Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Omar Bongo, en chien furieux, mord et coupe les doigts de ses opposants

Auteur/Source: · Date: 14 Août 2008
Catégorie(s): Griffaronades,Politique

Extrait (audio)d’un discours du Dictateur Gabonais sur ses opposants. Le despote à vie du Gabon menace ses opposants en les prévenant de ne jamais lui “pointer du doigt” car, lui, quand il voit un doigt pointé sur lui par un opposant, il devient féroce comme un chien et se met à mordre des doigts un peu partout comme un forcené. On voit maintenant pourquoi il manque des doigts à Mba Abessole et Pirerre Mamboundou. Bongo les leur a mordus, coupés, puis croqués avec ses canines. Ecoutez vous-mêmes et vous serez édifiés.


SUR LE MÊME SUJET
Pour la première fois dans l’histoire du monde un chien à la tête d’un pays (Gabon). Ce reportage spécial sur la famille du chien Omar Bongo Ondimba revêt un caractère particulier. Etant donné qu’il se fait au soir de la proclamation des résultats de la présidentielle au Gabon qui nous imposent le chien d’Ali Ben Bongo Ojukwu ặ la tête de notre pays, lequel Ojukwu devient de facto, le premier chien à occuper les fonctions présidentielles depuis que le monde existe. A travers cette élection, le Gabon vient de réécrire l’histoire du monde. Pour mieux comprendre le phénomène Ojukwu, le FUCR ...
Lire l'article
Les leaders politiques gabonais sont interdits de sortie du territoire. Une décision du gouvernement, justifiée, selon les autorités gabonaises, par les besoins de l'enquête sur les émeutes postélectorales à Port-Gentil. Le gouvernement gabonais veut établir les responsabilités de chacun dans les débordements qui ont officiellement fait 3 morts. Le premier à avoir fait les frais de cette mesure est le président du Parti du rassemblement pour le Gabon. Paul Mba Abessole, candidat à la présidentielle du 30 août, rallié avant le scrutin à l'ancien ministre de l'Intérieur André Mba Obame, a été empêché, mercredi soir, d'embarquer sur un vol à destination d'Abidjan. ...
Lire l'article
Pour les opposants à Ali Bongo, l'espoir n'aura que peu duré. Après quarante-deux ans de règne d'Omar Bongo, beaucoup de Gabonais pensaient que la première élection après la mort de l'ancien leader serait l'occasion d'une changement à la tête de l'Etat. Ils ont vécu l'annonce des résultats favorables à Ali Ben Bongo comme un choc. Après des émeutes à Libreville et à Port-Gentil, le calme semble revenu dans le pays. Mardi, les concurrents d'Omar Bongo lors du scrutin ont tenu une conférence de presse commune pour demander un recompte des voix. Ils ont aussi prévu d'appeler à des "actions graduelles" pour ...
Lire l'article
Longtemps relégués aux seconds rôles par l’omnipotence du Parti démocratique gabonais (PDG), les leaders de l’opposition estiment que la disparition d’Omar Bongo Ondimba doit sonner l’heure de l’alternance. Et ils comptent bien sur l’impréparation et les divisions de l’ex-majorité présidentielle pour jouer leur va-tout. Premier dirigeant à avoir repris sa liberté vis-à-vis du PDG, Paul Mba Abessole a été investi par le Rassemblement pour le Gabon (RPG) dès le 12 juillet. Figure historique de la scène politique gabonaise, il peut se targuer d’avoir été l’un des adversaires les plus coriaces du président Bongo Ondimba. En 1993, lors de la première élection ...
Lire l'article
De nombreux prétendants s'affrontent tant à l'intérieur du clan familial que dans l'opposition. Le cercle des admirateurs s'est restreint. Après sept jours d'hommage populaire, la dépouille du président gabonais est enfin arrivée à Lewaï, où se trouve la maison natale d'Omar Bongo. Dans ce gros village, devenu par la prodigalité présidentielle le très confortable Bongoville, ils n'étaient plus qu'une poignée autour du cercueil. Tous des proches qui se rêvent désormais en héritiers. Omar Bongo en terre, les ambitions vont se libérer brutalement au grand jour. Le président disparu avait toujours refusé de désigner un favori. «Le Gabon va entrer dans une période ...
Lire l'article
En marge de la Coupe du Gabon interclubs de handball, il se joue également la coupe « Omar Bongo Ondimba », remportée samedi dernier par la formation de Renaissance de Mouila qui a battu en finale Bangando de Koulamoutou par 32 buts à 12. Cette coupe dite également de l’élite « B » regroupe les équipes des provinces dont le niveau est loin de celui des clubs de Libreville et Port-Gentil, explique les organisateurs de la compétition, membres de la Fédération gabonaise de handball (FEGAHAND). « Il s’agit d’une idée du parrain qui souhaitait satisfaire les jeunes passionnés de ce sport ...
Lire l'article
Gabon : L’UPG se coupe quelques doigts
Le président du parti de l’opposition l’Union du Peuple Gabonais (UPG), Pierre Mamboundou, a rendu publiques le 2 avril dernier les mesures répréhensives à l’encontre de plusieurs des membres de son parti qui ont fait preuve d’indiscipline en présentant des candidatures indépendantes aux élections locales d'avril prochain au mépris des règles du parti. Plusieurs membres de l’Union du peuple gabonais (UPG) ont été écartés du parti suite à la présentation de candidatures indépendantes aux élections locales du 27 avril au mépris des règles et de l'impératif de la cohésion du parti. Le président de l’UPG, Pierre Mamboundou, a décidé d’exclure ...
Lire l'article
Pierre Emangongo Le Potentiel (Kinshasa) Le président gabonais Omar Bongo Ondimba menace d'interdire la sortie des opposants à l'étranger où ils se permettent de le critiquer. Cette sanction concerne implicitement les partis d'opposition dont le mouvement «Bongo doit partir» (Bdp-Gabon nouveau), rapporte le journal Le Point citant une agence privée Gabonews. Cependant, un analyste déplore le fait que le président Bongo ignore le rôle des avis contradictoires dans le jeu démocratique. Le président gabonais Omar Bongo Ondimba a annoncé son intention d'interdire aux représentants de l'opposition de quitter le Gabon, dénonçant ceux qui vont «à l'extérieur pour dénigrer les gens, les insulter», a ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba a demandé dimanche à son ministre de l'immigration de ne plus délivrer de passeport aux opposants pendant la période qui précède l'élection présidentielle de fin 2005, a appris un journaliste de GABONEWS. « Ils vont à l'étranger pour organiser des conférences de presse et insulter les autres », s'est indigné le président gabonais. « L'élection se déroulera au Gabon, nous devons donc tous rester ici », a-t-il demandé au ministre de la sécurité publique chargé de l'immigration, Pascal Désiré Missongo dans une déclaration à la presse à l'occasion de son retour à Libreville après sa participation ...
Lire l'article
Quel service français de renseignement a surveillé - sur ordre - les opposants gabonais du BDP à Paris lors de la visite du président Bongo, comme "à la belle époque"... ? Source: LC, N° 474 07/07/2005
Lire l'article
Un chien president au Gabon (Ali Bongo Ojukwu)‏
Gabon: Les opposants interdits de sortie du territoire
Au Gabon, la désillusion des opposants à Ali Bongo
Gabon: Opposants en embuscade
Omar Bongo : la lutte pour la succession a commencé
Gabon: Handball / Renaissance de Mouila remporte la Coupe « Omar Bongo Ondimba » récompensant les équipes des provinces
Gabon : L’UPG se coupe quelques doigts
Crise politique au Gabon : Bongo veut refuser le droit de sortie à ses opposants
Gabon : Bongo Ondimba veut interdire la délivrance du passeport aux opposants
Opposants gabonais sous surveillance à Paris

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne 3,14 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Août 2008
Catégorie(s): Griffaronades,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon: Omar Bongo, en chien furieux, mord et coupe les doigts de ses opposants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*