Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Découverte / « Tsoumbi » ou les chenilles du palmier à huile très appréciées par de des connaisseurs

Auteur/Source: · Date: 9 Août 2008
Catégorie(s): Société

Les chenilles du palmier à huile, « Tsoumbi » en langue Nzebi du Gabon, est un aliment très appréciés par de nombreux connaisseurs à l’instar du jeune gabonais Ondo Emile, dont l’activité principale est l’extraction de ces chenilles dans les palmiers au Cap Estérias (Nord de Libreville).
« Le Tsoumbi est très apprécié dans le Haut Ogooué et dans quelques autres provinces du pays. On peut les faire cuire de plusieurs manières: faire frire, puis les manger sans assaisonnement, dans la patte d’arachide, au chocolat ou même en paquet…», a déclaré Emile Ondo.

Selon ce jeune homme, l’extraction de ces insectes requiert de la dextérité et de la patience. En effet, il faut attendre 30 jours après l’extraction du vin de palme avant de voir apparaître les premières chenilles dans un palmier en état de putréfaction.
« Elles adorent le jus de palmier. Et c’est pendant la période de décomposition de cet arbre que le processus de récolte commencer et se poursuivre pendant au mois un mois sans problème », a-t-il précisé.

Ces chenilles sont principalement vendues vivantes dans des bouteilles dont les prix varis selon la taille entre 2000, pour les plus petites, 3000 pour les moyennes et 5000 francs CFA pour les bouteilles de 1 litre.

Selon Jean-Jules, un autre jeune récolteur de chenilles, « les jeunes qui se livrent à ce commerce dans la zone du Cap Estérias réalisent leurs meilleures ventes les week-ends ».
En effet, certains peuvent se retrouver avec 15.000 voire 20.000 francs la période où la route et bonne et les touristes affluent dans la zone, indique-t-on.

Pour Jean-Jules, même si ce n’est pas « vraiment un métier » puisqu’il faut attendre que les palmiers soient abattus pour le vin de palme, Il permet tout de même à les occuper et de les fournir un peu d’argent tout en leur permettant de lutter contre l’oisiveté en cette période de vacances scolaires.
 


SUR LE MÊME SUJET
Yéyète Valéry, volontaire : ” Ce fut un très bon test pour nous avant la CAN”
Le Match amical international Gabon-Brésil disputé jeudi 10 novembre au stade de l'Amitié de Libreville a été un "bon test" selon Yéyète Valéry, jeune volontaire retenu parmi les 600 qui seront à l'œuvre à Libreville pendant la CAN Orange 2012. Rencontré à la fin du match Gabon-Brésil qui était aussi un test important pour tous ces volontaires engagés par le Comité d'organisation de la CAN (COCAN), Yéyète Valéry était visiblement satisfait de sa première expérience de volontaire : "Ce fut une très bonne journée, elle a été une très bonne occasion de tester les volontaires et il faut dire que tout ...
Lire l'article
Gabon : Découverte inédite de crocodiles nains cavernicoles
Il a été découvert, l’année dernière dans l’Ogooué-Maritime, plus précisément à Omboué, un genre de crocodiles nains qui étaient jusque-là inconnus du monde. Ils vivent dans des grottes, présentent une couleur particulière et ne se nourrissent pas de la même manière que les autres crocodiles. La faune gabonaise n’a pas fini de livrer ses secrets et de surprendre l’humanité. Des chercheurs de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) ont découvert, par hasard en 2010, une espèce inconnue de crocodiles dans la zone d’Omboué dans l’Ogooué-Maritime. La revue " Sciences et Avenir" qui révèle la découverte parle d’une «une population de ...
Lire l'article
Le groupe singapourien OLAM va exécuter au Gabon un projet industriel de développement de 300.000 ha de palmiers à huile, a appris l’AGP vendredi à Libreville. 50.000 hectares de palmeraies doivent être plantés dans la région de Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué, dans le centre du Gabon, dans le cadre de la première phase du projet qui démarre en octobre prochain. Une production annuelle de 280.000 tonnes d’huile de palme est attendue au cours de cette première phase qui va créer 700 emplois directs et 21.000 indirects pour un investissement de l’ordre de 118 milliards de FCFA contre 295 ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais vient de signer avec le Groupe singapourien Olam un contrat de près de 394 milliards de francs CFA pour le développement de la culture du palmier à huile, annonce un communiqué du Groupe publié samedi à Libreville. "A l'horizon 2014, quelque 200.000 hectares de palmiers à huile auront été plantés pour une production annuelle prévisionnelle de un million de tonnes d'huile de palme", indique le communiqué dont la PANA a reçu une copie Le directeur général de Gabon Advance, filiale gabonaise de Olam International Limited, M. Gagan Gupta, souligne dans ce communiqué que "30 pc des plantations appartiennent aux ...
Lire l'article
Gabon : Découverte de roquettes et obus militaires dans la forêt d’Oyem
Pris au départ pour des missiles, des obus et des roquettes militaires enterrés ont été découverts dans les forêts voisines de la ville d’Oyem dans le nord du Gabon. Survenue un an, jour pour jour, après la déclaration de Francis Sala Ngouah-Beaud accusant André Mba Obame d’avoir préparé un coup de force, la découverte a fait jaser, aussi bien dans la capitale du Woleu-Ntem qu’à Libreville. La version officieuse des officiels. La rumeur s’est répandue sur Oyem comme une trainée de poudre : Des missiles enterrés ont été découverts dans la forêt non loin d’Oyem. Dans la capitale du Woleu-Ntem et ...
Lire l'article
Le gabonais se serait-il désintéressé de la lecture ? Cette interrogation restait de mise lors de cette Fête des Cultures, édition 2009, à Libreville, où plusieurs animateurs de stands de livres, se sont étonnés de la faible affluence au point que Albert Ngoua, animateur a déclaré au reporter de GABONEWS sur le site de l’Assemblée Nationale que « le Gabonais n’aime pas la lecture ». « J’avoue que pour le moment, nous n’avons pas eu grands visiteurs. Nous n’avons pas eu d’acheteurs non plus », a déploré Thomas Cynthia, l’une des animatrices du « Stand progression », spécialisé dans les ouvrages ...
Lire l'article
C'est une ville de Koulamoutou totalement consternée après l'annonce samedi après- midi du décès de la Première dame du Gabon, qui a déclaré par la voix de la première autorité provinciale, le gouverneur Pascal Yama Lendoye, que c’est « une grande perte pour la province de l'Ogooué -Lolo et du Gabon entier », a rapporté le correspondant de GABONEWS. L'Ogooué-Lolo se souviendra longtemps de ses œuvres de bienfaisance, des nombreuses actions sociales, notamment son assistance aux enfants défavorisés, matérialisées par plusieurs dons de manuels scolaires, et son implication pour la création des Centres de traitement ambulatoire (CTA). Autant de réalisations qui ...
Lire l'article
De nombreux jeunes prennent d’assaut les marchés, les ports, où se vend le poisson, pour proposer leurs services aux acheteurs. Leur travail consiste à écailler le poisson et à le découper, facilitant ainsi la tâche aux consommateurs. Un véritable réseau s’est constitué autour des points de vente de poissons, allant de la vente au transport de la marchandise. Depuis quelques temps, les écailleurs de poisson ont le vent en poupe. Nul ne peut acheter du poisson, sans chercher du regard le jeune homme « à la machette ». Agés de 25 à 30 ans, ces jeunes ont su s’imposer ...
Lire l'article
Prenant sa source dans le massif du chaillu, la Nyanga est le second fleuve qui relie l’océan atlantique au pays. Situé à quelques 70 km au nord de la ville de Mayumba dans la même région, le fleuve Nyanga qui a donné son nom à la province, traverse cette dernière de part et d’autre. La Nyanga, de par son étendue, est le second fleuve du Gabon. Ce dernier draine un bassin de 22 500km. Le fleuve Nyanga prend sa source dans les monts Birougou, à une altitude d’environ 900m. Après un parcours de 600km, le bassin d’eau se jette ...
Lire l'article
Quatre jours après l’ouverture officielle de la campagne relative aux élections locales à Port – Gentil, les détenteurs de petites et moyennes entreprises telles que les imprimeries sont en cette période mouvementée, très sollicitées par les partis politiques qui n’hésitent pas à injecter une bonne partie de leur manne électorale dans l’impression des tee-shirts, casquettes, gadgets, banderoles…pour marquer leur présence sur le terrain, a constaté GABONEWS. Pour Clotaire Rogombé, jeune gabonais propriétaire d’une imprimerie, ce genre d’occasion, n’arrivent pas tous les jours. « C’est en pareil circonstance que nous réalisons nos meilleurs chiffres d’affaires de l’année », s’est-il réjouit. Actuellement, ...
Lire l'article
Yéyète Valéry, volontaire : ” Ce fut un très bon test pour nous avant la CAN”
Gabon : Découverte inédite de crocodiles nains cavernicoles
Un groupe singapourien va exécuter un projet de développement du palmier à huile au Gabon
394 milliards FCFA pour le développement du palmier à huile au Gabon
Gabon : Découverte de roquettes et obus militaires dans la forêt d’Oyem
Gabon: « Le Gabonais n’aime pas la lecture, il faut le dire très haut ! », Ngoua Albert, animateur de stand à la Fêtes des
Gabon: La ville de Koulamoutou très consternée par la disparition d’Edith Lucie Bongo Ondimba
Gabon: Ecailleur de poisson, une activité très prisée par les jeunes dans les marchés à Libreville
Gabon: Découverte: au bord du fleuve Nyanga
Gabon: Locales 2008: les imprimeries très sollicitées en période électorale à Port Gentil


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Août 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*