Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Les Fêtes tournantes de l’indépendance sous de nouvelles approches

Auteur/Source: · Date: 18 Août 2008
Catégorie(s): Economie,Société

Au-delà de l’invite à l’endroit de tous les citoyens à « mettre en avant l’unité qui rassemble au sein de la nation et non les particularismes qui les rattachent à tel ou tel parti politique », à laquelle les populations ont répondu positivement, les autorités gabonaises ont pris un ensemble d’initiatives qui caractérisent une certaine volonté de leur part de rectifier les manquements observés lors de la précédente rotation des fêtes tournantes et de répartir sur de nouvelles bases afin d’atteindre les objectifs assignés aux « fêtes tournantes de l’Indépendance », précisément celui de booster le développement économique et social de l’arrière pays.

Continuer ce qui avait été entamé

La décision présidentielle de relancer dès 2008 par la Ngounié et la Nyanga, avant l’Ogooué-Maritime et le Moyen-Ogooué en 2009, le projet de la rotation (soit deux provinces par édition) des festivités de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale est essentiellement motivée par l’idée de continuer ce qui avait été commencé et d’achever ce qui ne l’avait pas été.

Recherche des équilibres, qualité des investissements…

En outre, contrairement à la dernière édition où la part belle des investissements était plutôt faite aux capitales provinciales, cette fois toutes les autres localités (chefs-lieux de départements et district) bénéficieront des enveloppes budgétaires assez considérables.

A souligner aussi la nature, la qualité des projets retenus. En effet, au regard des chantiers qui devront être réalisés et qui ont fait l’objet de plusieurs communiqués publics, le constat qui se dégage c’est que ce sont des investissements (aménagement des réseaux d’eau et d’électricité, construction ou réaménagement des dispensaires et centres médicaux et équipements en médicaments de ceux-ci…) qui ont plutôt un impact social direct sur les conditions de vie des populations.

Toujours dans le même ordre d’idée, celui de réaliser des investissements durables et de qualité, les travaux, pour l’essentiel, vont débuter après les fêtes pour éviter les constructions précipitées et les finitions à la hâte qui, généralement, accouchaient des structures ou infrastructures de mauvaise qualité.

Et contraintes budgétaires

Enfin, pour ce qui est des finances, la réduction des enveloppes budgétaires (de 25 à 17,5 milliards) pour chacune des provinces, ne traduit pas une baisse des ambitions, mais plutôt, d’une part, la nécessité de coller aux exigences et normes macro-économiques imposées par les bailleurs et partenaires internationaux, notamment le FMI et la Banque Mondiale et, d’autre part, éviter les « surfacturations » décriées ici et là.

Soulignons que la dernière rotation des fêtes tournantes avait été lancée en 2002 par les provinces de l’Ogoouée-Ivindo et la Nyanga alors que celle de l’Estuaire qui abrite Libreville, la capitale bouclait en recevant successivement les éditions 2006 et 2007.  


SUR LE MÊME SUJET
Alors que le président Ali Bongo vient d’annoncer que «la lumière sera faite sur la gestion des fêtes tournantes» en vue de sanctionner les auteurs des malversations y relatives et qu’un rapport d’audit a récemment été commandé à la Direction générale du contrôle financier, on découvre qu’un audit réalisé du 27 octobre 2009 au 15 avril 2010, et dont les conclusions sont disponibles, font état d’un flou de 26 milliards dans les transactions entre le Trésor public et la BGFIBank. Pourquoi donc ce rapport d’audit n’est-il pas pris en compte ? Face aux populations de Lambaréné (Moyen-Ogooué), le président Ali ...
Lire l'article
A l’occasion du Conseil des ministres du 5 août, Ali Bongo a instruit au gouvernement de regarder désormais avec plus d’insistance les rapports de la Cour des Comptes. Cette mesure qui s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la gestion des finances publiques, vise à identifier les fonctionnaires impliquées dans d’éventuels détournements des fonds prévus pour les fêtes tournantes. Ali Bongo pose lentement mais sûrement les jalons de la transparence dans la gestion des finances publiques. A l’occasion du Conseil des ministres du 5 août, le président gabonais a «instruit le gouvernement de cesser sans délai de considérer les rapports ...
Lire l'article
Une délégation des agents de la Cour des comptes, conduite par le magistrat Jean-Claude Ntoutoume, a vérifié mercredi à Ovan, les audits des fêtes tournantes de 2002, dans le cadre des manifestations de la Fête nationale dans l'Ogooué-Ivindo, a-t-on constaté. M. Ntoutoume et ses collaborateurs ont ainsi passé en revue les quelques investissements réalisés dans le département de la Mvoung, notamment les logements des médecins et des sages-femmes du Centre médical d'Ovan, celui du secrétaire général de préfecture et ceux de la caserne de gendarmerie. ''Toutes les infrastructures sociales prévues n'ont pas été réalisées, rien n'a presque été fait , les gestionnaires ...
Lire l'article
Le chef du gouvernement, Jean Eyeghé Ndong, a procédé le 20 mai à Port-Gentil au lancement officiel des travaux de construction des infrastructures publiques retenues dans le cadre de la célébration des fêtes tournantes 2009 dans les provinces du Moyen-Ogooué et de l’Ogooué-Maritime. 7 milliards de francs CFA ont été alloués cette année aux travaux prioritaires dans la capitale économique. Après Lambaréné dans le Moyen-Ogooué, c’est à Port-Gentil que le premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, a procédé à l’inauguration officielle des chantiers du 17 août. En visite éclair dans la capitale économique, le chef du gouvernement a lancé les travaux de ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Jean Eyéghé Ndong doit se rendre ce vendredi à Lambaréné (centre) pour lancer les travaux de construction des infrastructures publiques liées à la célébration de la fête de l'indépendance du Gabon, le 17 août, dont les provinces du Moyen-Ogooué et de l'Ogooué-maritime abriteront les manifestations cette année, selon un communiqué lu jeudi soir à la télévision publique (RTG 1). Le Gabon fête son indépendance le 17 août de chaque année, de façon rotative dans neuf provinces du pays. Des routes, bâtiments et autres édifices publics sont réalisés dans les provinces sélectionnées à cette occasion. Malgré les fonds régulièrement ...
Lire l'article
Les membres du Comité de pilotage des fêtes tournantes, édition 2009, ont arrêté la visite des différents sites devant accueillir les projets retenus dans la province du Moyen Ogooué (Centre) plus précisément dans la commune de Lambaréné, au 4 février prochain. Cette énième édition des fêtes tournantes aura lieu dans deux provinces notamment Port-Gentil dans la province du l’Ogooué maritime (ouest) et à Lambaréné dans le Moyen Ogooué. Initié par le président Omar Bongo, dans les années 1970, le premier tour des fêtes tournantes de l'indépendance avait pris fin après que les 9 provinces eurent, une à une, accueilli le prestigieux ...
Lire l'article
En sa qualité de première responsable politique provinciale, le vice-premier ministre en charge du Contrôle d’Etat, Honorine Dossou Naki, a procédé le 19 janvier dernier à une tournée de repérages dans la commune de Port-Gentil pour préparer les fêtes tournantes 2009. Avec Lambaréné, la capitale économique est l’élue cette année pour la célébration de la fête du 17 août prochain, dans le cadre de laquelle la ville doit bénéficier d’un budget spéciale pour la construction des infrastructures économiques et sociales. A huit mois de l’échéance, le vice-premier ministre en charge du Contrôle d’Etat, Honorine Dossou Naki, s’est rendue le 17 ...
Lire l'article
Une délégation du contrôle d’Etat, des Inspections, de la lutte contre la corruption, dirigée par Robert Angoué Nzé, sillonne depuis lundi dernier, les villes de Koulamoutou et Lastrourville (Ogooué Lolo, Centre-est), dans le but de contrôler les différentes réalisations des fêtes tournantes de 2004 dans la province, a rapporté la radio nationale. Selon la radio nationale, l’alimentation en eau, l’électrification de certains quartiers, le bitumage de certains axes dans ces deux villes ont contribué à soulager les populations de la province de l’Ogooué Lolo. La délégation note pour sa part, l’arrêt de certains travaux, tels que le bitumage complet des ...
Lire l'article
Le gymnase communal de Mouila (450 km de Libreville), qui abrite souvent les manifestations culturelles ou sportives à l’instar de la traditionnelle Coupe nationale de handball « Challenge Pierre-Claver Maganga Moussavou », est l’une des illustrations des retombées sociales des fêtes tournantes du 17 août, commémorant l’accession du Gabon à la souveraineté internationale, organisées depuis quelques années dans chaque province du pays en vue de hâter son processus de développement, a constaté GABONEWS. Même si dans l’ensemble, beaucoup s’accordent à dire que le bilan de ces fêtes rotatives paraît mitigé, il n’en demeure pas moins qu’elles ont favorisé la ...
Lire l'article
Le 1er président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia a révélé vendredi devant les sénateurs la ‘‘disparition'' d'une coquette somme de 13 milliards de FCFA dans le budget des fêtes tournantes ou fêtes de l'indépendance édition 2005 célébrées simultanément dans les provinces de l'Ogooué Maritime (sud -ouest) et du Woleu Ntem (nord). « L'examen de l'exécution des dits crédits fait ressortir qu'au 31 décembre 2005, les sommes investies pour la réalisation des projets des fêtes tournantes de la même année n'étaient pas entièrement utilisées », a affirmé M. Ngoulakia qui transmettait aux sénateurs la loi des règlements de l'année 2005. « ...
Lire l'article
Gabon : BGFIBank et les 26 milliards des Fêtes tournantes
Gabon : Ali Bongo file les fonds des fêtes tournantes
La cours des comptes vérifie les audits des fêtes tournantes à Ovan
Gabon : Eyeghé Ndong lance les travaux des fêtes tournantes à Port-Gentil
Gabon: Le Premier ministre à Lambaréné pour le début des travaux des ”fêtes tournantes”
Gabon: Les sites des fêtes tournantes à Lambaréné visités mercredi prochain
Gabon : Dossou Naki en repérages pour les fêtes tournantes de Port-Gentil
Gabon: Une délagation gouvernementale procède au contrôle des réalisations des fêtes tournantes 2004 dans l’Ogooué-Lolo
Gabon: Gymnase communal de Mouila, le bienfait des fêtes tournantes du 17 août
Gabon : 13 milliards de FCFA ont ”disparu” du budget des fêtes tournantes édition 2005


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Août 2008
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*