Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le plan de sauvetage des banques adopté

Auteur/Source: · Date: 3 Oct 2008
Catégorie(s): Monde

Aux États-Unis, une enveloppe gigantesque va être débloquée pour nettoyer les bilans des banques.

Wall Street respire : la Chambre des représentants a enfin adopté vendredi le plan de sauvetage des banques américaines.

Les députés américains avaient rejeté une première version du texte lundi dernier. Pour faire changer d’avis les élus sceptiques, les leaders républicains et démocrates ont misé sur plusieurs tableaux. Avec l’appui de la Maison-Blanche et de nombreux groupes de pression de petites et grandes entreprises, le projet a été présenté non plus comme un sauvetage des banques, mais comme la dernière chance d’éviter que l’Amérique bascule dans une récession dramatique. Le plongeon de 7 % de Wall Street lundi après le rejet du plan par la Chambre des représentants a fait peur à nombre de députés. L’annonce, quelques heures avant le vote hier, des pires suppressions net d’emplois aux États-Unis depuis plus de cinq ans a contribué à dramatiser le contexte de ce vote.

Allégements d’impôts

Au cours des derniers jours, l’assèchement des sources ordinaires de crédit a conduit les États-Unis à une situation sans précédent. La réticence des banques à prêter se traduit par exemple par un effondrement des ventes d’automobiles, un renchérissement du crédit immobilier et des signes de début de panique bancaire. Or, le plan conçu par Henry Paulson, secrétaire au Trésor, vise à racheter des actifs bancaires adossés à des créances immobilières, dans l’espoir de libérer les banques de leurs erreurs passées et de rétablir la confiance sur les marchés de crédit.

Pour s’assurer d’un soutien le plus large possible, les leaders de la majorité démocrate des deux chambres du Congrès ont aussi incorporé au texte 149 milliards de dollars de dispositions fiscales diverses, populaires auprès de républicains conservateurs. Il s’agit pour l’essentiel de la reconduction d’allégements d’impôts bénéficiant aux classes moyennes, ainsi que d’incitations fiscales encourageant les entreprises à investir dans les énergies nouvelles. L’augmentation du plafond de garantie des dépôts bancaires de 100 000 à 250 000 dollars a aussi séduit les parlementaires. Ces modifications ont porté leurs fruits au Sénat où dès mercredi, le « plan Paulson » amendé a été adopté à 74 voix contre 25.

À cinq semaines des législatives, il aura fallu tous ces amendements pour surmonter la méfiance des élus de la gauche du parti démocrate, outrés que le texte ne prévoie pas grand-chose pour aider les foyers surendettés à éviter la saisie de leur logement. À l’inverse, des républicains les plus conservateurs ont mis de côté leur opposition au principe du recours aux fonds publics pour éponger les pertes de banques jugées irresponsables. Pour les rallier, Henry Paulson promet de revendre dans quelques années, avec des profits, les actifs douteux qui seront achetés au cours des prochains mois. Le coût net du plan pour le contribuable en serait grandement réduit. 


SUR LE MÊME SUJET
Les guichets de différents établissements bancaires de Libreville ont été pris d’assaut ce vendredi, dès les premières heures de la matinée, par de nombreux fonctionnaires et autres travailleurs gabonais désireux d’entrer en possession de leur salaire mensuel en vue de subvenir aux multiples charges, notamment celles liées à la rentrée scolaire classée parmi les priorités. Le spectacle a été quasiment le même devant les différents guichets de banques de la capitale gabonaise. Pire encore, au niveau du Trésor public, de longues files d’attente composées de responsables de familles tous fonctionnaires, se sont formées en bordure de la chaussée. « Vous savez ...
Lire l'article
La première dame du Gabon Sylvia Bongo Ondimba a offert dimanche dernier, un bateau et des gilets de sauvetage à une association des femmes pêcheurs de la commune du Cap Estérias, situé à une trentaine de kilomètres, au nord de la capitale gabonaise Libreville. Ce don s’inscrit dans le cadre des actions de la première dame Sylvia Bongo Ondimba qui accentue l’action sociale en faveur du développement socio économique de la femme rurale. Cette action a été réalisée sur le terrain par M. Patrick Mouguima Daouda, le chargé du cabinet de la première Dame qui a indiqué dans son intervention que ...
Lire l'article
Les Banques gabonaises ont enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 14,5% en 2010, a annoncé à Libreville le Comité monétaire et financier national, dans un rapport qualifiant de ‘’reluisante’’ la santé financière des institutions financières au Gabon. Selon le rapport, les indicateurs sont au vert dans les six établissements bancaires majeurs du pays que sont la Banque gabonaise de développement (BGD), la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG), la BGFI Bank, la Citibank, la Financial Bank Gabon et l’Union gabonaise de banques (UGB), une institution passée sous le contrôle du groupe marocain ...
Lire l'article
Les 22èmes journées annuelles du club des dirigeants de banques et établissements de crédits d’Afrique s’achèvent vendredi à Libreville, après deux jours de travaux consacrés notamment aux stratégies à mettre en place après la crise financière internationale de 2009. ‘’Véritable cas d’école de survenance d’un risque systémique, il nous a semblé opportun de devoir échanger sur quelques stratégies d’après crise, pour voir avec nos partenaires bailleurs (BAD, PROINVEST, BOAD, BDEAC), les possibilités de renforcer le partenariat qui nous lie’’, a déclaré le président de l’Association professionnelle des établissements de crédits (APEC-Gabon), M. Claude Ayo Iguendha. Les échanges ont ...
Lire l'article
Barack Obama
Dimanche, le «New York Times» a annoncé que les grandes banques de Wall Street s'apprêtaient à verser des bonus faramineux à leurs employés, «malgré les appels à la retenue de Washington et l'irritation de l'opinion publique». Il suffit ! Le président des Etats-Unis Barack Obama n'exclut pas de taxer davantage les banques qui ont été sauvées de la faillite par l'argent du contribuable, a indiqué lundi un haut responsable américain. «Le Président s'est engagé auprès des Américains à récupérer leurs investissements dans le secteur financier. Si nous avons fait de grands progrès pour recouvrer une grande partie de cet investissement, le Président ...
Lire l'article
Le budget prévisionnel 2010 du Fonds d’Expansion et de Développement des petites et moyennes entreprises ou industries (FODEX), a été adopté vendredi à Libreville, en présence du Premier ministre Paul Biyoghe Mba à l’issue d’une table ronde à la Primature. En 2008, il y avait eu un accord conclu avec le liquidateur pour la rétrocession au Fodex du portefeuille détenu par deux anciens établissement bancaire : la Banque nationale de crédit rural (BNCR) et la Banque populaire. L’exercice 2009 a été marqué par l’exécution d’un plan social qui s’est traduit par la réduction des effectifs de 31 à 8 agents. La masse ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
le Plan de paix la Constitution
Lire l'article
La communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac) a décidé ce vendredi à Libreville, au terme d'un sommet extraordinaire, de suspendre toute opération de placement de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) auprès de la société générale des banques, selon un communiqué final publié à l'issue des travaux de ce sommet. Cette mesure conservatoire prise par les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la Cemac, visent à mettre la lumière sur la façon dont ces opérations de placement s'effectuent, précise le communiqué. De même, un audit général de la BEAC a été décidé, ainsi qu'un autre audit spécifique ...
Lire l'article
Les banques gabonaises sont à ce jour épargnées par les conséquences de la crise financière qui secoue l’économie mondiale, selon un rapport de la Confédération patronale gabonaise (CPG), parvenu jeudi à l’AGP. Selon le document, les dépôts collectés par l’ensemble du système bancaire gabonais ont été de 1.278 milliards de francs CFA en 2008, soit une progression de 9,5% par rapport à l’année précédente. En outre, les dépôts bancaires ont été collectés à hauteur de 1.031 milliards francs CFA, soit une augmentation de 9,6% dans la même période. Toutefois, on note une baisse de 10,3% en fin novembre 2008. Pour ce faire, les ...
Lire l'article
De longues files d’attente devant les guichets de banques de Libreville, ce vendredi
Société / Le première dame Sylvia Bongo Ondimba octroie un bateau et des gilets de sauvetage aux femmes du Cap Estérias
Le comité monétaire du Gabon annonce un chiffre d’affaires en hausse de 14,5% pour les Banques gabonaises en 2010
22èmes journées annuelles du club des dirigeants des banques africaines à Libreville
USA: Obama n’exclut pas de taxer les banques
Gabon : Le budget prévisionnel 2010 du FODEX adopté à 2,8 milliards de F CFA
Plan de Paix
Réalisations
BEAC : La Cemac suspend tout placement de la BEAC auprès de la société générale des banques
Gabon: Economie/Crise financière : les banques gabonaises encore épargnées (patronat)


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Oct 2008
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*