Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Oyem planche sur l’augmentation de la production agricole

Auteur/Source: · Date: 10 Sep 2008
Catégorie(s): Economie

Le séminaire de lancement du Projet de développement agricole et rural (PDAR) s’est tenu du 3 au 5 septembre à Oyem, la capitale du Woleu-Ntem, où plus de 250 acteurs du secteur et partenaires économiques et sociaux étaient réunis autour des responsables du projet et des experts internationaux pour planifier des stratégies de renforcement de la production agricole. Les commissions formées pour réfléchir aux trois axes majeurs du projet ont adopté un ensemble de recommandations dont la mise en œuvre devrait permettre d’opérer le saut quantitatif tant attendu du secteur agricole.

Une profonde restructuration normative et stratégique pour le développement du secteur agricole et l’augmentation effective de la production alimentaire locale a été planifiée par les responsables du Projet de développement agricole et rural (PDAR).

C’est le fruit du séminaire de lancement de ce programme qui s’est déroulé du 3 au 5 septembre à l’Hôtel de ville d’Oyem, la capitale de la province du Woleu-Ntem.

Le directeur général du ministère de l’Agriculture, Luc Bézas Saba Okouyi, le conseiller du Premier ministre pour les questions agricoles, Charles Mbourou, le représentant italien du Fonds international de développement agricole (FIDA), principal bailleur de fonds du projet, le burkinabé Raoul Sanon, directeur du projet d’appui aux micro entreprises, le coordinateur du projet de développement rural du Congo, Jean Bruno Godiele ainsi que l’expert camerounais du FIDA, Polycarpe Ngaleu, prenaient part à ces travaux.

Trois commissions ont été formées pour travailler sur les principaux axes du projet qui œuvre pour la promotion des filières, le renforcement des capacités des organisations de producteurs et des institutions ainsi que la coordination et la gestion du projet.

Au titre de la promotion des filières, la commission ad hoc a recommandé la création de champs semencier selon une répartition stratégique, à savoir l’arachide à Mitzic, la banane à Minvoul et le manioc à Oyem.

Les participants ont également appelé à l’implication effective des groupements de producteurs, des associations et des chefs de secteurs agricoles pour la mise en place des parcs à bois ainsi que l’échelonnement des formations spécifiques du choix du terrain à la commercialisation des produits. La commission a demandé la mise en place par l’Etat d’une légalisation foncière fiable pour sécuriser les terres agricoles et assurer le désenclavement des zones de production.

La commission chargée du renforcement des capacités a préconisé une aide juridique aux groupements de producteurs, la sensibilisation des jeunes ruraux aux activités agricoles ainsi que le renforcement des capacités humaines et techniques des services provinciaux du ministère.

Concernant la coordination et la gestion du projet, les participants ont notamment recommandé la mise en place d’un système de récompense pour les meilleures organisations paysannes. L’organisation d’une journée porte ouverte à l’inauguration du siège du projet le mois prochain a également été recommandée.

La facture des importations alimentaires est actuellement estimée à 150 milliards de F.CFA par an. Pour remédier à cette situation, le ministère de l’Agriculture a, depuis l’année dernière, initié deux projets de loi portant respectivement sur la politique de développement agricole durable et sur le code des investissements agricole qui devraient entrer en vigueur dès 2009.. 


SUR LE MÊME SUJET
Progresser vers une plus grande autosuffisance alimentaire et réduire la dépendance aux importations est devenu une priorité absolue pour le gouvernement gabonais dans le cadre de son plan de diversification économique à long terme, Le Gabon émergent. Le pays revoit actuellement ses politiques agricoles afin de dynamiser la production nationale et accroître les investissements étrangers ; dans cette optique, le gouvernement a annoncé en février la création de l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (AGASA). L’AGASA, qui a pour vocation d’accroître la production locale et d'améliorer les normes sanitaires, a été chargée d'élaborer un plan d'urgence axé sur la sécurité alimentaire afin de ...
Lire l'article
Le gouvernement Gabonais par le biais du ministère de l’Agriculture ambitionne de mécaniser l’agriculture en vue d’une amélioration de la production agricole au Gabon. Pour le gouvernement, cette stratégie vise à sédentariser les populations agricoles en leur donnant les moyens de pratiquer une agriculture intensive et diversifiée, tout en renforçant leurs capacités dans la pratique de l’agriculture de conservation. L’analyse de la situation actuelle et des opportunités faite récemment au cours d’un atelier à Libreville a montré que la réussite de cette opération dépend des solutions apportés à un certain nombre de facteurs concourant à l’amélioration des conditions de travail des ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’agriculture, Raymond Ndong Sima, a entamé une tournée dans les neuf provinces du pays pour procéder au lancement le Programme agricole de sécurité alimentaire de croissance (PASAC). M. Ndong Sima et sa délégation sont en route pour Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga (sud), après avoir séjourné lundi à Mouila, dans la province de la Ngounié (sud), et samedi dernier à Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué (centre), première étape de la tournée de lancement du PASAC. Ce programme se trouve au centre du ‘’Gabon vert’’, un des trois piliers de ...
Lire l'article
Développement et d’investissement agricole Gabon - Le directeur général de l’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD), Christian Renardet, a annoncé le lancement au cours de cette année d'un Projet de développement et d'investissement agricole au Gabon (PRODIAG). L'IGAD est l’un des instruments sur lequel s’appuie l’Etat gabonais pour animer sa politique agricole. Son objectif est de contribuer de manière significative au renforcement de la sécurité alimentaire, à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration de la part de l'agriculture dans le Produit intérieur brut (PIB) du pays. "L'IGAD apporte un encadrement technique aux créateurs de Petites et moyennes entreprises (PME) ...
Lire l'article
Le coordinateur national du Project appui au renforcement des capacités des Organisations professionnelle agricoles (OPA) au ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Pêche et du Développement rural, Jean de Dieu Voga Moudoubou a invité la société civile à vocation agricole à être très active dans le domaine de l’agriculture, dans l’optique d’un retour au travail de la terre, au cours d’une séance de travail organisée jeudi à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié. Cette séance de travail avec le bureau directeur de la fédération qui regroupe plus de 25 associations oeuvrant dans le domaine agricole intervient 5 mois ...
Lire l'article
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu ce jeudi, à la Présidence de la République de Libreville, le Directeur général du Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation (FOA), Jacques Diouf, au Gabon dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié, avec qui il a échangé sur les possibilités de renforcement et de développement du secteur agricole au Gabon. Lors de cette audience, les deux hommes ont passé en revue les questions relatives aux conditions des programmes d‘échange entre cette structure onusienne et le Gabon, mais aussi sur le développement de l’agriculture urbaine et périurbaine de même que ...
Lire l'article
Le directeur général de l'Institut national supérieur d'agronomie et de biotechnologie (INSAB), professeur Benoît Boukila, a dit fonder beaucoup d'espoir sur les travaux de la 1ère conférence sur les perspectives de valorisation des techniques de production agricole en Afrique tenue à Franceville le week-end dernier. '' En organisant cette conférence, nous voulions ouvrir aux étudiants de l'INSAB la pratique quotidienne des domaines agricoles qui ne se font pas au Gabon ou qui ne sont pas valorisées. Ces domaines sont très importants dans le secteur du développement agricole, générateurs d'emplois et de bénéfices, tels que l'apiculture, l'arboriculture ou simplement la pisciculture ", ...
Lire l'article
26 produits alimentaires issus de l’activité agricole, de l’élevage, de la pêche et de la chasse ont été déclarés exonérés de la TVA, selon le Code Agricole gabonais adopté par l’Assemblée nationale et le SENA le 10 décembre 2008, a-t-on appris lors de la conférence de presse organisée lundi à Libreville par le ministère de l’Agriculture. Cette liste concerne en grande partie, pour ce qui est des produits de l’élevage et de la pêche, les viandes de porc, de bœuf, de mouton, les volailles, les œufs, le poisson frais, congelé, fumé et salé. Pour ce qui est de l’agriculture, ...
Lire l'article
Le ministre de l’Agriculture, Faustin Boukoubi, s’est rendu le 12 juillet à Ntoum, à une quarantaine de kilomètres de Libreville, pour constater l’état d’avancement des travaux engagés pour le Centre d’introduction, d’amélioration et de multiplication des espèces végétales. Ce centre a pour mission de mettre à la disposition des exploitants agricoles les semences et les plants optimaux pour soutenir le développement de l’agriculture gabonaise et en garantir la compétitivité. Le ministre de l’Agriculture est à la recherche des engrais pour faire germer et fructifier ses nombreuses initiatives et relancer ce secteur. Il s’est rendu le 12 juillet dernier sur le ...
Lire l'article
Le métier de pompiste qui paraissait jadis, strictement réservé aux hommes, en raison de la complexité des différentes tâches, mais aussi, du caractère dangereux de la profession elle-même, avec la manipulation du carburant et du gaz butane sans oublier les risques de hold-up de jour comme de nuit, s’ouvre depuis quelques années aux femmes (en moyenne 3 femmes par équipe), avec l’arrivée de la concurrence et de nouvelles stratégies marketing, mais aussi avec la recrudescence de la pauvreté. Le directeur de programme de l’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD), Sébastien Koumba, a visité jeudi à Libreville, les unités de production animalière ...
Lire l'article
La production agricole accrue au cœur des préoccupations du Gabon
Société / Mécanisation du secteur agricole au Gabon pour une amélioration de la production
Le ministre de l’agriculture à l’intérieur du pays pour lancer le programme agricole de sécurité alimentaire de croissance
Gabon: L’IGAD va lancer un Projet de développement et d’investissement agricole
La société civile invitée à être active dans le domaine agricole à Mouila
Gabon/FAO: Ali Bongo Ondimba et Jacques Diouf échangent pour le renforcement du secteur agricole au Gabon
Enseignement-supérieur : Le directeur général fonde beaucoup d’espoir sur les travaux de valorisation des techniques de production agricole
Gabon: 26 produits issus de l’activité agricole, de l’élevage, de la pêche et de la chasse exonérés de la TVA
Gabon : Boukoubi à la recherche de l’excellence agricole
Gabon: IGAD: le Directeur du programme visite les unités de production animalière et maraîchère


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Sep 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*