Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : les déguerpis de la vallée de Sainte-Marie crient à l’injustice

Auteur/Source: · Date: 14 Oct 2008
Catégorie(s): Société

La direction générale de l’urbanisme reste inflexible

Les habitants d’une partie de la vallée de Sainte-Marie ont été déguerpis, mercredi dernier, par une équipe de la direction générale de l’urbanisme qui a fait une descente musclée sur le terrain. Les populations désemparées par « ce coup de force inattendu » demandent un délai de grâce aux responsables du ministère de l’Urbanisme. « Plusieurs bars et points de commerce ont été détruits par les engins », affirment les victimes, visiblement très affectées. « La convention de déguerpissement qui nous a été remise n’a pas été respectée par la tutelle. Nous devrions selon les termes de cette convention quitter les lieux au plus tard le premier novembre, mais pas avant », s’est indigné un habitant brandissant la convention de déguerpissement signée par la direction générale de l’urbanisme.
A vue d’œil, les maisons d’habitation n’ont pas été touchées au cours de ce premier coup de force. Seuls les points de commerce ont été écrasés. Mais selon certains témoignages recueillis sur place, beaucoup de locataires de ces espaces commerciaux mis en lambeaux, pour éviter de faire des doubles dépenses, choisissent souvent d’établir leurs lits derrière les comptoirs des boutiques. Ceux là certainement passeront la nuit à la belle étoile s’ils ne peuvent bénéficier de l’hospitalité des amis et des parents.

Des locataires abusés

« J’ai payé le loyer ce matin et mon bailleur, qui a reçu l’indemnité de déguerpissement, savait qu’on devrait nous chasser. Il ne m’a rien dit. Je dormais dans mon bar avec ma petite sœur et maintenant nous nous retrouvons dehors. Qu’est-ce que nous allons faire ? Nous n’avons pas de famille à Libreville », s’est plaint une opératrice économique, visiblement très abattue.
Comme cette dame, plusieurs locataires avaient déjà payé leur loyer, certains le matin même du sinistre. La plupart ne seront jamais remboursés par les vrais propriétaires des lieux. Lesquels selon certaines sources auraient même fait des pressions aux locataires avant de leur extorquer de l’argent, sachant bien par le biais de la rumeur que ces derniers devraient être forcer de partir. Mais tous n’ont pas cédé aux pressions des bailleurs bandits. Quelques uns, plus malins, à l’exemple de Moussa, commerçant sénégalais, ont fui leurs bailleurs, le temps de voir plus clair.

Quelques jours avant ce coup de force, le gouvernement a pris soin de verser l’indemnité de déguerpissement aux propriétaires des maisons. Mais rien ne présageait la démolition anticipée des surfaces commerciales. Les textes signés par l’Urbanisme donnant droit aux déguerpis de quitter les lieux au plus tard le 31 octobre. Certains analystes estiment que cette descente musclée sur le terrain et la destruction des bars et autres points de commerce doivent être interprétée comme un avertissement à l’endroit des déguerpis indemnisés qui, souvent, reçoivent de l’argent mais jouent après avec les clauses signées, refusant même de libérer les lieux.
 


SUR LE MÊME SUJET
La congrégation des sœurs de Sainte Marie du Gabon, a clôturé hier dimanche, les travaux relatifs à la célébration du centième (100ème) anniversaire de sa présence au Gabon, en présence de l’Archevêque de Libreville, Basile Mvé Engone, de plusieurs évêques et délégations venues d’Afrique centrale, ainsi que de nombreux fidèles de l’Eglise Catholique. Clôturant les travaux de cette réunion, Mgr Basile Mvé Engone, Archevêque de Libreville, a exhorté les servantes du Seigneur à aller de l’avant, en s’appuyant sur les principes divins, pour non seulement servir de modèle dans l’église et la société, mais également dans «le but d’être prêt quant ...
Lire l'article
Débutée il y a près d’une semaine, l’opération d’exhumation des corps de la vallée Sainte-Marie se poursuit sur le site devant à l’avenir abriter des infrastructures publiques, a constaté GABONEWS ce samedi. Plusieurs familles ont pris d’assaut ce samedi, le cimetière de la vallée-Sainte-Marie pour procéder aux exhumations des corps de leurs parents inhumés il y a plus de 30,40, 50 et voir près de 100ans pour certains. L’opération de désaffection s’effectue avec la collaboration des familles des personnes enterrées à cet endroit. Parmi les morts inhumés sur ce site, outre les Gabonais, figurent également des défunts de plusieurs autres nationalités dont ...
Lire l'article
Le Maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, présidant les travaux d’une session extraordinaire du Conseil municipal, a procédé hier, au dévoilement d’importants projets d’investissement pour le site de la vallée Sainte-Marie. Ce site est la propriété de la mairie depuis 1949. Après désaffection des cimetières, l’Hôtel de Ville a ainsi consenti à céder une partie de la vallée Sainte-Marie à l’Etat gabonais qui doit y ériger un certains nombre d’édifices publics. Selon l’édile de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, l’Etat gabonais envisage de construire deux immeubles à cet endroit. Parmi les immeubles figurera celui de l’Hôtel ...
Lire l'article
La communauté chrétienne du Gabon, comme celle du monde entier a célébré ce lundi la fête de l’Assomption en guise de reconnaissance à l’action de la vierge Marie, ‘’Mère de Dieu’’. A Libreville, la Paroisse Sainte – Marie a fait le plein à craquer d’autant plus qu’au-delà de cette cérémonie, de nouveaux prêtres ont été ordonnés en présence de leurs parents, amis et connaissances. Outre le prêche, cette fête religieuse a été agrémentée par des chants, des louanges et des recueillements. Selon une fidèle de l'église Sainte Marie de Libreville, l"a fête de l’Assomption célèbre tout à la fois la mort, la résurrection ...
Lire l'article
« Les compatriotes déguerpis et complètement désemparés veulent absolument que le Gouvernement entende raison pour, à la fois, discuter avec eux et voir ensemble comment des solutions peuvent être trouvées », a confié jeudi à la presse, le président de l'Union du Peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou qui devisait avec les concernés. C'est au siège de son parti au quartier Awendjé, dans le 3ème arrondissement de Libreville, que le leader de l'Union du Peuple Gabonais a rencontré hier jeudi une délégation des déguerpis de certaines zones de la capitale gabonaise, pour faire le point de la situation par ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’habitat et de l’urbanisme, Blaise Louembé, a affirmé que le gouvernement a prévu des zones de relogement pour les habitants de certains quartiers de Libreville, objets de déguerpissement pour cause d’utilité publique. ‘’Il faut que les populations nous fassent confiance. Le président de la République n’a pas été élu pour casser les maisons et mettre les gens à la rue’’, a déclaré M. Louembé, dans une interview au quotidien L’Union. ‘’Il y aura un programme de casse et un autre de relogement qui seront en étroite adéquation. On va progressivement casser au moment où on va également ...
Lire l'article
Une messe sera dite ce mercredi à la Paroisse Sainte Marie en la mémoire de l’Ex-Première Dame, Edith Lucie Bongo Ondimba, qui aurait eu 46 ans ce 10 mars, a-t-on appris ce mardi de source officielle. La famille et les employés de la « Fondation Horizons Nouveaux » dont elle était la promoteuse, entre autre, entendent rendre hommage à celle qui a réussi à fédérer le peuple gabonais tout entier de part sa capacité à rassembler et sa générosité. Pour ce faire, un appel a été lancé à l’endroit du peuple gabonais afin que celui-ci se rende massivement dès ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, est descendu ce jeudi à l'ancienne gare routière de la ville pour relancer l'opération de déguerpissement des commerçants qui occupent anarchiquement l'espace, a constaté l'AGP. Il y a environ six mois une opération similaire avait été lancée pour déguerpir les commerçants qui vendaient à même le sol, obstruant l'entrée du marché de Mont-Bouët, en bordure des chaussées, avec tous les risques que représente le passage des véhicules. ''L'ancienne gare routière est réservée pour des travaux d'aménagement, ce grand espace n'est pas pour les commerçants'', a répété M. Ntoutoume Emane aux ...
Lire l'article
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, René Ndemezo’o Obiang, et son homologue du Logement, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Josué Mbadinga, ont convié le 3 décembre les occupants du site d’Angondjé pour leurs expliquer les modalités de déguerpissement et d’indemnisation. Un montant de 780 millions de francs CFA est d’ores et déjà disponible à la Trésorerie provinciale de l’Estuaire pour le dédommagement des déguerpis de cette banlieue nord de Libreville et une cellule de veille a été mise sur pied à la direction générale de l’Habitat pour les omissions et les réclamations. Les occupants du site d’Angondjé retenu ...
Lire l'article
Les habitants d'une partie de la vallée de Sainte-Marie (entre les ambassades de Russie et de Chine) ont été déguerpis mercredi, à la faveur d'une opération menée par la direction générale de l'Urbanisme, a constaté un journaliste de l'AGP. La direction générale a débarqué en fin de matinée munie des engins et a procédé à la destruction des bars et des maisons d'habitation situés en bordure du boulevard Triomphal Omar Bongo, ont indiqué plusieurs occupants de ces lieux, visiblement désemparés. ''Ce n'est pas normal, ils avaient dit que l'opération de déguerpissement devait débuter samedi. Nous sommes surpris de cette descente aujourd'hui'', a ...
Lire l'article
La congrégation des sœurs de Sainte Marie du Gabon vient de célébrer ses 100 ans de présence au Gabon
Exhumations de la vallée Sainte-Marie : Les parents des défunts à pied d’œuvre
Développement : Les investissements de la vallée Sainte-Marie dévoilés
La Sainte Marie célébrée ce lundi au Gabon
Affaire des Déguerpis de Libreville: le président de l’UPG, Pierre Mamboundou plaide pour une concertation entre le Gouvernement et les déguerpis
Des zones de relogement prévues pour les déguerpis des quartiers de Libreville, selon le ministre de l’habitat
Une messe, ce mercredi, à Libreville, en la mémoire d’Edith Lucie Bongo Ondimba, à la Paroisse Sainte Marie
Gabon-mairie: des commerçants de l’ancienne gare routière déguerpis à nouveau
Gabon : 780 millions de FCFA pour les déguerpis d’Angondjé
Gabon: Social : Les habitants d’une partie de la vallée Sainte-Marie déguerpis


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Oct 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*