Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La succession de feu le président du RDD n’est pas d’actualité

Auteur/Source: · Date: 8 Août 2008
Catégorie(s): Politique

Le conseiller de feu le président du Rassemblement des démocrates (RDD), Célestin Ngué Bié, encore habité par le deuil, a déclaré ce jeudi à GABONEWS que : « la succession du président du RDD n’est pas d’actualité », au sein du parti.

En admettant qu’il est difficile d’envisager la continuité du fonctionnement du parti, Célestin Ngué Bié, a indiqué que la question sera évoquée au moment opportun par qui de droit, suivant les lois du parti.

« J’ai été altéré par la disparition du président Maroga. C’est très difficile se remettre d’une telle situation », a-t-il expliqué, le visiblement affligé.

Pour l’heure, ajoute, Célestin Ngué Bié, les familles maternelle et politique du défunt s’activent à organiser les funérailles de l’illustre disparu.

Originaire de la province de la Ngounié (sud), Christian Serge Maroga, est décédé mardi dernier à l’âge de 49 ans dès suites d’une courte maladie au Centre hospitalier de Libreville (CHL).  


SUR LE MÊME SUJET
L’actualité nationale est largement dominée ce jeudi, dans les quotidien nationaux, par la visite de travail du chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, qui est arrivée mercredi par la ville de Franceville, dans la province du Haut Ogooué (Sud-est) avant de poursuivre à Libreville, la capitale politique du Gabon, située dans la province de l’Estuaire. Les deux principaux quotidiens du pays, notamment l’Union et Gabon Matin ont en effet fait la part belle aux analyses des divers angles de la visite de travail du numéro un français en terre gabonaise. Gabon Matin a d’ailleurs conçu un dossier spécial qui tient ...
Lire l'article
Un mois après la disparition d'Omar Bongo, la France voudrait apparaître comme un observateur neutre dans le processus encore incertain de succession à l'homme qui régna pendant 41 ans sur le Gabon en toute complicité avec Paris. Le président Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner se sont donné le mot. "La France n'a pas de candidat", a répété le ministre des affaires étrangères, jeudi 2 juillet à Dakar. "Moins la France s'occupera de la succession gabonaise, mieux elle se portera", renchérit une figure de l'UMP. Ce retrait apparent masque la vive préoccupation des responsables français. La qualité démocratique du processus constituera le ...
Lire l'article
De nombreux prétendants s'affrontent tant à l'intérieur du clan familial que dans l'opposition. Le cercle des admirateurs s'est restreint. Après sept jours d'hommage populaire, la dépouille du président gabonais est enfin arrivée à Lewaï, où se trouve la maison natale d'Omar Bongo. Dans ce gros village, devenu par la prodigalité présidentielle le très confortable Bongoville, ils n'étaient plus qu'une poignée autour du cercueil. Tous des proches qui se rêvent désormais en héritiers. Omar Bongo en terre, les ambitions vont se libérer brutalement au grand jour. Le président disparu avait toujours refusé de désigner un favori. «Le Gabon va entrer dans une période ...
Lire l'article
Au Gabon comme dans beaucoup de pays d’Afrique où les Constitutions sont amendées pour permettre un nombre illimité de mandats présidentiels, seule la mort permet l’alternance. La disparition d’Omar Bongo suscite des craintes totalement justifiées du fait que l’Etat gabonais a été accaparé par le clan Bongo. La mort du patriarche est donc comparable à un séisme qui secoue une bâtisse conçue sur un pilier central entouré de piliers secondaires. Sur le plan économique, le peuple gabonais n’a, semble-t-il, jamais profité de la manne pétrolière : peu de routes et d’infrastructures ont été construites. Le Gabon a même reculé dans l’échelle ...
Lire l'article
Abonné aux réélections triomphales mais contestées, Omar Bongo n'hésitait pas à employer un slogan de campagne d'une cynique ironie : "Bongo, c'est gagné d'avance !", proclamaient ses affiches en 2005. Le scrutin qui désignera prochainement le successeur du président décédé offre un tout autre visage.Son fils aîné, Ali Ben Bongo, ministre de la défense et vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a de nombreuses cartes en main pour l'emporter. Observant le silence pour cause de deuil, il devait néanmoins, selon toute vraisemblance, se mettre en avant, mardi 16 juin, à Libreville, en tant que représentant de la vaste ...
Lire l'article
La campagne électorale pour le siège de député d’Omboué a démarré le 6 septembre dans l’Ogooué-maritime et se poursuivra jusqu’au 20 septembre prochain. Deux partis politiques et un indépendant se lancent à l'assaut du siège de député laissé vacant par le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, au 1er siège du département d'Etimboué, à Omboué. Trois candidats vont briguer le siège laissé vacant à l’Assemblée nationale gabonaise par Jean Ping, actuel président de la commission de l’Union africaine (UA), dans le 1er siège du département d’Etimboué, dans la province de l’Ogooué-Maritime (nord-ouest), lors d’une élection législative partielle qui ...
Lire l'article
Deux partis politiques et un indépendant se lancent à l'assaut du siège de député laissé vacant par le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, au 1er siège du département d'Etimboué, à Omboué, dans l'Ogooué maritime. Si le Parti démocratique gabonais (PDG), souhaite préserver ce siège, l'Union pour la nouvelle République (UPNR) de Maître Louis Gaston Mayila espère entrer au parlement à travers ce siège. La course à la conquête du siège de député du premier siège du département d'Etimboué laissé vacant par Jean Ping, après son élection à la présidence de la Commission de l'Union africaine (UA) ...
Lire l'article
Quelques jours après le décès de Christian Serge Maroga, président du Rassemblement des démocrates (RDD- opposition), les partis politiques d’opposition, réunis ce jeudi au siège de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), consternés par cette disparition tragique, ont tenu à rendre hommage au défunt, a constaté GABONEWS. A l’entame de cette réunion, les partis politiques de l’opposition représentés par le CDJ, FAR, MESP, MORENA, PGP, PSG, UDGG, UPG, l’URDP, ont observé une minute de silence en mémoire du leader du RDD, Christian Serge Maroga, disparu mardi dernier des suites d’une courte maladie au Centre hospitalier de ...
Lire l'article
Le président du Rassemblement des démocrates (RDD), Christian Serge Maroga, est décédé le 5 août dernier au Centre hospitalier de Libreville (CHL) où il était interné depuis un mois. Agé de 48 ans, ce personnage était l'une des figures tonitruantes de la classe politique gabonaise. Il a été l'un des candidats malheureux des élections présidentielles de 2005. La classe politique est en deuil depuis le 5 août dernier, suite au décès de Christian Serge Maroga, le président fondateur du parti de l’opposition le Rassemblement des démocrates (RDD). Né le 12 octobre 1959 à Mouila, dans la province ...
Lire l'article
Très touché par le décès de Christian Serge Maroga, président du Rassemblement des Démocrates (RDD), ancien candidat à l’élection présidentielle de 2005, le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, a dans une lettre de condoléance, présenté ses condoléances à la famille du disparu. Dans cette lettre, Omar Bongo Ondimba, écrit : « J’ai appris avec stupéfaction le décès de votre fils, Monsieur Christian Maroga ». « Cette disparition constitue une perte cruelle pour sa famille et pour la classe politique de notre pays », poursuit, Omar Bongo Ondimba. « Homme de courage, son franc – parler avait fait de ...
Lire l'article
Revue quotidienne de la presse nationale: Actualité dominée par la visite du chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy
La France préoccupée par le processus de succession d’Omar Bongo, au Gabon
Omar Bongo : la lutte pour la succession a commencé
Gabon : Le cercle vicieux de l’autoritarisme – Succession dynastique, Françafrique et rente pétrolière
L’avènement d’une réelle démocratie au coeur de la succession d’Omar Bongo
Gabon : La succession de Jean Ping est lancée à Omboué
Gabon : L’UPNR de Mayila brigue la succession de Ping à Omboué
Gabon: Les partis politiques de l’opposition réunis en hommage à Christian Serge Maroga
Gabon : Christian-Serge Maroga se retire
Gabon: Bongo Ondimba présente ses condoléances à la famille de Christian Serge Maroga


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Août 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*