Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: L’ Ecole normale supérieure de Libreville à l’heure des grandes réformes

Auteur/Source: · Date: 25 juil 2008
Catégorie(s): Education

L’Ecole normale supérieure (ENS) de Libreville est encline à des réformes orientées vers la restructuration et la modernisation de son système de fonctionnement et de formation, a affirmé son directeur général, Pr. Ambroise Edou Minko, lors de la cérémonie officielle de remise des parchemins à la 13ème promotion des diplômés de cet établissement jeudi à Libreville.

Selon le Pr. Ambroise Edou Minko, « l’Ecole normale supérieure a connu une évolution certaine depuis sa création en 1971».

Depuis, « 1993, date de sa première réforme, ajoute-t-il, la loi 11/93 lui a conféré un statut post-universitaire en ouvrant le recrutement aux seuls détenteurs de diplômes universitaires ou titres équivalents : DUEL, DUES, DEUG, BTS, Licence pour le cycle des professeurs adjoints et la Maîtrise pour celui des professeurs ».

Pour pallier à certaines irrégularités, le Conseil d’administration de cette structure a préconisé, entre autres, le recrutement au niveau de la Licence des candidats au CAPES après le passage au système LMD dans les universités gabonaises, l’ouverture, en collaboration avec d’autres universités, des filières master professionnel, master recherche et PH D. C’est donc en toute logique, selon le Pr. Edou Minko que l’établissement dont il a la charge expérimente depuis cette année, en collaboration avec l’Université de Laval (Canada), un master en sciences de l’éducation.

D’ailleurs, la loi citée en sus, en son article 2, précise que « l’ENS a pour mission d’assurer la formation professionnelle et le perfectionnement des candidats aux emplois de professeurs d’enseignement du second degré général, de professeurs d’enseignement du second degré technique et professionnel, de professeurs d’enseignement normal, d’encadreurs pédagogiques et de conseillers et attachés de planification, d’orientation et des sciences de l’éducation. ». 


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre gabonais en charge de l’éducation Séraphin Mondounga, a rencontré dimanche à Libreville les membres d’un groupement d’universitaires africains pour la création d’une école des sages-femmes au Gabon. Outre cette école, le Gabon compte réaliser avec le même groupe un centre africain de mathématiques de sciences et de technologie, et des cybers classes africains. L’école des sages-femmes, dont l’ouverture est prévue pour novembre prochain, va pour un premier temps recevoir des étudiants qui préparent un master avant d’ouvrir un cycle doctoral et intégrer des étudiants en année de licence. Le but du projet serait de réduire la mortalité au cours des ...
Lire l'article
La future école supérieure de commerce de Port-Gentil (ouest) sera construite par l’entreprise chinoise SOGAD BTP, basée dans la ville de Guangzhou et spécialisée dans l’architecture et la gestion des grands projets, a appris l'AGP. Une délégation de l’entreprise chinoise vient de séjourner dans la capitale économique gabonaise dans le cadre d’une mission de reconnaissance sur le site retenu pour abriter le complexe universitaire, afin de décliner le plan et déterminer la durée du chantier. A l’issue d’un entretien avec les entrepreneurs chinois, lundi dernier, le nouveau maire de Port-Gentil, M. Bernard Apérano, s’est réjoui de l’aboutissement du projet, annoncé par ...
Lire l'article
390 lauréats de l’ENS toutes filières confondues, ont reçu dernièrement, à Libreville, leurs parchemins des mains de leur parrain, le Ministre gabonais de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Séraphin Moundounga. Dans son propos, le Directeur Général de l’ENS, Dieudonné Meyo Me Nkoghe a rappelé en substance, la devise de cette école: « Excellence, Nation, Savoir ». Un triptyque traduisant la tradition d’exigence et d’excellence pour tous ceux qui y sont admis et qui, au terme de leur formation, rejoignent le cercle fermé de l’élite du pays. « Votre promotion a le mérite d’avoir ...
Lire l'article
Le Collectif des enseignants et chercheurs des universités et grandes écoles du Gabon se sont mis à nouveau en grève lundi pour réclamer des ’’meilleures conditions de vie et de travail’’, a appris l’AGP mercredi du Syndicat national des enseignants et chercheurs (Snec), principal syndicat des enseignants du supérieur. ’’Cet énième mouvement intervient après l’expiration de notre préavis de grève que nous avons déposé sur la table du gouvernement depuis plusieurs mois’’, a déclaré à l’AGP, Jean-Rémy Yama, président de ce syndicat. ’’Nous avons demandé à nos membres de rester mobilisés et vigilants’’, a ajouté M. yama, qui soutient que cette ’’grève ...
Lire l'article
Les librevillois pourraient à nouveau se ravitailler en essence et gaz butane après la pénurie observée depuis samedi dernier dans la capitale selon des pompistes qui se sont confiés ce mardi à un reporter de GABONEWS. L’un des pompistes de la station-service du quartier Nombakélé ( 3ème arrondissement) a affirmé que « les commandes de l’essence ont été faites, il ne reste que la livraison qui ne saurait tarder ». De son côté, le quotidien l’ « Union Plus » a annoncé ce mardi la suspension du mouvement de grève à Port-Gentil, capitale économique, des agents de la Société Gabonaise de Raffinage ...
Lire l'article
5 h 10. L'équipe de campagne de John McCain ne perd pas de temps. Quelques minutes à peine après le départ d'Obama, elle diffuse un communiqué critiquant un discours qui était "trompeur et en contradiction fondamentale avec le maigre bilan de Barack Obama". "Il n'est toujours pas prêt à devenir président, cela n'a pas changé", constate un porte-parole du camp républicain. 5 h 05. Juste avant de conclure, Barack Obama a fait sa première référence à Martin Luther King, dont le fameux discours "I have a dream" a été prononcé il y a 45 ans jour pour jour. Il évoque "cette ...
Lire l'article
Le défilé militaire et civil relatif à la célébration de l'accession du Gabon à la souveraineté internationale a été exécuté dimanche à Libreville pendant 45 minutes devant un public maigre, a constaté un journaliste de l'AGP. Dès 11H locales (10H GMT), les troupes motorisées, dépourvues de leurs engins lourds, ont défilé pendant 15 minutes. Par contre, les civils (mairies d'arrondissements et quelques entreprises) ne l'ont fait qu'en 30 minutes devant les officiels. La cérémonie a débuté dimanche matin à 9H locales (8h GMT) par des décorations. Distinctions reçues par les médaillés des mains du gouverneur de la province de l'Estuaire, Nzé Thomas ...
Lire l'article
Les campagnes de séduction initiées par les universités et grandes écoles privées étrangères, visant à proposer des pré-inscriptions aux nouveaux bacheliers s’intensifient à Libreville avec la publication des résultats définitifs du baccalauréat. En effet, outre les publicités qui abondent dans les différents médias audio-visuels et écrits de la place, les grandes artères de la ville, tout comme l’entrée principale de l’Université Omar Bongo (UOB) où se trouve l’Office national du baccalauréat sont inondés d’affiches vantant les « atouts » de ces différents établissements supérieurs venus d’ailleurs. Selon une étudiante rencontrée sur le campus de l’UOB, « cet acharnement est surtout suscité par ...
Lire l'article
Le passage des camions grumiers sur l’échangeur du Pk5 de la commune de Libreville tracasse les populations vivant dans ce quartier populaire. Près d’une quarantaine de camions circule chaque jour en convoyeur passant par l’échangeur du Pk5, sur la voie expresse, seul artère adapté pour les camions de ce genre, menant à la zone industrielle d’Owendo (banlieue sud de Libreville). « Ces véhicules nous rendent la vie pénible, ils causent des embouteillages qui durent et qui font parfois des heures. En principe les autorités doivent construire une route pour eux qui mène une fois à Owendo sans plus passer par le centre ...
Lire l'article
L'Institut des techniques avancées (ITA), établissement supérieur d’enseignement privé, en partenariat avec les ministères gabonais de l’Enseignement supérieur et de l’Enseignement technique, organise les 7 et 8 avril prochains à Libreville, une rencontre sur le système Licence-Master-Doctorat (LMD), en vue d'« Identifier les formations à mettre en place au niveau de la licence professionnelle et de déterminer les programmes de formations appropriés » à dispenser au étudiants. Entré en vigueur dans les grandes écoles et universités du Gabon au début de l’année académique 2007-2008, le système LMD qui est déjà convenablement appliqué dans bon nombres d’universités sur le continent sera examiné ...
Lire l'article
Vers la mise en place d’une école nationale des sages femmes au Gabon
La construction de la future école supérieure de commerce de Port-Gentil confiée à une entreprise chinoise
Gabon : 390 impétrants ont reçu leurs parchemins à l’Ecole Normale Supérieure (ENS)
Des enseignants des universités et grandes écoles du Gabon de nouveau en grève
Gabon: Vers un retour à la normale après la pénurie de l’essence et du gaz butane à Libreville
Heure par heure : le discours d’Obama
17 Août 2008 : Le défilé militaire et civil exécuté en moins d’une heure devant un maigre public à Libreville
Gabon: Campagne de séduction des universités et grandes écoles étrangères à Libreville
Gabon: Le passage des grumiers à toute heure au Pk5 à Libreville tracasse les populations
Gabon: Enseignement supérieur: le système LMD au centre d’un séminaire du 7 au 8 avril à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 3, 00 sur 5)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 juil 2008
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon: L’ Ecole normale supérieure de Libreville à l’heure des grandes réformes

  1. Bebang

    22 juil 2010 a 13:04

    Editorial, un ancien membre de gangs Saddam qui ont frappé, violé, terrorisé des étudiants et des enseignants à l’USTM (à Franceville) chef de section Sciences Physiques, chef de département par intérim, président de la commission LMD à l’ENS tribalisme, idiotie et bêtise du Gabon.

    Nous nous sommes rapprocher d’un sage de la section et de l’ancien chef de département pour savoir comment il a été recruté comme enseignant, avec un tel passé.

    Je n’étais au courant de rien, j’étais en stage en France, a mon retour j’ai constaté la présence de nombreux jeunes dans la section, et j’ai constaté qu’ils étaient les ¾ de la même ethnie, quand je me suis renseigner, on ma dit que c’étais le chef de section et aussi chargé d’études qui avait recruté ses parents, je n’ai rien dit d’autre, nous rétorque le sage de la section. A s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>