Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Contentieux des locales 2008/ Des requérants entre méconnaissance et ignorance de la procédure légale

Auteur/Source: · Date: 29 Août 2008
Catégorie(s): Politique

Depuis l’ouverture, le 12 août dernier, des audiences relatives aux contentieux nés des élections municipales et départementales d’avril dernier, la Cour constitutionnelle a déjà rejeté dix recours en annulation, jugés irrecevables, mettant ainsi à nu les carences de certains acteurs politiques tout comme de leurs conseils respectifs sur les questions de procédure en la matière.
Ce que dit la loi

Selon l’article 72 de la loi organique selon laquelle : « La requête doit contenir les noms, prénoms, adresses et qualités du ou des requérants, le nom du ou des élus dont l’élection est contestée ainsi que l’exposée des faits et des moyens invoqués. Elle doit être signée de son auteur ». Or, d’après les membres de la Cour constitutionnelle, toutes les requêtes sur lesquelles ils se sont penchés jusqu’ici, ne sont pas souvent conformes à cette disposition, d’où rejet du recours puisque « irrecevable ».

Décisions politiques ou lecture du droit ?

Ne voulant pas reconnaître cette vérité, les déboutés, en manque d’arguments valables, lorsque, comme Nzigou Mamfoumbi le 22 août dernier, ils n’appellent pas la Haute juridiction à faire preuve de « jurisprudence », ne trouvent pas mieux que d’accuser la Cour de prendre des « décisions politiques »».

Une posture que bat en brèche maître Francis Nkéa Ndzigue, avocat au barreau gabonais et auteur du récent ouvrage le « Guide du contentieux électoral », déjà suscité, selon lui, par de nombreux cas d’irrecevabilité enregistrés dans le pays depuis l’avènement des élections multipartites au début des années 90.

« Il n’y a pas de décision politique. Simplement que tout acte humain nécessite une procédure particulière. Ainsi, pour parvenir à la justice, surtout dans le cas précis, il faut au préalable réunir toutes les conditions nécessaires pour accéder au prétoire de la Cour constitutionnelle » souligne l’homme de droit qui affirme qu’ « on ne saurait parler de décision politique que s’il y a eu examen en fond. Car ce n’est qu’à ce niveau que la décision est prise sur la base des faits. »

Donc, à en croire maître Nkéa, la Cour constitutionnelle, dans le cas d’espèce, ne fait que lire le droit et rien que le droit.

Nul n’est sensé ignorer la loi

Or, déplore-t-il « il nous a été emmenés de constater que les acteurs politiques et même les professionnels du droit ont une connaissance approximative de la procédure applicable ». Pourtant, « nul n’est sensé ignorer la loi », a-t-on souvent l’habitude de dire.

Il ne manque pas, en outre, de stigmatiser le comportement des acteurs politiques qui, selon lui, « doivent comprendre la politique c’est l’art de bien faire, de bien gérer de bien se comporter et non la force ».

D’où son invite particulière aux acteurs politiques, aux étudiants, aux hommes de médias et même aux professionnels du droit à s’approprier le « Guide du contentieux électoral». Car, la Cour constitutionnelle ne cessera de rappeler que « dura lex, sed lex » !
 


SUR LE MÊME SUJET
L’examen des contentieux électoraux relatifs aux locales d’avril dernier s’est refermé le 26 septembre à la Cour constitutionnelle avec l’annulation du scrutin dans la circonscription de la Doigny où le PDG avait remporté 11 des 15 sièges à pourvoir. Cette annulation porte à six le nombre de requêtes approuvées par la haute juridiction sur les 70 introduites par les candidats déchus sur l’étendue du territoire national. La présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsouo, a présidé le 26 septembre dernier au siège provisoire de la haute juridiction sis à la Sablière à Libreville, la dernière audience publique consacrée à l’examen ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle a décidé, en sa séance de vendredi, de la reprise du vote dans le département de la Doigny (sud) suite au recours, introduit par Tsouka Tsouka, candidat de l’Union du peule gabonais (UPG, opposition), dénonçant des nombreuses irrégularités lors du scrutin. Une décision plutôt défavorable aux deux têtes de liste de la majorité présidentielle, en l’occurrence Emile Manfoumbi Kombila du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et Denis Moussadji du Rassemblement national des bûcherons (RNB). Le candidat de l’UPG a évoqué devant la Cour, entre autres, la manipulation du fichier électoral, l’usage des fausses procurations par les partisans de ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle a vidé vendredi, le lourd contentieux né des élections locales d’avril 2008 au bout duquel près d’une soixantaine de recours ont été jugés « irrecevables » et quatre annulations prononcées. Au bout de ces audiences publiques qui ont débuté le 12 août pour prendre fin le 26 septembre, ce sont environ une soixantaine de dossiers qui ont été déclarés « irrecevables en la forme » car non conformes à l’article 72 de la loi organique de la Cour constitutionnelle et d’autres rejetés pour insuffisance des preuves. Pour nombre d’observateurs, cette avalanche des « irrecevabilités » est la résultante d’une ...
Lire l'article
Senturel Ngoma Madoungou du Parti démocratique gabonais (PDG) a vu mercredi son recours demandant l’annulation des résultats du scrutin du 27 avril dernier dans la commune de Mimongo (centre-sud), rejeté par la Cour constitutionnelle ce, à la grande joie du leader du Parti social et démocrate (PSD), Pierre Claver Maganga Mousavou. La requête introduite par la tête de liste du parti au pouvoir, non conforme à l’article 72 de la loi organique de la Cour constitutionnelle, a été purement et simplement déclaré « irrecevable » par les membres de la Haute juridiction. « Nous prenons acte de la décision de la Cour ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle a décidé lors de son audience de ce mardi consacrée à l’examen du contentieux post-éléctoral des locales d’avril dernier, de la reprise du scrutin dans les bureaux de vote 1 et 2 du centre de vote de Nzénzélé, département de Boumi-Louétsi, province de la Ngounié (centre-sud). Cette décision fait suite à la requête introduite par la tête de liste du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), l’ancien ministre, Jean-Rémy Pendy Bouyiki demandant l’annulation des résultats obtenus par l’indépendant Narcisse Massala Tsamba et Bertrand Mayombo, tête de liste de l’Union pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition). Au-delà de ...
Lire l'article
Lors des audiences de ce jeudi, outre les nombreux rejets enregistrés, la Cour constitutionnelle a décidé de l’annulation des résultats des élections locales du 27 avril dernier dans le département de l’Ogoulou (Mimongo) dans la province de la Ngounié (centre sud). Cette décision fait suite à la requête introduite par Jean Joseph Mounguengui, tête de liste du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), demandant l’annulation des résultats des élections, au motif que l’implication des chefs de villages et de regroupements dans la propagande politique, en faveur du Parti social démocrate (PSD, majorité) conduite par Théophile Embo Ngonga, aurait « altéré la ...
Lire l'article
Ouvertes le 12 août dernier, les audiences publiques relatives au contentieux des municipales et départementales du 27 avril 2008 vont se poursuivre jeudi à la Cour constitutionnelle, a -t-on appris par voie de presse. Selon les informations émanant du greffe de la Haute juridiction, l’audience de jeudi sera consacrée en première heure aux délibérations des affaires déjà examinées avant la lecture des rapports et les auditions en seconde heure. Soulignons que sur la centaine de recours enregistrés pour ce scrutin au greffe de la Cour constitutionnelle, près d’une trentaine de requêtes ont déjà été vidées, dont le plus gros a été jugé ...
Lire l'article
Suite à la requête introduite par Clay Parfait Abessolo, la Cour constitutionnelle a décidé de l’annulation des résultats électoraux du 27 avril 2008 dans le 2ème arrondissement de la commune d’Oyem (nord). En effet, Clay Parfait Abessolo, candidat indépendant à ladite élection, avait introduit un recours visant à l’annulation des résultats électoraux dans cette circonscription suite à une erreur de transcription de son prénom sur les bulletins des votes. Une erreur qui, selon son argumentaire, aurait influencé l’électorat et faussé les résultats. La Cour constitutionnelle a alors décidé de l’annulation pure et simple des résultats de tous les bureaux de ...
Lire l'article
Les sept (7) affaires relatives au contentieux des locales d’avril dernier, inscrites en délibéré à l’audience de ce mardi matin, ont été, toutes jugées irrecevables par la Cour constitutionnelle. L’essentiel des requérants ont été déboutés au motif que leurs démarches n’étaient pas conformes à l’article 72 de la loi organique de le Cour constitutionnelle qui stipule que : « La requête doit contenir les noms, prénoms, adresses et qualités du ou des requérants, le nom du ou des élus dont l’élection est contestée ainsi que l’exposée des faits et des moyens invoqués. Elle doit être signée de son auteur ». Ainsi, ...
Lire l'article
Initialement prévues le vendredi dernier, les audiences publiques relatives au contentieux électoral né des locales d’avril dernier ont finalement débuté mardi matin au siège provisoire de la Cour constitutionnelle, au quartier la Sablière dans le 1er arrondissement de Libreville. Pour le compte de cette première journée, huit affaires, dont trois pour le 3ème arrondissement de Libreville où le Cercle des Libéraux Réformateurs (CLR) de Jean Boniface Assélé avait été donné vainqueur avec huit (8) conseillés contre cinq (5) pour le l’Union du peuple gabonais (UPG), trois (3) pour le Parti démocratique Gabonais (PDG) et deux pour le Rassemblement pour le Gabon ...
Lire l'article
Gabon : Mbourantsouo vide les contentieux électoraux des locales 2008
Gabon: Contentieux des locales 2008 / Le vote est annulé dans le département de la Doigny
Gabon: Contentieux des locales 2008/ Le sac est vide: une soixantaine de rejets, quatre annulations et trois partielles
Gabon: Contentieux des locales 2008/ Commune de Mimongo: Ngoma Madoungou débouté, Maganga Moussavou s’en réjouit
Gabon: Contentieux des Locales 2008: reprise partielle du scrutin dans le département de la Boumi-Louétsi (Mbigou)
Gabon: Contentieux des Locales 2008 / Reprise du scrutin dans le département de l’Ogoulou à Mimongo (sud)
Gabon: Contentieux des locales 2008: les audiences se poursuivent jeudi à la Cour constitutionnelle
Gabon: Contentieux des locales 2008 / A Oyem on va repartir aux urnes
Gabon: Délibérations du contentieux des locales 2008 / Des irrecevabilités en cascade
Gabon: Contentieux des Locales 2008/ Les audiences publiques ont commencé à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Août 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*