Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Grève des enseignants : La CONASYSED s’insurge contre les pressions de la tutelle et menace de durcir le ton

Auteur/Source: · Date: 9 Oct 2008
Catégorie(s): Education

La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), regroupant des enseignants en grève a dénoncé jeudi à son siège provisoire de la peyrie (3ème arrondissement de Libreville), les pressions du ministre de l’Education nationale et menace de durcir le ton.

Dans une note adressée aujourd’hui aux chefs d’établissements, le ministre de l’Education nationale demande aux inspecteurs délégués d’académie de lui fournir les noms, numéros matricules ou déification des agents grévistes au plu tard le mercredi 15 octobre pour suspension des salaires des enseignants à la fin du mois encours.

La loi 18/92 du 18 mai 1993 fixant les conditions de constitution et de fonctionnement des organisations syndicales des agents de l’Etat et en son article 25, rappelle que les journées de grève ne sont pas rémunérées en République Gabonaise.

Les enseignants qui se disent ouvert au dialogue ont dénoncé le silence observé par la tutelle depuis le dépôt au mois d’aout dernier de la plate revendicative du préavis de grève réclamant l’amélioration de conditions de travail ainsi que l’harmonisation des primes et des salaires, l’augmentation de la prime de transport.

Le gouvernement Gabonais a demandé mardi aux enseignants grévistes membres de la CONASYNED de lever leur mouvement de grève, en vue d’ouvrir les négociations.

Vendredi à 9 heure, le ministre de l’Education nationale et de l’instruction civique, Michel Menga m’Essone, invite les partenaires sociaux à de nouvelles négociations au ministère.

Le modérateur de la CONASYSED, Simon Ndong Edzo, a indiqué que les différentes rencontres que le gouvernement et les partenaires sociaux ont eues par le passé n’ont rien apporté.

Le bureau de la CONASYSED entend organiser demain à la même heure un piquet de grève au lycée Nelson Mandéla, situé dans le 2ème arrondissement de la commune de Libreville.

Samedi, elle tiendra une assemblée générale pour statuer sur la proposition au dialogue de la tutelle.

En attendant, le modérateur de la CONASYSED, a demandé aux parents d’élèves de toujours garder leurs enfants à la maison.  


SUR LE MÊME SUJET
Réunie ce jeudi en Assemblée générale extraordinaire pour examiner la situation de la grève d’avertissement entamée depuis le 11 avril dernier suite à l’arrêt des négociations avec le Ministre de l’Education nationale, la Convention Nationale des Syndicats du Secteur Education (CONASYSED), qui demande désormais l’intervention du Chef de l’Etat a décidé de durcir le ton à l’approche des examens de fin d’année. Interrogé par GABONEWS, Fridolin Mvé Messa, membre du collège des pairs de la CONASYSED a indiqué que cette décision découle du mutisme et du mépris affichés par le gouvernement. « Comment comprendre qu’en dépit de l’effectivité du ...
Lire l'article
Un membre du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), Marcel Libama, a exhorté les enseignants de la province de la Ngounié (sud) encore hésitants, à observer le mouvement de grève générale illimitée, déclenchée le 11 avril dernier. ‘’Ou vous faites cours et vous le faites sincèrement, ou vous ne faites rien et dans ce cas, vous restez chez vous », a lancé M. Libama, au cours d’une réunion avec les enseignants à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié. ‘’La grève demeure le seul moyen de pression pour revendiquer nos ...
Lire l'article
La grève déclenchée lundi par la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) est très peu suivie dans les établissements scolaires primaires et secondaires à Libreville, a constaté l’AGP. Dans la plupart des établissements, les enseignants ont continué à dispenser normalement les cours. Dans certains lycées et collèges, certains d’entre eux ont affirmé ne pas avoir eu vent de la grève de la CONASYSED. Au lycée national Léon Mba, comme au Lycée Paul Emane Eyeghe et au Lycée Nelson Mandela, les cours se sont déroulés sans perturbations. Au Lycée national Léon Mba, les élèves des classes de terminales et de ...
Lire l'article
A l’occasion d’un point presse tenue le 9 mars à Libreville, la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) a annoncé une grève qui prendra effet le 11 avril prochain. Une décision dictée par le refus du gouvernement d’octroyer des postes budgétaires à plusieurs enseignants. Le bras de fer est loin d’être fini entre les enseignants et le ministère de l’Education nationale. En effet, lors d’un point presse le 9 mars à Libreville, les enseignants fédérés au sein de la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont annoncé une grève illimitée à compter du 11 ...
Lire l'article
Réunis le 31 janvier à Libreville, les enseignants da la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont décrété une grève d'avertissement de trois jours. Les syndicats dénoncent la non prise en compte de leurs revendications par le gouvernement. L’accalmie dans le secteur éducation s’est résumée à moins de trois mois. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) a décrété le 31 janvier à Libreville une grève d’avertissement de trois jours face à la non prise en compte de ses revendications par le gouvernement. Toutefois, si le mouvement a été largement suivi le 31 janvier dans les établissements primaires, ...
Lire l'article
Le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, bientôt traduit en justice ? Les syndicats du secteur Education ont menacé de saisir les juridictions nationales si leur ministre de tutelle met à exécution la décision relative au retrait dans les salaires des enseignants, de la somme correspondante au nombre de jours de grève à la rentrée des classes. Les syndicats du secteur Education tiennent en joue leur ministre de tutelle, Séraphin Moundounga, qu’ils menacent de traduire en justice. Une menace qui se concrétiserait si le ministre venait à appliquer sa décision très contestée par les syndicats. Séraphin Moundounga a en effet ...
Lire l'article
L’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition) à travers son Conseil du Secrétariat Exécutif réuni samedi , à Libreville, a fait observer, dans un communiqué parvenu à Gabonews, l’ « incapacité flagrante du Gouvernement à résoudre les problèmes récurrents de l’éducation, pourtant connus de tous », à la lumière de la menace de grève de la CONASYSED et de la SECEG, des syndicats qui ont décidé, ce week-end, de boycotter la rentrée des classes (2010-2011) prévue, lundi. L’UPG que dirige Pierre Mamboundou s’est notamment intéressé aux « problèmes de transferts des élèves ...
Lire l'article
Le nouveau modérateur du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), Alain Mouagouadi, au sortir de la séance de travail avec le gouvernement, ce mercredi, à Libreville, a déclaré au reporter de GABONEWS que « les enseignants sont d’accords avec le principe de suspendre la grève d’avertissement de trois jours, déclenché lundi dernier ». Au terme de la réunion de travail – enseignants gouvernement – l’on a noté une réelle volonté de renouer avec le dialogue de part et d’autre. Car, précise le modérateur, « cela fait trois mois que nous n’avons pas eu de réunion du ...
Lire l'article
Les enseignants fédérés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont menacé le 26 mai d’observer une grève d’avertissement de trois jours dès le 31 mai pour obtenir notamment le paiement de leurs arriérés de salaires et primes de vacation. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) vient une nouvelle de menacer de prendre en otage l’année scolaire face à l’apathie des autorités dans la mise en œuvre du protocole d’accord de janvier dernier sensé échelonner la satisfaction des revendications des enseignants. Réunis en assemblée générale le 26 mai à leur siège ...
Lire l'article
Les enseignants regroupés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont menacé de se remettre en grève dès le 25 mai prochain si le gouvernement ne paye pas la prime d’incitation à la carrière enseignante, obtenue à l’issue des longues et âpres négociations en janvier dernier. La CONASYSED a dénoncé les blocages inhérents à l’exécution du protocole d’accord signé le 12 janvier 2009 avec le gouvernement sous l’arbitrage du chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba. Ces blocage constituent une violation ‘’flagrante’’ dudit protocole, indiquant que les différentes structure qui devaient suivre l’exécution de ces accords n’ont pas ...
Lire l'article
Grève de la CONASYSED: les enseignants durcissent le ton et sollicitent l’Intervention du Chef de l’Etat
La CONASYSED exhorte les enseignants de la Ngounié à observer le mouvement de grève lancé le 11 avril
La grève de la CONASYSED peu suivie à Libreville
Gabon : Nouvelle menace de grève de la CONASYSED
Gabon : La CONASYSED décrète trois jours de grève
Gabon : Menace de plainte contre Moundounga
La menace de grève de la CONASYSED et les problèmes de transferts des élèves dans les établissements scolaires évoqués par l’UPG, opposition
Education / Les enseignants sont d’accords pour suspendre la grève d’avertissement, selon le modérateur de la CONASYSED
Gabon : La CONASYSED en grève le 31 mai
Gabon: La CONASYSED menace de repartir en grève si le 25 mai la prime d’incitation n’est pas payée


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Oct 2008
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*