Socialisez

FacebookTwitterRSS

Survie: Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy, président de la République: Les militants pour la démocratie et des droits de l’Homme au Gabon en danger

Auteur/Source: · Date: 1 Août 2008
Catégorie(s): Communiqués,Françafrique,Politique

Paris, le 1 août 2008

Monsieur le Président,

Les excellents rapports que vous entretenez avec le président du Gabon sont de notoriété publique. Or, comme vous le savez, des responsables d’organisations de la société civile gabonaise – de longue date victimes d’innombrables harcèlements et menaces sur leurs personnes et leurs droits – sont à nouveau visés par le pouvoir gabonais en raison de leur combat contre la pauvreté, la corruption, l’opacité de l’utilisation des revenus miniers et le détournement de l’argent public.

Pour avoir dénoncé un scandale financier dans lequel serait impliqué le Procureur de la République du Tribunal de première instance de Libreville, avoir demandé la suspension de ce dernier et l’ouverture d’une enquête concernant l’affaire, cinq dirigeants d’organisations non gouvernementales (ONG) gabonaises ont été convoqués par la police à-fin d’interrogatoire. Selon ces derniers, la police aurait tenté des les arrêter, sans charges ni mandat, alors qu’ils assistaient à une réunion du Front des Organisations de la société civile contre la pauvreté au Gabon (FOSCPG). Ils sont accusés d’outrage à magistrat.

Il s’agit notamment de Marc Ona, coordinateur de la coalition Publiez ce que vous payez (PCQVP) Gabon et membre du comité Initiative de transparence des industries extractives (ITIE). Comme vous le savez aussi, en juin dernier, Monsieur Ona a été empêché de se rendre aux Etats-Unis pour participer à une réunion internationale sur la transparence des revenus du secteur extractif. Les autorités gabonaises, qui n’ont cure d’une telle transparence, mettent sous la menace les Gabonais qui ont l’immense courage de s’engager dans un rude combat pour améliorer les conditions de vie de leurs concitoyens.

Aujourd’hui, tous les observateurs de la situation au Gabon mettent en alerte ceux qui veulent bien les écouter : ces courageux militants de la société civile gabonaises sont en danger.

Vous, Monsieur le Président, qui dites défendre la démocratie et le respect des droits de l’Homme, vous devez, d’urgence, donnez la preuve de votre sincérité. Vous devez vous mettre à l’écoute de cette alerte. Il serait indigne de votre part de ne pas prendre, publiquement, la défense de ces personnes en danger. Nous comptons sur vous pour leur apporter votre soutien.

Dans cette attente, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président, l’expression de notre haute considération.

Copie : Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes  


SUR LE MÊME SUJET
OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA DEMOCRATIE B.P. 23 749 Libreville Tél : (241) 07 94 97 19/ 06 04 56 07 Siège social : Quartier Louis Email : contact_ond@yahoo.fr Libreville le, 01 Juillet 2010 Lettre ouverte A Son Excellence, Monsieur Ban Ki-Moon Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies Objet : Développement, Consolidation de la Paix et Bonne Gouvernance en Afrique Excellence, Monsieur le Secrétaire Général ; Parmi les sujets que vous allez traiter avec le Président de la République, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, il y a celui qui concerne « Le Développement, la Consolidation de la Paix ...
Lire l'article
Discours à la Cité de la Démocratie (Gabon) Libreville (Gabon) – Mercredi 24 février 2010 Monsieur le Président de la République, Mon cher Ali, Chers amis, Alors voilà que tu as repris une expression populaire française. Moi j’en connais une ici que l’on emploie dans les quartiers populaires : « On dit quoi ? ». On dit : « On est ensemble ! ». C’est en ami que je viens pour la troisième fois depuis mon élection dans ce lieu au nom symbolique de Cité de la Démocratie, d’abord transmettre au peuple gabonais le salut fraternel du peuple français. Je viens à ...
Lire l'article
Monsieur le Président, Dans 45 jours des élections présidentielles se dérouleront au Gabon. Après 42 ans d’une “dictature” ayant entraînée la pauvreté, la désespérance de la majorité des gabonais et le détournement de plusieurs milliards d’euros. Il est imoortant de signaler que ces sommes phénoménales circulent sans contrôlent et disparaissent dans la nature. Elles peuvent financer n’importe quoi…y compris le terrorisme. Aujourd’hui c’est un SOS que je vous adresse : aidez-nous M. Le Président à entrer en démocratie et dans l’alternance démocratique des élites politiques et administratives. Nous souhaitons une alternance réellement démocratique avec des élections non truquées. Nous comprenons bien les ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
Nicolas Sarkozy a plaidé jeudi pour la démocratie et les droits de l'homme en Afrique et réaffirmé sa volonté de mettre en place une "relation renouvelée" entre la France et le continent noir. S'exprimant devant le parlement du Congo, il a en outre invité Denis Sassou Nguesso, président de ce pays emblématique de la "Françafrique", à gagner d'autres batailles que le retour de la sécurité dans l'ancienne colonie française. "La démocratie et les droits de l'homme font partie de notre héritage commun", a dit le président français, soulignant qu'il ne s'agissait pas de valeurs occidentales "artificiellement plaquées" sur les sociétés africaines. Un ...
Lire l'article
Monsieur le Président, Je suis avec admiration vos débats et vos prises de position bien avant votre investiture à la tête de l’Etat français. Les paroles qui suivent ne sont en rien celles d’un flagorneur de plus dans votre sillon, mais celles d’un étudiant de 26 ans qui se reconnait de façon inouïe en vos valeurs et qui, peut- être, est tout aussi véhément que vous l’êtes. Je suis gabonais et je dois de suite avouer que votre soutien au tyran-cannibale « BONGO », Albert Bernard Bongo, Omar BONGO, ou encore Omar BONGO ...
Lire l'article
Devenir membre signataire
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PRINCIPES D'ADHESION A LA CHARTE DU REFUS DE LA COALITION Peuvent adhérer comme signataires à la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National: - A titre individuel : Les citoyens gabonais qui partagent l'idéologie de la Coalition telle que formulée dans cette Charte ; - A titre associatif : les organisations politiques, ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
Coalition du Refus
Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National DEVANT L'URGENCE Coalition: Le Temps de l’action: Manif du 11 juillet 2009 13h30, Grande Marche et Meeting de la Diaspora à Paris - Invitation aux compatriotes et amis du Gabon INVITATION Chers compatriotes et amis du Gabon, Pendant les 42 ans de dictature et d’asservissement du peuple gabonais, l’arbitraire a été institutionnalisé en norme de fonctionnement de l’Etat. Cette situation a entraîné le pays à la banqueroute économique, à la dictature, à la personnalisation du pouvoir, à l’immoralité civique, au favoritisme, à la paupérisation croissante. Ceux qui osaient critiquer le système étaient privés de leurs droits fondamentaux. Pour éviter ...
Lire l'article
Lettre ouverte à Monsieur El Hadj Omar Bongo Ondimba, Président de la république gabonaise
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise LETTRE OUVERTE A Monsieur EL HADJ OMAR BONGO ONDIMBA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE GABONAISE Suite aux intimidations dont ils ont été l'objet au Gabon, les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise sont contraints de vous adresser cette lettre ouverte via des médias libres.   Monsieur le Président de la République, vous avez trompé le Peuple Gabonais !    Monsieur le Président de la République, Pour l'honneur du Peuple Gabonais, pour l'Histoire et pour les générations à venir, les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise ont choisi de vous tenir un discours de vérité sur ...
Lire l'article
Gabon: Lettre ouverte de l’Observatoire National de la Démocratie à Ban Ki-Moon
Discours du président Nicolas Sarkozy à Libreville: Cité de la Démocratie
Lettre ouverte à Sarkozy
Plan de Paix
Nicolas Sarkozy plaide pour la démocratie en Afrique
Lettre ouverte au Président de la République française, Nicolas SARKOZY
Devenir membre signataire
Communiqués de Presse
Coalition du Refus
Lettre ouverte à Monsieur El Hadj Omar Bongo Ondimba, Président de la république gabonaise


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Août 2008
Catégorie(s): Communiqués,Françafrique,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Survie: Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy, président de la République: Les militants pour la démocratie et des droits de l’Homme au Gabon en danger

  1. BEMBA

    16 Août 2008 a 14:52

    Qui aurait penser une seule seconde en 1960, (date des “indépendances”) qu’une association (blanche) ferait appel à l’ancien colonisateur (blanc) pour sauver la vie d’africains (nègres), victimes de la cruauté de leurs dirigeants (nègres), qui ! Si Mandela était gabonais, incontestablement il serait mort six mois après son incarcération. Rare sont les opposants qui sortent vivant des bagnes gabonais, camerounais, burkinabé, congolais, togolais, du Zaïre de Mobutu et les autres, rare. Et lorsque par chance ils sortent “vivant” se ne sont des légumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*