Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La CONASYSED fustige le comportement des enseignants qui vaquent encore à leur occupation

Auteur/Source: · Date: 20 Oct 2008
Catégorie(s): Education

Les enseignants regroupés au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED), ont fustigé lundi au cours de leur Assemblée générale dite de la « Détermination » à Libreville, le comportement de leurs collègues qui continuent à faire cours dans les établissements du pays. Plus de 15.000 sur 20.000 enseignants exerçant sur le territoire national seraient concernés par les différents problèmes et revendications. Or, actuellement, une grande partie de ces enseignants vaque à leur activité quotidienne depuis le 6 octobre, date du lancement de la grève par la Convention.

« Ce n’est pas normal que certains de nos collègues fassent cours pendant que nous défendons une cause commune. C’est la raison pour laquelle le gouvernement nous tourne en bourrique », a déclaré le représentant des enseignants, Leghanza Alain Serge.

Selon des indiscrétions, les enseignants qui font cours actuellement auraient déclaré qu’ils le font sous la pression de leurs responsables d’établissements respectifs et les grévistes entendent aller par eux-mêmes arrêter les cours dans ces établissements.

Pour mettre fin à la grève, le gouvernement a ouvert samedi dernier des négociations dirigées par le premier ministre Jean Eyeghé Ndong, qui a annoncé le paiement de la régularisation d’une partie des reliquats des rappels à hauteur de 2 milliards de francs CFA d’ici novembre.

Les syndicalistes évaluent le montant des rappels à 20 milliards de francs CFA et estiment que le rappel devrait être payé en décembre afin de leur permettre de satisfaire leurs enfants pendant cette période de fêtes.

La CONASYSED est entrée en grève dès le la rentrée scolaire du 6 octobre dernier. Plusieurs rencontres ont eu lieu entre le gouvernement et les enseignants sans aucune solution concrète à ce jour.

Les négociations se poursuivront entre les deux partis, mais pour l’heure, les cours seront suspendus sur toute l’étendue du territoire.

Une autre assemblée générale des enseignants est prévue pour mercredi prochain afin de rendre compte de la suite des négociations.  


SUR LE MÊME SUJET
Réunie ce jeudi en Assemblée générale extraordinaire pour examiner la situation de la grève d’avertissement entamée depuis le 11 avril dernier suite à l’arrêt des négociations avec le Ministre de l’Education nationale, la Convention Nationale des Syndicats du Secteur Education (CONASYSED), qui demande désormais l’intervention du Chef de l’Etat a décidé de durcir le ton à l’approche des examens de fin d’année. Interrogé par GABONEWS, Fridolin Mvé Messa, membre du collège des pairs de la CONASYSED a indiqué que cette décision découle du mutisme et du mépris affichés par le gouvernement. « Comment comprendre qu’en dépit de l’effectivité du ...
Lire l'article
Un membre du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), Marcel Libama, a exhorté les enseignants de la province de la Ngounié (sud) encore hésitants, à observer le mouvement de grève générale illimitée, déclenchée le 11 avril dernier. ‘’Ou vous faites cours et vous le faites sincèrement, ou vous ne faites rien et dans ce cas, vous restez chez vous », a lancé M. Libama, au cours d’une réunion avec les enseignants à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié. ‘’La grève demeure le seul moyen de pression pour revendiquer nos ...
Lire l'article
La convention nationale des syndicats du secteur Education (conasysed), a déclaré samedi dernier à Libreville au cours d’une assemblée générale à son siège de la peyrie, qu’elle allait faire la rétention des notes si les enseignants n’entraient pas en possession de leurs bons de caisse des mois antérieurs. ‘’Le gouvernement est satisfait de la reprise les cours, mais il ne veut pas tenir ses engagements en restituant aux enseignants les bons de caisse des mois antérieurs notamment ceux du mois d’octobre. Le gouvernement fait la rétention des bons de caisse des enseignants de l’éducation nationale, alors que ceux de l’enseignement technique ...
Lire l'article
Les enseignants gabonais du secteur public, en grève depuis le 6 octobre dernier pour des revendications notamment financières, ont suspendu mercredi à Libreville leur mouvement de grève. '' Les enseignants ont décidé unanimement de suspendre le mouvement. Ça veut donc dire que nous suivrons attentivement l'application du protocole d'accord à travers la mise en place du comité de suivi'', a déclaré Alain Mouangouadi, modérateur de la Conasysed. ''Demain (jeudi), les enseignants vont se retrouver dans leurs salles de classe, mais nous suivrons les négociations attentivement'', a insisté M. Mouangouadi. Fin février et le 26 mai, les syndicats feront le point si les ...
Lire l'article
Les membres de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur de l’Education (CONASYSED) ont décidé de suspendre les cours le 15 décembre 2008, dans tous les établissements du premier et du second degré du pays, afin de permettre au gouvernement gabonais de revoir leurs situations administratives et financières. Le secteur de l'Education nationale est de nouveau paralysé par une grève générale décrétée le 15 décembre par la Convention nationale des syndicats du secteur de l'Education (CONASYSED). Pourtant, en grève depuis la rentrée du 6 octobre, les enseignants avaient décidé à l’issue d’une assemblée générale tenue le 19 novembre à Libreville, de ...
Lire l'article
Les enseignants adhérant à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), réunis pour la énième fois en Assemblée générale, samedi à Libreville, ont décidé de maintenir leur grève pour la cinquième semaine consécutive. Selon eux, étant donné qu'aucune avancée n'a été enregistrée durant les quatre réunions de conciliation entre octobre et novembre, les enseignants grévistes considèrent que le climat de confrontation qui prévaut entre les deux parties (gouvernement et enseignants grévistes) fait que les négociations relèvent d’un dialogue de sourds. Ainsi, la CONASYSED accuse le gouvernement d'avoir bloqué les négociations et dit ne pas être pas responsable d'une ...
Lire l'article
Les enseignants membres de la Convention nationale du secteur de l'éducation (CONASYSED), en Assemblée générale ce lundi, au siège provisoire de la Peyrie, a durcit le ton de la grève entamée depuis le 6 octobre dernier. Les enseignants s'étaient donnés rendez-vous pour exprimer leur profond mécontentement et leur refus de reprendre le chemin de l'école. Au sortir de cette concertation avec la base, ils ont amplifié le mouvement de grève. En effet plus de 65% des établissements scolaires publics dans la capitale gabonaise sont pénalisés par cette grève lancée par la CONASYSED malgré les propositions faites par le gouvernement lors des ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), regroupant neuf des onze syndicats d’enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a maintenu, mercredi, la pression sur le gouvernement et a appelé à une ’’journée morte’’ jeudi, a constaté l’AGP. ’’Cette fois-ci, c’est nous qui lançons un ultimatum au gouvernement pour l’inciter à négocier. Nous déclarons jeudi, journée morte’’, a lancé Simon Ndong Edzo, porte- parole de la Conasysed, au cours d’une assemblée générale qui a regroupé plus d’un millier d’enseignants du primaire et du secondaire. ’’Nous demandons au gouvernement de cesser de nous divertir. Ce n’est que le ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), regroupant des enseignants en grève a dénoncé jeudi à son siège provisoire de la peyrie (3ème arrondissement de Libreville), les pressions du ministre de l’Education nationale et menace de durcir le ton. Dans une note adressée aujourd’hui aux chefs d’établissements, le ministre de l’Education nationale demande aux inspecteurs délégués d’académie de lui fournir les noms, numéros matricules ou déification des agents grévistes au plu tard le mercredi 15 octobre pour suspension des salaires des enseignants à la fin du mois encours. La loi 18/92 du 18 mai 1993 fixant les conditions de constitution ...
Lire l'article
Après 24 heures de débrayage, les enseignants de l’Université Omar Bongo, membres du syndicat des enseignants et chercheurs du Gabon (SNEC), ont décidé de la suspension de leur mouvement de grève suite aux « fermes engagements » pris par les autorités rectorales pour régler, dans les meilleurs délais, les honoraires professionnels et les primes d’incitation à la recherche (PIR), a constaté GABONEWS. Selon le communiqué signé du président de ce syndicat, les activités académiques et de recherche devraient, en principe, reprendre depuis mercredi. En rappel, exigeant le paiement et plus de transparence dans la gestion de ces différentes primes, ces ...
Lire l'article
Grève de la CONASYSED: les enseignants durcissent le ton et sollicitent l’Intervention du Chef de l’Etat
La CONASYSED exhorte les enseignants de la Ngounié à observer le mouvement de grève lancé le 11 avril
La conasysed a exigé la remise des bons de caisse des enseignants.
Education : Les enseignants du secteur public suspendent leur grève
Gabon : Les enseignants reprennent leur mouvement de grève
Gabon: Crise à l’Education: les enseignants grévistes campent sur leur position
Gabon: Crise à l’éducation: la CONASYSED durcit le ton
Education : Les enseignants maintiennent la pression sur le gouvernement et poursuivent leur grève
Gabon: Grève des enseignants : La CONASYSED s’insurge contre les pressions de la tutelle et menace de durcir le ton
Gabon: Enseignement supérieur : Après 24 heures, les enseignants de l’UOB suspendent leur mouvement de grève


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Oct 2008
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*