Socialisez

FacebookTwitterRSS

Angola : La belle envolée de la croissance

Auteur/Source: · Date: 30 Juil 2008
Catégorie(s): Afrique

Avec un PIB doublé tous les trois ans, l’Angola se met à marches forcées pour effacer les stigmates de la longue guerre civile qui a longtemps handicapé son essor. Les revenus croissants du pétrole soutiennent un effort d’équipement inédit dans le pays qui devient la Mecque africaine de l’or noir. Il faudra beaucoup de rigueur dans la gestion de cette manne afin que le pétrole serve véritablement de levier de développement de l’ensemble du pays. La guerre a tout ravagé et si le pétrole peut reconstruire toutes les infrastructures de base, l’Angola aura trouvé sa voie de sortie de la pauvreté.
«L’Angola, bientôt première puissance pétrolière d’Afrique» a titré l’hebdomadaire économique «Les Afriques» dans son édition du 24 au 30 juillet dernier. Le pays de Dos Santos est sous le projecteur de la presse économique avec une croissance annuelle moyenne du Produit intérieur brut (PIB) de 15%.

Avec un tel taux de croissance, la richesse nationale double tous les trois ans et les retombées sont palpables dans tous les domaines.

Soutenu par la rente pétrolière, l’Angola a mis en place un ambitieux programme d’investissements pour les infrastructures «physiques et sociales» du pays. 11 milliards de dollars ont été investis en 2007 dans ce domaine, 15 milliards en 2008 et 18 milliards de dollars sont d’ores et déjà prévus pour 2009 pour financer plusieurs milliers de kilomètres de routes, un réseau d’aéroports ou encore un nouveau port en eaux profondes pour soulager celui de Luanda.

Le développement de ces infrastructures devrait également permettre de soutenir le rythme actuel de la croissance en diversifiant l’économie locale et en améliorant le milieu des affaires dans le but d’attirer les capitaux étrangers et de consolider l’essor économique multisectoriel du pays.

Alors que les pays industrialisés sont à bout de souffle, de nombreux pays africains affichent une croissance annuelle moyenne de 5% et l’Angola entre dans la cour des pays émergents qui affichent une croissance à deux chiffres avec environ 15% par an.

Cette modernisation à pas forcés devrait d’ailleurs se poursuivre avec la bonne tenue de la rente pétrolière. Selon le ministre des Finances José Pédro de Morais, «le secteur pétrolier connaîtra à lui seul, dans les cinq prochaines années, plus de 50 milliards de dollars d’investissements, ce qui devrait faire de l’Angola “le premier producteur de pétrole africain”. Il flirte encore avec les deux millions de barils/jour».

Ce dernier a d’ailleurs été couronné meilleur ministre africain des Finances en 2008 par le Financial Times, via le magazine The Banker. Ce trophée récompense les efforts du ministère angolais des Finances publiques pour avoir privilégier l’équipement du pays et su profiter de la conjoncture pétrolière pour renforcer les revenus de la population.

Cependant, il faudra beaucoup de rigueur dans la gestion de cette manne pour éviter le gaspillage, afin que le pétrole serve véritablement de levier de développement de l’ensemble du pays. La guerre a tout ravagé et si le pétrole peut reconstruire toutes les infrastructures de base, l’Angola aura trouvé sa voie de sortie de la pauvreté.


SUR LE MÊME SUJET
Total Gabon : croissance soutenue
Au 3ème trimestre 2011, la part de production de pétrole brut (opérée et non opérée) liée aux participations de Total Gabon s'est établie à 47 Milliers de barils par jour (kb/j), en diminution de 9% par rapport au 3ème trimestre 2010 (51,6 kb/j). Le chiffre d'affaires atteint 458 Millions de Dollars, en croissance de 27% par rapport au 3ème trimestre 2010 (360 M$), grâce à l'évolution favorable des prix de vente moyens des bruts entre les périodes considérées. Pour les 9 premiers mois de l'année 2011, la part de production de pétrole brut (opérée et non opérée) liée aux participations de ...
Lire l'article
Filiale de Portek – récemment racheté par le japonais Mitsui –, Gabon Port Management est chargé de l’entretien et du développement des installations de Libreville et de Port-Gentil, où il multiplie les investissements. Entretien avec Philippe Gery, Directeur général de Gabon Port Management. JEUNE AFRIQUE : Quel bilan dressez-vous de la présence de Portek au Gabon depuis 2007 ? PHILIPPE GERY : Plutôt positif. Beaucoup de choses ont été réalisées dans l’entretien et le développement des installations portuaires. Nous avons investi en moyenne 2,5 milliards de F CFA par an [3,8 millions d’euros, NDLR]. Et, depuis le début de l’année, nous accélérons notre programme d’investissement, ...
Lire l'article
Le Gabon s’attend à réaliser en 2012 une croissance de 5,6% alors que, dans ses prévisions, le Fonds monétaire international (FMI) a tablé sur un taux de croissance de 3, 3% pour ce pays qui a adopté un budget de 2452 milliards de FCFA pour l’année prochaine, soit une hausse de 3,4% par rapport à celui du précédent exercice (2370,8 milliards de FCFA). ’Il n’y a aucune raison que nous ayons un taux de croissance qui chute à 3% l’année prochaine’’, a estimé le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, lors d’une conférence de presse à la fin du Conseil ...
Lire l'article
Le taux de croissance au Gabon pourrait se situer autour de 4% en 2011, alors que les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) tablaient sur une croissance du PIB de 5%, grâce à la conjoncture favorable soutenue par l’exploitation minière, les activités de transformation du bois et les investissements publics. Réuni mercredi à Libreville, pour sa réunion statutaire trimestrielle destiné à examiner la situation macroéconomique du pays, faire la rétrospective de l’année 2010 et décrypter les perspectives pour 2011, le Comité monétaire et financier national, a constaté un recul des exportations des grumes en 2010 et relevé ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a annoncé, samedi à Libreville, que la croissance devrait se situer à hauteur de 5% dans son pays en 2010, contre une croissance négative en 2009 (1,4%). "Notre croissance, cette année, devrait se situer à hauteur de 5% contre croissance négative en 2009 et ce, en dépit de la crise financière", a affirmé le chef de l'Etat, dans un message à la Nation à l'occasion du premier anniversaire de son investiture, le 16 octobre 2009. "C'est le signe nous sommes sur la bonne voie", a-t-il déclaré, ajoutant cependant qu'il reste plusieurs autres domaines où les résultats ...
Lire l'article
La junior pétrolière Maurel&Prom a encore gagné 4 points ce 3 février à la Bourse de Paris, avec une activité en hausse de près de 100% en 2009 en raison des découvertes fructueuses sur ses champs d’exploitation au Gabon. Maurel&Prom continue sa progression à la Bourse de Paris où le titre a gagné 4% ce matin, dépassant ainsi les 13 euros, après la hausse de 4,5% enregistrée fin décembre dernier avec la découverte d’un nouveau puits près de Lambaréné. Le chiffre d'affaires du groupe pétrolier ressort à 55 millions d'euros pour le quatrième trimestre 2009, conforme aux attentes ...
Lire l'article
L’attaque terroriste perpétrée le 8 janvier contre le car des joueurs de l’équipe nationale togolaise dans l’enclave angolaise de Cabinda a légitimement choqué. Sans prétendre le prédire, ce type d’événement condamnable n’est pas surprenant pour autant. En septembre 2006, soit seulement quatre années après la fin de la guerre civile ayant ravagé le pays pendant un quart de siècle, l’Angola a été désignée par la Confédération Africaine de Football (CAF) pour organiser cette 27ème Coupe d’Afrique des nations de football, la principale compétition sportive africaine. Ce choix était à l’époque et reste aujourd’hui assez incompréhensible. Si certains Etats africains comme le ...
Lire l'article
La Radio télévision gabonaise (RTG1) retransmettra toutes les rencontres de la 17ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football qui se disputera du 10 au 31 janvier prochain en Angola, indique le communiqué final du conseil des ministres présidé par le président Ali Bongo Ondimba jeudi dernier. Cette retransmission dont le signal sera reçu par la RTG a été gracieusement offerte par le président Ali Bongo Ondimba. Selon le communiqué, la RTG 1 devra mettre à la disposition des autres télévisions locales le signal afin de diffuser à leur tour la plus importante compétition du continent africain. Des écrans géants ...
Lire l'article
Le groupe pétrolier Maurel&Prom a annoncé ce 30 juillet ses résultats pour le premier semestre 2009 sur l'ensemble de ses activités, en hausse de 85% par rapport à l'exercice précédent. Presque l'intégralité de son chiffre d'affaires a été généré par le champ d'Onal, au Gabon, mis en production depuis mars dernier. Les prospections fructueuses de Maurel&Prom sur ses permis d'exploration au Gabon tirent le groupe pétrolier dans son envolée constante. Après avoir bouclé l'exercice 2008 avec des résultats en hausse 348 %, la junior pétrolière vient de publier les chiffres du 1er semestre 2009, qui affichent déjà une hausse ...
Lire l'article
La Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac, 6 pays), prévoit pour 2009 un taux de croissance économique de 3%, contre 5% en 2008, en raison "du ralentissement prononcé de l'économie mondiale" et de la baisse du cours des matières premières. "Les perspectives économiques, monétaires et financières actuelles de la Cémac" poussent à envisager "une croissance économique en baisse, qui se situerait autour de 5% pour 2008 et de 3% pour 2009", indique la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), institut d'émission de la Cémac, dans un communiqué transmis mercredi à l'AFP à Libreville. C'est une "conséquence du ralentissement prononcé ...
Lire l'article
Total Gabon : croissance soutenue
Philippe Gery : “GPM veut faire d’Owendo un accélérateur de croissance”
Le Gabon table sur une croissance de 5,6% en 2012 contre 3% pour le FMI
Le Gabon attend une croissance de son PIB de plus de 4% en 2011
Ali Bongo Ondimba annonce une croissance de 5% au Gabon en 2010
Gabon : Maurel & Prom poursuit son envolée à la bourse de Paris
Angola : du pétrole et du foot
La RTG retransmettra la CAN qui se déroulera en Angola
Gabon : Maurel&Prom poursuit sa belle croissance
Afrique centrale : croissance dans la Cémac à la baisse en 2009, à 3%

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Juil 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*