Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Pierre Mamboundou contre la prise du pouvoir par la force

Auteur/Source: · Date: 9 août 2008
Catégorie(s): Politique

Se prononçant sur la destitution de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président mauritanien démocratiquement élu depuis l’indépendance en 1960, par le premier responsable de la garde présidentielle, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, le leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou, a déclaré, vendredi au cours d’une conférence de presse, qu’il condamnait toute prise de pouvoir par la force.

« Même si en Afrique les dirigeants ont tendance à toujours vouloir s’incruster au pouvoir, il n’y a pas de raison de recourir à la force car, avec ou sans effusion de sang, ces coups de force laissent toujours des stigmates dans la vie du pays ou même celle des auteurs » argue Pierre Mamboundou qui affirme, par ailleurs, qu’ « en Afrique, il ne faut pas que nous soyons des hommes politiques à part, c’est-à-dire qui refusent de respecter l’opinion du peuple».

Tirant un parallèle avec le Gabon où, à son avis, y règne actuellement « un climat d’insécurité politique et sociale », il pense « Que si on accepte de changer des députés, il n’y a pas de raison que l’on ne change pas de président ».
Ainsi, aux autres acteurs de la classe politique nationale qu’il accuse de vouloir trop s’agiter et précipiter les choses, il leur demande d’«attendre patiemment et de préparer démocratiquement 2012 (date des prochaines présidentielles) ».

Soulignons que le président de l’UPG avait été accusé, en octobre 1989, d’être l’auteur d’un complot visant à renverser les institutions et condamné par contumace à dix ans de prison pour “atteinte à la sûreté de l’Etat”.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les hommages que le Corps diplomatique et les parlementaires devaient rendre à Pierre Mamboundou, ce 27 octobre à l’Assemblée nationale, ont été boycottés par les militants de l’UPG, fâchés de ce que la cérémonie de souvenirs sur la place de Rio avait été interdite. Par la force des choses, ce qui a été qualifié de «dernier meeting de Pierre Mamboundou à Rio» a tout de même eu lieu, sous les chants, les cris et les pleurs de quelques milliers de partisans. L’hommage à l’Assemblée nationale pourrait avoir lieu le lendemain. Commencées ce matin du jeudi 27 octobre, les obsèques ...
Lire l'article
Après l’annonce du décès du leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou dans la nuit du samedi 15 octobre à Libreville, l’agence de presse GABONEWS a sillonné les différents quartiers de la capitale gabonaise afin de recueillir les impressions du citoyen lambda. « Tout d’abord le président de l’UPG était réputé pour sa sagacité juridique, sa prolixité et bien évidemment pour sa rigueur morale et intellectuelle. Il était doté d’une culture politique et d’un sens de la dialectique qui en faisait un redoutable débatteur et un communiquant de bon niveau. La classe politique gabonaise perd là l’un des plus brillants de ses ...
Lire l'article
La Famille de Pierre Mamboundou Mamboundou, a officialisé, ce dimanche sur la télévision nationale (RTG1), son décès par un communiqué dont en voici l’intégralité : Les Clans Badjema et Dibamba , les familles de feu Mamboundou Jean et de Mboumba Elisabeth ont la profonde douleur d'annoncer aux parents, amis, connaissances, aux militants de l'Union du Peuple Gabonais, au Peuple gabonais, aux autorités gabonaises, aux autorités diplomatiques accréditées au Gabon, au peuple africain et au monde le décès de leur fils Pierre Mamboundou Mamboundou, Président de l'Union du peuple Gabonais et Député à l'assemblée nationale. Décès survenu dans la nuit du ...
Lire l'article
Pierre Mamboundou, le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG-Opposition), a déclaré vendredi à Libreville à la Radio télévision gabonaise (RTG) avoir engagé des négociations avec le pouvoir. « Nous sommes bien en négociation avec le pouvoir mais nous ne signerons pas la charte de la majorité républicaine pour l’émergence. Nous sommes des partenaires de la majorité », a déclaré Pierre Mamboundou. « L’accord est presque prêt. Nous devrons être impliqués dans toutes les structures de l’Etat, ministères, société, institutions etc. Mais nous garderons notre libre arbitrage. Si les choses ne vont pas dans le bon sens, nous en tirerons les conséquences. ...
Lire l'article
Gabon : Pierre Mamboundou, l’obsession du pouvoir
Trois défaites consécutives à la présidentielle gabonaise ne l’ont pas fait renoncer. Et c’est en habile tacticien que Pierre Mamboundou négocie aujourd’hui son entrée au gouvernement. Eternel outsider, candidat à l’élection présidentielle à trois reprises (en 1998, 2005 et 2009), battu à chaque fois, Pierre Mamboundou tient sa revanche. Pressé d’entrer au gouvernement par ses ennemis d’hier, l’ancienne bête noire du Palais du bord de mer fait durer le plaisir. Fin 2010 déjà, tout Libreville bruissait des rumeurs de son ralliement. Le mariage n’a pas encore eu lieu, mais les pourparlers se poursuivent. En embuscade Des élections législatives seront organisées fin 2011. Le ...
Lire l'article
Ancien président du Conseil économique et social gabonais, Louis Gaston Mayila est également l’ancien vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG). Aujourd’hui, cet avocat de 64 ans est l’un des fondateurs d’une des deux plus puissantes coalitions de partis d’opposition au Gabon, l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), qui a soutenu la candidature de Pierre Mamboundou à la présidentielle d’août 2009. Il négocie actuellement un accord de gouvernement avec le pouvoir. Interview. euneafrique.com : Que pensez-vous de la prestation de serment d’André Mba Obame comme président élu du Gabon ? Pour moi la question du coup d’État électoral est ...
Lire l'article
Le Président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG-opposition) s’est indigné de l’attaque des étudiants par des éléments des forces de sécurité alors que ceux-ci réclamaient à juste titre le paiement de deux mois d’arriérés de bourses. Pour Pierre Mamboundou il est inacceptable que les policiers aient transgressé le principe de « non violation des franchises universitaires » entrainant ainsi une vingtaine de blessé et le décès non encore confirmé « d’une jeune étudiante, au demeurant asthmatique et qui n’aurait pas supporté l’inhalation permanente des gaz lacrymogènes ». C’est à l’occasion du traditionnel Conseil de Secrétariat exécutif de son parti que Pierre ...
Lire l'article
Pierre Mamboundou, président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) et député du département de la Dola (sud) a affirmé vendredi, devant la presse, que l’insécurité au Gabon est en partie favorisée par le phénomène de l’immigration clandestine d’où son appel à une politique concertée à l’échelle de la sous région. « Comme on le constate, la criminalité civile ou fétichiste, tel un cancer est entrain de gagner le territoire national », a-t-il déploré avant d’ajouter que « le gouvernement de la République, devra revoir les mesures qu’il a déjà prises, parce qu’inefficaces, pour permettre aux habitants du Gabon de vivre ...
Lire l'article
« A chaque fois que quelqu’un semble avoir le moindre talent, ce qu’il faut, c’est l’abimer, le flinguer » !!! Pierre Mamboundou est victime de critiques injustes. En faisant bouger les lignes Opposition-Majorité, il dérange les différents bénéficiaires du fonds de commerce marchand érigé sur « Pierre Mamboundou, opposant intégriste, radical jusqu’auboutiste » ; l’opinion publique nationale et internationale attend des auteurs des ces différentes « inquisitions », qu’ ils apportent les preuves de détournement par Mamboundou de 11 milliards destinés à la ville de Ndendé, ainsi que de 5 milliards subséquents aux dernières élections municipales à Port-Gentil, destinés à la ...
Lire l'article
Montclair, le 24 mars 2006 - (BDP-Gabon Nouveau) - La tentative d'assassinat orchestrée par le régime animalier d'Omar Bongo mardi dernier à l'encontre de Pierre Mamboundou, président de l'Union du Peuple Gabonias (UPG), est la confirmation sans équivoque de la dérive dictatoriale de la mafia bongoïste au pouvoir, mafia qui, depuis 1990, a progressivement ramené le Gabon à l'époque du parti unique pur et dur, avec à l'appui les fraudes électorales répétées, la corruption devenue endémique, l'impunité érigée en religion, l'incompétence chronique, l'arbitraire institutionnel et le viol systématique des Gabonais dans leurs droits et dans leur être. Que l'on n'en doute ...
Lire l'article
Gabon : Le dernier tour de force de Pierre Mamboundou
Décès Pierre Mamboundou/ Micro-trottoir: « Pierre Mamboundou laisse un grand vide dans le système politique gabonais » selon de nombreux Librevillois
La famille de Pierre Mamboundou Mamboundou annonce officiellement son décès
Gabon : Pierre Mamboundou négocie avec le pouvoir à Libreville
Gabon : Pierre Mamboundou, l’obsession du pouvoir
Louis Gaston Mayila :”Nous avons mandaté le président de l’ACR, Pierre Mamboundou, pour négocier avec le pouvoir.”
Gabon : Pierre Mamboundou dénonce la violence et la brutalité policière contre les étudiants
Gabon: Lutte contre l’immigration clandestine / Pierre Mamboundou veut un conclave sous-régionale
La force tranquille de Pierre Mamboundou
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau condamne la tentative d’assassinat contre Pierre Mamboundou, appelle à l’insurrection généralisée


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne 5, 00 sur 5)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 août 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon: Pierre Mamboundou contre la prise du pouvoir par la force

  1. amzath

    9 août 2008 a 14:06

    je partage entierement cette posture Republicaine du President pierre Mamboundou, aucun democrate serieux ne peut se targuer de soutenir un coup d’Etat!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>