Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La Direction générale de la concurrence et de la consommation veille au grain

Auteur/Source: · Date: 25 Juil 2008
Catégorie(s): Economie

Une délégation de la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) est récemment descendue sur le terrain pour vérifier les prix pratiqués par les importateurs et les grossistes sur les produits de premières nécessités concernés par le plafonnage des marges bénéficiaires décidées par le gouvernement pour contrer la flambée des prix des denrées alimentaires. La première étape de cette tournée d’inspection, menée par le directeur général, Michel Lelaga, concernait le premier importateur de riz du pays, l’entreprise Afrique-Europe-Asie.

Face à la sensible montée prix enregistrée dans certains quartiers périphériques de la capitale gabonaise, la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) a initié une tournée d’inspection auprès des importateurs et des grossistes des produits alimentaires de base pour vérifier les marges pratiquées par rapport aux plafonds arrêtés par le gouvernement pour contrer la flambée des prix alimentaires.

Le directeur général de cette structure du ministère des Finances, Michel Lelaga, a ainsi procédé à l’inspection du principal importateur de riz du pays, l’entreprise Afrique-Europe-Asie, dirigée par monsieur Pao, pour vérifier les marges pratiquées et les stocks disponibles de l’aliment de base des ménages gabonais.

«Le but de notre visite ici, c’est de nous assurer que ce que monsieur Pao nous a déclaré est vrai, c’est-à-dire que ces prix sont restés stables et que ses stocks sont suffisamment substantiels pour couvrir la demande sur une période d’un an. Nous avons pu le vérifier, les stocks sont énormes, et nous avons eu vent que les prix avaient bougé au niveau des détaillants. Nous avons tiré la leçon au sortir de l’échange avec l’importateur et il s’agit en fait de la spéculation. La montée des prix chez les détaillants est due à la spéculation, cela ne relève pas du stade de l’importateur. L’importateur n’a pas bougé ses prix», a assuré monsieur Lelaga au terme de l’inspection.

Le ministère des Finances avait adopté le 30 avril dernier un arrêté visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine. L’arrêté pris pour une durée de six mois renouvelable, stipule que les marges bénéficiaires maximales sur le riz pour les importateurs ne peut excéder 10% du prix de revient et 6% du prix de revient sur les sacs de 50 kg de farine boulangère de la Société Meunière et Avicole du Gabon.

Les marges bénéficiaires des demi grossistes sur la vente du riz ne doit pas excéder 6% du prix de revient et 3% du prix de revient sur les sacs de 50kg de farine boulangère de la SMAG. Les détaillants sont quant à eux tenus de pratiquer des marges bénéficiaires maximales de 6% sur le riz, toutes quantités confondues, à l’exception du sachet d’un kilogramme sur lequel les marges bénéficiaires ne pourront excéder 5%.

Aussi le directeur général de la DGCC a-t-il assuré que «le gouvernement pense que les prix ne bougeront pas parce que nous avons reçu des instructions fermes pour que les prix restent stables au niveau qu’ils avaient atteints avant la mesure prise par le gouvernement de défiscaliser. Donc les prix ne bougeront pas, ce qui fait que notre riz blanc, 100 LBS par exemple coûtera 17 000 francs CFA».

«Celui qui s’amusera à dépasser la marge des 10%, sera pris et sévèrement sanctionné par les brigades qui circulent en ce moment dans tous les points de vente et tous les marchés de Libreville et Owendo. Dans l’arrière pays, nous avons le relais de nos services provinciaux qui font le même travail» a prévenu monsieur Lelaga.

Il a enfin sollicité «l’étroite collaboration des consommateurs, notamment aux organisations de défense des intérêts des consommateurs, qui doivent passer le message à leurs adhérents, car la DGCC est prête à collaborer avec eux pour intervenir en cas de dérapages constatés ou que ce soit. Nous sommes en alerte pour intervenir lorsque nous avons une information quelconque. Nous avons un service de la protection des consommateurs, des brigades mobiles, il suffit de composer le 79 53 14 pour diligenter une équipe sur les lieux». 


SUR LE MÊME SUJET
La Direction générale de la consommation et de la concurrence, au fait de la problématique de la flambée des prix des denrées alimentaires sur le marché local, mène actuellement une profonde réflexion visant à déterminer les causes réelles de cette situation devenue récurrente et gênante pour les consommateurs, en vue d’apporter des solutions idoines. Selon Fidèle Engoué Mba, directeur général adjoint de la concurrence et de la consommation, chargé des questions techniques, les facteurs favorisant cette situation, sur le plan national, seraient liés aux frais de douane, ceux du port (branchement transit aconage), auxquels sont soumises toutes marchandises au débarquement, et ...
Lire l'article
Face aux dénonciations de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) sur des «fraudes massives au baccalauréat 2011», la Direction générale des examens et concours (DGEC) a tenu à faire une mise au point. Dans sa communication du 9 juin dernier, publiée in extenso, la DGEC soutient mordicus qu’«il n’y a eu aucune tentative de fraude», hormis l’interception de 9 candidats surpris avec des «notes n’ayant aucun lien avec les sujets d’examen». L’organisation des différents examens et concours, session 2011, a été préparée et se déroule conformément aux instructions officielles dans les mêmes conditions de transparence et ...
Lire l'article
La Direction générale de l’hôtellerie et du contrôle des hôtels du Gabon a procédé récemment au lancement d’un site web interactif pour le suivi de ses activités tant à l’échelle nationale qu’internationale et pour la vulgarisation des structures d’accueil et touristiques du Gabon. La cérémonie de lancement officiel du site web de la Direction générale de l’hôtellerie et du contrôle des hôtels (DGHCH), a été présidée par le Directeur générale de cette structure, Louis Barrys Ogoula Olingo. Au-delà de la promotion, le Directeur général est persuadé que ce progrès technologique va permettre de traiter, de stocker, de trouver et de ...
Lire l'article
Le Collectif des agents de la Direction générale du Budget(DGB), du Ministère du Budget, a suspendu, mercredi, sa grève illimitée déclenchée il y a une semaine, en invitant, à travers un communiqué, le personnel de ladite direction, à la reprise du travail suite à l’ « avancée des négociations entre les différentes parties ». Le collectif a justifié la suspension du mouvement de grève par les discussions entamées le 19 juillet avec le Directeur Général du Budget et ses Adjoints et « compte tenu de la sensibilité que requiert ce dossier, de l’avancée des négociations entre les différentes parties ...
Lire l'article
Une des grandes décisions prises ce jeudi par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, au sortir du Conseil des ministres à Port-Gentil est la création de la direction générale de la dette sur le territoire national, chargée de l’élaboration de la politique d’endettement et de la gestion active de la dette. Cette structure vise la rationalisation de la chaîne de la dépense publique et la recherche de son efficacité. Rattachée au ministère de l’Economie, cette direction sera chargée de l’élaboration de la politique d’endettement et de la gestion active de la dette. Elle tiendra l’échéancier des remboursements de ...
Lire l'article
Alors qu'il reste moins de six semaines avant l'élection présidentielle du 30 août prochain, le gouvernement a décidé ce 17 juillet de nommer un nouveau Directeur général des élections (DGE), en la personne de Sylvain Abraham Nguema. Succédant à François Ondo Edou, monsieur Nguema aura la lourde tâche de garantir la fiabilité et la crédibilité de l'élection, en supervisant la gestion du le fichier électoral et la logistique pour le scrutin. Alors que le processus électoral est engagé depuis le 11 juillet dernier avec le lancement de la révision des listes électorales, le gouvernement nomme une nouvelle tête à la Direction ...
Lire l'article
Les associations Survies et Transparency international / France viennent d'être déboutées par la justice française. Et de la manière la plus radicale. Ces ONG du Nord avaient esté en justice, après une enquête minutieuse, contre des chefs d'Etats africains qu'elles accusent d'avoir spolié leur peuple en amassant biens mobiliers et immobiliers sur le sol français. Une démarche sans doute généreuse, voir chevaleresque qui s'inspire des grands justiciers des temps passés. Mais c'est sans compter avec la françafrique. Une telle entreprise était raisonnablement vouée à l'échec. Et c'est ce qui est arrivé. Les deux ONG vont très probablement faire appel. Mais quelle ...
Lire l'article
Les agents de l'Office national de développement rural (ONADER), ont déclaré qu'ils refusent d'incorporer la direction générale de l'Agriculture, si leurs revendications socioprofessionnelles ne sont pas prises en compte. « Notre directeur a rencontré samedi, le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre. C'est au sorti de là, qu'il est venu nous dire que notre structure et son personnel intègrera maintenant la direction générale de l'Agriculture (DGA) », a affirmé le président du syndicat des agents de l'ONADER, Michel Biyogho Bi Ndong. Ces agents reprochent à leur directeur d'avoir pris cette initiative sans pour autant les aviser. « Ils le font sans nous ...
Lire l'article
Pour permettre une bonne application des mesures prises par le gouvernement le 24 avril dernier pour contrer la flambée des prix de première nécessité et protéger le pouvoir d’achat des Gabonais, le ministère des Finances a pris le 30 avril dernier un arrêté visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine. Renforcer les mesures fiscales et budgétaires du gouvernement contre la vie chère en limitant la spéculation des commerçants sur les produits de première nécessité, tel est le but de l’arrêté pris par le ministère gabonais des Finances le 30 avril dernier qui ...
Lire l'article
Gabon : Ali Bojji veille au grain des intérêts marocains à Gabon Télécom
L'ambassadeur du Maroc au Gabon, Ali Bojji, a rencontré le ministre gabonais de la Communication, Jean Boniface Assélé, le 2 avril pour faire le point sur la reprise des activités au sein de Gabon Télécom. Suite au retour au calme et à la reprise normale des activités au sein de Gabon Télécom et de sa filiale Libertis, l'ambassadeur du Maroc au Gabon, son excellence Ali Bojji, a rencontré le ministre gabonais de la Communication, Jean Boniface Assélé, le 2 avril dernier pour faire le point sur la situation économique et le climat social au sein de l'entreprise contrôlée ...
Lire l'article
Flambée des prix: la Direction Générale de la Concurrence veut la stabilisation
Gabon : Le recadrage de la Direction générale des examens et concours
La Direction générale de l’hôtellerie et du contrôle des hôtels a lancé son site web
Suspension du mouvement de grève du Collectif des agents de la Direction générale du Budget
Une Direction générale de la dette créée au Gabon pour l’élaboration de la politique d’endettement
Gabon : Sylvain Abraham Nguema à la Direction générale des élections
BIENS DES CHEFS D’ETATS AFRICAINS EN FRANCE: la Françafrique veille au grain
Gabon: Les agents de l’ONADER refusent d’incorporer la direction générale de l’Agriculture
Gabon : Le gouvernement fixe les marges bénéficiaires sur le riz et la farine
Gabon : Ali Bojji veille au grain des intérêts marocains à Gabon Télécom


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Juil 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*