Socialisez

FacebookTwitterRSS

UA : Plus de 400 000 dollars de la Banque mondiale pour le programme Diaspora africaine

Auteur/Source: · Date: 28 Juil 2008
Catégorie(s): Monde

La Commission de l’Union africaine (UA) et la Banque mondiale viennent de signer un accord portant sur la fourniture par la Banque d’un financement sous forme de don pour un montant de 487 000 dollars en vue de renforcer le programme Diaspora africaine de l’Union africaine (UA). L’objectif de ce programme est d’aider à engager des efforts de mobilisation de ressources auprès de la diaspora africaine, considérée comme la sixième région du continent, et du secteur privé sur le continent américain.
La Banque mondiale vient d’octroyer 487 000 dollars à la Commission de l’Union africaine pour le financement de son programme dénommée “Diaspora africaine”. Cette enveloppe doit permettre à ce programme de contribuer à renforcer l’échange de savoir et la coordination entre la Mission de l’UA, la diaspora et les partenaires de développement sur ce continent. Il permettra également la mise en place d’une base de données fiable sur les membres de la diaspora africaine et ses réseaux.

Le Fonds de développement institutionnel de la Banque est un des moyens par lesquels celle-ci a entrepris d’aider au renforcement des capacités de la Mission de l’UA à Washington. Il permettra à ce bureau de représentation de s’acquitter d’une de ses missions essentielles : développer et maintenir de fructueuses relations avec la diaspora africaine sur l’ensemble du continent américain (Amérique du Nord, Caraïbes et Amérique latine).

Ce programme doit aussi aider à engager des efforts de mobilisation de ressources auprès de la diaspora africaine et du secteur privé sur le continent américain. Il renforcera en outre la capacité de la Commission de l’UA à plaider de manière effective en faveur d’un appui pour cette diaspora dans les institutions internationales, bilatérales et multilatérales, ainsi que dans les autres forums qui lui seront consacrés au plan mondial.

« La diaspora africaine constitue un pool de ressources on ne peut plus vigoureux et essentiel à la résolution des problèmes de capacité auxquels le continent est confronté », a déclaré Obiageli Ezekwesili, vice-présidente de la Banque mondiale pour la Région Afrique. « Mobiliser l’énorme ensemble de talents variés qu’elle recèle et parvenir à faire le lien entre eux et le développement du continent exige un engagement résolu de la part des gouvernements africains. Une Commission de l’UA forte et capable peut susciter cet engagement et bien souligner que la diaspora est de fait la sixième région de l’Afrique », a-t-elle ajouté.

L’accord de don a été signé au nom de l’UA par le vice-président de sa Commission, Erastus Mwencha. Amina Salum Ali, chef de la Mission de l’UA à Washington, était également présente à la cérémonie de signature.

Saluant l’événement, M. Mwencha a déclaré : « La signature de cet accord de don constitue une preuve concrète du désir qu’a la Banque mondiale de renforcer et consolider plus encore ses relations institutionnelles avec la Commission de l’Union africaine. »

L’UA, les gouvernements africains, le Groupe de la Banque mondiale et les autres entités associées au développement de l’Afrique reconnaissent que la diaspora africaine doit elle-même devenir un partenaire à part entière de ce processus.

L’UA a ainsi entrepris les démarches nécessaires pour exploiter les ressources et compétences de cette diaspora, qualifiée en ce sens de « sixième région » de l’Afrique. L’établissement d’une Mission de représentation de l’UA aux États-Unis, avec un ambassadeur en poste à Washington, constitue la première étape de ce processus.

Pour sa part, la Banque mondiale a lancé en septembre 2007 une initiative intitulée Mobiliser la Diaspora africaine pour le développement, qui vise trois séries d’objectifs : augmenter la capacité à fournir de meilleurs services dans les institutions et les secteurs publics stratégiques de la part des réseaux d’experts techniques de la Diaspora ; accroître le volume et la qualité des initiatives d’investissement menées par celle-ci ; et améliorer l’établissement des politiques et les partenariats entre parties concernées en vue de mettre en place, au niveau des secteurs publics et privés du continent africain, des institutions plus solides, compétentes et adaptées aux besoins


SUR LE MÊME SUJET
Une délégation du bureau régional de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, basé à Yaoundé au Cameroun, a séjourné samedi dernier à Port-Gentil, la capitale économique (ouest), pour visiter les infrastructures réalisées dans le cadre du projet de développement des infrastructures locales (PDIL), financé de concert par la Banque mondiale et l’Etat gabonais. Conduite par le directeur des opérations de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, M. Grégor Binkert, la délégation comprenait Mme Zouera Youssoufou, représentant résident de la Banque mondiale pour le Gabon et non-résident pour la Guinée-Equatoriale, M. Idriss Deffry, consultant à la Banque mondiale. Des membres de la ...
Lire l'article
Gregor Binkert, nouveau directeur des opérations à la Banque mondiale pour le Gabon, le Cameroun, la République Centrafricaine et la Guinée Equatoriale, est attendu à Libreville où il séjournera du 20 au 26 juillet pour une prise de contacts avec partenaires locaux au développement. Cette visite va également permettre de poser les bases de l’orientation du nouveau cadre de partenariat entre le Gabon et l’institution. Le nouveau directeur des opérations à la Banque mondiale pour le Gabon, le Cameroun, la République Centrafricaine et la Guinée Equatoriale, Gregor Binkert, séjournera à Libreville du 20 au 26 juillet prochain. Il s’agit d’une ...
Lire l'article
1,8 milliard de FCFA c’est l’enveloppe allouée par la Banque mondiale aux pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) dans le cadre de l’appui au programme détaillé pour le développement de l’agriculture sur le continent africain. L’accord du don a été signé mercredi à Libreville entre le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, M. Rick Tsouck et le secrétaire général de la CEEAC, Louis Sylvain Goma. Ce don constitue le premier acte de partenariat entre la CEEAC et la Banque Mondiale et couvrira une période de trois ans. Cette enveloppe permettra de renforcer les capacités institutionnelles ...
Lire l'article
« Nous avons un certain nombre d’opérations en cours, nous voulons continuer à les mettre en œuvre dans le souci d’aider le Gabon en cette période de transition. Nous volons apporter notre soutien au Gabon dans la mesure du possible en cette période très sensible du pays », a déclaré le représentant de la Banque Mondiale. Après la Banque Mondiale, l’un des principaux partenaires au développement du Gabon, le ministre Bissiélo devait s’entretenir , cet après midi, avec les représentant de la Banque Africaine de Développement, une rencontre renvoyée à une date ultérieure.
Lire l'article
Le sommet du G20 de Londres s’est engagé pour octroyer mille milliards de dollars supplémentaires au Fonds monétaire international (FMI) et à la Banque mondiale (BM). Le FMI verra notamment ses moyens triplés avec 500 milliards de dollars supplémentaires. Ces fonds seront constitués par de «l'argent nouveau» et par des droits de tirages spéciaux (DTS) du FMI. Le Fonds va également pouvoir vendre de l'or pour financer son aide aux pays les plus pauvres. Le Premier ministre britannique Gordon Brown a annoncé l'union mondiale face à la récession, lors de sa conférence de clôture du sommet du G20, qu'il accueillait à ...
Lire l'article
La ministre du Tourisme et des Parcs nationaux, Yolande Bike, a reçu le 11 février à Libreville le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, Olivier Frémont, pour faire le point sur la mise en œuvre du projet d’appui à la gestion des ressources naturelles et à la préservation de la biodiversité, financé par l’institution bancaire à hauteur de plus de 2,6 milliards de francs CFA. Le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, Olivier Frémont, assure le suivi des projets mis en œuvre par son institution au Gabon, notamment dans le secteur de l’environnement, pour lequel il ...
Lire l'article
La directrice des opérations de la Banque mondiale pour les pays de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), Mary Barton-Dock, a signé le 27 janvier à Yaoundé, au Cameroun, avec le gouverneur de la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC), Philibert Andzambé, un accord de financement pour le renforcement des capacités des institutions financières de la sous région. Sur les 22 milliards de FCFA consentis par le Banque mondiale à travers l’International développement agency (IDA), 8 milliards de FCFA le sont sous forme de don, contre 14 milliards de FCFA contracté au titre d’un prêt préférentiel. ...
Lire l'article
L’Union africaine (UA) et la Banque mondiale ont signé le 3 octobre à Washington un mémorandum d'accord portant extension de leur collaboration multisectorielle pour le développement du continent. Cet accord définit un cadre général de collaboration sur une période initiale de cinq ans dans les domaines de l’intégration régionale, de la gouvernance, des pays sortant de conflit, des relations avec la diaspora, du VIH/Sida et des autres maladies transmissibles. Le président de la Banque Mondiale, Robert Zoellick, et le président de la Commission de l'Union Africaine, Jean Ping, ont réaffirmé le 3 octobre dernier à Washington leur volonté de renforcer leur ...
Lire l'article
Le ministre de l'Economie forestière en charge des Pêches, Emile Doumba, a eu une importante réunion technique le 30 septembre à Libreville avec la directrice des opérations gabonaises à la Banque mondiale, Mary Barton-Dock, pour évaluer les performances des programmes financés par l'institution dans ce secteur. A cette occasion, la Banque mondiale a annoncé un soutien financier pour un programme de commercialisation des produits halieutiques gabonais sur le marché international. Dans le cadre du suivi des programmes de développement cofinancés par la Banque mondiale et l'élaboration des nouveaux axes de partenariat entre l'institution bancaire et le gouvernement gabonais, le ministre de ...
Lire l'article
La Banque mondiale (BM), par la voix de son représentant résidant à Libreville, vient d’annonce un don de 500 milles dollars américains en vue de soutenir les efforts du gouvernement gabonais dans la lutte contre la pandémie du sida, a appris GABONEWS. L’annonce a été faite à l’issue d’un atelier, tenu dernièrement à la représentation de la Banque mondiale de Libreville, sur la prévention du sida dans les entreprises où ce fléau gagne de plus en plus du terrain, faute de suivi et d’informations suffisantes. On note que le Gabon est parmi les rares pays africains où les ...
Lire l'article
La Banque mondiale visite ses projets à Port-Gentil
Gabon : Nouvelle coopération à l’horizon avec la Banque mondiale
Près de 2 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour appuyer l’agriculture dans les pays de la CEEAC
Gabon: le Représentant Résident, Banque Mondiale au Gabon chez le ministre du développement et de la statistique
1.100 milliards de dollars pour sauver l’économie mondiale
Gabon : La Banque mondiale suit ses projets pour la biodiversité
BEAC : 22 milliards FCFA de la Banque mondiale pour renforcer les institutions financières
UA : Ping signe un accord avec la Banque mondiale pour le développement de l’Afrique
Gabon : Doumba s’assure les bonnes grâces de la Banque mondiale
Gabon: Santé/Sida: la Banque mondiale promet une aide de 500.000 dollars au Gabon

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Juil 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*