- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Hausse de 67,90% du budget gabonais pour l’exercice 2008

APA Libreville (Gabon) Le budget de l’Etat gabonais pour l’exercice 2008 a augmenté de 67,90%, soit de plus de 850 milliards de FCFA, passant de 1.798,1 milliard de FCFA à 2.648,1 milliards de FCFA, a appris APA.

Cette hausse est liée à un relèvement de 32,6% des recettes pétrolières et une progression de 1% des recettes hors pétrole, indique le communiqué publié jeudi soir à Libreville, à l’issue du conseil des ministres, présidé par le président Omar Bongo Ondimba, au cours duquel le budget rectifié a été adopté.

La production pétrolière nationale devrait baisser de 6,3% pour s’établir à 12,057 millions de tonnes contre 12,865 millions de tonnes retenus dans la loi de finances initiale, indique le communiqué, ajoutant que ce repli résulte de la grève des employés de Shell Gabon (du 19 mas au 1er avril 2008) et du vieillissement de la majorité des champs pétroliers.

En dépit du tassement de la production de l’or noir, les recettes pétrolières ont augmenté de 32,6%, passant de 1.357,9 milliards de FCFA à 334,1 milliard de FCFA, une hausse qui se justifie par le niveau exceptionnellement élevé des prix du baril de pétrole qui ont évolué de 71 à 108,95 dollars Us, poursuit le communiqué.

Pour sa part, le secteur hors pétrole a généré 712,72 milliards de FCFA contre 706,15 milliards de FCFA dans la loi de finances initiale, ajoute le texte, soulignant que les bonnes performances de ce secteur sont liées notamment à l’activité d’extraction de manganèse, dont le Gabon est le 2ème producteur africain et mondial, derrière l’Afrique du sud, avec 4 861 millions de tonnes, ajoute le texte.

En revanche, seul le secteur forestier y rencontre des problèmes du fait de la baisse de la demande mondiale poursuit le communiqué qui situe «la croissance réelle» du pays à 3,9% contre 4,2% initialement prévue en raison de la baisse de l’activité pétrolière (-0,6% contre 3,1% dans la loi de finances initiale et malgré les bonnes performances du secteur hors pétrole (4,9% contre 4,5%)


SUR LE MÊME SUJET
Le gouvernement gabonais a adopté un projet de budget 2010 rectifié, en hausse de 118,6 milliards de FCFA (près de 181 millions d'euros), pour financer de "dépenses urgentes et sensibles", notamment dans l'éducation et la santé, selon un communiqué officiel diffusé mercredi. Le Conseil des ministres réuni mardi à Libreville a adopté ce "projet de loi de Finances rectificatives exercice 2010 (...) arrêté à 2.214,5 milliards de FCFA (près de 3,38 milliards d'euros), soit une hausse de 118,6 milliards de FCFA (plus de 180,8 millions d'euros)", indique le gouvernement dans ce communiqué publié par les deux quotidiens nationaux, L'Union et Gabon-Matin. Le ...
Lire l'article [1]
Le budget du Gabon pour l'année 2010 a été arrêté à 2.214,5 milliards de francs CFA, soit 118,6 milliards de plus que celui que l'année 2009, selon le projet de loi de Finances rectificative adopté mardi en Conseil des ministres, indique un communiqué publié ce mercredi à Libreville. L'année dernière, le budget s'élevait en effet à 2.095,9 milliards de FCFA, une augmentation qui, selon le communiqué gouvernemental, provient de la plus value pétrolière et d'un meilleur recouvrement des recettes douanières. Le communiqué indique que 118,6 milliards de FCFA seront consacrés à certaines dépenses urgentes et sensibles comme le recrutement de 1.772 enseignants ...
Lire l'article [2]
Le ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique, chargé de la modernisation de l’Etat, Blaise Louembé, et son collègue de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Magloire Ngambia, ont passé le dernier oral mercredi devant la commission des finances, du budget et des comptes économiques de la nation du Sénat avant l’adoption définitif du budget de l’Etat 2010. C’est la deuxième fois en l’espace de trois semaines que les deux ministres passent devant les sénateurs de cette commission, dans le cadre de l’examen du projet de la loi des Finances exercice 2010. Une session extraordinaire, on ...
Lire l'article [3]
La persistance de la crise financière internationale a conduit le gouvernement gabonais à réviser à la baisse, pour la seconde fois consécutive, le budget de l’Etat pour l’exercice 2009, arrêté à la somme de 1.541,6 milliards de FCFA, à l’issue du conseil des ministres, présidé jeudi à Libreville, par le président Omar Bongo Ondimba. Le budget initialement adopté en septembre 2008 tablait sur des recettes et des dépenses de l’ordre de 2 485 milliards FCFA. Le gouvernement avait estimé que le prix du baril de pétrole se stabiliserait à 117 dollars en 2009. Mais tel n’a pas été le cas. Le baril de ...
Lire l'article [4]
Le projet de loi de Finances rectificative 2009 a été adopté jeudi soir en Conseil des ministres, rapporte ce vendredi le communiqué final de cette réunion, essentiellement marquée par la poursuite du programme économique et financier entamé depuis avril 2007 et appuyé par le Fonds monétaire international (FMI). Selon le communiqué du gouvernement dont la PANA a obtenu une copie, "le présent projet de loi de finances rectificative s'inscrit dans un contexte de récession économique avec des effets négatifs sur l'économie gabonaise". Le projet de budget rectifié de l'année 2009 s'établirait au total à 1.541,6 milliards de FCFA (3.000 millions de dollars ...
Lire l'article [5]
Le Conseil économique et social (CES) a ouvert lundi à Libreville une session extraordinaire en vue d’examiner le budget rectificatif 2008 de la loi des finances pour une question sociale afin de répondre aux attentes des populations.« A travers cette session, nous allons examiner ces points et voir s'ils répondent aux attentes des populations », a déclaré le président du CES, Antoine Depadoue Mboumbou Miyakou, à l'ouverture des travaux. « Je vous invite à travailler », a lancé M. Mboumbou Miyakou. Les travaux se déroulent à la Cité de la démocratie et les conseillers membre du CES plancheront pendant quatre jours sur ...
Lire l'article [6]
L'Etat gabonais a estimé son budget pour 2009 à près de 2.500 milliards de francs CFA (3,8 milliards d'euros), en hausse de 38% par rapport à 2008, prévoyant notamment une augmentation de ses recettes pétrolières, a-t-on appris mercredi de source officielle. Le budget de l'année 2009 "s'établirait à 2.485,5 milliards de FCFA, contre 1.798,1 milliards de FCFA arrêtés dans la loi de Finances de l'année 2008", indique le communiqué du conseil des ministres tenu mardi et lors duquel a été présenté le projet de loi de Finances 2009. Cela représente une "hausse de 687,4 milliards de FCFA (1,05 milliard d'euros, +38,22%) qui ...
Lire l'article [7]
L'Etat gabonais a estimé son budget pour 2009 à près de 2.500 milliards de francs CFA (3,8 milliards d'euros), en hausse de 38% par rapport à 2008, prévoyant notamment une augmentation de ses recettes pétrolières, a-t-on appris mercredi de source officielle. Le budget de l'année 2009 "s'établirait à 2.485,5 milliards de FCFA, contre 1.798,1 milliards de FCFA arrêtés dans la loi de Finances de l'année 2008", indique le communiqué du conseil des ministres tenu mardi et lors duquel a été présenté le projet de loi de Finances 2009. Cela représente une "hausse de 687,4 milliards de FCFA (1,05 milliard d'euros, +38,22%) qui ...
Lire l'article [8]
Le porte parole du gouvernement, René Ndemezo'Obiang, a annoncé mardi à Libreville, dans un communiqué à l'issue du Conseil des ministres la hausse du budget 2009 qui est passé à 2.485,5 milliards contre 1.798,1 milliards en 2008. Cette amélioration résulterait de l'augmentation conjuguée de 597,5 milliards de francs CFA des recettes pétrolières et de 87,3 milliards de francs CFA des recettes hors pétrole. Selon le communiqué gouvernemental, les recettes pétrolières, évaluées à 1.621,4 milliards de francs CFA seraient en hausse de 597,5 milliards de francs CFA par rapport au niveau arrêté dans la loi de finances 2008.
Lire l'article [9]
Le budget de l’Etat pour l’année 2008 a été augmenté de plus de 830 milliards de francs CFA, soit une hausse de 69,9% par rapport à la loi de finances initiale, principalement due à la flambée des prix du pétrole qui a entraîné une hausse de 32,6% des revenus pétroliers. Réuni le 18 septembre en Conseil des ministres à Libreville, le gouvernement a adopté ce projet de loi de Finances rectificative pour l’exercice 2008, qui stipule également la poursuite du programme économique et financier conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) depuis avril 2007. La manne pétrolière a permis à ...
Lire l'article [10]
Gabon: projet de budget 2010 révisé à la hausse pour le social
Le budget 2010 du Gabon porté à 2.214,5 milliards de francs CFA
Economie : Dernier exercice pour les ministres du budget et de l’économie devant les sénateurs
Deuxième révision à la baisse du budget 2009 de l’Etat gabonais
Gabon: Le gouvernement gabonais rectifie la loi de finances 2009
Gabon: Le CES examine le budget rectificatif 2008
Gabon: +38% pour le budget grâce aux recettes du pétrole
Gabon: +38% pour le budget grâce aux recettes du pétrole
Gabon: Le budget 2009 en hausse de 687,4 milliards de FCFA
Gabon : La loi de Finances 2008 rectifiée à la hausse de près de 69,9%