Socialisez

FacebookTwitterRSS

RDC : Greenpeace dévoile une grosse fraude fiscale des compagnies forestières européennes

Auteur/Source: · Date: 31 Juil 2008
Catégorie(s): Afrique

“Arnaques au Congo”, le dernier rapport de l’association internationale Greenpeace, dénonce l’évasion fiscale des compagnies forestières européennes au Congo. Selon les militants écologistes, le groupe Danzer aurait élaboré un système sophistiqué pour échapper à la fiscalité locale, une fraude qui aurait déjà engendré des pertes de près de 8 millions d’euros, soit plus de 5,2 milliards de francs CFA.
Greenpeace International a levé le voile sur les fraudes fiscales orchestrées par les compagnies forestières européennes implantées au Congo. L’association a publié le 30 juillet un nouveau rapport d’investigation, “Arnaques au Congo”, qui rend compte d’un système d’évasion fiscale visant à esquiver le reversement de certaines taxes relatives à l’exploitation forestière.

Le document indexe en premier lieu le groupe Danzer, une multinationale allemande basée en Suisse et parmi les plus grandes entreprises forestières de la région, qui aurait élaboré un système sophistiqué pour transférer les profits réalisés en Afrique vers des comptes bancaires étrangers afin de blanchir ses profits à l’étranger pour échapper à la fiscalité locale.

Greenpeace a calculé que les pertes engendrées par cette évasion fiscale sur les revenus des gouvernements de la République Démocratique du Congo (RDC) et de la République du Congo se montent à près de 8 millions d’Euros, plus de 5,2 milliards de francs CFA, soit 50 fois le budget de fonctionnement annuel du Ministère de l’Environnement de la RDC.

«La RDC est l’un des pays les plus pauvres de la planète et le fait que des entreprises comme Danzer cherchent par tous les moyens à ne pas payer les taxes est tout simplement scandaleux» s’est indigné Michelle Medeiros, coordinatrice de la campagne forêts africaines de Greenpeace International.

«Le pire, c’est que la communauté internationale dépense des milliards d’euros pour aider la RDC à se redresser des années de guerre, et reste impassible quand des entreprises comme Danzer continuent de piller les forêts du Congo en pratiquant l’évasion fiscale et la fuite des capitaux» a-t-elle ajouté.

La politique de l’Agence Française de Développement (AFD) a également été indexée pour le soutien financier apporté depuis plusieurs années au secteur industriel du bois dans le bassin du Congo. Sous couvert de la réduction de la pauvreté et de la protection de la biodiversité, l’AFD envisagerait en RDC d’accorder un prêt à taux bonifié à la société SIFORCO, filiale Congolaise du Groupe Danzer rendu coupable d’évasions fiscales.

Les forêts tropicales d’Afrique Centrale représentent le deuxième plus grand bassin forestier de la planète et revêtent donc une grande importance pour le climat mondial et la biodiversité.
Le gouvernement de la RDC a initié un processus de révision de la légalité de tous les titres forestiers existants. Greenpeace demande notamment au gouvernement de la RDC d’annuler tous les titres forestiers obtenus illégalement, notamment ceux attribués en violation du moratoire de mai 2002, ou révélés non conformes au code forestier en vigueur.

source: greenpeace
 


SUR LE MÊME SUJET
Mercredi soir, on apprenait la suspension de la cotation des titres Rougier « dans l’attente d’un communiqué ». Ce dernier a été publié jeudi, après la clôture de la Bourse. Il indique que la Caisse des Dépôts et Consignations du Gabon vient de prendre 35 % du capital de la filiale Rougier Afrique International pour un montant de 24 millions d’euros. Avec plus de deux millions d’hectares de concessions forestières certifiées répartis entre le Gabon, le Cameroun et la République du Congo, dont environ 35 % répondent à l’écolabel FSC (pour Forest Stewardship Council), Rougier Afrique International regroupe l’ensemble des ...
Lire l'article
L'Union européenne va prendre des sanctions à l'encontre de onze proches de Laurent Gbagbo, ont indiqué, mardi 14 décembre, des sources diplomatiques européennes. Parmi les noms se trouvant sur cette liste figurent le conseiller pour la sécurité de M. Gbagbo, Kadet Berlin, le secrétaire général de la présidence, Désiré Tagro, et le président du Conseil constitutionnel, Yao N'Dre. Y figurent également les noms de Pascal Affi N'Guessan, secrétaire général du parti de Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien et le directeur général de la radio-télévision d'Etat, Pierre Israël Amessan Brou. Lundi, l'UE avait annoncé qu'elle comptait accroître la pression sur le ...
Lire l'article
Gabon - Mercredi 24 février, Nicolas Sarkozy s'est rendu au Gabon où il a visité une usine du groupe forestier français Rougier. Pour l'association écologiste Greenpeace, en effectuant cette visite, le président a agi comme un représentant de commerce "de l'exploitation des forêts tropicales". "Cette visite trahit la vision qu’a Nicolas Sarkozy des forêts tropicales et la manière dont il entend les protéger, affichant le soutien unilatéral de la France aux industriels du bois. Le président français semble encore considérer les forêts comme une simple matière première" a déploré Grégoire Lejonc, chargé de campagne forêts pour Greenpeace France. En novembre dernier, le ...
Lire l'article
L'organisation écologiste Greenpeace estime qu'en allant visiter une usine du groupe forestier français Rougier, mercredi au Gabon, le président Nicolas Sarkozy se comporte en représentant de commerce "de l'exploitation des forêts tropicales". "Nicolas Sarkozy en VRP de l'exploitation des forêts tropicales (...) Les groupes forestiers espèrent sans doute que le président français obtiendra l'assouplissement" de l'interdiction de l'exportation de grumes estime Greenpeace dans un communiqué diffusé mercredi. Le Gabon a interdit en novembre l'exportation de grumes (bois brut) alors que jusqu'alors loi donnait jusqu'à 2012 aux industriels pour transformer 75% des grumes. "Cette visite trahit la vision qu'a Nicolas Sarkozy ...
Lire l'article
La Direction des grandes entreprises (DGE) est l’un des départements administratifs qui incarne le mieux la modernisation du service public au Gabon. Situé à Glass, dans un immeuble de verre, de béton et de chrome qui s’élance sur trois étages, elle fait jaser du fait que le public ne comprend pas sa nécessité tout comme ceux qui en sont informés ne comprennent pas qu’une structure publique ait obtenu, au terme d’un processus qui a démarré en août 2007 et s’est achevé en décembre 2008, une certification ISO 900 version 2000. C’est d’ailleurs la toute première structure de service public à ...
Lire l'article
Le quartier Nzeng-Ayong a accueilli le 17 août dernier le 4e meeting d'André Mba Obame où plus de cinq mille personnes sont venues soutenir l'ancien ministre de l'Intérieur, dissident du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) qui brigue le fauteuil présidentiel en indépendant. Dans son discours, celui qui a été la cheville ouvrière de la machine électorale ces trois dernières années a dévoilé les failles de ce système en appelant les électeurs à la vigilance pour prévenir les fraudes massives souvent dénoncées par l'opposition. Le rond-point de Nzeng-Ayong, un des quartiers les plus peuplés de Libreville, a été pris d'assaut le ...
Lire l'article
Greenpeace accuse des groupes internationaux de pratiquer le « transfer pricing », un système de tarification interne qui prive l’Afrique de millions de recettes fiscales. A l’exemple de Danzer Group, multinationale basée en Suisse et active dans l’abattage du bois. Sous-facturer les produits échangés entre filiales d’une même société pour diminuer les bénéfices de l’entreprise locale et lui permettre de payer moins d’impôts. Faire disparaître la différence sur des comptes offshore. Tel est le principe du transfer pricing, ou tarification du transfert, une pratique très courante chez les multinationales, qui fausse le marché et prive les pays du Sud de ...
Lire l'article
Des responsables des compagnies forestières opérant au Gabon ont eu lundi, un long entretien avec l’élu du 2ème siège du département de la Lolo-Bouenguidi, dans la province de l’Ogooué-Lolo, Gaston Midoungani à qui ils ont fait transmis leur désir de travailler la route de Popa, moyennant des conditions, en vue de désenclaver cette zone coupée du reste du Gabon. L’une des conditions posées par les interlocuteurs de Gaston Midoungani est celle d’obtenir de l’Etat gabonais l’autorisation d’exploiter gratuitement la forêt, en contre partie des travaux à réaliser, sur un périmètre de 5 Km de part et d’autre de la route à ...
Lire l'article
A l’occasion de la marche de protestation organisée vendredi à Libreville par la Coalition contre la vie chère, marche qui a presque tournée au drame dans la mesure où il y a eu une grosse bavure policière, ces agents des forces de maintien de l’ordre ayant passé à tabac Claude Ada Mboula, cameraman à Télé Africa, une chaîne de télévision privée du Gabon et quelques membres de cette coalition à l’exemple de Robert Menie du Syndicat des transporteurs terrestres (SYLTEG). Les échofourrés se sont produits à l'ancienne gare routière de Libreville où la police qui servait, au départ de guide à ...
Lire l'article
Selon un expert en gestion et en protection des écosystèmes forestiers, Marcellin Agnagna, 40 à 50% du bois exploité au nord du Congo est exporté frauduleusement. Un manque à gagner de plusieurs milliards de FCFA qui hypothèque lourdement le développement du pays. Le Congo perd chaque année plusieurs milliards de dollars dans la filière bois, en raison du développement croissant de la fraude dans ce secteur. Selon un expert en gestion et en protection des écosystèmes forestiers, Maecellin Agnagna, 40 à 50% du bois exploité au nord du pays échappent au contrôle des administrations en charge de la commercialisation ...
Lire l'article
ROUGIER S.A. : La Caisse des Dépôts du Gabon investit dans les concessions forestières
Côte d’Ivoire : sanctions européennes contre onze proches de Gbagbo
Greenpeace décrit Nicolas Sarkozy comme un “VRP de l’exploitation des forêts”
Gabon: Greenpeace qualifie Sarkozy de “VRP” de l’exploitation des forêts
Gabon : La Direction des Grandes Entreprises, Fleuron de l’administration fiscale gabonaise
Gabon : Mba Obame dévoile les dessous de la fraude électorale
Des entreprises pillent les forêts africaines, sans payer d’impôts
Gabon: Des compagnies forestières posent des conditions pour réaménager la route de Popa
Gabon: Manifestation contre la vie chère: grosse bavure policière
Congo : L’exportation du bois gangrenée par la fraude


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 31 Juil 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*