- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: Flambée des prix des denrées alimentaires à Mouila à quelques jours du 17 août

Les prix des denrées alimentaires ont doublé, voire triplés dans la commune de Mouila, dans la province de la Ngounié, à quelques jours de la célébration, dans cette ville ainsi qu’à Tchibanga, du 48ème anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale.
Selon notre source résidente à Mouila (Centre-Sud), la ville a enregistré une forte démographie ces derniers jours. Ainsi, cela cause déjà de nombreux désagréments à l’exemple de cette inflation qui ne dit pas son nom, une situation qui dérange les populations qui ne savent plus à quel saint se vouer.

« C’est terrible ce que le 17 août peut drainer du monde dans notre ville », s’est exclamée Rosine Boutsou, une jeune vacancière originaire de Mouila, joint sur place par téléphone.

« Je suis ici depuis deux mois et demi et il n’y avait pratiquement personne. Maintenant, il y a tellement du monde qu’on n’arrive plus à se procurer de quoi manger. Car les prix sont passés du simple au triple à l’approche du 17 août », a –t-elle déclaré.

Ainsi, tous les aliments de base tels que le manioc, la banane, le taro et même les légumes ont vu les quantités des jours ordinaires se diviser en deux voire trois et vendus à des prix exorbitants.

Pour un notable du coin, c’est « normal que les riverains de Mouila profitent de ces fêtes tournantes. Car ils sont souvent oubliés dans les calculs et c’est leur seule façon de gagner leur part pendant ces manifestations qui enregistrent la présence effective des gros bonnets de Libreville », a-t-il déclaré.

Seul fausse note, déplore un originaire de Mouila à Libreville, « le tout n’est pas de hausser les prix. Comment les pauvres de toujours vont-ils faire pour se procurer ces produits ?», S’interroge-t-il.

Rappelons que les manifestations commémorant le 48 anniversaire du Gabon de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale se célèbrent cette année dans le cadre des fêtes tournantes à Tchanga dans la Nyanga (Sud) et à Mouila dans la Ngounié (centre sud).
 


SUR LE MÊME SUJET
Les prix des produits alimentaires ont flambés dans le département du Cap Estérias, notamment au marché du Premier Campement, principal marché de la localité très fréquenté par de nombreux touristes en cette période de la coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012. Les prix entre autres des avocats, les tubercules et les feuilles de manioc, les aubergines, les papayes, les ignames et les champignons ont augmenté au marché du Premier Campement. Les commerçants font la spéculation des prix et chacun veut gagner gros en cette période de la CAN 2012, où de nombreux visiteurs choisissent les zones touristiques du Cap Estérias pour ...
Lire l'article [1]
Quinze inspecteurs du contrôle des denrées alimentaires d’origine animale et végétale ont prêté serment vendredi dernier au tribunal de première instance de Mouila. Le président du Tribunal de première instance de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié, Christ Mangono, a présidé, vendredi dernier, la cérémonie de prestation de serment de quinze inspecteurs du contrôle des denrées alimentaires d’origine animale et végétale. Après la lecture du serment et l’appel des récipiendaires par le greffier correctionnel, Jean Rodrigue Makéla Makéla, le Substitut du procureur, Alain Georges Moukoko a donné ses réquisitions à l’endroit des inspecteurs qui ont prêté serment. Pour ...
Lire l'article [2]
La CAN fait flamber les prix des denrées alimentaires
La Coupe d’Afrique des Nations 2012 est un événement qui, à n’en point douter, a stimulé plusieurs secteurs de l’économie, même ceux considérés comme informels. Mais cela, visiblement, ne se fera pas sans contrecoups car la hausse des prix de certains produits enregistrée depuis le début de la compétition apparaît comme le prix à payer. Les prix des produits alimentaires de première nécessité, tels que le lait, l’huile, la farine et le sucre connaissent ces derniers temps, une variation des prix sur le marché gabonais, notamment à Libreville. Nombreux sont les Librevillois qui se plaignent de l’envolée des prix de ...
Lire l'article [3]
La problématique de la mercuriale au marché municipale Mouandza Barata de Lébamba, dans le département de Louétsi-Wano, se pose encore avec acuité, laissant perplexe les consommateurs qui ne savent à quel saint se vouer. Selon de nombreux consommateurs habitant Lébamba, la hausse des prix des denrées alimentaires au marché Mouandza Barata est entretenue par les commerçantes véreuses qui n’en font qu’à leur guise, au mépris de la règlementation de la mercuriale par la municipalité de cette ville. Pour ces consommateurs, les prix du taro, manioc, banane, voire des légumes est passé du simple au double, lorsque ce ne sont pas les quantités ...
Lire l'article [4]
En se rendant dans les différents magasins de la capitale gabonaise en vue de faire les trousseaux scolaires de leur progéniture, certains parents d'élèves ont été confrontés et freinés par les coûts de ces articles qu'ils trouvent assez élevés dans la majeure partie des espaces commerciaux de Libreville. « J'ai déjà fais trois magasins, et le constat est la même. Les fournitures scolaires disponibles dans ces espaces commerciaux sont trop chères. C’est à croire que les prix sont revus à la hausse chaque jour dans notre pays. Qu’allons-nous faire avec tout ce que nous auront à acheter ! », a déclaré ...
Lire l'article [5]
Une forte augmentation des prix a été enregistrée ces deux derniers mois dans tout le Gabon sur certaines denrées alimentaires (poulet, poisson, viande de boeuf...), a constaté l'AGP. Initialement vendu à 9.500 francs CFA, le carton de poulet en provenance des Etats-Unis ou du Brésil est passé à près de 12.000 FCFA dans certains magasins alors que le carton de viande de bœuf a enregistré une hausse de plus de 30% qui atteint même plus de 60% chez des détaillants des quartiers périphériques de Libreville. La flambée des prix est en violation flagrante des nouvelles mesures gouvernementales en faveur de la baisse ...
Lire l'article [6]
L’Africa Progress Panel (APP), un comité de suivi des efforts d’aide à l’Afrique, a appelé l’année dernière la communauté internationale à prendre des actions pour répondre à la flambée des prix de denrées alimentaires. Dans son premier rapport, publié à Londres par son président Kofi Annan, l’organisation a demandé la prise de mesures pour augmenter la quantité des produits alimentaires sur les marchés internationaux et relever l’assistance financière accordées aux agences internationales, telles que le Programme alimentaire mondial (PAM) et aux gouvernements des pays en proie à la crise. La crise alimentaire mondiale "menace d’anéantir des années, voire des décennies de ...
Lire l'article [7]
Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué (sud-est) connaît depuis lundi, une pénurie de certaines denrées alimentaires de base dont le manioc, a constaté mercredi un journaliste de l’AGP. L’arrivée de plusieurs délégations à Franceville serait à l’origine de ce phénomène, pense-t-on. Hôtels et restaurants de la ville auraient fait de grandes commandes de ladite denrée, privant ainsi les consommateurs locaux, estime plusieurs habitant de Franceville. A quelques mois de la célébration du demi siècle de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale et à deux ans de l’organisation de la coupe d’Afrique des Nations dans la région, des précautions doivent être prises ...
Lire l'article [8]
Les prix du riz et de d’huile de cuisine viennent à nouveau de connaître une augmentation.En l’espace de deux mois, le litre d’huile est passé ainsi de 995 à 1 400F tandis que celui du sac de riz a connu une majoration comprise entre 500F et 1.000F selon les différentes qualités. Les commerçants rencontrés au marché déclarent que cette augmentation est la conséquence des taxes douanières de plus en plus élevées. « Comprenez, explique Ahmed, épicier au quartier Nzeng Ayong, que si je paie cher pour dédouaner ma marchandise, il est clair que le prix au détail ne sera plus le même ...
Lire l'article [9]
A la suite du président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, qui prône un « new deal » alimentaire à l’échelle mondiale, les appels se multiplient en faveur d’initiatives des pays riches pour aider les pauvres à faire face à la hausse des prix des denrées alimentaires, à l’exemple du premier ministre britannique, Gordon Brown, qui a écrit une lettre à son homologue japonais, dont le pays préside le G8, appelant notamment à examiner l’impact des biocarburants sur les prix alimentaires, lors du sommet des huit nations les plus industrialisées, qui se tiendra au Japon en juillet prochain, alors que ...
Lire l'article [10]
Flambée des prix des produits alimentaires dans le département du Cap Estérias
Quinze inspecteurs du contrôle des denrées alimentaires prêtent serment
La CAN fait flamber les prix des denrées alimentaires
Les commerçants de Lébamba dictent leur loi sur les prix des denrées alimentaires
A quelques jours de la rentrée scolaire 2011-2012, les parents dénoncent les prix exorbitants des fournitures scolaires
Flambée des prix des denrées alimentaires au Gabon
Des organismes internationaux appellent à freiner la flambée des prix alimentaires
Gabon: Société: Pénurie de quelques denrées alimentaires de base à Franceville
Gabon: Flambée des prix de certains produits de première nécessité
Les pays riches promettent d’agir face à la flambée des prix des denrées alimentaires dans les pays pauvres