Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Pour une action collective de prise en charge de la santé mentale

Auteur/Source: · Date: 13 Oct 2008
Catégorie(s): Santé

A l’instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré le 10 octobre dernier la journée mondiale de la santé mentale, organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) axée cette année sur les moyens de «faire de la santé mentale une priorité».

Le ministre délégué à la Santé, Jean Marie Koumba Souvi, le représentant de l’OMS au Gabon, docteur André Ndikuyeze, ainsi que les représentants des organismes et associations spécialisées étaient réunis pour l’occasion à l’hôpital psychiatrique de Melen, dans la périphérie nord est de la capitale, avec les responsables et le personnel soignant de l’établissement.

Les chiffres rendus publics par l’OMS à cette occasion révèlent que près de 12% de la population mondiale, soit environ 450 millions de personnes, seraient touchés par des troubles mentaux. Estimé à 975 en 2003 au Gabon, le nombre de malades pris en charge par l’hôpital psychiatrique de Melen a atteint 2361 en 2007, touchant principalement des adultes âgés de 20 à 30 ans.

Les capacités de l’établissement sont devenues largement insuffisantes, malgré les travaux initiés pour l’augmentation des capacités d’accueil de 40 à 110 places et le recrutement de nombreux psychiatres.

Face au manque de place et de personnel soignant spécialisé, les malades internés parviendraient régulièrement à tromper la vigilance de l’unique gardien de la structure.
«Nous adressons une demande au gouvernement afin qu’il nous aide à établir un partenariat avec les services compétents qui s’occupent de la sécurité publique», a appelé le directeur de l’hôpital psychiatrique de Melen, le docteur Frédéric Mbungu Mabiala.

Le ministre délégué à la Santé, Jean Marie Koumba Souvi, a exhorté à une action collective «afin que les gouvernants mais aussi les familles et chacun au sein de nos communautés puisse se sentir concerné et se mobiliser dans un élan de civisme et de solidarité pour plus de sensibilisation et de responsabilité, en vue de prévenir les troubles mentaux et assurer à nos malades souffrant de ces affections, un encadrement propice à leur guérison».
Pour le représentant de l’OMS au Gabon, le docteur Ndikuyeze, «les données sont formelles ailleurs comme elles l’étaient déjà selon la vision de la médecine traditionnelle africaine : il ne peut y avoir de santé mentale. Nous devons faire en sorte de ne pas perdre cette avance prise au départ dans la conception d’une santé globale qui devrait susciter des soins complets».

Le gouvernement avait adopté le 31 juillet dernier un programme visant l’amélioration de la qualité de vie des populations en encourageant des modes de vies sains et en initiant des actions visant à prévenir et à maîtriser les troubles mentaux, neurologiques et psychosociaux des populations.

La ministre de la Santé, Angélique Ngoma, avait alors annoncé la prise de mesures idoines pour l’amélioration des conditions d’accueil dans le Centre des malades mentaux de l’hôpital de Melen.

Le gouvernement avait également planifié l’élaboration et l’adoption d’ici mars 2009 du document de politique nationale de santé mentale et d’actualisation de son cadre juridique, pour lequel une commission ad hoc interministérielle avait été mise en place et présidée par le vice premier ministre en charge de la Culture, Paul Mba Abessole.
 


SUR LE MÊME SUJET
La Fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba en collaboration avec la Fondation Omar Bongo Ondimba pour la paix, la science et l’éducation, l’association des diabétiques du Gabon et le Centre de réadaptation et d’appareillage pour handicapes organisent à compter de demain vendredi et ce jusqu’au 31 décembre 2011, un séminaire de sensibilisation sur le Diabète. Les travaux qui ont lieu à l’immeuble Arambo à Libreville s’articulent autour du thème : Prise en charge médicale des diabétiques et leur appareillage en cas d’amputation. Il s’agit pour les organisateurs de définir une feuille de retour sur laquelle devrait s’appuyer l’état afin de prendre en charge ...
Lire l'article
Le Programme national de santé mentale organise avec la participation de l’OMS, un Atelier de validation du plan d’action de promotion de la santé mentale du 15 au 17 décembre 2011 à l’hôpital psychiatrique de Mélen, à Libreville. Indique une source émanant de la Direction du Programme de Santé mentale. Selon l’OMS, la santé mentale ne consiste pas seulement en une absence de troubles mentaux. Il s’agit d’un état de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et fructueux et contribuer à la vie de sa communauté. La population gabonaise ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres délocalisé de la ville de Lambaréné, qui s’est tenu mardi, présidé par le président de la République Ali Bongo Ondimba a décidé de la prise en charge des soins de santé des étudiants inscrits sur le territoire national. Il s’agit en effet pour le gouvernement gabonais d’étendre l’assurance maladie, gérée par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), à toutes les couches sociales nécessiteuses. Ce régime d’assurance maladie permet désormais de prendre en charge les soins de santé des agents publics de l'Etat; des membres des Institutions constitutionnelles, des travailleurs Salariés du secteur privé ...
Lire l'article
(Par Jean René BE MISSANG) Le Fonds de solidarité thérapeutique national mis en place par les autorités gabonaises, dans le cadre de la lutte contre le SIDA, a contribué à renforcer les capacités de prise en charge des malades du SIDA. Crée en l’an 2000 à l’instigation du sommet de l’Union africaine (UA) tenu à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria, le fonds est financé exclusivement par l’Etat gabonais à hauteur de un milliard de FCFA, destinés à l’achat des antirétroviraux devant être mis à la disposition des malades. Avant la mise en place du fonds, les patients déboursaient ...
Lire l'article
Un atelier de formation des mères et de nurses pour une prise en charge du paludisme simple à domicile (PECADOM) a débuté mardi à Lambaréné (centre), a constaté l’AGP. Selon le directeur Régional de santé Centre, Félicité Mbeng Mba, le paludisme reste au Gabon un problème de santé publique majeur marqué par une morbidité et une mortalité très élevées, en dépit des efforts de lutte consentis par le gouvernement et les partenaires au développement. Les enquêtes réalisées depuis 2006 ont relevées que le paludisme reste la première cause de consultation dans les formations sanitaires publiques du pays. 61 % des fièvres survenant ...
Lire l'article
A l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, qui portait sur le thème «la drogue contrôle-t-elle ta vie ?», le président de l’ONG Agir pour le Gabon, Dr Alphonse Louma, a appelé les autorités à accorder une attention à la situation sanitaire des toxicomanes. Dans une déclaration faite le 26 juin à l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, le président de l’ONG «Agir Pour le Gabon», Dr Louma a lancé un appel à l’endroit des autorités gabonaises en vue d’inscrire le traitement de la toxicomanie dans le cadre ...
Lire l'article
La journée internationale de la santé mentale dont les activités commémoratives se sont déroulées au centre hospitalier de Mélen le 10 octobre dernier a été marquée par l’appel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) aux gouvernements en vue de renforcer urgemment les services de santé mentale.« Les gouvernements du monde entier doivent considérer la santé mentale comme une composante essentielle des soins de santé primaires. Nous devons modifier les politiques et les pratiques. Ce n’est qu’ainsi que nous arriverons à fournir les services de santé mentale essentiels aux dizaines de millions de personnes qui en ont besoin », a ...
Lire l'article
La ministre en charge de la Santé, Angélique Ngoma, a présenté son programme d’action en matière de santé mentale, adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du 31 juillet dernier. Une commission ad hoc a été mise en place par le gouvernement pour l’élaboration d’une politique nationale de prévention et de prise en charge de la santé mentale des populations, qui devra être adopté avant mars 2009. Après plusieurs appels lancés par la société civile et les institutions spécialisées, un programme d’action pour la prévention et la prise en charge de la santé mentale des populations vient d’être ...
Lire l'article
Le secrétaire général du ministère des Affaires sociales, de la Lutte contre le Sida, chargé des orphelins du sida, Dieudonné Nzengue, a ouvert le 7 mai dernier à Libreville un atelier sur la prise en charge psychosociale des personnes vivant avec le VIH/Sida. Prévu pour les 7 et 8 mai courants, un atelier a été lancé par le ministre gabonais des Affaires sociales, de la Lutte contre le Sida, chargé des orphelins du Sida dont les travaux ont pour but de redynamiser et améliorer la prise en charge psychosociale des personnes vivant avec le virus du Sida conformément au plan ...
Lire l'article
Au terme d’un séminaire de 48 heures, co-organisé, la semaine dernière, par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé de la Famille et de la Promotion de la femme, au Centre des métiers Jean Violas dans la commune d’Owendo (sud de Libreville), personnels de santé, experts nationaux et partenaires au développement, ont, après avoir procédé à l’analyse et à l’amendement de l’étude soumise à leur appréciation, validé le document de politique et normes nationales en matière de prise en charge des enfants atteints de VIH/SIDA, a appris GABONEWS.
Lire l'article
Gabon/Santé : Vers une prise en charge médicale des diabétiques
Gabon : La promotion de la santé mentale sera au centre d’un Atelier à Libreville
Le gouvernement décide de la prise en charge des soins de santé des étudiants inscrits sur le territoire national
Un Fonds de solidarité thérapeutique pour renforcer la prise en charge des malades
Un séminaire de formation pour les mères et nurses pour une prise en charge du paludisme à domicile a débuté à Lambaréné, mardi
Gabon : A quand la prise en charge des toxicomanes ?
Gabon: L’OMS lance un appel pour un renforcement rapide des services de santé mentale
Gabon : Ngoma dévoile son plan d’action pour la santé mentale
Gabon : Assises à Libreville sur la prise en charge psychosociale des sidéens
Gabon: Validation du document de stratégie nationale sur la prise en charge pédiatrique des malades du VIH/SIDA (PECP)


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Oct 2008
Catégorie(s): Santé
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*