- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Les JO en Afrique, sans doute pas avant 2024 !

Après Londres 2012, ce sont Madrid, Rio, Chicago et Tokyo qui se disputent l’organisation des jeux en 2016. La première candidature africaine qui peut espérer réussir ? Pas avant 2024.

L’image de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Pékin, des drapeaux chinois et britannique côte à côte, tombe comme un inaccessible badge d’accréditation. Pour organiser les jeux, il faut afficher un PIB à quatre chiffres… de milliards de dollars. Le monde se dépolarise affirme le tableau des médailles des jeux qui viennent de se terminer : 25 nationalités différentes sur le podium du judo, réservé il y a vingt ans à six ou sept nations, ou encore moitié moins de médailles d’or aux Etats-Unis en athlétisme qu’il y a quatre ans. Mais le jeu se referme brusquement lorsqu’il s’agit de l’organisation des jeux.

Standards élevés

Le CIO a bonne conscience. Il a un cahier des charges. Pour le satisfaire jusque là, il fallait s’appeler Pékin, Sydney, Atlanta, Barcelone, Séoul, Los Angeles, Montréal, Munich…. Quelques intrus dans le lot : Athènes 2004 pour des raisons qui ne se discutent pas. Moscou 1980 avant la fin des deux blocs, ou encore Mexico en 1968, car il faut bien consacrer une Nation émergente tous les quarts de siècles. L’Afrique attendra donc son tour. Ce ne sera ni pour 2012, Londres a été choisi, ni pour 2016, une échéance vaguement promise à l’Amérique latine et pour laquelle aucune ville africaine n’est en lice. Le Comité internationale olympique, CIO, n’a pas adopté comme la FIFA, un principe général d’alternance des continents pour l’organisation de la coupe du monde de football, principe déjà remis en cause au-delà de 2014. Les critères d’éligibilité pour accueillir les Jeux Olympiques d’été se veulent techniquement neutres. Ils placent, en fait, les standards des infrastructures sportives, de transports, de télécommunications, d’hébergement, et de rentabilité commerciale à un niveau tel que seules les grandes mégapoles de pays riches peuvent concourir. Une demi-douzaine de villes africaines, hors Johannesburg et Cape Town, espère rejoindre ces standards CIO au terme d’une décennie de croissance économique soutenue.

Plus qu’une affaire de puissance financière

Le budget de prés de 5 milliards d’euros consacré par Londres pour sa prochaine organisation des JO en 2012 n’est pas « hors de portée », au sens strictement financier pour la mise à niveau de l’accueil, même s’il faudra partir de plus bas pour une grande ville africaine. Cela ne suffira pas pour en faire des candidatures fortes à l’organisation des Jeux Olympiques d’été. Les critères d’excellence auront encore bougé d’ici là, le management des candidatures deviendra encore plus complexe et onéreux -la candidature manquée de Paris 2012 a coûté 49 millions d’euros- et les paramètres géopolitiques élimineront encore des dossiers solides techniquement. En outre, à l’inverse des tournois de coupe du monde ou de championnat continentaux des nations (Coupe du monde 2002 Japon-Corée du Sud, Euro 2008 Suisse-Autriche), l’unicité du lieu pour l’organisation des jeux referme les possibilités. Athènes et la Grèce, berceau antique de l’olympisme, n’avaient pas la « taille critique » pour accueillir les Jeux Olympiques, lorsque ceux-ci leurs ont été attribués, et la tentation était forte dans le CIO de revenir sur cette décision, pour cause de retard dans la construction des équipements d’accueil.

L’exception grecque se reproduira très difficilement. Doha (Quatar) l’a déjà appris à ses dépends dans la course pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2016. Elle a été éliminée, ainsi que Prague (République Tchèque) et Bakou (Azerbaidjan) par le comité du CIO en charge d’évaluer les candidatures. L’arrière pays démographique et populaire d’un site d’accueil peut compter autant que la qualité des équipements ou du niveau de vie du pays hôte. La liste des villes sélectionnées comme candidates officielles pour 2016 est éloquente à ce sujet : Madrid, Rio, Chicago et Tokyo.

25 nationalités différentes sur le podium du judo, réservé il y a vingt ans à six ou sept nations, ou encore moitié moins de médailles d’or aux Etats-Unis en athlétisme qu’il y a quatre ans.

Urgent d’échouer une première fois…

Les chances de voir les Jeux Olympiques s’organiser sur le continent africain avant 2024 sont très minces. En 2020, ce sera une des candidatures malheureuses de 2012 ou de 2016 qui sera choisie. C’est une règle du milieu. Les dossiers se renforcent après un premier échec, comme Pékin après l’échec face à Sydney 2000. Prague a annoncé une candidature pour 2016 et 2020 et Madrid est revenu à la charge aussitôt après l’échec de 2012 face à Londres.

Le chemin parait donc bien long. Il peut prendre des raccourcis si la coupe du monde de football prévue en Afrique du sud en 2010 est une réussite commerciale. Mais plus raisonnablement, le test qui peut conduire aux Jeux Olympiques, pour une ville et un pays, passe par l’organisation d’une répétition générale à petite échelle, généralement les championnats du monde d’athlétisme. Les dossiers de candidature sont sur la table de l’IAAF tous les deux ans, et toujours pas d’organisation africaine à l’horizon. L’ambassadeur de Corée du Sud à Alger avait présenté en 2006, une maquette futuriste d’Alger capitale olympique en 2028, avec pont par-dessus la baie, gratte ciel et firmes sud-coréennes à l’ouvrage. Les Algériens avaient trouvé la date trop lointaine. Elle parait presque trop optimiste pour l’Afrique.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les Panthères U23 ont arraché leur qualification en demi-finale du championnat d'Afrique qualificatif pour les jeux olympiques Londres 2012 en battant samedi à Tanger la Côte d'ivoire sur la marque de 3-1. Les panthères qui étaient dans l'obligation de gagner par une marge de 2 buts et de compter sur un faux pas de l'Afrique du sud ont parfaitement réussi dans leur entreprise. En demi-finale, mardi, ils croiseront les crampons avec les Lions de la Téranga du Sénégal, vainqueurs du Maroc par 1-0. Le vainqueur aura son ticket pour les jeux olympiques de LOndres et le vaincu disputera le match de ...
Lire l'article [1]
L'équipe nationale olympique du Gabon affronte ce dimanche à Marrakech (Maroc) les pharaons d'Egypte en match comptant pour la première journée du groupe A qualificatif aux jeux olympiques Londres 2012. Les Panthéreaux U23 vont tenter d'arracher leur ticket pour les prochains jeux olympiques de Londres dans un groupe qu'ils partagent avec l'adversaire du jour, l'Egypte ainsi que l'Afrique du Sud et la Côte d'ivoire. La confrontation de dimanche prévue à 18 h 30 est très importante pour la suite de la compétition et dans la perspective d'une qualification en demi-finale. Il faudra donc tout faire pour arracher les trois points de ...
Lire l'article [2]
Entretien avec Adrian Fozzard, coordonnateur de l’initiative pour la restitution des avoirs volés. « Pas de refuge pour les biens mal acquis », clamait-on le mois dernier à Paris dans le cadre d’un forum organisé par la Banque Mondiale et la Suisse. Entre 20 et 40 milliards de dollars, soit entre 15 et 30% de l’aide publique au développement, est détournée chaque année dans les pays bénéficiaires. On estime à 5 milliards les sommes qui ont pu être rapatriées durant les seize années qui viennent de s’écouler. L’initiative pour la restitution des avoirs volés (Star) est une structure qui a pour ...
Lire l'article [3]
LIBREVILLE, (AGP) - Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi a, sur les antennes de RFI mardi, déclaré que l'obstination des leaders de l'opposition à réclamer un nouveau comptage des voix du scrutin présidentiel du 30 août remporté par le candidat de son parti, Ali Bongo Ondimba, est ''une fuite en avant''. Dans une déclaration commune lundi en soirée, 16 des anciens candidats de l'opposition gabonaise ayant rejeté les résultats des élections et demandé un recomptage des voix. ''Il s'agit là d'une fuite en avant des personnes sans arguments viables. C'est à la fois compréhensible et ...
Lire l'article [4]
La défense entend rapatrier en France mercredi les corps des huit soldats tués dans le crash d'un hélicoptère militaire français, samedi au large des côtes gabonaises, a indiqué lundi à l'AFP l'état-major des armées à Paris. "La défense prend des dispositions pour ramener les corps des huit militaires décédés mercredi", a déclaré le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major, indiquant ne disposer "d'aucun détail sur les cérémonies militaires prévues". Le bilan du crash de l'hélicoptère Cougar est devenu définitif lundi avec la découverte du corps du dernier soldat porté disparu. Sur les dix militaires qui se trouvaient à bord de l'appareil, quatre ...
Lire l'article [5]
En séjour dans la capitale chinoise à l’occasion de l’ouverture des Jeux Olympiques 2008, le 8 août dernier, le chef de l’Etat gabonais Bongo Ondimba a regagné Libreville aux premières heures du 11 août. Lors de son séjour à Beijing, le président gabonais a rencontré les différents partenaires économiques chinois et réaffirmé le caractère exemplaire de la coopération sino africaine. Le chef de l’Etat gabonais a regagné Libreville au terme d’un voyage de 6 jours dans la capitale chinoise où il a notamment assisté à l’ouverture des Jeux Olympiques de Beijing le 8 août dernier. Parti le 5 août dernier ...
Lire l'article [6]
Le chef de l’Etat gabonais Omar Bongo Ondimba quitte Libreville ce mercredi pour Pékin où il doit prendre part, aux côtés d’autres dirigeants de la planète, à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques qui se dérouleront dans la capitale chinoise du 8 au 24 août prochains. Le président gabonais est attendu à Pékin aujourd'hui où il assistera demain à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques à laquelle prendront part plusieurs dirigeants du monde. Bongo a été précédé à Pékin par la délégation sportive gabonaise pour les JO, conduite par le président du Comité national olympique gabonais (CNOG), Léon ...
Lire l'article [7]
Les athlètes gabonais ont quitté Libreville, le week – end dernier pour Pékin, en République populaire de Chine, où ils participeront aux Jeux Olympiques dont le coup d'envoi est prévu le 8 août prochain.Quatre athlètes issus de trois disciplines sportives représenteront le Gabon aux Jeux olympiques à Pékin (Chine): Wilfrid Bingangoye (100 et 200 m homme), Rudie Zang Milama (100 et 200 m dame), Sandrine Ilindou Mboumba (judo) et Lionel Baguissi (taekwondo), défendront en Chine les couleurs gabonais. Mélanie Engouang, ancienne championne du monde militaire (1995) de judo, a été désignée par le Comité olympique national gabonais, comme porte étendard du ...
Lire l'article [8]
Le chef d'Etat gabonais Omar Bongo Ondimba, doyen des chefs d'Etat africains, assistera à la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques le 8 août à Pékin, selon un communiqué de la présidence aujourd'hui. "Le conseil (des ministres) (...) a pris acte, avec une profonde satisfaction, de la présence effective à la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques" du président Bongo. Le conseil s'affirme "convaincu" que "cette nouvelle visite en Chine" de M. Bongo "contribuera au renforcement de l'amitié et de la coopération multiforme" entre le Gabon et la Chine.
Lire l'article [9]
"Nous somme dans l'attente de simplement vivre la fièvre des Jeux olympiques de Beijing (...) Le Gabon comme le monde va véritablement découvrir la Chine à travers ces jeux", a dit le président du Comité national olympique gabonais (CNOG), Léon-louis Folquet à Xinhua à plus de deux semaines de l'ouverture des Jeux olympique qui s'ouvriront le 8 août prochain à Beijing en Chine. Pour M. Folquet, les Jeux olympiques de Beijing, c'est un moment d'activités sportives, de solidarité et de fête que des milliers de gens venant des cinq continents vivent avec délices. Il a souhaité sa réussite. Le Gabon enverra une ...
Lire l'article [10]
JO Londres 2012 / Vainqueurs de la Côte d’ivoire, les Panthères du Gabon affrontent le Sénégal en demi-finale mardi
Qualification JO Londres 2012 : Les Panthéreaux du Gabon font leur entrée dimanche face à l’Egypte
Afrique : Le recouvrement d’avoirs volés : « C’est avant tout un processus juridique »
Gabon-présidentielle-Recomptage des voix : Il s’agit là d’une fuite en avant des personnes sans arguments viables (Faustin Boukoubi)
Crash au Gabon: les corps des huit soldats rapatriés sans doute mercredi
Gabon : Bongo Ondimba de retour de Beijing
Gabon : Bongo Ondimba à Pékin pour l’ouverture des Jeux Olympiques
Gabon: Jeux Olympiques 2008: les athlètes gabonais ont quitté Libreville pour Beijing
JO : le président gabonais à la cérémonie
Le Gabon comme le monde va découvrir la Chine à travers des JO de Beijing, a déclaré