Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Mensah Zoguelet succède à Jean Ping à Omboué

Auteur/Source: · Date: 25 Sep 2008
Catégorie(s): Politique

Le ministre de la Fonction publique, Alain Mensah Zoguelet, a été élu le 21 septembre au 1er siège d’Omboué, dans le département d’Etimboué. Il prend ainsi le siège laissé vacant par Jean Ping après son élection à la présidence de la Commission de l’Union africaine. Malgré les retards enregistrés dans la publication de la liste électorale, la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) a maintenu le scrutin du 21 septembre, dont la médiatisation a été occultée par le 9e congrès du Parti démocratique gabonais (PDG).

Le scrutin pour la succession de Jean Ping au 1er siège d’Omboué a finalement eu lieu le 21 septembre dernier et c’est sans surprise que le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG), le ministre de la fonction publique Alain Mensah Zoguelet l’a emporté.
Le ministre de la Fonction publique, Mensah Zoguelet, un proche de Jean Ping, et son suppléant Charles Mombo, étaient aux prises avec Eugène Binet de l’Union pour la nouvelle République (UPNR) secondé par Collette Ngoga et l’indépendante Elisabeth Ompouma Mousmé et son colistier Augustin Taty.

L’élection partielle pour ce siège du département d’Etimboué, dans l’Ogooué maritime, a mobilisé 2 861 électeurs et s’est déroulée sans complications, malgré les inquiétudes de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) qui avait laissé entendre la possibilité d’un report du scrutin en raison des retards observés dans le processus électoral.

La liste électorale qui devait être affichée au moins 30 jours avant le vote n’avait toujours pas été rendue publique le 10 septembre dernier. Cet impair est-il susceptible d’un recours par les autres candidats’ Pour l’instant, le successeur de Jean Ping au gouvernement succède à son mentor dans ce siège où il avait été élu le 24 décembre 2006.

Le parti au pouvoir consolide ainsi sa confortable majorité à l’Assemblée nationale et sa stature de parti dominant du paysage politique gabonais. Lors des élections locales du 27 avril dernier le PDG s’est assurée une victoire écrasante avec plus de 1500 conseillers.
Le déroulement du scrutin pour le 1er siège d’Omboué a été occulté par le 9e congrès du PDG qui s’est tenu du 19 au 21 septembre à Libreville. 


SUR LE MÊME SUJET
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), le Gabonais Jean Ping a marqué lundi une escale à Libreville pour faire le point de sa campagne, pour un second mandat à la tête de l'institution panafricaine, au numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba. "La campagne se déroule très bien", a déclaré M. Ping dans des propos cités par la Télévision nationale gabonaise (RTG 1).  Libreville a mis à la disposition de Jean Ping son réseau de diplomates ainsi que de nombreux envoyés spéciaux pour soutenir et appuyer la candidature de ce fin diplomate auprès des pays africains et d'institutions régionales. Le Gabon ...
Lire l'article
L’actuel président de la commission de l’Union africaine (UA), le Gabonais Jean Ping, va briguer un second mandat à la tête de l’institution continentale, a appris l’AGP de source proche de la présidence gabonaise. M. Ping a été reçu mercredi par le président Ali Bongo ondimba qui a réaffirmé le soutien du Gabon à sa candidature. Selon la source, le chef de l’Etat gabonais a envoyé des émissaires dans des capitales africaines pour inviter ses pairs à soutenir la candidature de son compatriote. Ancien ministre des Affaires étrangères, Jean Ping (69 ans) a été élu à la présidence de la commission de ...
Lire l'article
Le président de l’Union africaine (UA), Jean Ping, est resté très discret depuis le commencement du processus électoral qui prendra fin dans moins de 48 heures, après le dépouillement à l'issue du scrutin du 30 août prochain. Un constat quelque peu étonnant, d’autant plus que ce processus est entaché de plusieurs irrégularités et pratiques qualifiées d’«anti démocratiques», qui ont maintes fois été dénoncées par certains candidats ou groupement de candidats. © D.R. L'ancien ministre gabonais des Affaires étrangères, Président actuel de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping. Depuis le début ...
Lire l'article
Le ministre de la Fonction publique, Alain Mensah Zoguelet, dans un communiqué à la presse parvenu vendredi à GABONEWS, demande aux agents du ministère de la Fonction publique de « dénouer la grève pour sauver le secteur de l'éducation nationale». « Le traitement des dossiers des agents de la Fonction publique est en train de se faire, il faut reprendre le travail afin de finaliser certains dossiers de fonctionnaires », a déclaré Alain Mensah Zoguelet. Pour le ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Etat, « on peut attendre les revendications en exerçant les tâches journalières, ...
Lire l'article
Alain Mensah Zouguelet, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a été donné vainqueur, vendredi, par la Cour constitutionnelle de l’élection législative partielle du 21 septembre dernier dans le département d’Etimboué (sud-ouest). Selon les résultats publiés par la Haute Cour, l’actuel ministre de la Fonction publique aurait récolté plus de 52% des suffrages exprimés, devançant ainsi ses challengers, Eugène Binet de l’Union pour la nouvelle république (UNPR) et la candidate indépendante, Elisabeth Opouma Mousme. Mensah Zouguelet conserve ainsi le siège laissé vacant par son mentor, Jean Ping, élu en février 2008 à la tête de la Commission de l’Union Africaine (UA). ...
Lire l'article
Les retards enregistrés dans la publication de la liste électorale des législatives partielles dans la circonscription d’Omboué, dans l’Ogooué-Maritime, pourraient contraindre la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) à reporter l’élection du successeur de Jean Ping à ce siège. Initialement prévu pour le 21 septembre prochain, le vote pourrait être reporté en raison du délai de décaissement des fonds nécessaires à l’organisation du scrutin. Quatre jours après l’ouverture de la campagne électorale dans la circonscription d’Omboué, pour le siège laissé vacant par Jean Ping suite à son élection à la présidence de la Commission de l’Union Africaine, la Commission électorale ...
Lire l'article
La campagne électorale pour le siège de député d’Omboué a démarré le 6 septembre dans l’Ogooué-maritime et se poursuivra jusqu’au 20 septembre prochain. Deux partis politiques et un indépendant se lancent à l'assaut du siège de député laissé vacant par le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, au 1er siège du département d'Etimboué, à Omboué. Trois candidats vont briguer le siège laissé vacant à l’Assemblée nationale gabonaise par Jean Ping, actuel président de la commission de l’Union africaine (UA), dans le 1er siège du département d’Etimboué, dans la province de l’Ogooué-Maritime (nord-ouest), lors d’une élection législative partielle qui ...
Lire l'article
Deux partis politiques et un indépendant se lancent à l'assaut du siège de député laissé vacant par le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, au 1er siège du département d'Etimboué, à Omboué, dans l'Ogooué maritime. Si le Parti démocratique gabonais (PDG), souhaite préserver ce siège, l'Union pour la nouvelle République (UPNR) de Maître Louis Gaston Mayila espère entrer au parlement à travers ce siège. La course à la conquête du siège de député du premier siège du département d'Etimboué laissé vacant par Jean Ping, après son élection à la présidence de la Commission de l'Union africaine (UA) ...
Lire l'article
Selon El-Ghassim, porte-parole de la Commission de l’Union africaine (UA), le président de la Commission de cette instance, Jean-Ping, est «hors de danger». En effet, victime d’un malaise lors d’une réunion à Toyako, dans l’île japonaise de Hokkaïdo, avec des Chefs d’Etat et de gouvernement du G8, Jean-Ping a été brièvement hospitalisé. «Comme il est tard au Japon, a-t-il confirmé à l’AFP, les médecins ont préféré le garder en observation, mais il est hors de danger ». Jean-Ping, 65 ans, ancien ministre gabonais des Affaires étrangères et vice-Premier ministre, a été élu le 1er février 2008 à la présidence de la Commission ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle du Gabon, qui a constaté juridiquement, au cours de sa séance du 27 mai dernier l’incompatibilité entre le mandat électif de Jean Ping, à l’Assemblée nationale et ses nouvelles fonctions de président de la Commission de l’Union africaine (UA), a donné le feu vert lundi, au parlement pour pourvoir au siége de l’ancien vice-premier ministre des Affaires Etrangères. Sur décision rendue publique le 27 mai dernier par la Cour constitutionnelle, relative à la constatation de la vacance du siège de Jean Ping, l’Assemblée nationale a été saisie par la plus haute juridiction du Gabon en vue d’organiser, dans ...
Lire l'article
Jean Ping fait le point de sa campagne à Ali Bongo Ondimba
Le Gabonais Jean Ping brigue un second mandat à la présidence de la Commission de l’UA
Gabon : Le silence de Jean Ping
Gabon: Alain Mensah Zoguelet exhorte les syndiqués à reprendre le travail
Gabon: Législative partielle / Alain Mensah Zougelet remporte le siège de Ping à Etimboué
Gabon : Vers un report du scrutin pour la succession de Jean Ping à Omboué
Gabon : La succession de Jean Ping est lancée à Omboué
Gabon : L’UPNR de Mayila brigue la succession de Ping à Omboué
Jean Ping hors de danger
Gabon: La Cour constitutionnelle autorise le parlement à pourvoir au siège vacant de Jean Ping


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Sep 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*