Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Les vendeuses de gibiers du marché de Lala sollicitent l’indulgence de la mairie

Auteur/Source: · Date: 24 Juil 2008
Catégorie(s): Société

Le porte-parole des revendeuses de gibiers au marché de Lala, Francine Avomo, dans le 2è arrondissement de la commune de Libreville, a sollicité, jeudi l’indulgence du maire, Jean François Ntoutoume Emane, en visite sur les lieux, pour l’illégalité dans laquelle elles exercent et pour la vente des espèces animales protégées.

Compte tenu du fait que le commerce de la viande de brousse contribue à subvenir aux besoins sociaux et économiques des familles qui en dépendent, la scellée outre mesures des étales de gibiers contribuerait à grossir les rangs des Gabonais économiquement faibles, a souligné Francine Avomo.

Mère d’une famille de 7 enfants dont la principale source de revenus est la viande de brousse, le porte-parole des revendeuses du gibier au marché Lala a d’abord reconnu l’illégalité de la vente des espèces animales protégées avant de solliciter que les mesures répressives et des taxes imputables soient revues au niveau de la mairie centrale de Libreville.

Au rayon du gibier du marché de Lala, les viandes d’antilopes, de crocodiles, de porc-épic, de grands singes et de bien d’autres espèces sont en vente sur les étals ; malgré le fait qu’il s’agisse, pour la plus part, des espèces protégées, et parfois intégralement, comme le Cercopithèque à queue de soleil, singe prisé dans les restaurants, tout comme le chimpanzé.

Après avoir recueilli les doléances, Jean François Ntoutoume Emane a exhorté ses interlocuteurs au respect des lois en vigueur sur l’exploitation des ressources animalières; occasion pour lui de promettre la construction d’une chambre froide au sein dudit marché, dans le but d’une meilleure conservation des denrées facilement périssables.

Selon la loi gabonaise 1/82 d’orientation en matière des eaux et forêts, du 22 juillet 1982, suivant l’Article 109: sont punies d’une amende de 50.000 à 2.000.000 de francs CFA et d’un emprisonnement de trois à six mois ou de l’une de ces deux peines seulement les infractions liées à la chasse ou à la capture des espèces intégralement protégées ou encore la commercialisation des espèces intégralement protégées ou des produits de ces espèces. 


SUR LE MÊME SUJET
128 élèves officiers de police judiciaire de l’école nationale de gendarmerie du Gabon ont été formés, lundi à Libreville, aux techniques de lutte contre le braconnage en vue de préserver la faune. Organisé par le ministère des Eaux et forêts en partenariat avec l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), le séminaire de formation a permis de renforcer les capacités des gendarmes, afin de leur permettre de mener une lutte efficace contre la chasse illicite et le commerce des espèces animales protégées. Ils ont ainsi pu acquérir des rudiments de connaissances sur la loi sur la faune et le ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a racheté le marché d’Oloumi, dans le 5ème arrondissement de Libreville, à un promoteur privé et l’a rétrocédé à la mairie, a annoncé le maire de la capitale, Jean-François Ntoutoume Emane. ‘’La rétrocession du marché d’Oloumi a été rendue possible grâce au concours du gouvernement de la République moyennant un coût’’, a déclaré, M. Ntoutoume Emane qui n’a pas précisé le montant de la transaction entre l’Etat le promoteur privé ayant construit ce marché. L’édile de la capitale gabonaise a indiqué que la rétrocession du marché d’Oloumi est le début d’un processus visant le retour ...
Lire l'article
Trois braconniers dont l’âge varie entre 18 et 25 ans ont été arrêtés en milieu de semaine dans le complexe des aires protégées de Gamba dans le sud-ouest du Gabon, en possession de gibiers dont un gorille à dos argenté, espèce intégralement protégée, a appris l’AGP dimanche de source proche de la brigade de la faune de la localité. Selon la source, les braconniers ont été pris au cours d’une opération de routine menée par le responsable de la brigade de la faune de Sette-Cama, Bio Be Essone 2 et du conservateur du parc de Moukalaba-Doudou. L’opération a permis ...
Lire l'article
Les commerçantes exerçant au marché du PK8, encore appelé « marché banane », situé au kilomètre 8, dans le sixième arrondissement de la capitale Gabonaise, interpellent vivement les autorités municipales et gouvernementales à fournir davantage d’efforts pour les doter d’un marché digne, répondant aux normes de salubrité et par ailleurs hygiénique, GABONEWS. « Nous attirons une fois encore l’attention des autorités compétentes, afin qu’elles pensent à nous. Nous sommes fatiguées des promesses qui ne voient toujours pas le jour, et nous continuons malheureusement à exercer dans des conditions déplorables, dans la poussière et la boue, à la merci des ...
Lire l'article
La mairie centrale de Libreville a une fois de plus demandé lundi, aux commerçantes installées anarchiquement aux feux tricolores, et au Rond point de Nzeng-Ayong, dans le 6ème arrondissement de Libreville, de regagner le marché construit à cet effet dans le quartier." Il est vrai que le marché est construit avec des étales, mais il manque encore beaucoup de chose à ce endroit. Et le plus gênant, c’est l’emplacement de ce marché qui fait que les clients éprouvent souvent des difficultés à faire ce détour pour s’y rendre. Du coup, nous ne vendons presque rien là-bas », a déclaré Marie ...
Lire l'article
L’édile de la commune de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, a annoncé aux conseillers municipaux réunis en session extraordinaire depuis mardi son intention d’interdire toutes formes de vente libre des boissons locales et des liqueurs à ciel ouvert sur le territoire communal. Cette communication figure dans les additifs au projet de l’ordre du jour de la session extraordinaire du Conseil municipal dont les travaux se sont déroulés à huit clos à l’hôtel de ville. Le maire n’a donné aucune explication à ce sujet. A Libreville plusieurs débits de boissons spécialisés dans la vente des boissons locales en l’occurrence le « mussungu » et ...
Lire l'article
Le dollar US a légéreme nt fléchi ce vendredi face au FCFA de la zone de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), selon le cours des devises publié par les banques comerciales gabonaises. Les autres principales devises connaissent aussi une légère dépréciation par rapport au FCFA, excepté le rand sud africain qui se maintient à son niveau de jeudi. On rappelle que l'euro est lié au FCFA par une parité fixe aussi bien pour les opérations d'achat que de vente. Monnaie Achat Vente Euro 655.957 Dollar US 471.946 489.384 Livre Sterling 815.062 845.2 Dollar Canadien 418.006 433.451 Yen Japonais 4.698 4.871 Franc ...
Lire l'article
Les commerçantes du Pont Nomba (Owendo, banlieue sud de Libreville), ont demandé jeudi à Owendo, aux responsables de la mairie de cette commune, la construction d'un marché municipal répondant aux normes modernes et aux besoins de leur activité. Les commerçants ont présenté cette doléance lors de la cérémonie de félicitation à l'endroit du nouveau maire d'Owendo, Jeanne Mbagou après à son élection, le mois d’avril dernier à la tête de la commune. « La construction d'un marché municipal est la plus importante des doléances dans notre commune », a lancé la représentante des commerçantes, Jeanne Assengone. Jusque là, cette commune n'a pas encore ...
Lire l'article
Le marché du pk8 sur la route nationale 1, a indiqué lundi, le 2ème maire adjoint de Libreville Méhdi Teale, lors de la clôture de la visite des marchés, serra réservé à la vente exclusive des denrées alimentaires telles que: la bananes, les légumes, du maniocs. « Ce marché doit être un pôle commercial différents de ceux de la ville. A cette effet, tous commerçants qui ne vendent pas de denrées alimentaires doivent libérer l’espace », a déclaré le maire adjoint de Libreville. « Ce qui serait approprié pour ces commerçantes, c’est un hangar semi dur et ouvert où chaque femme ...
Lire l'article
Depuis la délocalisation de l’espace réservé à la commercialisation en gros de la banane plantain; de la périe Mont-bouèt au PK8, les commerçant exerçant dans ce domaine, dénoncent encore les mauvaises conditions d’existence et de travail dans lesquelles elles évoluent au quotidien, et par conséquent, attirent l’attention du tout nouveau maire de Libreville, en vue de la construction d’un marché digne de ce nom, ayant les caractéristiques d’un véritable espace commercial, tel qu’il en existe dans d’autres quartiers de la ville. Constitués en collectif, les commerçantes ont tenu une assemblée générale, la toute première depuis l’arrivée, de Jean François Ntoutoume Emane ...
Lire l'article
128 gendarmes gabonais formés aux techniques de lutte contre le braconnage
L’Etat rachète un marché et le rétrocède à la mairie de Libreville
Trois braconniers arrêtés dans les aires protégées de Gamba en possession de gibiers
Société / Les commerçantes du « marché banane » du PK8 veulent d’un marché salubre
Gabon: La mairie somme les commerçantes de Nzeng-Ayong d’occuper le marché
Gabon: La mairie interdit la vente à ciel ouvert des boissons locales et des liqueurs
Le CFA s’apprécie sur le marché de devises d’Afrique centrale
Gabon: Les commerçantes d’Owendo sollicitent la construction d’un marché municipal
Gabon: Vers une véritable spécialisation du marché du PK8
Gabon: Les commerçantes du « Marché bananes » sollicitent la construction d’un marché moderne


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Juil 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*