Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Cinq nouveaux collèges d’enseignement secondaire pour l’Estuaire

Auteur/Source: · Date: 23 Août 2008
Catégorie(s): Education

Pour faire face à la surpopulation des élèves qui entrent en classe de 6e et décongestionner plusieurs établissements publics, le gouvernement sur proposition du ministre de l’Education nationale, a décidé de construire six collèges d’enseignement secondaire (CES), un dans la province de la Ngounié et cinq dans la province de l’Estuaire. Ces établissements doivent être opérationnels dès cette rentrée scolaire.
Pour ne pas être pris au dépourvu comme à la dernière rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a décidé de ménager sa monture, en multipliant les constructions des salles de classes.

Le conseil des ministres du 21 août lui a accordé la création de six nouveaux Collèges d’enseignement secondaire (CES), respectivement dans la province de la Ngounié et de la Nyanga.

Cinq des ces établissements secondaire seront construit dans la province de l’Estuaire et principalement à Libreville : CES de Bikele, CES d’Akebe OPT, CES Bâ Oumar du Haut de Gué-Gué, CES d’Agondjé et le CES de Mikolongo.

Ces établissement viennent complétés la liste des chantiers ouverts par le ministère de l’Education nationale depuis l’année dernière, notamment dans la capitale et dans sa ceinture périurbaine.

Le Collège d’enseignement secondaire octroyé à la province de la Ngounié sera construit à malinga, une bourgade située aux confins de la frontière congolaise.

Selon le conseil des ministres, ces établissements doivent ouvrir leurs portes dès la prochaine rentrée scolaire qui débute pourtant dans une petite semaine.

Pour tenir ce délai, le gouvernement a demandé à tous les départements ministériels concernés, de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que l’ouverture des ces établissements soit effective lors de la rentrée scolaire 2008-2009.

Entre cette ambition et la réalité du terrain, le fossé est grand. Non seulement le budget 2008 est déjà largement entamé, mais Michel Menga a peiné cette année pour tenir ses engagements financiers vis-à-vis des établissements scolaires privés où il avait fait inscrire à la rentrée, les élèves des classes de 6e qui n’avaient pu trouver une place dans les établissements publics.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre gabonais de l’Education nationale, Séraphin Moudounga, a annoncé qu’il sera mis fin aux transferts scolaires illégaux au sein des établissements scolaires publics, a appris vendredi l’AGP de sources proches du ministère de l’Education nationale. Selon la source, cette annonce a été faite le 25 août dernier lors de l’ouverture du séminaire multidimensionnel et d’échanges destiné au personnel d’encadrement et aux enseignants dont la première phase s’achève ce vendredi. M. Moudounga a indiqué que cette mesure est préconisée pour offrir prioritairement une chance aux élèves transférés légaux, qui sont souvent lésés au profit des cas frauduleux moyennant des espèces sonnantes et ...
Lire l'article
Les cours ont repris timidement dans les établissements secondaires publics de la commune de Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga (Sud) alors que les écoles primaires sont toujours fermées, a constaté mercredi, le chef de bureau de l’AGP. Cette reprise dans le cycle secondaire intervient au lendemain de l’appel lancé par le gouvernement le 18 décembre 2008 aux enseignants pour regagner les salles de classes dès lundi dernier. Par contre dans les autres localités de la province, les cours se déroulent normalement notamment dans les collèges d’enseignement secondaire (CES) de Mabanda, Moabi et Mayumba où le trimestre est allé à ...
Lire l'article
Les enseignants des établissements primaires et secondaire publics de Lambaréné (Centre) n’ont pas repris les cours lundi, bravant l’appel à une reprise des cours lancé par le gouvernement le 18 décembre dernier, a constaté l’AGP. Regroupés au sein de la Convention Nationale des Syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED), ces enseignants ont décidés de poursuivre la grève relancée mi-décembre, après trois semaines de suspension. Dans tous les établissements publics, les élèves étaient présents dans les salles de classe en présence des professeurs expatriés mais qui ne dispensaient pas les cours. Samedi dernier déjà, les enseignants se sont retrouvés en assemblée générale, et selon ...
Lire l'article
Michel Menga m’Essonne, ministre de l’Education nationale, a visité jeudi 5 établissements scolaires de Libreville pour constater la qualité de travaux entrepris. Le ministre Menga m’Essonne et sa délégation ont tour à tour visité les cinq établissements dont les travaux et la livraison avaient accusé du retard. Les cas notamment de l’école OPT d’Akébé et du CES Olivier Ombaye de Glass. S’adressant à la presse, le ministre de l’Education nationale a dit que « le but de cette visite est de faire aboutir tous les chantiers que le gouvernement a initiés en début d’année scolaire afin d’offrir de meilleures conditions d’apprentissage ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres a marqué son accord pour la création de six (6) nouveaux collèges d'enseignement secondaire (CES), respectivement dans les provinces de l'Estuaire et de la Ngounié. Pour la province de l'Estuaire, ces CES seront érigés dans les quartiers ci – après: Bikelé, Akebé OPT, Haut de Gué-Gué, Mikolongo et Agondjé. Dans la province Ngounié, il s’agira du CES de Malinga. Selon le Communiqué final de ce Conseil des ministres, toutes les dispositions nécessaires sont prises afin que l'ouverture desdits établissements secondaires soit effective lors de la prochaine rentrée scolaire 2008 – 2009.
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale et de l’Instruction civique, Michel Menga, a annoncé mardi au cour d’un point de presse, la livraison, d’ici à octobre, de cinq nouveaux collèges d’enseignement secondaire (CES) à Libreville. Plus de 300 salles de classe seront à la disposition de nouveaux élèves qui seront admis au concours d’entrée en 6ème. Ces bâtiments seront construits à Bikélé, au Lycée Léon Mba, à Mikolongo et à Agondjé. « Ces salles de classe permettront aussi au gouvernement de récupérer les 4 000 élèves de l’année 2006-2007 admis en 6ème, affectés par l’Etat dans certains établissements privées », a déclaré Michel ...
Lire l'article
Après quatre années d’enseignement primaire, ce sont plus de 30 000 élèves de deuxième année de Cours Moyens (CM2) qui ont pris part le 24 juin dernier sur l'étendue du territoire national, aux épreuves écrites du concours d'entrée en classe de sixième, quatre jours après les épreuves écrites du Certificat d'étude primaire (CEP) qui sanctionne la fin du cycle primaire. Ces prétendants au cycle secondaire vont constituer un véritable défi pour le ministère de tutelle, handicapé par l'insuffisance de capacités d’accueil dans les établissements publics. Le calcul, le calcul mental, les problèmes, l'étude de texte et la dictée ont ...
Lire l'article
L’Institut Goethe d’Allemagne a mandaté un conseiller pédagogique, Thomas Fhram, dans la capitale gabonaise pour diagnostiquer les conditions d’apprentissage de la langue allemande chez les élèves des établissements secondaires du pays. Le rapport de cette visite devrait permettre de renforcer les capacités d’apprentissage de cette langue dans les lycées gabonais. Le contrôle des conditions d’apprentissage de la langue de Goethe au Gabon est au centre du séjour du conseiller pédagogique allemand, Thomas Fhram, à Libreville, où il a visité l’Institut Immaculée conception pour s’imprégner des capacités d’enseignement de la langue allemande dans cet établissement secondaire. Arrivée de Yaoundé au ...
Lire l'article
Aujourd’hui cinquantenaires, les collèges d’enseignement catholique Saint Gabriel et Val Marie de Mouila, dans la province de la Ngounié (SUD°, symbolisent, tout comme les autres établissements du pays construits par cette confession religieuse, l’œuvre sociale inscrite dans l’histoire par les missionnaires catholiques durant la période coloniale, a constaté GABONEWS. En effet, aux collèges Saint Gabriel et Val Marie, tous deux créés à la veille de l’Indépendance du Gabon, plusieurs générations de personnalités qui occupent des postes de responsabilité dans les différentes structures et institutions du pays y ont été formées. Et, pendant longtemps, ces deux établissements scolaires furent les ...
Lire l'article
La reprise des cours comptant pour le 2ème trimestre dans les différents établissements de la capitale gabonaise s’est effectuée jeudi matin, à demi teinte, a constaté GABONEWS. Conformément au calendrier publié par le ministère gabonais de l’Education nationale et de l’Instruction civique en début d’année scolaire, la rentrée des classes pour le 2ème trimestre devait se faire graduellement, à savoir, le 3 janvier pour le secondaire, le 7 janvier pour le primaire et le pré primaire. Cependant, en effectuant un tour dans les différents établissements de Libreville, les reporters de GABONEWS ont constaté une reprise timide des activités. Le directeur ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale annonce la fin des transferts douteux dans les établissements du secondaire
Gabon: Education : Les cours ont repris timidement dans le secondaire à Tchibanga
Gabon: Education : Les Enseignants n’étaient pas présents dans les écoles et collèges de Lambaréné
Gabon: Michel Menga visite cinq établissements
Gabon: Le Conseil des ministres annonce la création de six nouveaux collèges dans l’Estuaire et la Ngounié
Gabon: 5 nouveaux collèges d’enseignement secondaire à Libreville pour octobre prochain
Gabon : 30 000 élèves frappent aux portes de l’enseignement secondaire
Gabon : Un audit pour les germanophones du secondaire
Les collèges Saint Gabriel et Val Marie de Mouila, symboles historiques de l’œuvre des missionnaires catholiques au Gabon
Gabon: Reprise de cours à demi teinte dans les établissements de Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Août 2008
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon : Cinq nouveaux collèges d’enseignement secondaire pour l’Estuaire

  1. BEMBA

    24 Août 2008 a 18:57

    KRITIKK, BRAVO ! BRAVO ! et BRAVO ! Bel exemple d’une critique positive, sans esprit de querelles partisanes. Juste, objectif, une réflexion sensée. Vous être l’homme qu’il faut sur ce site pour faire avancer le débat, et faire évoluer les mentalités pour le devenir du Gabon et de l’Afrique. Encore BRAVO !

  2. Kritikk

    24 Août 2008 a 12:51

    Bis-repetita

    Comme a chaque rentree scolaire, les memes problemes.Et c’est tjrs a un mois de la rentree que le gouvernement annonce l’ouverture de nouveaux etablissements dont les travaux en general ne debutent que 3 a 4 mois apres la rentree des classes.Pour caser les eleves en attendant, on prend en otage certaines classes du primaire qu’on transforme en salles de 6ieme, contaignant les plus petit a un systeme de mi-temps (notre Turn-over est la version amelioree de ce desordre).
    En fin de compte, on se plaind du niveau educatif des eleves qui ont ete 3h sur 6 sur le banc de l’ecole, avec des enseignants qui passent plus de temps dans les “reunions des parents d’eleve du pk6”, un motorola a la main, que dans les salles de classes.
    Si au bout de 9 mois d’annee scolaire le projet aboutit, on se retrouve avec un etablissement scolaire secondaire incrustre dans une petite ecole primaire ou une universite polytechnique ( de kougeuleu ) partageant les memes locaux qu’un lycee prive.

    AU finish, les depenses sont justifiees, le ministre est satisfait, les ouailles ont les poches pleines, les profs ont des effectifs tjrs pletoriques, et les eleves, tjrs une tete vide comme la mienne, amenes a changer d’etablissement l’annee suivante.

    Qui gere quoi? QUi fait quoi? Rien n’est sur! Combien de veritables colleges, lycees et ecoles primaires ont ete batis au Gabon depuis 1990 par l’Etat gabonais? Combien d’etablissements digne de ce nom LBV a t’il? Combien d’etablissements construit par l’Etat gabonais ,primaires et colleges confondu,ont seulement une cours de recreaction? Un terrain de sport? Une salle de permanance? Une bibliotheque?

    Des etablissements avec un seul de ces elements a LBV se font tres rares, pourtant, les effets d’annonce n’en finissent pas!!!!

    Pauvre Gabon!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*