Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les enjeux environnementaux et sécuritaires du secteur maritime

Auteur/Source: · Date: 30 Sep 2008
Catégorie(s): Environnement

A l’occasion de la célébration le 26 septembre de la Journée mondiale de la mer, un important séminaire a été organisé à Libreville réunissant les différents acteurs du secteur maritime autour des questions de préservation de l’environnement et de normes sécuritaires liées à leurs activités respectives. Des balises et une embarcation ont été remises pour la circonstance au département des Affaires maritimes pour renforcer les capacités opérationnelles de ce service.La Journée mondiale de la mer a été célébrée par la communauté internationale le 26 septembre dernier autour du 60e anniversaire de l’Organisation maritime internationale (OMI) et du thème «Transport Maritime au service du développement économique».

Au Gabon, l’évènement a été marqué par un séminaire d’information et de formation organisé par le département de la Marine marchande et des Equipements portuaires à l’intention des armateurs, consignateurs de navires et autres acteurs du secteur.

Quatre experts de la Marine marchande ont animé les débats qui ont abordé les questions liées à la navigation maritime, à l’environnement marin et à la sûreté des transports maritimes.

«Avant qu’un navire soit mis en service il y a un certain nombre de mesures réglementaires à prendre par rapport aux conventions de l’OMI. Il y a aussi ce que l’on appelle un suivi de la carrière du navire qui se fait souvent par des visites annuelles. Tous les ans, on doit renouveler les titres de sécurité, ce qu’on appelle les certificats de sécurité. Ce document est destiné a assuré que le navire est toujours bien entretenu, qu’il n’y a pas de risques que ce navire puisse un jour chavirer ou avoir des problèmes. Il est valable aussi bien pour les navires que pour les hommes qui conduisent les navires, c’est-à-dire les marins» a expliqué l’expert Gérard Obame dans sa communication.

En matière de préservation de l’environnement marin, monsieur Nkoulou Mezui a expliqué que «la Marine marchande a habilité des sociétés pour le ramassage des ordures produites par les navires. Les ordures ramassées sont mises dans des bacs qui sont ensuite envoyés dans les différentes poubelles de nos villes à Port Gentil et Libreville essentiellement».

«Pour la lutte contre les pollutions marines, il faut prendre en compte le plan d’urgence national qui a été élaboré par les experts des différents ministères concernés, le ministère de l’Environnement, de la Marine marchande, de la Défense etc. Ce plan fonctionne comme une toile d’araignée, nous avons un coordonnateur national et nous avons des organes décisionnelles statiques qui rentrent effectivement dans l’application du plan», a ajouté l’expert Nkoulou Mezui.

Le secrétaire général adjoint de la Marine marchande, Alain Nyombo Kaka, et le directeur général de la Marine marchande, Claude Tchibinda, ont remis au département des Affaires maritimes des équipements portuaires destinés à renforcer leur dispositif de sécurité et leurs capacités d’intervention : sept bouées destinées au balisage de la route d’accès aux ports commerciaux d’Owendo et de Port Gentil ainsi qu’une navette d’intervention.

«L’embarcation fait 8 mètres de long par 2,5 mètres de large. Elle est dotée d’une coque qui est insubmersible et auto videuse. Elle peut prendre une quinzaine de passagers et elle a tout le matériel nécessaire pour la mise en sécurité, la mise en conformité par rapport à un décret de la Marine marchande. Avec son projecteur de poursuite, ces instrumentations de sondage ou la GPS lecteur de cartes, elle pourra rapidement intervenir sur un point et poursuivre si nécessaire les différents intervenants» a détaillé le responsable technique de la société Inter Mat qui a livré l’embarcation, Eric Cavacas.

Cette importante dotation est l’aboutissement de deux conventions passées entre l’Etat gabonais et la société Mobilis France alors que l’octroi des bouées de signalisation est le fruit de la douzième collaboration, d’une valeur de 100 millions de francs CFA, signée entre l’Etat gabonais et Intermat Yamaha. 


SUR LE MÊME SUJET
Le Directeur général de la Documentation et de l’Immigration (DGDI) le général Paul Mondjo Boukila, a annoncé lundi, à Libreville, les mesures prises pour la gestion des flux migratoires à l’occasion de la 28ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), organisée conjointement par le Gabon et la Guinée-Équatoriale. "Les ressortissants des pays frères vont bénéficier de visas sécurisés CAN 2012. Ils pourront circuler librement avec ce visa qui s’élève au prix de 30.000 F Cfa dont la validité est de 45 jours", a déclaré M. Mondjo. Selon lui, ces instructions sont entre autres portées sur deux accords signés entre ...
Lire l'article
La société Navettes maritimes du Gabon (NAVMAR) vient de réceptionner un catamaran en provenance de Norvège, qui assurera la ligne Libreville-Port-Gentil-Libreville. Selon la direction générale de la société, la mise en service du navire est prévue pour le 15 avril prochain. Afin de répondre la demande du marché du transport maritime entre Libreville et Port-Gentil, la société Navettes maritimes du Gabon (NAVMAR), va lancer la desserte entre les deux villes dans quelques jours. A cet effet, elle a réceptionné ce 9 avril un catamaran en provenance de Norvège. Avec deux classes (économique et affaires) et une capacité de 267 places, le ...
Lire l'article
(Par Lucien MINKO) La conférence sur "biodiversité et la lutte contre la pauvreté", qui s’ouvre jeudi prochain à Libreville, comporte un double enjeu: comment exploiter durablement la diversité biologique? Comment l’Afrique peut-elle lutter efficacement contre la pauvreté en développant une «économie verte » ? Le défi est d’autant plus pertinent que plus de 3 milliards de personnes dépendent de la diversité biologique marine et côtière, alors que plus de 1,6 milliard d’autres sont tributaires des forêts et des produits forestiers non ligneux pour leur existence. En outre, la dégradation des habitats et l’érosion de la diversité biologique menacent ...
Lire l'article
Vive émotions et réactions opposées à Libreville, quant à l’aspect sécuritaire lors de la CAN 2010 qui s’est ouvert ce dimanche en Angola, 2 jours après l’attaque meurtrière sur la délégation des « Eperviers » du  Togo à l’enclave du Cabinda. « TRENTE ANS DE GUERRE CIVILE » Pour Zubeidah, commerçante d’origine togolaise, le choix de la Confédération africaine (CAF) d’organiser ces joutes continentales en  Angola, qui sort de trente ans de guerre civile, était une « mauvaise idée ». « L’Angola n’est pas un pays de paix, tout le monde le sait. Il n’aurait pas  dû organiser la CAN là-bas, ce pays sort quand même de ...
Lire l'article
Le Ministre gabonais de la Marine marchande, Jacques Adiahénot, et son homologue congolais, Aimé Coussoud Mavoungou, se sont réunis samedi dernier à Libreville, dans le cadre de la consolidation des relations maritimes entre leurs deux pays. Dans le cadre de cette séance de travail, Jacques Adiahénot et Aimé Coussoud Mavoungou ont réitéré la volonté commune de leurs deux Etats à développer et consolider davantage leur coopération maritime. Cette impulsion devrait concerner au plus haut point les échanges marchands entre les ports de Pointe-Noire, au Congo Brazzaville, et ceux d’Owendo et Port-Gentil au Gabon. Par ailleurs, les ministres ont mis en exergue la ...
Lire l'article
Les élèves de la classe de Terminale des séries A1, A2 et B du collège catholique Val Marie de Mouila ont été renseignés mardi sur les différents métiers que regorge le secteur de l'Environnement par le chef de site du Parc de Loango à Omboué (dans la province de l'Ogooué-Maritime, (sud-ouest), Narcisse Moukoumou, superviseur des équipes de terrain de l'ONG WCS, sur l'initiative d'une autre ONG locale ''Muyissi Environnement'', qui milite dans la préservation de la nature. Sur ce secteur d'activités, Narcisse Moukoumou s'est appuyé sur les 13 Parcs nationaux du Gabon pour mieux faire passer son message. M. Moukoumou a ...
Lire l'article
Le ministre de la Marine marchande, Jacques Adiahénot, s’est récemment rendu dans la capitale économique, Port-Gentil, pour relever les difficultés auxquelles sont confrontés les acteurs de ce secteur. Cette visite a permis aux cadres de la Marine marchande de cette ville de dénoncer les abus dans l’aménagement et la gestion des installations portuaires qui handicapent le développement de ce secteur de l’économie nationale. La capitale économique gabonaise a récemment reçu la visite du ministre de la Marine marchande, de la Navigation intérieure et des Equipements portuaires, Jacques Adiahénot, venu constaté sur le terrain les problèmes de fonctionnement de ce ...
Lire l'article
Le Ministre de la Marine Marchande, de la Navigation intérieure et des Equipements Portuaires, Jacques Adiahénot, a procédé ce mercredi au nom du gouvernement de la République, à la remise d’un important lot de matériel informatique au secrétaire général de l’institution, Christian Fernandez Biyoumba en vue de renforcer son parc informatique. Ce matériel informatique est essentiellement composé d’ordinateurs qui permettront aux agents de la Marine Marchande d’optimiser leur rentabilité et leur service pour de meilleurs résultats. Le Ministre Jacques Adiahénot était accompagné du Ministre délégué, André Christ Nguembi, qui venait d’être installé dans ses nouvelles fonctions. Pour le Ministre, « la matérialisation ...
Lire l'article
Les étudiants 1ère année des filières, marine marchande et PME/PMI de l’école préparatoire aux carrières administratives (EPCA) ont manifesté jeudi à Libreville, pour réclamer le paiement de près de 60 millions d’arriérés de bourse a constaté l’AGP. Selon le directeur de l’EPCA Guy Benjamin Ndounou, cette situation qui dure depuis 10 mois relève du non versement des bourses aux étudiants par les administrations de la marine marchande et des PME/PMI conformément aux conclusions du dernier conseil d’administration. En effet, a-t-il expliqué, il avait été décidé qu’en dehors des filières gestions administratives et gestions économiques et financières qui relèvent de la compétence de ...
Lire l'article
Dans le soucis de diversifier l’économique gabonaise dominée par le secteur des matières premières en particulier le pétrole qui peu à peu s’amenuise, la pêche se présente désormais comme une richesse sûre et prometteuse dans la province de l’Ogooué – Maritime, une zone lagunaire, où pour l’avoir bien assimiler, toutes les forces vives n’hésitent plus un seul instant à se lancer dans cette activé rentable. Et, cette relève, passe forcement par le Centre communautaire de pêche artisanal de Port – Gentil créé depuis octobre 2002, un don du gouvernement Japonais qui entre dans le cadre de l’aide non remboursable mise en ...
Lire l'article
Le Gabon renforce les mesures sécuritaires pendant la CAN 2012
Gabon : Libreville-Port-Gentil en 2 h 30 par voie maritime
Les enjeux de la conférence sur biodiversité et la lutte contre la pauvreté
CAN Angola 2010: Les Librevillois souhaitent le renforcement des mesures sécuritaires
Gabon: L’axe de la coopération maritime entre le Gabon et le Congo Brazzaville renforcé à Libreville
Les élèves de Terminale du collège catholique Val Marie informés sur les métiers environnementaux
Gabon : Adiahénot au chevet du secteur maritime à Port-Gentil
Gabon: Du matériel informatique pour renforcer le parc du ministère de la Marine marchande
Gabon: 60 millions d’arriérés de bourse à l’origine d’une grève à l’EPCA
Gabon: La pêche, un secteur sûr pour l’après pétrole dans l’Ogooué maritime


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Sep 2008
Catégorie(s): Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*