Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Bongo dans les plantations de café et cacao

Auteur/Source: · Date: 14 Oct 2008
Catégorie(s): Société

Le chef de l’Etat a visité le 11 octobre les plantations de cacao et de café autour de Bongoville pour évaluer les efforts de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) dans le développement de la filière du café et du cacao. Cette exploitation mise en place dans le cadre de la relance du secteur initié depuis 2005 par le gouvernement emploie aujourd’hui plus de 60 personnes.
Le président gabonais a chaussé ses bottes le 11 octobre dernier pour visiter les plantations de café et de cacao situées dans la région de Bongoville, dans la province du Haut Ogooué, au sud est du pays.

Le président Bongo Ondimba, a voulu évaluer les efforts consentis par la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) pour la mise en œuvre du soutien de l’Etat à la filière café et cacao sur l’étendue du territoire nationale.

Ces plantations ont été lancées par la Caisse de stabilisation et de péréquation dans le cadre de la relance du secteur, grâce au soutien de l’Etat depuis 2005.

“Nous interprétons la visite du président comme un signe d’encouragement, et comme un véritable appel au retour à la terre”, s’est réjouit le directeur général de la CAISTAB, Mathias Otounga Ossibadjouo.

“Nous souhaitons que les gabonais suivent cet exemple qui permet de réduire la pauvreté en zone rurale”, a-t-il conclu.

Aujourd’hui, ce sont plus de 60 nationaux qui sont employés dans cette exploitation agricole qui participe à la lutte contre la pauvreté en zone rurale et au projet de diversification de l’économie nationale cher au gouvernement gabonais.

En 2005, le gouvernement avait exceptionnellement débloqué 800 millions de FCFA pour l’achat les plants de ces cultures aux planteurs de café et de cacao.

La CAISTAB a multiplié ces deux dernières années des initiatives pour remettre sur les rails la production de ces deux cultures de rente pour en faire un des leviers de la diversification de l’économie.

La production du café et du cacao avait atteint son niveau record au Gabon en 1975 avec 17 000 tonnes. Depuis cette date, elle stagne à 300 tonnes l’an, selon les statistiques de la direction générale de l’économie.

Pour relancer ces filières, la CAISTAB a augmenté en octobre 2007 le prix d’achat du café et du cacao aux planteurs. Le prix du kg de café est passé de 400 à 450 FCFA et celui du cacao de 600 à 650 FCFA.

En septembre de la même année, le Fonds commun pour les produits de base (FCPB), basé à Amsterdam (Hollande), avait débloqué 2 millions de dollars pour financer un projet pilote de production d’un café robusta haut de gamme, “pour faire du Café gabonais ce qu’est le champagne en France”, avait indiqué le directeur général de la CAISTAB, Mathias Otounga Ossibadjouo.
 


SUR LE MÊME SUJET
De nouvelles plantations de café et de Cacao pour l’Ogooué-Ivindo
La délégation provinciale de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) de l’Ogooué-Ivindo procède depuis quelques jours, sous la houlette de son responsable, Guillaume Mvou, à une opération de création des nouvelles plantations de café et de Cacao à travers toute la province de l’Ogooué-Ivindo Une opération de création de nouvelles plantations de café et cacao a été récemment lancée en Ogooué-Ivindo. Elle consiste, selon M. Mvou cité par la source, au choix des sites, puis au défrisage, à l’abattage et au tronçonnage des arbres selon les cas. Une opération qui sera suivie par la suite d’après M. Mvou, ...
Lire l'article
Une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café a été lancée mercredi à Makokou, capitale provinciale de l’Ogooué Ivindo (nord est) dans le but de relancer l’agriculture dans cette partie du Gabon. La campagne lancée par la représentation provinciale de Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) vise également à créer de nouveaux champs de cacao et de café dans toute la province. Selon un communiqué du gouverneur de la province, Rufin Moutessayigoué, la campagne concerne d’abord le verger dit provinciale. La seconde phase va concerner la création des nouvelles plantations. L’opération appelle également les planteurs de la province ...
Lire l'article
La Caisse de Stabilisation et de péréquation (CAISTAB), a mobilisé plus de 1700 jeunes dans le nord du pays pour la réhabilitation des plantations de café-cacao dans la province du Woleu-Ntem (nord), en vue de relancer la culture de rente dans cette partie du pays, a-t-on appris auprès d’une source concordante. Le projet est initié par le gouvernement de la République et mis en branle sur le terrain par la direction générale de la Caisse de Stabilisation et de péréquation du Woleu-Ntem. Cette opération de réhabilitation des plantations de café-cacao dans les villages du septentrion concerne plus de 1700 jeunes qui seront ...
Lire l'article
La Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) ambitionne d’atteindre un production annuelle de 14.000 tonnes de café et de cacao en 2014, a appris lundi l’AGP de source proche de cette institution. Le directeur général de la CAISTAB, Mathias Otounga Ossibadjouo a affiché cet objectif à Okondja (ville située dans la province du Haut-Ogooué, sud-est) lors de la relance des activités de l’usine de traitement de café par voie humide, fermée il y a plus de 20 ans. La réouverture de cette usine a été rendue possible grâce à la modification du circuit d’évacuation des eaux usées. Ce procédé permet de décortiquer ...
Lire l'article
Les agents de la Caisse café-cacao de la province du Haut-Ogooué sillonnent les départements depuis quelques semaines, en vue d’acheter aux villageois et planteurs leur récolte caféière. Dans ce cadre, plusieurs villages de l’axe Franceville-Boumango (Sud); ceux de L’axe Franceville-Bongoville (Est) et des axes Moanda-Bakoumba (Sud-ouest) puis Moanda-Mounana (Nord-ouest de Franceville) ont reçu les agents. Jusque là, les exploitants ne détiennent que quelques hectares de caféiers mal entretenus. Ce qui explique que la Caistab n’avait pas encore récolté grand-chose tel qu’ils auraient souhaité. Néanmoins, cette campagne donne à chaque planteur l’occasion de percevoir l’équivalent de sa récolte. A 450 Fcfa le kilogramme au ...
Lire l'article
La direction de la caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), réunie le 23 avril dernier à Libreville, a décidé de mobiliser tous les moyens nécessaires pour relancer la filière café-cacao. Elle veut arriver à une production de près de 4000 tonnes de fèves d’ici 2014, soit 2000 tonnes de cacao et 2000 tonnes de café. Le projet est ambitieux : produire 4000 tonnes de café et de cacao d’ici 2014. Pour y parvenir, le président du Comité de gestion de la caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), Félix Onkeya, estime qu’il est nécessaire de créer de nouvelles pépinières ...
Lire l'article
Les ingénieurs de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) ont récemment pris part à Oyem, chef-lieu du Woleu-Ntem, à un atelier de formation aux techniques de greffage et de bouturage des plants de cacao et de café. Cette formation doit permettre aux experts de la CAISTAB de se familiariser avec des techniques susceptibles d’améliorer le rendement des cultures de cacao et de café sur l’étendue du territoire national, dans le cadre du développement du secteur et de la diversification de l’économie nationale. La capitale provinciale du Woleu-Ntem, Oyem, au nord du pays, a récemment abrité un atelier de ...
Lire l'article
Une délégation de la Caisse nationale de stabilité et de la péréquation (CAISTAB) séjourne à partir de ce lundi dans certaines localités de la province de la Ngounié (Centre sud), en vue de l'achat du Café et du Cacao dans cette province du pays. En effet, selon cette source, environ un tiers de la population dans ces localités vit directement ou indirectement du cacao et du café. Ainsi, au Gabon, le café et le cacao représentent 20% des recettes d'exportation, et les responsables de la CAISTAB dont le directeur, Mathias Ossibadjouo, récemment primé pour les efforts fournis entendent véritablement redynamiser ce secteur ...
Lire l'article
Dans une publication du quotidien pro gouvernemental « l’Union » de ce samedi, le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjouo, a révélé, au sujet de la relance des activités de la filière cacao – café que la production locale reste encore en dessous du « cours du marché ». Le Directeur général de Caistab, a fait savoir qu’aujourd’hui, le cours se situe autour de 1000 euros la tonne, alors que la production du Gabon est encore faible pour satisfaire la demande internationale. Pour atteindre les objectifs du Gouvernement, la Caistab s’est lancée ...
Lire l'article
De nouvelles plantations de café et de Cacao pour l’Ogooué-Ivindo
Lancement d’une campagne de réhabilitation des plantations de cacao et de café dans l’Ogooué Ivindo
CAISTAB: Plus de 1700 jeunes mobilisés pour la réhabilitation des plantations de cacao et café dans le nord du Gabon
Vers une production de 14.000 tonnes de café et de cacao en 2014 au Gabon
La campagne Café Cacao a démarré dans le Haut-Ogooué
Le Gabon à l’heure de la relance la filière café-cacao
Bongo Doit Partir
Gabon : La main verte de la CAISTAB pour le cacao et le café
Gabon: La CAISTAB dans la Ngounié pour l’achat du cacao et du café
Gabon: Cacao – café: la production locale encore en dessous du cours du marché international


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Oct 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*