Socialisez

FacebookTwitterRSS

RD Congo : Nkunda veut conquérir le pays

Auteur/Source: · Date: 4 Oct 2008
Catégorie(s): Afrique

Le général Laurent Nkunda, leader du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), a annoncé le 2 octobre dans un discours à la BBC la mue du CNDP en mouvement pour la libération totale de la République démocratique du Congo (RDC). Il a appelé dans son allocution radiodiffusée tous les congolais à s’unir contre le gouvernement en place pour une libération effective et définitive du peuple alors que les combats ont repris depuis le 28 août dans le Nord Kivu.

Alors que les rumeurs circulaient sur sa mort ou son mauvais état de santé, le général Laurent Nkunda est sortie de sa réserve le 2 octobre dernier avec un appel à la rébellion générale contre le pouvoir en place.

A l’issue du congrès tenu depuis le 1er octobre à Kichanga, à environ 80 km de Goma, dans la province du Nord Kivu, le chef rebelle a annoncé dans un discours diffusé sur la BBC l’évolution du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), en mouvement pour la libération totale de la République démocratique du Congo (RDC).

«Le CNDP décide de porter sa lutte jusqu’à la libération du peuple. (…) Nous nous transformons en un mouvement de libération totale de la République», a déclaré Laurent Nkunda.

«J’appelle toutes les forces vives, tous les Congolais à se mettre debout contre un gouvernement qui a trahi son peuple», a lancé le chef Tutsi congolais du CNDP, dont les forces combattent l’armée congolaise dans l’est de la RDC.

Il a affirmé qu’après avoir lutté pour la protection des Tutsi congolais, il voulait désormais «libérer le Congo». Selon le porte-parole de Nkunda, ce nouvel appel du chef rebelle aurait été dicté par le refus de Kinshasa d’entamer des négociations avec le CNPD.

Laurent Nkunda prétend en outre disposer «d’une armée bien entraînée et bien disciplinée». Mais les observateurs estiment que le leader tutsi risque d’avoir du mal à fédérer la nation entière autour d’une cause qu’il n’incarne pour presque personne. Le rapport de force militaire joue également en sa défaveur puisque qu’il s’avère que les forces loyalistes sont largement supérieures aux siennes.
Cette déclaration intervient après une réserve prolongée de Nkunda qui avait fait naître des rumeurs sur son mauvais état de santé et même sur sa mort éventuelle.

Les combats ont repris depuis le 28 août dernier entre le CNDP et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans les collines du Nord-Kivu, à l’Est du pays, en violation d’un cessez-le-feu consécutif à l’accord de paix de Goma, la capitale provinciale, signé en janvier 2008. Ces nouveaux combats ont entrainé le déplacement de plus de 100 000 habitants, qui fuient les exactions des groupes armés.
Le programme Amani, qui veut dire «paix» en Swahili, pour la sécurisation et la reconstruction du Kivu, mis en place début avril 2008 par la MONUC et la communauté internationale, est un échec cuisant.
Accepté par tous les belligérants, le programme prévoyait le respect du cessez-le-feu décidé à Goma en janvier 2008, le désengagement progressif des troupes, la démobilisation des combattants, la sécurisation des populations et la création de conditions favorables au retour des réfugiés et déplacés.

«Je regrette la déclaration de Nkunda (…) au moment même où tous les autres groupes viennent d’adhérer au désengagement qui permet de séparer les forces en contact, et créer un espace humanitaire pour le retour des réfugiés et des déplacés internes», a déploré l’abbé Apollinaire Malu Malu, coordinateur du programme Amani.
La région du Nord-Kivu est depuis plus de dix ans le théâtre de violents affrontements. On compte plusieurs millions de morts et déplacés et le bilan ne cesse d’augmenter. 


SUR LE MÊME SUJET
Par Yves-Laurent Goma Au Gabon, le HCR poursuit le rapatriement volontaire des réfugiés congolais de Brazzaville. Un accord tripartie entre les gouvernements du Congo et du Gabon ainsi que le HCR a proclamé la cessation du statut des réfugiés congolais du Gabon le 31 juillet dernier. Sur 9 500 réfugiés seulement 450 ont accepté de rentrer au pays. Les autres ont préféré devenir de simples migrants et donc d’acheter une carte de séjour.
Lire l'article
Le gouvernement de la République démocratique du Congo et la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) ont trouvé un terrain d'entente, lundi 23 mars à Goma. Les deux parties ont signé un accord de paix prévoyant la transformation du CNDP en parti politique, la libération des membres de l'ex-rébellion détenus par les autorités de RDC et la promulgation par Kinshasa d'une loi d'amnistie des anciens rebelles, selon le document dont l'AFP a reçu copie. Cet accord a été signé à Goma – capitale du Nord-Kivu – une province de l'est du pays particulièrement touchée par la guerre ...
Lire l'article
L'implication du Rwanda dans le conflit en République démocratique du Congo (RDC), pressentie par de nombreux observateurs, a été confirmée par un rapport remis, vendredi 12 décembre, au Conseil de sécurité de l'ONU. A en croire ce document rédigé par un groupe d'experts, Kigali apporte une aide "multiforme" au groupe rebelle de Laurent Nkunda dans l'est de la RDC voisine. Ces experts ont "trouvé des preuves que les autorités rwandaises se sont rendues complices du recrutement de soldats, y compris des enfants, et ont facilité la fourniture d'équipement militaire" au Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de l'ex-général ...
Lire l'article
Les pourparlers entre le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et une délégation de la rébellion congolaise de Laurent Nkunda ont débuté ce lundi après midi à Nairobi au Kenya. Il s'agit des premières discussions directes entre les deux parties. Elles se tiennent à présence de l'ex-président nigérian Olusegun Obasanjo, médiateur de l'Organisation des nations unies (ONU) dans la crise en RDC. Le dialogue, tant réclamé par Laurent Nkunda, vise à obtenir un cessez-le-feu dans l'Est du pays. Depuis août dernier, la RDC est confrontée à une reprise des combats dans le Nord-Kivu (Est) entre l'armée et la rébellion du général ...
Lire l'article
Le chef rebelle Laurent Nkunda a déclaré, dimanche 16 novembre à l'issue sa rencontre avec l'émissaire de l'ONU Olusegun Obasanjo, vouloir négocier avec les autorités congolaises "pour trouver un cessez-le-feu" dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). Le chef rebelle a réaffirmé qu'il respectait le cessez-le-feu proclamé unilatéralement par son mouvement le 29 octobre. "Nous avons donné notre accord à l'ouverture de couloirs humanitaires", a ajouté M. Nkunda, réitérant ainsi l'un de ses précédents engagements. "Aujourd'hui est un grand jour pour nous, car nous perdions de nombreux hommes, et nous avons maintenant un message de paix. Nous devons ...
Lire l'article
Suite à une humiliante défaite fin octobre face à la rébellion aux portes de Goma, les Forces armées de République démocratique du Congo (FARDC) se livrent depuis le 10 novembre à des pillages et des exactions massives dans plusieurs villes au nord de la capitale provinciale du Nord-Kivu. Kinshasa a promis de sévères sanctions à l’encontre des soldats responsables de ces actions et a dépêché sur place le 12 novembre le chef d’Etat major de l’armée de terre, le général Gabriel Amisi, pour faire le point sur la situation. Plus aucun treillis n’est de bon augure pour les populations de ...
Lire l'article
Les travaux de la réunion de médiation ouverte le 7 novembre à Nairobi, au Kenya, sous les auspices de l'Organisation des Nation Unies (ONU) pour trouver un consensus politique à la crise qui ravage l'est de la République démocratique du Congo (RDC) a révélé un soutien supposé de l'Angola et du Zimbabwe aux troupes congolaises. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki Moon, a appelé les participants à chercher des solutions à la source du problème afin de stabiliser cette région sur le long terme, et a mandaté l'ancien président nigérian Obasanjo comme médiateur de la crise sur le terrain. ...
Lire l'article
Des combats ont opposé mardi les rebelles congolais de Laurent Nkunda à des miliciens pro-gouvernementaux après une accalmie de cinq jours dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), où l'ONU a annoncé le renforcement de ses troupes. Ces accrochages de quelques heures, les premiers depuis l'instauration par les rebelles le 29 octobre d'un cessez-le-feu unilatéral, sont survenus alors que le tout nouveau Premier ministre congolais, Adolphe Muzito, arrivait à Goma. Les rebelles de Laurent Nkunda se sont opposés à des miliciens locaux d'autodéfense Maï-Maï, issus de différentes ethnies et alliés de l'armée congolaise, au niveau de Kiwanja, près de ...
Lire l'article
La pluie, la boue, des rebelles, une armée en fuite et les Nations unies en perdition : toutes les conditions d'une débâcle de premier ordre sont en passe d'être réunies dans les collines du Nord-Kivu, la province extrême-orientale de la République démocratique du Congo (RDC). Cette débâcle est avant tout celle de l'armée gouvernementale. Les Forces armées de RDC (Fardc) plient depuis plusieurs jours devant une nouvelle offensive des rebelles de Laurent Nkunda. Ce dernier, ancien militaire passé par plusieurs rébellions congolaises satellites du Rwanda voisin, appartient à la communauté tutsie du Nord-Kivu. Il a déjà pris Bukavu en 2004, la ...
Lire l'article
Deux hélicoptères de combat de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monuc) sont entrés en action mercredi contre la rébellion dans la zone de Kibumba, à 30 km au nord de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, a constaté un journaliste de l'AFP. Les appareils ont été vus survolant la zone en direction des positions rebelles. Cependant l'un des hélicoptères de la Monuc, en tirant, "a touché par mégarde l'une de nos positions", a indiqué à l'AFP un commandant de l'armée congolaise (FARDC), sous couvert de l'anonymat. Des combats à l'arme lourde avaient repris tôt mercredi entre l'armée congolaise et la ...
Lire l'article
Gabon : retour au pays des réfugiés du Congo-Brazzaville
RDC : un accord de paix conclu entre Kinshasa et la rébellion
Le Rwanda arme la rébellion en RDC, confirme l’ONU
RD-Congo: Le gouvernement de Kinshasa et la rébellion de l’Est entament le dialogue
RDC : Laurent Nkunda dit vouloir un cessez-le-feu
RD Congo : Les FARDC s’en prennent aux civils
Crise RD Congo : L’ONU veut prévenir la régionalisation du conflit
RDCongo: nouveaux combats dans l’Est, l’ONU renforce ses troupes
Une offensive rebelle enflamme l’est du Congo-Kinshasa
RDCongo: des hélicoptères de l’ONU engagés contre les rebelles


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Oct 2008
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*