Socialisez

FacebookTwitterRSS

A Berlin, Barack Obama appelle à “faire tomber les murs” entre les pays

Auteur/Source: · Date: 24 Juil 2008
Catégorie(s): Monde
“Peuple de Berlin, peuples du monde, notre heure est venue.”

Devant près de cent mille personnes, le candidat démocrate à la Maison Blanche Barack Obama a tenu un discours, jeudi 24 juillet, au pied de la colonne de la Victoire au cœur de Berlin, où il commence sa tournée européenne. “Une nouvelle génération, notre génération, doit laisser sa marque dans l’Histoire.” Face au terrorisme, au réchauffement climatique, à la drogue, à la prolifération nucléaire, “nous ne pouvons pas nous permettre d’être divisés”, a lancé M. Obama.

L’AMÉRIQUE N’A PAS DE MEILLEUR ALLIÉ QUE L’EUROPE”

“Le XXIe siècle s’est ouvert sur un monde plus interdépendant que jamais dans l’histoire humaine. (…) Mais ce rapprochement a entraîné de nouveaux dangers qui ne peuvent pas être endigués par les frontières ou les océans”, a poursuivi le sénateur de l’Illinois. “Aucune nation, aussi grande et aussi puissante soit-elle, ne peut relever seule ces défis”, a observé M. Obama, dans un discours sans précédent pour un candidat à la présidence des Etats-Unis. “L’Amérique n’a pas de meilleur allié que l’Europe”, a affirmé le candidat démocrate. Mais “un vrai partenariat exige un travail constant et des sacrifices (…), des alliés qui savent écouter, apprendre les uns des autres et surtout se faire confiance”.

 

Barack Obama a ensuite demandé aux Européens de poursuivre leur engagement en Afghanistan. “Pour le peuple d’Afghanistan, et pour notre sécurité commune, il faut terminer le travail, a-t-il dit. L’Amérique ne peut pas le faire seule. Le peuple afghan a besoin de nos troupes et des vôtres ; de notre soutien et du vôtre pour vaincre les talibans et Al-Qaida, pour développer son économie et pour l’aider à reconstruire son pays.”

ENTRETIENS “CHALEUREUX ET PRODUCTIFS” AVEC Mme MERKEL

 

Evoquant la chute du mur de Berlin en 1989, il a appelé à abattre d’autres murs. “Les murs entre les alliés de longue date, de part et d’autre de l’Atlantique, ne peuvent pas rester debout. Les murs entre les pays les plus riches et les plus pauvres ne peuvent pas rester debout. Les murs entre les races et les tribus, entre les indigènes et les immigrants, entre chrétiens, musulmans et juifs ne peuvent pas rester debout.” C’est la première fois qu’un candidat à la présidence des Etats-Unis prononce un grand discours de politique étrangère en dehors des Etats-Unis. Après son discours, fréquemment interrompu par les applaudissements et les cris “Yes we can !” (“Oui, nous pouvons”), son slogan de campagne, M. Obama s’est mêlé pendant cinq minutes à la foule, qui se pressait pour lui serrer la main et le photographier.

Plus tôt, le sénateur de l’Illinois, arrivé dans la matinée à Berlin, avait été reçu pendant une heure par la chancelière conservatrice Angela Merkel, puis par le ministre des affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier. Les entretiens avec Mme Merkel, qualifiés par son conseiller Robert Gibbs de “chaleureux et productifs”, ont porté notamment sur l’Afghanistan et l’Irak – où le sénateur vient de se rendre –, l’Iran, le processus de paix au Proche-Orient, la Russie et l’OTAN. M. Obama a salué les efforts de la chancelière pour faire face au changement climatique et répété son engagement à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 % aux Etats-Unis d’ici à 2050 s’il est élu. Le candidat a ensuite signé le livre d’or de la ville de Berlin, qu’est venu lui présenter le maire, Klaus Wowereit. Berlin symbolise “l’impossibilité de diviser les hommes dans leur recherche de la liberté”, y a écrit Barack Obama.

          source: le monde avec l’AFP 


SUR LE MÊME SUJET
Et Barack Obama fit tomber un autre dictateur
Hosni Moubarak, Ben Ali, Mouammar Kadhafi, (devrait-on ajouter Laurent Gbagbo à cette litanie?): La liste des dictateurs défaits par les peuples sous l'oeil aux apparences débonnaires, mais pourtant dur et intransigeant, de Barack Obama, ne cesse de s'allonger. Le dictateur yéménite Ali Abdullah Saleh a annoncé samedi son départ en exil pour les USA après que sa garde républicaine s'était mise à tirer à l'arme automatique sur les 100.000 personnes qui avaient marché près de 300 kilomètres vers la capitale pour demander son départ. 400.000 autres manifestants les avaient rejoint samedi dans Sana'a, la capitale yéménite. Au moins 9 personnes ont ...
Lire l'article
Le Président américain, Barack Obama, dans une lettre parvenue ce samedi à la Rédaction de GABONEWS, à l’occasion du 51ème anniversaire de l’indépendance du Gabon, adressée à son homologue Ali Bongo Ondimba, a remercié le chef de l’Etat Gabonais pour les « positions courageuses » prises en soutien de l'action du Conseil de Sécurité des Nations Unies, mais aussi, il l’a félicité pour « les progrès que le Gabon a réalisés récemment en vue d'accroitre sa liberté et sa prospérité ». Texte intégral de la lettre du président Barack Obama à son homologue Ali Bongo Ondimba. « Monsieur ...
Lire l'article
La vision d’Ali Bongo Ondimba de faire du Gabon un pays émergent reçoit l’adhésion de Barack Obama (ANGLE)
L'un des temps forts de la visite (5 - 10 juin 2011 ) du chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, aux Etats-Unis , aura été, de toute évidence, l'entretien avec son homologue Barack Obama, pour la première fois à la Maison Blanche et singulièrement dans le bureau ovale, avec à la clé l'adhésion du patron de l'Exécutif américain à la vision de son hôte de faire du Gabon un pays émergent. Les lignes de force du tête-tête Ali Bongo Ondimba/Barack Obama ont été ainsi livrées, samedi soir, par le numéro gabonais, lui-même, à travers une Déclaration de presse, dès son ...
Lire l'article
Au cours d’un entretien exclusif accordé mardi à GABONEWS, l’Ambassadeur des Nations Unies pour les Objectifs du millénaire (OMD), Andy Roland Nziengui Nziengui, qui, du 3 au 5 août dernier, a représenté le Gabon au forum international des jeunes leaders africains, organisé par la Maison Blanche, a indiqué que les Président Barack Obama et Ali Bongo Ondimba formulent tous deux le vœu que « chaque pays prenne en charge son destin », avant de revenir sur les échanges qu’il a eus avec les deux Chefs d’Etats. La rencontre à la Maison Blanche, a indiqué M. Nziengui Nziengui, s’est articulée autour de ...
Lire l'article
Les populations de Libreville attendent avec impatience depuis ce mardi matin l’investiture de Barack Obama, l’homme qui passe désormais pour être l’idole de la jeunesse du monde et de l’incarnation de leurs rêves. Les Gabonais de Libreville, jeunes comme vieux, affichent tous la même impatience et la même peur à quelques heures de l’investiture du 44ème président des Etats-Unis d’Amérique. Obama pour la majorité des jeune, incarne le rêve, la détermination et le succès. « Obama vient de montrer que tout le monde peut atteindre ses objectifs, à condition d’être prêt. C’est pourquoi nous avons hâte de le voir investi dans ...
Lire l'article
D'anciens responsables gouvernementaux américains ont appelé mardi la future administration Obama à faire de la prévention des génocides une priorité de son action. L'ex-secrétaire d'Etat démocrate Madeleine Albright et l'ancien secrétaire à la Défense républicain William Cohen ont présenté, au siège de l'ONU à New York, un rapport du Groupe de travail sur la prévention des génocides qu'ils co-président. Intitulé "Prevention des génocides: document de travail pour les dirigeants américains", l'étude contient 34 recommandations, parmi lesquelles l'amélioration des mécanismes d'alerte, une action précoce pour empêcher les crises, une plus grande disposition à utiliser la force, en dernier ressort, ainsi que des ...
Lire l'article
Le président élu Barack Obama présentera, lundi 1er décembre, son Conseil national de sécurité, avec notamment la nomination très attendue de son ancien rivale Hillary Clinton à la tête du département d'Etat. Les rumeurs faisant de Mme Clinton la nouvelle patronne de la diplomatie américaine se sont fait plus insistantes ces dernières semaines. Le choix de M. Obama d'inclure la sénatrice de New York dans son administration semble désormais quasiment acquis. Citant plusieurs sources au sein du Parti démocrate, le New York Times assure qu'Hillary Clinton sera bien nommée secrétaire d'Etat en remplacement Condoleeza Rice. Preuve supplémentaire, l'entourage de la sénatrice ...
Lire l'article
Gabon: Election présidentielle américaine 2008: les églises du Gabon en prière samedi pour Barack Obama. « Dieu a prévu de belles choses pour le continent noir d’où est originaire Barack Obama », a indiqué le révérend Kombil ajoutant que : « l’Afrique est le berceau de l’humanité ». Les ministres de Dieu prieront pour demander à l’Eternel de bénir le candidat, Barack Obama qui est engagé dans la course à la Maison blanche face à John Mc Cain, le candidat Républicain. La séance de prière se déroulera à l’immeuble Arambo de 9 à 15 heures. Des louanges, des prophéties et des prédications ...
Lire l'article
Ils y ont intérêt tous les deux : Barack Obama et John McCain s'accordent donc pour attirer l'attention des médias en faisant campagne dès maintenant l'un contre l'autre. Le candidat républicain, dont la désignation par la convention, en septembre, est acquise depuis deux mois, a besoin de revenir dans l'actualité après avoir profité de la tranquillité que lui a value l'affrontement des deux rivaux démocrates. Quant à M. Obama, il s'emploie, avec un luxe ostensible de prévenances, à faire entendre que les primaires sont pour lui terminées et qu'il n'a plus à débattre avec Hillary Clinton. La tactique du sénateur de ...
Lire l'article
Barack Obama a remporté, samedi 8 mars, les caucus qui ont eu lieu dans l'Etat du Wyoming devant sa rivale Hillary Clinton, selon plusieurs médias américains. Après dépouillement de 96 % des votes, M. Obama obtenait 59 % des voix contre 40 % à Mme Clinton, ont rapporté les chaînes de télévision Fox et CNN. Le Wyoming, un des Etats les plus républicains et les moins peuplés des Etats-Unis, désigne douze délégués sur les 2 025 requis pour obtenir l'investiture comme candidat du parti démocrate. Sept étaient désignés samedi et les cinq autres le seront lors d'une convention locale prévue le ...
Lire l'article
Et Barack Obama fit tomber un autre dictateur
Barack Obama salue les « positions courageuses » du Gabon et les « progrès réalisés » dans le pays
La vision d’Ali Bongo Ondimba de faire du Gabon un pays émergent reçoit l’adhésion de Barack Obama (ANGLE)
Barack Obama et Ali Bongo Ondimba souhaitent que « chaque pays prenne en charge son destin », Andy Roland Nziengui, Ambassadeur des Nations Unies pour
Gabon: Les Gabonais s’impatientent pour l’investiture de Barack Obama
Barack Obama appelé à faire de la prévention des génocides une priorité
Barack Obama s’apprête à faire d’Hillary Clinton sa secrétaire d’Etat
Gabon: Election présidentielle américaine 2008: les églises du Gabon en prière samedi pour Barack Obama
Barack Obama entre en campagne directe contre John McCain
Barack Obama remporte les caucus démocrates du Wyoming


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Juil 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*