Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Collectif des organisations libres de la société civile gabonaise porte plainte contre le Procureur de la république

Auteur/Source: · Date: 13 Oct 2008
Catégorie(s): Communiqués,Société
Marc Ona Essangui

Marc Ona Essangui

Marc Ona EssanguiLe Réseau Gabonais de Bonne Gouvernance (ROLGB) présidé par M. Georges MPAGA, (Tel. +241 – 07 51 99 32) , l’ONG AFRIQUE-HORIZONS, présidé par M. Alain MOUPOPA (Tel. +241 06 73 34 73), Marc ONA ESSANGUI, Président de Brainforest (+241 07 29 41 40) agissant comme acteurs de la Société Civile au Gabon, pour latransparence et la bonne gouvernance, ont porté plainte vendredi 10 octobre contre M. Alaba Fall Bosco, Procureur de la République du Gabon et neveu du Président  Omar Bongo Ondimba, devant la nouvelle Commission Nationale de Lutte contre l’enrichissement illicite.

COLLECTIF DES ORGANISATIONS LIBRES DE LA SOCIETE CIVILE GABONAISE

Libreville, le 13 octobre 2008

Communiqué de presse

Plainte des acteurs de la Société Civile contre le Procureur de la République Gabonaise devant la  Commission Nationale de Lutte contre l’’enrichissement illicite

Le Réseau Gabonais de Bonne Gouvernance (ROLGB) présidé par M. Georges MPAGA, (Tel. +241 – 07 51 99 32) , l’ONG AFRIQUE-HORIZONS, présidé par M. Alain MOUPOPA (Tel. +241 06 73 34 73), Marc ONA ESSANGUI, Président de Brainforest (+241 07 29 41 40) agissant comme acteurs de la Société Civile au Gabon, pour la transparence et la bonne gouvernance, ont porté plainte vendredi 10 octobre contre M. Alaba Fall Bosco, Procureur de la République du Gabon et neveu du Président  Omar Bongo Ondimba, devant la nouvelle Commission Nationale de Lutte contre l’enrichissement illicite.

Invoquant les articles 28 , 2 et 3  de la Loi no 2/2003 sur l’enrichissement illicite, La Société Civile a porté plainte :

  • pour enrichissement illicite contre monsieur ALABA Fall Bosco, Procureur de la République Gabonaise ;
  • pour complicité d’enrichissement illicite et recel contre Angue Kpako Constant, et consorts.

L’hypothèse de l’existence d’un sérieux problème posé par des avoirs bancaires somptueux (dépôts en liquides  versés en 24h totalisants près de 330 millions de francs Cfa soit près de 500 000 € ou encore  $ 800 000 ) du Procureur de la République auto-proclamé « chef de la justice » dans les différentes opération « mains propres » diligentés, après le discours du président Omar Bongo Ondimba contre la corruption en décembre 2007,  incommensurable avec son statut de fonctionnaire et son traitement mensuel ( 1 250 000 cfa soit € 1900 ) est de nature à décrédibiliser durablement les engagements du Gabon en faveur de la bonne gouvernance devant la communauté internationale.

La Société Civile gabonaise organise une conférence de presse sur son dépôt de plainte ce Mardi 14 octobre au siège de Brainforest à Libreville. Elle y expliquera les tenants et les aboutissants de cette affaire à partir de 10 h.

Contacts presse

Pour Brainforest
Marc ONA ESSANGUI
+241 07 29 4140
France : +33 (0) 668 097 358
 S/C Germain Mba

ROLBG
Georges MPAGA
Tel. +241 – 07 51 99 32

AFRIQUE-HORIZON
Alain MOUPOPA
Tel. +241 06 73 34 73
 


SUR LE MÊME SUJET
L'Etat gabonais a porté plainte lundi pour "outrage à la République" contre Mike Jocktane, ancien conseiller du défunt président Omar Bongo passé à l'opposition, qui affirme que ce dernier a contribué au financement de la campagne du candidat Sarkozy en 2007. "Nous avons porté plainte pour outrage à la République", a déclaré à l'AFP Me Francis Nkea, affirmant représenter la présidence gabonaise et le Trésor public gabonais. L'avocat a précisé que la plainte visait uniquement M. Jocktane, ancien ministre de l'Intérieur d'Omar Bongo, mais qu'il "envisage une plainte contre l'éditeur (La découverte) et les auteurs du livre" +Le scandale des biens mal ...
Lire l'article
Alain Joyandet, Secrétaire d’Etat français à la Coopération ne s’entretiendra pas avec le collectif des organisations Libres de la société Civile gabonaise, Marc Ona et le siens ont décliné l’offre de rencontre que le Premier Secrétaire d’Ambassade de France au Gabon leur a faite mardi,arguant ne vouloir comme seul interlocuteur que le président Nicolas Sarkozy . C’est un niet catégorique que Marc Ona a donné mardi après –midi au Premier Secrétaire de l’Ambassade de France au Gabon. Au téléphone, puis par courriel. Non,le Collectif des organisations Libres de la société civile gabonaise ne souhaite pas rencontrer le Secrétaire d’Etat français à ...
Lire l'article
Des leaders de la société civile gabonaise, réunis ce jeudi après – midi à la Chambre de commerce de Libreville, ont appelé les plus hautes autorités du pays à la mise sur pieds d’un « Fonds de vigilance démocratique » en vue de crédibiliser la future élection présidentielle anticipée devant mettre un terme à la période de transition de 30 à 45 jours. Selon Marc Ona Essangui, l’un des leaders de la société civile, ledit Fonds veillera à la bonne tenue des élections présidentielles anticipées. « Ce qui nous anime, c’est l’assainissement de la situation économique sociale et politique du pays ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise feront une déclaration solennelle sur la France, l'Europe, l'Afrique et le Gabon, au TROCADERO (Paris) le lundi 19 Janvier 2009 à 13 h. Cette Déclaration sera prononcée sur le Parvis des Droits de l'Homme et appellera les dirigeants européens à inaugurer un Nouveau Cycle des Relations entre l'Europe (singulièrement la France du Président Sarkozy) et l'Afrique Noire. A la faveur de l'installation de Barack Obama à la Maison Blanche, nous appellerons les grands leaders européens à tourner la page du passé et à oser un nouveau regard sur notre Afrique qui est dans ...
Lire l'article
Six figures de la société civile gabonaises, parmi lesquelles se trouve un signataire de la plainte déposée en France mettant en cause le patrimoine immobilier du président Omar Bongo Ondimba, ont été interpellées mardi 30 et mercredi 31 décembre 2008, à Libreville (Gabon). Mardi 6 janvier au matin, trois d'entre eux demeuraient détenus par la police judiciaire pour des motifs qui n'ont pas été signifiés. Alors que la loi gabonaise fixe à 48 heures la durée de la garde à vue, le ministre de l'intérieur André Mba Obame a déclaré lundi à l'AFP que "les jours non ouvrables" incluant "le 1er ...
Lire l'article
Bruno Ben Moubamba, responsable en Europe d'un réseau d'ONG gabonaises, a dénoncé lundi dans une lettre au Parlement européen une campagne de "répression" contre la société civile au Gabon, après l'interpellation le 31 décembre de plusieurs leaders d'ONG, toujours détenus. "La répression vient encore une fois de s'abattre sur la société civile gabonaise (...). Aucun mandat d'arrêt n'a été émis et ces arrestations sont donc totalement illégales", écrit M. Ben Moubamba, porte-parole en Europe d'Acteurs libres de la société civile gabonaise. Il proteste contre les interpellations de Marc Ona Essangui et Georges Mpaga, figures de la société civile, et de Gregory ...
Lire l'article
COMMUNIQUE DE PRESSE Ce 31 décembre 2008, les forces de sécurité gabonaises ont arrêté simultanément plusieurs membres d’ONG (Georges Mpaga, président du Rolbg, Alain Moupopa, Président d’Afrique Horizon, Marc Ona, Coordonateur de PWYP Gabon et Président de Brainforest, etc. et d’autres citoyens (Grégory Gbwa Mintsa, plaignant gabonais dans l’affaire des biens mal acquis et Gaston Asséko, directeur technique de Radio Sainte Marie, une personne n’ayant rien à voir avec les Acteurs Libres de la Société Civile). De plus, les bureaux de PWYP Gabon et de l’ONG Brainforest ont été violemment saccagés et les ordinateurs volés. Cette opération, semble-t-il coordonnée, est préparée depuis ...
Lire l'article
Détails de la plainte de la société civile gabonaise contre Alaba Fall, procureur de la république
Voici les détails de la plainte de la société civile gabonaise contre Alaba Fall, procureur de la république du Gabon. Marc Ona EssanguiLe Réseau Gabonais de Bonne Gouvernance (ROLGB) présidé par M. Georges MPAGA, (Tel. +241 – 07 51 99 32) , l’ONG AFRIQUE-HORIZONS, présidé par M. Alain MOUPOPA (Tel. +241 06 73 34 73), Marc ONA ESSANGUI, Président de Brainforest (+241 07 29 41 40) agissant comme acteurs de la Société Civile au Gabon, pour latransparence et la bonne gouvernance, ont porté plainte vendredi 10 octobre contre M. Alaba Fall Bosco, Procureur de la République du Gabon et neveu du Président  ...
Lire l'article
Trois ONG gabonaises ont porté plainte vendredi contre le procureur de la République Bosco Alaba Fall pour "enrichissement illicite" dans le cadre d'une affaire d'accusations de corruption contre le magistrat, a-t-on appris lundi auprès d'une de ces ONG. "Nous portons plainte pour enrichissement illicite du procureur. La société civile demande l'application stricte de la loi", a affirmé à l'AFP Georges Mpaga, président du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG). "Le procureur doit être relevé de ses fonctions. De l'argent suspect, des sommes incommensurables circulent sur son compte en banque", a-t-il ajouté. Depuis plusieurs mois, ...
Lire l'article
Gabon – L’Etat gabonais porte plainte contre Mike Jocktane
Alain Joyandet débouté par la société civile gabonaise
Gabon: Période de transition: La société civile gabonaise veut la création d’un « Fonds de vigilance démocratique »
Communiqués de Presse
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise feront une déclaration solennelle sur la France, l’Europe, l’Afrique et le Gabon, au TROCADERO (Paris) le lundi
Trois leaders de la société civile gabonaise sont détenus par la police
Gabon: un responsable d’ONG dénonce la “répression” contre la société civile
Communiqué des Acteurs libres de la Société Civile Gabonaise
Détails de la plainte de la société civile gabonaise contre Alaba Fall, procureur de la république
Gabon: plainte de trois ONG contre le procureur pour “enrichissement illicite”

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Oct 2008
Catégorie(s): Communiqués,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*