dangereux ,prenez l’exemple de notre frére si je ne me trompte pas directeur général de la bdeac de l’epoque (bref),je suis encore doctorante à l’université cepromad de kinshasha avec un dess en compta audit et contrôle de gestion merci et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*